Pop-Rock.com



Starsailor : "On the outside"
Ce qui se fait de mieux en brit-pop ? Plutôt ce qui se fait de moins pire !

lundi 28 novembre 2005, par Geoffroy Bodart

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Miss Kittin & The Hacker : "Two"
The Dallas Explosion : "Girlfriends and excess"
The Earlies : "The enemy chorus"
Sarah Bettens : "Scream"
Paul Stuart & The Sweet Powerpack : "Talk about particular generalities"
The Besnard Lakes : "The Besnard Lakes are the dark horse"
Patti Smith : "Trampin’"
Air : "Pocket Symphony"
New Order : "Get Ready"
Black : "Between two churches"


Moi et la brit-pop, on n’est pas vraiment cul et chemise. Oasis m’a toujours profondément indifféré, je vomis les Stereophonics, les Manic Street Preachers me saoulent, The Verve m’exaspère, et ne parlons même pas de Coldplay. Ceci vient sûrement de mon penchant anti-Beatles prononcé. Deux groupes surnagent toutefois au-dessus du lot : les Stone Roses, qui ont réussi à me conquérir malgré toutes mes réticences, et, curieusement, Starsailor.

Est-ce de la pop ? Est-ce du rock ? Difficile à dire. La guitare est plus rude que par le passé et le batteur cogne plus fort, mais est-ce du rock pour autant ? A vrai dire, cela n’a pas vraiment d’importance, sauf pour les sectaires qui ne veulent écouter que ce qui mérite son label « rock » et auxquels j’adresse mes salutations les plus courtoises.

Ce qui est certain, par contre, c’est qu’on ne s’ennuie pas une seconde durant toute l’écoute de l’album (encore heureux : il ne dure que 39 minutes) qui maîtrise à un tel point le compromis que le groupe mériterait d’être naturalisé belge. C’est bien produit, mais pas étouffant. C’est bien joué, mais pas fatigant ni trop technique. Les compositions sont diversifiées, mais pas trop (faut pas bousculer l’auditeur). On n’abuse pas des clichés, mais on ne cherche pas à les éviter non plus. Pas vraiment de prise de risque ni d’audace, mais pas non plus de "copié-collé" de la formule qui marche. Bref, on ne tombe pas à genoux devant sa chaîne hi-fi en remerciant tous les saints du paradis d’avoir mis ce CD sur notre chemin, mais ça fait du bien par où ça passe.

Coup de cœur pour la voix de James Walsh, au timbre toujours aussi atypique, qui sait se montrer plaintive sans être larmoyante (le sens du compromis, toujours). Les émotions passent, l’énergie y est, le sens de la mélodie est évident. J’ai beau chercher, je ne vois pas trop quoi lui reprocher, si ce n’est de ne pas être aussi populaire que les autres clampins cités plus haut et de ne pas permettre à son groupe de venir déloger ces gros vendeurs de leur place si injustement occupée.

Quant aux compositions, je ne vois pas trop comment les commenter. Aucune chanson ne m’a horripilé. Un bon point. Mais après de nombreuses écoutes, elles ne sont pas toutes rentrées bien profond dans le crâne et je suis incapable de citer tous les titres. Un mauvais point. Il y a In the Crossfire, le premier single, qui pose adéquatement les bases de l’album et en est assez représentatif. Il y a I don’t Know : celle-là je l’ai retenue parce que le groupe pousse un peu loin dans le tristounet, mais il pousse bien. Et il y a Jeremiah, à la fin, toute douce, toute mignonne, la conclusion idéale. Les autres, il me faut quelques secondes d’écoute pour les resituer. On n’y dégottera aucun grand classique, mais ça se maintient sur un niveau plus que respectable.

C’est bateau, incontestablement, mais ça flotte !



Répondre à cet article

Geoffroy Bodart





Il y a 34 contribution(s) au forum.

Starsailor : "On the outside"
(1/4) 30 novembre 2005, par thevogues
Starsailor : "On the outside"
(2/4) 29 novembre 2005, par sayz64
Starsailor : "On the outside"
(3/4) 29 novembre 2005, par Paipone
Starsailor : "On the outside"
(4/4) 28 novembre 2005, par Kynerion




Starsailor : "On the outside"

30 novembre 2005, par thevogues [retour au début des forums]

