Pop-Rock.com



Sparks : "Hello young lovers"
Non, je ne suis pas le "Monsieur Electro" de Pop-Rock !

mercredi 29 novembre 2006, par Albin Wagener

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Sean Lennon : "Friendly Fire"
Kasabian : "Kasabian"
Antony & The Johnsons : "I am a bird now"
Morning Star : "The opposite is true"
Incubus : "A crow left of the murder"
B.B. Brunes : "Nico teen love"
Wolfmother : "Cosmic egg"
And One : "Bodypop"
Cato Salsa Experience : "A good tip for a good time"
Keren Ann : "Nolita"


Albin Wagener, il aime bien chroniquer la post-néo-electro-new-wave bien ringarde. Albin Wagener, il adore ça lui, les claviers à étages, les sons Bontempi, les tartes à la crème synthétiques. Alors Albin Wagener, ben on va lui refiler le dernier Sparks, pour tester un peu sa limite. Et bla. Et bla. Et bla.

Non mais sans déconner. Vous savez ce que c’est, vous, les Sparks ? Cette espèce de duo américain victorien qui a décidé, après quelques années de carrière, qu’il restait une place à combler entre Devo et The Human League ? Une sorte de sous-Pet Shop Boys, et c’est pas peu dire ? Tiens, ben déjà que j’ai du mal à me mettre à chroniquer le dernier Pet Shop Boys, c’est pas pour qu’on me refile cette daube infâme. Non mais en fait, y a eu un gros quiproquo : sous prétexte que, c’est vrai, je connais quatre ou cinq noms de groupes électro allemands et une bonne partie de leur discographie extensive, je me dois de chroniquer la première merde électro venue. C’est comme ça, je peux pas y couper, sinon ça sert à quoi qu’il soit sur Pop-Rock, Albin ? Il y ferait quoi ? Le ménage dans la Rédaction ? Il rangerait les bouteilles de bières vides qui trainent dans le bureau de Lenglet ? Il cirerait les pompes de Bodart ? Il irait chez Delvaux faire les carreaux pendant que ce dernier lui reluquerait le cul ? Hein ? Je vous le demande.

Et bien je suis pas d’accord, parce que là on vient de franchir les bornes des limites. Et non, les Sparks c’est PAS drôle. Les Sparks, c’est PAS du second degré désopilant tout à fait anglais dans tous les sens du terme. Les Sparks, c’est PAS un truc fruité et chaloupé. Les Sparks, c’est une sorte de vieux chewing-gum prémâché aux extraits d’arômes reconstitués d’on ne sait plus trop quel fruit. D’où un effet similaire à la gomme à mâcher : au bout d’une poignée de secondes, on oublie le goût du bidule, mais par contre, l’effroyable et douloureuse mastication qui s’ensuit reste mémorable et incroyablement présente. Elle se loge au creux de vos gencives, elle remonte jusqu’au sein même de votre nerf dentaire et vous déclenche des migraines interminables.

Alors voilà à quoi ça ressemble, cette galette. Dick around, le faux cabaret rock de Perfume, (Baby baby) Can I invade your country, tous ces morceaux résonnent d’une manière horrible dans ma tête. Vive les sons cheap de guitares et de violons reproduits par synthé interposé, vive l’horreur du tout digital, vive ces horribles trompettes qu’on croirait sorties du Construction time again de Depeche Mode. "Mais non mais c’est pour rire, qu’on va me dire, tu vois bien que les paroles sont drôles, que c’est gay et à mourir de rire comme les Scissor Sisters, que toi qui aime ça, ben pourquoi t’aimerais pas Hello young lovers ?"

Parce que c’est juste une énorme daube à se taper le cul par terre, je vous jure. Je vous mets au défi d’écouter l’album d’une traite, d’enchaîner ces ignobles bouses amélodiques pleines de pseudo opéra et de sentiments démesurés à la Army Of Lovers. Sérieusement, la prochaine fois qu’on me demande de faire la chronique d’un truc pareil, je pisse sur la collection de disques de Morrissey de mon rédac’chef. Sans rancune.



Répondre à cet article

Albin Wagener





Il y a 60 contribution(s) au forum.

