Pop-Rock.com



Sunset Rubdown : "Shut up I am dreaming"
Shut up toi-même !

vendredi 22 décembre 2006, par Albin Wagener

DANS LA MEME RUBRIQUE :
The Experimental Tropic Blues Band : "Dynamite Boogie"
Starfucker : "Jupiter"
Bon Jovi : "Have a nice day"
DTNO : "24h dans la peau de Johnny"
Superbus : "Pop’n gum"
Citadel : "Pluies acides"
Cali : "L’espoir"
Spleen United : "Neanderthal"
Crippled Black Phoenix : "A love of shared disasters"
The Bird And The Bee : "The Bird And The Bee"


La première impression qui vient à l’écoute de ce Shut up I am dreaming, c’est de retrouver pratiquement note pour note la recette sombre et lumineuse du Anti-anti de Snowden. En moins bien. En nettement moins bien. Pas tant au niveau mélodique (les morceaux sont bien ficelés), mais surtout au niveau vocal. Spencer Krug est prié de prendre des cours de chant.

Sa voix est abominable. Comment certains osent-ils comparer Krug à David Bowie, période Station to station ? Alors OK, le bonhomme en question est suffisamment inventif pour avoir déjà deux autres projets musicaux à son actif, nommément Frog Eyes et Wolf Parade. Mais pourtant, musicalement, on se retrouve surtout devant un joyeux bordel transmusical qui s’amuse à cultiver à la fois les guitares, les petits synthés et les orchestrations nobles. Alors je veux bien que cette démarche soit originale et rafraîchissante, mais comment dire... on n’y croit pas une seule seconde à ce nouveau petit prodige canadien, souvent comparé à Conor Oberst de Bright Eyes.

On n’y croit pas une seule seconde, pourquoi ? Parce qu’on a l’impression qu’il n’y a aucune sincérité dans ses chansons, paradoxalement à ce qu’on veut bien nous faire entendre. They took a vote and said no par exemple ressemble à une effroyable farce de mauvais goût drapé dans les dignes vêtements du rock indie à l’anglo-saxonne, toutes prétentions artistiques dehors. Pareil pour la fausse douceur organique de I’m sorry I sang on your hands that have been in the grave : ce n’est pas la peine d’adopter des titres longs et prétentieux pour faire indie. Pas non plus la peine de chanter encore plus mal que Gary Numan à ses débuts pour faire décalé et bordelique. Pas la peine, enfin, de proposer des mélodies à la fois glauques et inattendues sous prétexte de révolutionner la musique en général. Le talent se mesure certes à la prise de risque, mais encore faut-il que celle-ci soit justifiée.

Je ne sais pas moi : farcissez-vous donc The men are called horsemen there, démonstration de force absolument inaudible, qui mélange à la fois accordéon, rythme de fanfare et guitare électrique mal à propos. On a l’impression que Krug nous sert avec grand sérieux un immonde potage avec de gros morceaux de musique de ces vingt-cinq dernières années, histoire de nous étaler sa culture à la figure et de nous montrer ce que c’est la vraie musique indie à nous, profanes incultes. Cet album fout mal à l’aise, non pas parce que Krug donne l’impression d’avoir enregistré et composé ces morceaux sous l’emprise du dieu alcool : non, il fout mal à l’aise, parce qu’il présente un genre musical qui est censé être intellectuel et inabordable uniquement pour la forme, et pas pour le fond. Et puis posez-vous la question : si personne jusqu’ici n’a proposé ce genre de musique auparavant, y avait-il une bonne raison ? Oui. Parce que c’est tout simplement écoeurant de lourdeur bien-pensante.



Répondre à cet article

Albin Wagener





Il y a 6 contribution(s) au forum.

Sunset Rubdown : "Shut up I am dreaming"
(1/3) 30 juin 2016
Sunset Rubdown : "Shut up I am dreaming"
(2/3) 6 janvier 2007
Sunset Rubdown : "Shut up I am dreaming"
(3/3) 22 décembre 2006




Sunset Rubdown : "Shut up I am dreaming"

30 juin 2016 [retour au début des forums]

The album has managed to be a hit in the market then. And it was expected to run like that for him. - thereviewsolution.com

[Répondre à ce message]

Sunset Rubdown : "Shut up I am dreaming"

6 janvier 2007 [retour au début des forums]

Pire critique au monde...

Krug est un génie musical...tout le monde le dit sauf cette pitoyable critique...

Longue vie à Sunset Rubdown et aux autres projets de Spencer Krug !!!

[Répondre à ce message]

Sunset Rubdown : "Shut up I am dreaming"

22 décembre 2006 [retour au début des forums]

Je viens d’écouter The men are called... sur ton conseil.
Ce mec dans un radio-crochet, et le public est mort de rire.
Juste bon pour un bêtisier quelconque.

[Répondre à ce message]