Britpop et pop/rock anglais, faut pas confondre coco...
Manics, Roses, Radiohead, ... c’est pas britpop du tout ! Roses=baggy madchester, Manics faut pas oublier que c’était(avant que ça ne devienne de la merde) du punk(avec Richey Manics),...
Britpop=Menswear, Shed7, Echobely, Sleeper, Thurman, Blur(3è et 4è albums), Elastica, ...
Actuellement, seul Kaizer Chiefs sonnerait éventuellement "britpop".
Et Starsailor ?Du rock ?De la pop ?Débile comme interrogation... Starsailor est exactement le type de groupe belge nettoyant ses morceaux au Mr Propre pour pouvoir passer sur certaines radios. Je ne vois de différence d’approche entre Starsailor et Hanson... Alors les comparer aux Stone Roses et les placer au-dessus de Verve(devenu The Verve à cause du label Jazz) !!!!!!!!! Un groupe qui se lamente dans un morceau à propos d’un père picoleur alors qu’ils sont issus de familles proprettes (au moins les Gallagher auraient parlé en connaissance de cause) pour tenter d’avoir un côté "lad" bien en vue sur la scène anglaise, je trouve ça injurieux. C’est exactement comme Blur qui en 91 se disaient de Manchester ou Johnny qui se prétendait de parents américains alors que son père faisiat la manche à Bruxelles...

[Répondre à ce message]

    Starsailor : "On the outside"

    30 novembre 2005, par Geoffroy Bodart [retour au début des forums]


    Maismaismaismaismais que c’est intéressant tout ça. Désolé, mais tous ces groupes, je les fous dans le même sac (j’ai failli écrire "dans une fosse commune", mais ça aurait pu être mal perçu). Ils font tous de la soupe, et il se trouve que Starsailor est une des rares soupes qui passe chez moi. C’est tout, pas la peine d’aller chercher plus loin.

    Et puis c’est bien joli de me dire que c’est débile de se demander si c’est du rock ou du pop (relisez la chronique et vous vous rendrez compte que c’est exactement ce que je dis), mais alors ne venez pas m’abrutir dès 10 heures du mat’ avec des distinctions entre brit-pop et brit-rock, du baggy (j’ignorais jusqu’à l’existence d’un courant musical de ce nom avant ce matin), et une analyse exhaustive album par album de chaque groupe (punk au début, brit-pop pour les 3ème et 4ème albums, etc.).

    [Répondre à ce message]

      Starsailor : "On the outside"

      30 novembre 2005, par thevogues [retour au début des forums]


      Crois bien qu’il ne rentrait dans mes intentions de jouer au prof suffisant "chui un pro de la britpop chconai tou" mais ton article est sur Pop-Rock et tu es chroniqueur "poprock"... C’est toi qui a cité le terme"britpop" et nommé des groupes comme Verve et Stone Roses. Je m’attendais à ce que tu connaisse un minimum le sujet...Ces mouvements n’étant quand même pas des moindres(comment peut-on ne pas connaître le baggy ????)... Je comprends mieux pourquoi Starsailor "passe chez toi"... Si tu ne connais que Fools Gold et Bitter Sweet Symphony, écoute Waterfall des Stone Roses ou Gravity Grave de Verve. Je parie que pour toi les Beatles se résument à Help ! et Twist and Shout. N’oublie pas que le 2è single des Stones, qui les lança, fut écrit par Lennon/Mc Cartney("I wanna be your man") !

      [Répondre à ce message]

        Starsailor : "On the outside"

        30 novembre 2005, par Geoffroy Bodart [retour au début des forums]


        Ca y est ! Après m’avoir fustigé parce que je n’étais pas LE spécialiste du death, on va me reprocher de ne pas être un pro du brit-pop-rock-baggy ;-)

        Pour ce qui est de la sémantique et de la classification des groupes dans tel ou tel genre, je vous fais confiance. N’appréciant pas vraiment ce courant musical (au sens le plus large), je n’ai pas vu l’intérêt d’y plonger tête baissée et de tout apprendre dessus. Par ailleurs, mettre des étiquettes sur tous les groupes/albums/chansons ne m’intéresse que très moyennement. Je pense juste ne pas être totalement hérétique en balançant dans un gros sac de jutte tous ces groupes en tant que descendants des Beatles. Pour ce qui est du baggy, ben désolé. Je fais appel à l’équipe pour savoir si je suis totalement arriéré ou s’il y a quelqu’un d’autre qui pensait comme moi qu’il ne s’agissait que de ces affreux pantalons trop larges que portent les djeuns sketteurs amateurs d’Avril Lavigne.

        Quant au fait que je sois sur Pop-Rock, bof. On parle de tellement de choses ici que j’ai bien le droit de ne pas tout connaître. Et ce ne serait pas drôle (ni pour vous ni pour moi) si tous les chroniqueurs n’écoutaient qu’un style de musique et ne rédigeaient d’articles que sur ce genre.