Sparks : "Hello young lovers"
(1/30) 29 octobre 2012, par cherrin
Sparks : "Hello young lovers"
(2/30) 4 janvier 2007
Sparks : "Hello young lovers"
(3/30) 11 décembre 2006
Sparks : "Hello young lovers"
(4/30) 11 décembre 2006, par PROPAGANDA
Sparks : "Hello young lovers"
(5/30) 10 décembre 2006, par LadyGodiva
Sparks : "Hello young lovers"
(6/30) 9 décembre 2006, par A le bain Waginal
Sparks : "Hello young lovers"
(7/30) 9 décembre 2006, par Carine80
Sparks : "Hello young lovers"
(8/30) 8 décembre 2006
Sparks : "Hello young lovers"
(9/30) 7 décembre 2006, par ChH
Sparks : "Hello young lovers"
(10/30) 7 décembre 2006, par pierre jean
Sparks : "Hello young lovers"
(11/30) 7 décembre 2006, par CoolPlaces
Sparks : "Hello young lovers"
(12/30) 7 décembre 2006, par Vinylman
Sparks : "Hello young lovers"
(13/30) 7 décembre 2006, par Heather
Sparks : "Hello young lovers"
(14/30) 7 décembre 2006, par Anne
Sparks : "Hello young lovers"
(15/30) 7 décembre 2006, par Claire Chanel
Sparks : "Hello young lovers"
(16/30) 7 décembre 2006, par Laurent L.
Sparks : "Hello young lovers"
(17/30) 7 décembre 2006, par Paskalp
Sparks : "Hello young lovers"
(18/30) 7 décembre 2006
Sparks : "Hello young lovers"
(19/30) 7 décembre 2006
Sparks : "Hello young lovers"
(20/30) 7 décembre 2006, par SPARKS 2A
Sparks : "Hello young lovers"
(21/30) 7 décembre 2006, par dzo
Sparks : "Hello young lovers"
(22/30) 7 décembre 2006, par Daniel
Sparks : "Hello young lovers"
(23/30) 7 décembre 2006, par André
Sparks : "Hello young lovers"
(24/30) 6 décembre 2006, par Stephan Vermeulen
Sparks : "Hello young lovers"
(25/30) 6 décembre 2006
Sparks : "Hello young lovers"
(26/30) 6 décembre 2006, par Frederic VION
Sparks : "Hello young lovers"
(27/30) 6 décembre 2006, par Vinylman
Sparks : "Hello young lovers"
(28/30) 6 décembre 2006
Sparks : "Hello young lovers"
(29/30) 29 novembre 2006, par Fred
Sparks : "Hello young lovers"
(30/30) 29 novembre 2006, par mathieu




Sparks : "Hello young lovers"

29 octobre 2012, par cherrin [retour au début des forums]

Buy lenovo a65 Android 2.3 3G Smartphone Dual SIM 3.5 inch Capacitive Touch Screen WCDMA+GSM with Wifi GPS (Black) from best China Brand Phones ...
Buy best android 4 phones and cheap Android 4.0 SmartPhone from chinese Gadgetsdealer 2012, enjoying lowest wholesale price ..

[Répondre à ce message]

Sparks : "Hello young lovers"

4 janvier 2007 [retour au début des forums]

Je ne comprends pas pourquoi "on fait un article". Si on aime pas, on ne dit rien. Tous les goûts sont dans la nature et il en faut pour tous le monde.
Je ne sais pas, mais si on aime pas la musique en général, on ne fait pas ce métier.
Et pourtant, j’aurais aimé faire ce métier (un grand regret), mais je n’aurais pas cassé les artistes que je n’aime pas.

[Répondre à ce message]

Sparks : "Hello young lovers"

11 décembre 2006 [retour au début des forums]

c’est comme certains critiques musicaux qui utilisent la langue de molière pour vomir des infamies sur des groupes musicaux qui ont l’audace d’exister depuis trente ans sans se soucier des imbéciles payés grassement par des revues spécialisées dans la musique rock qui devraient être plus vigilant sur l’embauche de leurs collaborateur. Oui, n’en déplaise aux speudos intellectuels de bas étage, Sparks est un groupe musical de grande qualité. Laissons le public en juger ...

[Répondre à ce message]

Sparks : "Hello young lovers"

11 décembre 2006, par PROPAGANDA [retour au début des forums]

Méditez bien ceci mon cher Albin

The calm before the the storm. Pour infos Balls 2000 18ème Album Sparks.

[Répondre à ce message]

Sparks : "Hello young lovers"

10 décembre 2006, par LadyGodiva [retour au début des forums]

Vous êtes con mon cher Albin !

[Répondre à ce message]

Sparks : "Hello young lovers"

9 décembre 2006, par A le bain Waginal [retour au début des forums]

Sparks est une légende, que nul ne peut entacher. L’album HYL est un des album les plus à double sens que les frères Mael est produit. Je pense que vous y avez vu qu’un bout à bout de chansonnettes, alors que c’est un puzzle d’une pensée musicale. La où certain ferait 30 titres, Sparks concentre est fait un titre, qui ne ressemble à rien de déjà entendu. Ils soulèvent l’émotion chez les gens qui ont un minimum d’humanité, qui savent partager et aimer, qui ne se prennent pas systèmatiquement au sérieux et qui possèdent cette folie qui fait qu’on rit ou qu’on pleure.
Ils y a des gens qui savent l’entendre et d’autres qui sont pas encore prêts. Cher Albin, tu permets que je t’appelle Albin ? Tu fais parti de la seconde catégorie, c’est pas grave, le téléthon travaille pour combattre ton handicap, et il faut garder espoir. Je propose qu’un euro soit reversé par HYL vendu au combat du géne qui neutralise ton goût musical. Ton analyse de Sparks rèvèle dans ton urine un exces d’opiacé et de mauvais alcool. La science ne pourra rien pour toi si tu fais pas un effort !

