Pop-Rock.com



Spiritual Beggars : "Demons"
Back in the 70’s

mardi 20 septembre 2005, par Geoffroy Bodart

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Phoenix : "Wolfgang Amadeus Phoenix"
Late of the Pier : "Fantasy Black Channel"
Muse : "Black holes and revelations"
Madrugada : "The nightly disease"
Queens of The Stone Age : "Lullabies to paralyze"
Nick Cave & The Bad Seeds : "Dig Lazarus, dig"
INXS : "Switch"
Moriarty : "Gee whiz but this is a lonesome town"
Art Brut : "Bang Bang Rock & Roll"
Klaxons : "Myths of the near future"


Chaud devant ! Avec un background de quelques albums bien accueillis par la critique et le monde du stone rock, une solide réputation en live et un line-up composé de pointures (en vrac, des membres de Carcass, Grand Magus, Arch Enemy et Opeth), ce groupe suédois ne tente rien de moins que de concurrencer Black Sabbath et Deep Purple sur leur propre terrain, trente ans plus tard.

C’est par une application rigoureuse (pour ne pas dire rigoriste) de l’éthique journalistique qui est celle de notre Rédaction, que j’ai découvert que pour enregistrer cet album, le producteur avait usé de bandes deux pouces et non du Pro-Tools habituel. Cela veut dire, pour les béotiens dont le chroniqueur est un fier représentant, que plutôt que d’user des techniques actuelles d’enregistrement, le groupe a employé des méthodes plus rares, plus coûteuses, plus anciennes, dans l’objectif d’obtenir un son et une ambiance typique des années 70. Tout ça pour ça ? Oui. Et ça marche ? Oh que oui ! Et ça vaut le coup ? Et pas un peu !

Et quel genre de chansons a-t-on enrobé dans cette vieille production ? Des toutes bonnes. Du bon hard qui taille les menhirs, comme on n’en fait plus depuis... trente ans. Les chansons font taper du pied, prennent aux tripes, oscillent entre lourdeur et vitesse, entre technique et feeling, entre chansons directes et ambiances travaillées.

Dès Inner strength, courte intro instrumentale, on est dedans, pris à la gorge par ce son surpuissant. Et l’enchaînement avec le défouloir que représente Throwing your life away (qui n’est pas sans rappeler l’enchaînement Hellion/Electric eye de Judas Priest) finit de nous terrasser. Véritable exhibition du talent des Mendiants Spirituels, Demons va enchaîner morceaux rapides ultra-efficaces (Salt in your wounds, Treading water), chansons plombées à la limite du doom (In my blood, Born to die), pièces épiques presque progressives (Through the halls, No one heard).

Mais si on entre tellement dans ce trip régressif, c’est aussi grâce à l’énergie que dégagent les membres du groupe. Le guitariste s’en donne à cœur joie, véritable machine à riffs, mais pas en reste sur les soli qui vont faire suer tous les air-gratteux du monde. Mention spéciale aux claviers de Jon Lord... Euh... Per Wiberg, qui, sans être omniprésents, donnent un relief non négligeable aux compositions (son intervention sur Inner strength nous met sur orbite, l’ambiance religieuse sur No one heard et ce solo final sont de toute beauté). Et il y a ce chanteur époustouflant, aussi à l’aise lorsqu’il s’agit d’être rageur que dans les moments les plus résignés. Puissant, profond, entraînant, étouffant, j’en passe et des meilleures. Un régal pour les oreilles. Une de mes collègues confesse ne pas être insensible face à ce genre de voix viriles en diable, gageons qu’elle n’est pas la seule.

On est toutefois loin d’un revival ou d’un hommage nostalgique, et le groupe ne copie jamais ce qui se faisait dans les années 70, mais innove et approfondit dans ce style musical. Et dire qu’à l’époque, certains pensaient que tout était dit.



Répondre à cet article

Geoffroy Bodart





Il y a 2 contribution(s) au forum.

Spiritual Beggars : "Demons"
(1/2) 5 avril 2007, par Couillu le caribou
> Spiritual Beggars : "Demons"
(2/2) 20 septembre 2005, par Lemmy




Spiritual Beggars : "Demons"

5 avril 2007, par Couillu le caribou [retour au début des forums]

Formidable album, merci pour cette découverte.

[Répondre à ce message]

> Spiritual Beggars : "Demons"

20 septembre 2005, par Lemmy [retour au début des forums]

Excellent groupe, il est vrai.
Pour découvrir les Spiritual Beggars, je vous conseille d’écouter en priorité Mantra III et Ad Astra. Deux disques vraiment jouissifs !

[Répondre à ce message]