        Et pour préciser un peu mon niveau de connaissance en la matière (quitte à m’enterrer, autant vous tendre la pelle), j’ai l’album éponyme des Stone Roses, et je l’adore. J’ai Urban Hymns de The Verve, je l’ai écouté pendant deux mois et puis je l’ai rangé à un endroit où on ne risquait pas de voir qu’il prenait trop la poussière. J’ai écouté plusieurs albums d’Oasis mais je n’en ai aucun chez moi. Quant aux Beatles, je m’en suis farci ! Par curiosité musicale et par intérêt vu leur importance. A l’école, on m’a forcé à lire Zola. Je me suis forcé tout seul à écouter les Beatles. Et je suis tout à fait au courant pour le coup de pouce qu’ils ont filé aux Rolling Stones, mais je ne vois pas ce que ça devrait changer.

        [Répondre à ce message]

          Starsailor : "On the outside"

          30 novembre 2005, par joanny [retour au début des forums]


          "Ca y est ! Après m’avoir fustigé parce que je n’étais pas LE spécialiste du death, on va me reprocher de ne pas être un pro du brit-pop-rock-baggy ;-)"

          Pas forcément, mais quand on utilise le terme "britpop" dans une chronique il est assez utile de savoir de quoi on parle (ce qui n’est visiblement pas le cas), surtout pour défendre un bol de soupe tel que l’album de Starsailor...

          [Répondre à ce message]

            Starsailor : "On the outside"

            30 novembre 2005, par Geoffroy Bodart [retour au début des forums]


            Pas très sportif d’émettre une opinion sur base d’une phrase isolée comme ça. D’autant plus qu’il me semble que je répond à votre objection dans la suite du message :

            "Pour ce qui est de la sémantique et de la classification des groupes dans tel ou tel genre, je vous fais confiance. N’appréciant pas vraiment ce courant musical (au sens le plus large), je n’ai pas vu l’intérêt d’y plonger tête baissée et de tout apprendre dessus. Par ailleurs, mettre des étiquettes sur tous les groupes/albums/chansons ne m’intéresse que très moyennement. Je pense juste ne pas être totalement hérétique en balançant dans un gros sac de jutte tous ces groupes en tant que descendants des Beatles."

            [Répondre à ce message]

Starsailor : "On the outside"

29 novembre 2005, par sayz64 [retour au début des forums]

Les Stone Roses, brit-pop... ?
Et Blur, Supergrass, Pulp, faudrait pas les enterrer tout de suite ! Starsailor n’arrivera jamais, à mon humble avis, à la rognure d’ongle de pieds de Blur. Mais comme Walsh se revendique fils spirituel de Jeff ou Tim Buckley, forcément on lui accorde plus de crédit. Starsailor, c’est de la grosse soupe, ça ne vole pas plus haut que Coldplay et ça ne mérite pas mieux.

Bien vu le coup des Beatles, pour ma part ce sont les Stones que je conchie (mick/keith et johnny, même combat).

[Répondre à ce message]

    Starsailor : "On the outside"

    29 novembre 2005, par Gérard Meanvussat [retour au début des forums]


    Les Stone Roses c’est plutôt ce qu’on appelait de la "musique baggy", tout comme les Happy Mondays d’ailleurs...

    [Répondre à ce message]

    Starsailor : "On the outside"

    30 novembre 2005, par Geoffroy Bodart [retour au début des forums]


    Bon, allons-y :
    - Blur : je ne zappe pas quand ça passe (contrairement aux Beatles et à Coldplay), mais je n’accroche définitivement pas.
    - Supergrass : je me suis fait avoir par le single Mary et j’ai acheté l’album. Sympa, tant que ça reste à dose homéopathique.
    - Pulp : Voir Blur.

    Vous en avez d’autres ?

    [Répondre à ce message]

Starsailor : "On the outside"

29 novembre 2005, par Paipone [retour au début des forums]

Bonjour,

Bon, à la limite, ne pas supporter la Brit pop, pourquoi pas, mais oser affirmer être anti Beatles, c’est faire un trait total sur une bonne partie du rock d’aujourd’hui.
A partir de là, Geoffroy, vous êtes peu crédible sur le bien fondé de vos critiques de disques, c’est bien dommage...