Tuvois c’est facile de casser gratuitement, c’est même l’apanage des plus cons. Bienvenue au club .

[Répondre à ce message]

Sparks : "Hello young lovers"

9 décembre 2006, par Carine80 [retour au début des forums]

Monsieur,
Pourquoi tant de haine ? Russel vous a piqué votre femme ? Ron a refusé de vous apprendre le synthé ? Votre critique n’a rien de construit. Peut être êtes vous sourd et là recevez mes excuses. Je ne sais pas ce que Sparks a fait contre vous, ce qui vous a amené à faire cet article mais en tant que critique musical, soyez objectif. Cette article n’est pas contre l’album (vous ne donnez aucune raison précise, il n’y a que du "je.... je.... je...") mais contre le groupe et ses fans !
Oui Hello Young Lovers est un superbe album ! Oui le groupe est drole !
Avez vous déjà assister à un de leurs concerts. Chaque mise en scène est travaillée à la seconde prêt, c’est un vrai spectacle pour la qualité des chansons (en live véritable et pas en play back) et de la mise en scène. C’est un groupe référence pour de nombreux groupes actuels
Connaissez vous beaucoup de groupes encore présents après plus de 30 ans et capable de sortir un album de cette qualité ?
Alors ravalez votre rage et soyez objectif !
Mais peut être cet article était-il un moyen de vous démarquer ou de provoquer ! Et là vous avez réussi ! Approfondissez votre analyse et enfin nous pourrons discourir normalement.

[Répondre à ce message]

Sparks : "Hello young lovers"

8 décembre 2006 [retour au début des forums]

MORT DE RIRE !!!!!!!!
c est surprise surprise non ?
METTEZ LES SPARKS A LA BONNE VITESSE SUR VOTRE PLATINE ET VOUS SEREZ SOUS LE CHARME
SINON SI VOUS AVEZ UNE CORDE ,IL FAUT L’UTILISER TOUT DE SUITE ;
MEME SI VOUS N’AIMEZ PAS CET ALBUM VOUS N’AVEZ PAS LE DROIT DE PARLER COMME CA ;
ECOUTEZ LE RESTE ET VOUS COMPRENDREZ CE QUE C EST QUE LE RESPECT DE VRAIS CREATEURS ( qui ont inspirés QUEEN )

si c est de l’humour / BRAVO C EST REUSSI !!!!!!!!!!!!!!!!!!

[Répondre à ce message]

Sparks : "Hello young lovers"

7 décembre 2006, par ChH [retour au début des forums]

Merci, Monsieur Wagener.
Enfin quelqu’un qui descend en flammes Hello Young Lovers ! C’est vrai qu’on en avait un peu marre des centaines de critiques qui encensaient le dernier album de Sparks.
Vous êtes l’exception qui confirme la règle. C’est votre droit.
Pour ma part, je m’empresse d’imprimer très vite une dizaine d’exemplaires de votre "article" sur papier A4.
Attention, pas n’importe quel papier. Du 120 grammes de qualité supérieure.
Ainsi, le jour où je serai fauché, je pourrai l’utiliser aux toilettes...

[Répondre à ce message]

Sparks : "Hello young lovers"

7 décembre 2006, par pierre jean [retour au début des forums]

Bonsoir,

Je suis le groupe sparks depuis 1974
ils sont considérés par beaucoup de grands artistes comme un groupe culte.
Le chanteur de Dépeche Mode reprend en concert le sublime "never turn your back on mother earth. Les pet shop boys se sont largement inspiré des deux albums de la période
disco des frères Mael ( produit par G ; Moroder). Queen assurait la première partie des sparks lors de leur fameuse epopée anglaise et la façon de chanter de F. Mercury s’inspire largement de Russel Mael( n2 au top avec le morceau THIS town ain’t big...). Dans Rock and folk le critique musical écrivit au sujet du premier album de Queen bien mais cela reste du sous parks... Je signale que Tony Visconti a produit indiscreet autre opus des deux brothers...
Il est vrai que hello young lover est peut être un album différent mais faut ilêtre dans le moule radio pour être considéré comme bon. Allez voir un concert du groupe voyez la réaction du public et on en reparlera...
Pierre Jean

[Répondre à ce message]

Sparks : "Hello young lovers"

7 décembre 2006, par CoolPlaces [retour au début des forums]

Dans la série à succès CoolPlaces le retour.
Je vous demande une écoute approfondie de l’album afin de pouvoir le juger à sa juste valeur et de façon objective. La critique n’engage que celui qui l’écrit , uniquement.
Elle ne reflète en aucun cas la réalité.
Je conseille à tous l’achat du chef d’oeuvre Hello Young Lovers ainsi que les 19 ( eh oui ) albums précédents.
Et un peu plus de respect , je vous prie pour Sparks et tout ses nombreux fans français, Belges ....... etc ainsi que les nombreux fans à travers le monde que vous avez royalement insultés.
CoolPlaces

[Répondre à ce message]

Sparks : "Hello young lovers"

7 décembre 2006, par Vinylman [retour au début des forums]

Dans la série "Vinylman, le retour" :

Ce qui est quand même rassurant, c’est que Hello Young Lover a eu de bonnes critiques, et je ne parle que de la France, dans des articles du Monde, de Rock & Folk, Crossroads et même Télérama, c’est dire, pour ne citer que ceux-là. Alors comprenez mon cher Albin, que le ton méprisant que vous adoptez pour parler de cet album en devient dés lors pathétique

L’humilité n’a jamais tué personne, vous savez !

[Répondre à ce message]

Sparks : "Hello young lovers"

7 décembre 2006, par Heather [retour au début des forums]

merci pour votre consideration

Heather

[Répondre à ce message]

Sparks : "Hello young lovers"

7 décembre 2006, par Anne [retour au début des forums]

Bonjour,

Votre chronique sur l’album Hello Young Lovers me laisse perplexe.

Je suis « une régulière » de pop-rock.be, j’en reçois les newsletters, etc ...
Globalement, j’aime bien.
Vous-même m’aviez habituée des analyses plutôt fines, une oreille exercée, des appréciations futées (par exemple, dire que Scissors Sisters, malgré leur côté charmant, est condamné à faire du Bee Gees du 21ème siècle, c’est bien vu. Je l’aurais bien écrit moi-même, figurez-vous !) ; bref, j’aime bien lire vos avis et ceux de vos camarades parce que c’est souvent finaud et bien envoyé.
Dans le style, j’ai - par exemple - apprécié la chronique peu flatteuse de Geoffroy Bodart sur le dernier The Divine Comedy ; et pourtant ... j’adore cet album que je me passe en boucle depuis que je l’ai découvert ... Comme quoi l’idée n’est pas de bouder les critiques lorsque l’on n’y adhère pas, mais plutôt de comprendre les sensations, positives ou négatives qu’un album peut générer chez quelqu’un de plus éclairé que soi. Mais pour cela, il faut que ledit éclairé explique un peu, sinon, c’est trop facile, ça relève du bistrot.

Pour Hello Young Lovers, vous n’expliquez rien.

Du coup, votre papier est très pauvre : vous avez écrit pour écrire, pas pour être lu et ça, ce n’est pas une très bonne idée.
On écrit pour être lu sinon c’est vain ; accessoirement ça fait office d’auto-thérapie vite fait bien fait, pas cher.

Non seulement vous écrivez pour écrire mais de plus, vous écrivez « de vous » : une manière très égocentrée de procéder ; votre papier comporte tellement de « je » qu’on se demande bien s’il concerne l’album de Sparks ou vous-même. Même votre 3ème personne du singulier vous est relative.

On va conclure à un manque de temps, une petite baisse de forme, un moment de solitude ou une aigreur passagère.

Mais ce qui est vraiment très très dommage dans cette histoire, c’est que le Hello Young Lovers de Sparks ait croisé votre chemin un mauvais jour de votre vie.

Cet album vaut bien mieux que ce que vous en dites.

C’est clair qu’il se mérite un peu : plusieurs écoutes sont nécessaires ; mais quelle récompense au bout du compte : c’est un opus magnifique, plein d’inventions, de surprises mélodiques, de décalages ; il fait tout simplement du bien à celui qui l’écoute.

Mais vous n’avez rien entendu de tout cela ... C’est comme l’histoire du monsieur qui - devant un Picasso ou un Paul Klee - dit à sa femme : « tu parles, le gosse il peut faire pareil ». En fait, le monsieur, il n’avait pas pris le temps de bien regarder le tableau.

C’est dommage Albin, très dommage. Je pense que désormais, je zapperai les chroniques par vous signées car vous venez de commettre une faute impardonnable pour un journaliste ( ?) : faire croire qu’il traite un sujet alors qu’il n’a voulu parler que de lui-même ...

[Répondre à ce message]

Sparks : "Hello young lovers"

7 décembre 2006, par Claire Chanel [retour au début des forums]
http://clairechanel.blogspot.com

Moi je dis que les fans des Sparks, c’est rien que des grosses tapettes.

[Répondre à ce message]

    Sparks : "Hello young lovers"

    7 décembre 2006, par Andromede [retour au début des forums]


    Vous etes sur que quelqu’un verifie les messages ? Parce que c’est vraiment le bordel ici !!!