[Répondre à ce message]

    Starsailor : "On the outside"

    29 novembre 2005, par Geoffroy Bodart [retour au début des forums]


    Je sais. J’ai l’habitude de passer pour une bête curieuse auprès de tous ceux à qui j’ose affirmer ne pas supporter les Beatles, y compris au sein de l’équipe de Pop-Rock. Mais que voulez-vous ? Je n’y arrive tout simplement pas ! J’ai essayé pourtant, et plus d’une fois, mais c’est au-dessus de mes forces. Cela ne veut toutefois pas dire que je nie l’influence considérable qu’ils ont exercé sur la pop des dernières décénies.

    Vous me dites que j’ai perdu toute crédibilité ? Zut alors ! Si j’avais su que j’en avais une quelconque... La prochaine fois, j’essaierai de jouer à l’hypocrite bien-pensant qui aime tout ce qu’il est recommandé d’aimer dans le guide du parfait petit chroniqueur.

    PS. Tant qu’à en remettre une couche, je crois que le moment est venu pour moi de confesser une autre carence honteuse : Radiohead, je ne sais pas non plus les écouter.

    [Répondre à ce message]

    Starsailor : "On the outside"

    29 novembre 2005, par Marc Lenglet [retour au début des forums]


    J’ai un peu de mal à comprendre ce point de vue. On peut reconnaître l’apport indéniable des Beatles sur la musique pop/rock et personnellement, ne pas aimer leurs mélodies et leur(s) style(s) (quoique j’ai beaucoup de mal à comprendre cela, mais bon... ;-). Moi, je ne supporte pas Roxy music, mais je ne nie pas leur influences sur nombre de leurs successeurs.
    On peut ne pas aimer Kraftwerk et apprécier la new wave et l’electro. On peut ne pas aimer Deep Purple et adorer le Speed metal mélodique. On peut ne pas aimer les Stooges et aimer Offspring. Hum...pour le dernier, j’ai rien dit... ;-)

    [Répondre à ce message]

      Eugène, si tu me lis

      30 novembre 2005, par Paipone [retour au début des forums]


      Je voulais dire simplement que ne pas aimer les Beatles pour un critique de rock, c’est un peu comme avouer ne pas aimer Platini, Maradona ou Ronaldinho pour un journaliste sportif... on y perd un peu (beaucoup ?) de sa crédibilité ! ;-)

      [Répondre à ce message]

        Eugène, si tu me lis

        30 novembre 2005, par Geoffroy Bodart [retour au début des forums]


        Je ne suis pas d’accord avec ce raisonnement. Les Beatles n’ont pas inventé la musique universelle (malgré ce que certains pourraient en dire). Et on peut ne pas les aimer tout en reconnaissant leur talent et leur influence.

        Puisque vous aimez les comparaisons à d’autres catégories, prenons-en une dans laquelle je peux me retrouver. En cinéma j’adore les films noirs, mais je n’aime pas Truffaud. Je n’aime pas non plus certains grands classiques comme Orange Mécanique. Ca ne doit toutefois pas faire de moi un paria incapable d’avoir un avis sur le cinéma actuel.

        [Répondre à ce message]

          Eugène, si tu me lis

          30 novembre 2005 [retour au début des forums]


          Ils n’ont peut être pas inventé la muisque universelle mais ils ont "amené" la musique pop/rock dans bon nombre de foyers, à l’instar du King un peu plus tôt.
          Quant à l’influence des beatles sur une grande variété de groupes actuels, elle n’est plus à démontrer et elle se perpétue encore aujourd’hui.

          Quant à la comparaison avec le cinéma que vous faîtes, elle n’est guère judicieuce. En effet, on ne peut comparer l’influence d’un gus comme Truffaud (certes talentueux) avec celle des Beatles dans leur univers respectif. Autrement dit, ne pas apprécier Truffaud (ou même un film comme Orange Mécanique) et ne pas apprécier les Beatles, n’aura pas les mêmes conséquences sur votre crédibilité à évaluer le domaine cinématographique ou musicale. J’espère m’être bien fait comprendre et surtout j’ose espérer ne pas vous avoir vexé... ;-)

          [Répondre à ce message]

            Eugène, si tu me lis

            30 novembre 2005, par Geoffroy Bodart [retour au début des forums]


            Vous ne me vexez absolument pas. La conversation est bien plus agréable que dans bon nombre de forums empoisonnés par les insultes et le manque d’arguments. Arrêtons si vous le voulez les comparaisons avec le cinéma et le sport et revenons-en aux Beatles.