    - Deja l’homophophie est punie par la loi ! C’est de la discrimination ! Une plainte devrait pouvoir calmer le jeu, non ??
    - Ce genre de message n’a aucun interet, sinon d’agresser et d’insulter. Sur un site de critiques de disques, cela ne devrait meme pas apparaitre !
    - Meme si tous les fans de Sparks sont gay, ca vous fait quoi ? C’est une honte selon vous ? Un crime ?

    [Répondre à ce message]

      Sparks : "Hello young lovers"

      7 décembre 2006, par Claire [retour au début des forums]


      Hey, c’était de l’humour, hein... Grande folle, va.

      [Répondre à ce message]

      Sparks : "Hello young lovers"

      7 décembre 2006 [retour au début des forums]


      Laisse, c’est une punk ...

      Anne

      [Répondre à ce message]

      Sparks : "Hello young lovers"

      7 décembre 2006 [retour au début des forums]


      En parlant d’homophobie, c’est un fan des Sparks qui a commencé en disant que le place d’Albin Wagener était à la Cage aux Folles !!!

      [Répondre à ce message]

        Sparks : "Hello young lovers"

        7 décembre 2006, par Andromede [retour au début des forums]


        C’est de l’humour ? Chacun son style. Mais bon, l’homophobie je n’aime pas. Perso, je ne suis pas gay. Le fait que tu sois punk ne change rien. Et puis je n’avais pas vu pour le commentaire de la Cage aux folles, ca a du m’echapper. Meme remarque, laissez les homos tranquilles, ils ne font rien pour vous faire chier, non ??

        [Répondre à ce message]

          Sparks : "Hello young lovers"

          7 décembre 2006, par CoolPlaces [retour au début des forums]


          Bien vu Andromede, ce genre d’insulte est intolérable sur un site qui se veut musical. Est-ce qu’on insulte les fans de Serge Coosemans ? nous , non , alors un peu de RESPECT vis à vis des fans " SPARKS ", je vous prie. Merci.
          CoolPlaces.

          [Répondre à ce message]

    Sparks : "Hello young lovers"

    7 décembre 2006 [retour au début des forums]


    My god ! Que c’est drôle !On se croirait dans une réunion de beaufs avinés...J’espère que vous avez au moins l’excuse d’avoir trop bu pour vous livrer à ce style de blagues dignes du Café du commerce le plus glauque...Quelle pitié qu’à notre époque prétenduemment évoluée,on puisse encore lire ce genre de choses !
    Marie-Jeanne (mère de famille pas du tout gay...mais on s’en fout !)

    [Répondre à ce message]

    Sparks : "Hello young lovers"

    8 décembre 2006, par andromede [retour au début des forums]


    J’ai saisi ton astuce, et tu as gagné. Tu provoques gratuitement, ca nous enerve, et on file voir qui tu es grace au lien de ton blog.

    Pas bete cocote !!!
    J’ai vu que tu avais fais la meme chose pour Renaud !

    [Répondre à ce message]

Sparks : "Hello young lovers"

7 décembre 2006, par Laurent L. [retour au début des forums]

Il faut surtout garder à l’esprit que cette critique est totalement personnelle et est celle d’un seul homme. Monsieur Wagener n’a pas la science infuse du domaine musical. Il a sa conception, chacun a sa conception de la musique. Et tous les goûts sont dans la nature. Vous aurez beau sortir de votre panier le meilleur de tous les jambons, vous aurez toujours des gens qui feront la grimace et refuseront d’en manger, quelle qu’en soit la raison.

Tous les goûts sont donc dans la nature. Je ne partage pas le point de vue de Monsieur Wagener, et ce n’est pas la première fois. Sauf qu’en général, l’effet est inverse : il encense des artistes qui, à mes oreilles, n’ont que de piètres compositions. Et piètres est un euphémisme ! Certaines personnes, comme moi, doivent avoir été surprises des excellentes critiques de A-ha dans les années 80 du siècle dernier ; d’autres, voire les mêmes, doivent rire de lire que Dave Gahan a autant de talent de composition que Martin Gore dans Depeche Mode ; comment voir de l’emmerveillement devant l’album "Lights" d’Archive alors qu’on y trouve des sons totalement intemporels directement inspirés des années 1980 au milieu de mélodies plutôt entraînantes ?

Tout est affaire de goûts ! Ce qui n’est pas amusant dans la critique de "Hello Young Lovers", c’est qu’il s’agit de casse gratuite. Ce n’est pas parce qu’on n’aime pas ou qu’on a passé une mauvaise nuit qu’on doit s’acharner sur un album. Pour ma part, je connaissais d’autres albums de Sparks à différentes époques depuis les années 1970, et j’ai écouté le dernier sans a priori. Effectivement, ce n’est pas du "tout instrument". Il y a beaucoup d’électronique. Et alors ? Tout le monde doit-il déifier Francis Cabrel ? Monsieur Wagener sait pertinemment que la majorité des artistes, et même la plupart de ceux qu’il aime, utilisent l’électronique. On vit avec son temps. Le dernier album de Sparks est pour moi une réussite. Il met un peu plus d’ombre sur Queen. Alors si Sparks est un sous-Pet Shop Boys, que dire de Queen ?

Et cela a été évoqué : la qualité d’une oeuvre n’est pas forcément proportionnelle au nombre de fans. Mais alors qui doit déterminer ce qui est bon de ce qui ne l’est pas ? Personne. Tout le monde. Chacun a la liberté d’expression. Quiconque peut exécrer Mozart comme Monsieur Wagener exècre le dernier album de Sparks. Il peut penser que c’est lui qui a raison, il est évident que, par ses critiques parfois tranchées, il aura beaucoup de détracteurs.

Quelles peuvent être les raisons pour lesquelles il a été si virulent ? Il peut y en avoir plusieurs. Il le dit lui-même : on lui a donné "Hello Young Lovers" à critiquer alors que ce n’est pas le genre de musique qu’il affectionne. Peut-être a-t-il, comme la BBC, une dent contre le titre de l’une des chansons de l’abum. Peut-être est-il pro-américain et n’a pas apprécié la chanson qui met en dérision la politique américaine. Peut-être rien de cela, peut-être tout de cela. En tout cas, manifestement, il n’était pas en de bonnes conditions pour critiquer cet album qui, pour moi, est aujourd’hui encore l’un des seuls qui a compris que nous ne sommes plus au 20ème siècle.

Mes critiques valent ce qu’elles valent. Elles valent celles de Monsieur Wagener. Mais elles seront bien moins lues.

[Répondre à ce message]

Sparks : "Hello young lovers"

7 décembre 2006, par Paskalp [retour au début des forums]

S’il est clair que hello young lovers" n’est pas l’album ultime de Sparks il est tout aussi certain qu’Albin ferait mieux de retourner dans la cage aux folles plutot que de se lancer dans la chronique musicale.On le sens plus à l’aise un boa au cou qu’une plumme à la main...Allez Albin Zaza t’attend !!!!

[Répondre à ce message]

    Sparks : "Hello young lovers"

    7 décembre 2006, par Andromede [retour au début des forums]


    Bien que je ne partage ton desacord sur l’article, et que je ne suis pas gay, je doute deja que la cage aux folles donne une image veritable de l’homosexualité.
    Que Mr Wagener soit gay ou hétéro, la valeur de ses articles restent les memes. Sparks a souvent seduit le public gay. La preuve, en 1997 a Paris, on a pu les voir a l’Europride ! Les pet shop boys, qui sont gay, les cite dans leurs influences majeures !

    Meme commentaire que pour Claire, qui plaisantait la dessus, le fait d’etre gay, ca vous derange en quoi ? Il y a deja assez de vulgarité dans l’article, inutile d’en remetre une couche !!!

    Si tu lui dis qu’il ferait mieux de remettre ses gants de boxe pour cogner sur des gars plutot que de s’en prendre a un disque, de se remettre a fumer pour passer ses nerfs ailleurs que sur ce disque, ca aura le meme effet, la discrimination en moins !!!

    [Répondre à ce message]

Sparks : "Hello young lovers"

7 décembre 2006 [retour au début des forums]

Premièrement, on ne dit les Sparks mais " SPARKS " , eh oui Mr je sais tout sur la musique. Quand on sait pas critiquer correctement on ferme sa G***** on va jouer aux billes où faire les poubelles. Comique de l’année serait trop d’honneur , nullité de l’année serait plus approprié. 35 ans de carrière et 20 albums + musiques de films, disque d’or et j’en passe voila SPARKS, groupe de Pop Rock Néo-Symphonique. Ce n’est plus une critique musicale objective, c’est une attaque délibérée personnelle, intolérable et injurieuse limite diffamatoire envers un groupe de génie. Pour finir, je dirais que le moins bon album " SPARKS " sera toujours nettement au dessus de tout ce que l’on peut entendre à l’heure actuelle. Maintenant vous pouvez vous procurer l’album et l’écouter car avec une critique pareille vous ne l’avez surement jamais acheté.

Jean-Pierre Auguste Lainé fan Hardcore Sparksien depuis 32 ans.
Patron du B.T.P alias CoolPlaces. pour les intimes du forum que je salut au passage.
Voir Sparks et vivre pour revoir Sparks encore et encore.

[Répondre à ce message]

Sparks : "Hello young lovers"

7 décembre 2006 [retour au début des forums]

Cher Monsieur Wagener...(quel joli pseudonyme ,vague et qui énerve...)