            Au nom de quoi devrais-je absolument les apprécier ? Qu’ils aient une influence considérable, c’est ce que je répète depuis le début de la semaine. Ils sont talentueux et populaires, c’est un des groupes les plus importants du 20ème siècle. Mais ce n’est pas un critère en soi pour que les apprécie. Je ne trouve rien chez eux qui m’accroche. Si on suivait un tel raisonnement jusqu’au bout, alors on perdrait aussi en crédibilité en écoutant certains groupes comme, euh, je ne sais pas moi, Europe ou Whitesnake (n’est-ce pas Marc) ?

            Et le fait que j’écrive des chroniques de disques pour ce site ne m’oblige pas non plus à avoir sur mon CV toute une liste de groupes à aimer obligatoirement. Au contraire, sur pop-rock, nous jouons franc jeu, les règles sont claires. J’annonce d’entrée de jeu comment se situe le groupe dans mon univers musical. A partir de là, c’est plus facile pour vous, du moins je l’espère, de vous forger votre propre opinion en fonction de vos goûts et de votre culture musicale.

            [Répondre à ce message]

              Eugène, si tu me lis

              30 novembre 2005, par thevogues [retour au début des forums]


              D’accord avec toi mais si le Metal, le Baggy, la Britpop,... ne font partie de ton "univers musical", quel est ce dernier ? (c’est une réelle question, pas une raillerie).

              [Répondre à ce message]

                Eugène, si tu me lis

                30 novembre 2005, par Geoffroy Bodart [retour au début des forums]


                J’aime énormément le metal. Ce sont les voix death qui me posent problème. Dès lors les Maiden, Priest et consorts ont toutes mes faveurs. J’ai un penchant très prononcé pour l’atmosphérique : Pink Floyd (période post Dark Side) et ceux qui s’en sont inspirés comme Anathema, Porcupine Tree, The Gathering. J’écoute du progressif aussi (mais pas tout, hein). Et puis on peut citer en vrac The Cure, Noir Désir, INXS, Placebo, etc. Il y a à boire et à manger pour tout le monde, en fait.

                [Répondre à ce message]

                  Eugène, si tu me lis

                  30 novembre 2005 [retour au début des forums]


                  Là, c’est rare ! Y a pas un de ces groupes que j’aime ! Dingue ! Hormis à la limite INXS, je le concède même si je ne citerai jamais ce groupe pour décrire mon "univers musical". Le pire c’est Pink Floyd, surtout la période que tu vises. Et je t’assure que ce n’est délibéré ! Je parie que tu préfères les chiens aux chats !

                  [Répondre à ce message]

Starsailor : "On the outside"

28 novembre 2005, par Kynerion [retour au début des forums]
tiens, je cause de toi.

Je suis également passé par ces interrogations pour cataloguer On the Outside et ses compositions particulières, pour ce troisième album. En définitive j’ai mis "rock", comparativement à Silence is easy plutôt "pop" et au magnifique Love is Here aux accents "acoustiques".

Je reste surtout satisfait du virage pris par le groupe en ayant su éviter la facilité du succès provoqué par Four to the floor et son remix.

Samedi 26 novembre, Starsailor était à Paris pour un concert à l’Elysée-Montmartre d’une très grande qualité. Review.

[Répondre à ce message]

    Starsailor : "On the outside"

    29 novembre 2005, par Toto [retour au début des forums]


    Ha oui mais ho ! les Beatles, Radiohead et Starsailor sont dans mon bateau, et je sais qui tombe a l’eau ! Refus du consensualisme, certes, mais à ce point !

    [Répondre à ce message]

      Starsailor : "On the outside"

      30 novembre 2005, par Geoffroy Bodart [retour au début des forums]


      Franchement, non ! Ce n’est pas par refus du consensualisme que j’ai développé cette allergie aux Beatles et à Radiohead. Sinon je devrais aussi cracher sur Pink Floyd, INXS et les trois quarts de ma CD-thèque.

      [Répondre à ce message]

        Starsailor : "On the outside"

        6 décembre 2005, par Red Cloud [retour au début des forums]


        Pour ce qui est des Beatles, je ne peux nier qu’ils soient un pilier de l’histoire du rock et leur formidable talent pour composer des hits, mais je ne peux les trouver que plaisants à petite dose, pas vraiment envie de m’enfiler un album à la maison.

        Alors pourquoi ce manque d’intérrêt de ma part ? Une maigre tentative d’explication, c’est justement ce côté "hit", trois minutes d’efficacité et de gaieté implacables, alors que, pour ma part, je préfére plutôt des morceaux d’une construction plus complexes et plus rugueux (disons progressif ou hard). Question d’affinités.

        [Répondre à ce message]