Vous n’aimez pas Sparks.Soir, c’est votre droit. Encore eût-il fallu que vous prissiez la peine de recueillir quelques informations sur ce groupe.Je vous conseille vivement la lecture de la quasi-totalité des magazines musicaux qui paraissent dans le monde chaque année et ce, depuis environ trente ans. Vous y trouverez nombre de renseignements utiles sur ce duo" américain victorien... "
Quelle curieuse expression d’ailleurs ! Qu’ ils soient américains, c’est incontestable. Qu’ils soient "victoriens", c’est hautement improbable, cet adjectif faisant référence à une période de l’histoire anglaise connue pour sa rigueur et son puritanisme hypocrites. On ne saurait être américain ET victorien, c’est antithétique, ne serait-ce que du point de vue historique. Quant aux points de vue linguistique et social, je vous conseille de relire les paroles de l’album qui n’ont rien de puritaines, bien au contraire.On y trouve pléthore d’allusions grivoises et d’aphorismes rigolards. Mais peut-être ne maîtrisez-vous pas la langue d’Oscar Wilde, ce qui-reconnaissez-le-est un sérieux handicap pour qui veut chroniquer un disque anglo-saxon. Ou peut-être ignorez-vous le sens de la célèbre figure de style appelée "métaphore" ? Rassurez-vous, vous n’êtes pas le seul ! Je me suis même laissée dire que certains ne connaissaient pas le sens de la locution "électro-pop-rock", c’est vous dire...

Marie-Jeanne

[Répondre à ce message]

Sparks : "Hello young lovers"

7 décembre 2006, par SPARKS 2A [retour au début des forums]

Bonjour, Pauvre Lecteur...

Pauvre lecteur car il faut du courage pour lire un tel article plein de "conneries", moi même je n’ai peu le lire complètement, découragé par tant de bêtises sur un groupe et un album... il faut en faite prendre cet article à contre sens TOTAL ! C’est donc facile lorsque la personne dit -, il faut comprendre + !

Et puis tout simplement écouter : H.Y.L, vous aimerez ou pas, mais vous comprendrez que cet article n’est pas fondé pour l’ album, et encore moins sur un groupe important par son travail...
Alors ne faite pas trop cas de ce "papier" écrit par un pseudo-critique....

Je vous souhaite TRES BONNE écoute de ce TRES BON ALBUM fait par un TRES BON GROUPE...

[Répondre à ce message]

Sparks : "Hello young lovers"

7 décembre 2006, par dzo [retour au début des forums]

Bonjour n’avez jamais songé à channgé de métier ?

Effectivement pour chroniquer des disques , il est préférable de connaitre un peu la musique .

Manifestement ce’ n’est pas votre cas .

Albin Wagener comique de l’année !

[Répondre à ce message]

Sparks : "Hello young lovers"

7 décembre 2006, par Daniel [retour au début des forums]

Personne n’a le monopole du bon goût musical et dire ce qu’est la bonne ou la mauvaise musique est bien difficile.
Après tout, ainsi que vous le faîtes subtilement remarquer, des milliers de personnes apprécient la star ac’, et ont certainement de bonnes raisons pour cela.
Dès lors on peut ne pas aimer Sparks, ne pas être sensible à leur univers -car c’en est un-, c’est parfaitement compréhensible.
Mais être aveugle et sourd à ce point est assez sidérant.
Monsieur Wagener (? ?) vous avez évidemment le droit de ne pas aimer. Mais alors, dans votre intérêt, bornez vous à le dire, et pas plus.
Ne pas être sensible peut en effet se revendiquer, mais ne pas reconnaître le talent, pour quelqu’un qui prétend faire profession d’arbître en la matière, devient ridicule.
Prétendre que la production de deux musiciens parmi les plus originaux et les plus innovants depuis 35 ans est une merde, est tout simplement risible.
Si vous avez un talent, c’est celui de comique. Peut-être devriez-vous vous recycler ?

[Répondre à ce message]

Sparks : "Hello young lovers"

7 décembre 2006, par André [retour au début des forums]

Je ne comprends pas le but de cet article : descendre Sparks, l’album, l’originalité dans la musique ? A l’heure ou tout se ressemble, où la Star Ac est n°1 suivi de la Nouvel Star et de quelques autres copies conformes, où le rock ne séduit que des gotiques ou les plus de 40 ans, l’arrivé d’un disque inclassable, pas facile d’accès, rebute des critiques musicaux !!! Quel monde ! Dire que la musicologie (science de la musique) n’a plus aucun fond financier, et que des gens sont payés pour insulter un des rares disques intelligents qui parait. Oui, insulter. On peut convaincre sans être vulgaire. On peut détester, mais aussi respecter le travail des gens. Mais la faculté de juger, d’argumenter ce jugement sans vulgarité, en s’appuyant sur des passages précis, est celle des critiques musicaux. Ou même d’un journaliste non musicien ayant acheté ou reçu un disque. On peut dire, "il est inutile que je m’attarde sur ce disque, il ne vaut même pas ces quelques lignes", ou dire "dire qu’on gaspille des CD et du papier pour une telle musique". C’est tout aussi parlant et moins vulgaire. Quoique, je dois admettre l’originalité de certaines de vos métaphores ou comparaisons, mais, comme j’apprécie ce groupe et ce disque, elles ne me "parlent" pas !

Je suis doctorant en musicologie, et spécialisé dans le rock ! De la musique rock, j’en ai bouffé (pour être aussi vulgaire que votre article). L’agressivité gratuite, les palles copies, les groupes commerciaux sans intérêt, les anciens groupes qui ne se retrouvent plus et sont bons pour des festivals de nostalgiques ou qui se répètent depuis 20 ans, je connais. Mais s’il y a bien un groupe qui a su se sortir du lot, c’est Sparks. Après ce que l’on appelle leur période glam en 74-76, leur période disco (79) et new wawe, leur période dance dans les années 90, ils se sont frayés un chemin unique. Pas toujours au top musicalement, mais depuis les années 1990, le succès critique et commercial est revenu ! Sauf en France, qui a toujours préféré sa variété, et son pseudo rock...

Appelez ce disque du rock, du rock symphonique, du métal, de la pop, même de la musique répétitive, ou de l’electro, comme vous dites, très franchement, le nom n’a pas d’importance. Coller à tout prix une étiquette sur un disque ou un artiste, c’est vraiment inutile. Je suis amateur de glam-rock, et je n’aime pas tout ce qu’on dit être du glam-rock par exemple. Mais j’ai des arguments s’appuyant sur la composition, l’interprétation, l’arrangement, etc. de ce disque pour le faire ! Je critiquerais déjà votre choix de classer ce disque dans la musique electro. Mais bon, soit dit en passant, ce disque est dur à classer.

Pour moi, vous n’avez pas voulu "entrer" dans le disque. À force de rester sur le pallier de la porte, on sent le froid de dehors, et la chaleur de l’intérieur. Hélas, allez savoir pourquoi, le froid prend toujours le dessus...
Allez voir un opéra de Richard Wagner (puisque votre nom est proche). 4h30 de musique (sans les entractes). Si vous n’entrez pas dans ce monde, laissez tomber. Ce sera 4h30 ou vous entendrez des violons, des cuivres, et des chanteurs criants sans fin ! Dites ceci à un wagnérien, et il vous achève sur place ! Je crois qu’il est encore moins grave de crier des injures racistes sur une place publique ! A Bayreuth, les wagnériens y vont à genoux de toute l’Europe s’il le faut ! Juste pour une soirée. Et ils achètent leur ticket 5 ans a l’avance minimum ! Mais si c’est pour ne pas entrer dans ce monde, économisez votre billet et achetez-vous en solde le best of de Mozart sur clavier bontempi ! Et encore...
C’est pareil ici. Sauf que les fans de Sparks ne vont pas vous exécuter pour ne pas avoir aimer un disque, surtout si vous parvenez à convaincre par votre argumentation. La musique demande un minimum de concentration ! Réécoutez ce disque plusieurs fois, comme tout fan ou amateur a du le faire, et laissez-vous gagner par l’ambiance, par ce monde. Apprécier ce disque à la 1ere écoute, sans bien connaître Sparks, c’est dur, je l’admets ! Certains fans étaient aussi sceptique à l’écoute isolé d’un ou l’autre morceau isolé. Mais faites un effort si vous êtes musicien.

Un de vos arguments peut être accepté : les sons synthétiques (pour les cordes particulièrement) ! Savez vous combien coûte la "location" d’un orchestre symphonique ? Si non, renseignez-vous ! C’est même plus hors de prix. Vous regretterez presque de ne pas être devenu violoniste !!! Il n’y a que Universal et autres majors qui peuvent se permettre un tel budget pour un disque. Pour Sparks c’est des sons VST, supérieur au midi, et très fréquemment employé actuellement pour le disque. C’est déjà très cher, l’achat de ces logiciels ! Après, savoir les manipuler, c’est autre chose ! Mais bon, ça, c’est le boulot de Sparks, et, en utilisant le même type de matériel qu’eux, je peux vous assurer qu’ils maîtrisent très bien !

Après je vous mets au défi de savoir quoi en faire, de ses sons la !!! Écrire 10 chansons assez différentes, avec le même matériel. A l’heure où Marylin Manson écrase des poussins sur scène pour paraître original, où Rockbitch transforme sa scène en spectacle porno lesbien, Sparks met l’accent sur la musique avant tout. Pour un 20e disque, je trouve cela exceptionnel. Même en fan de Suzi Quatro, son dernier album sorti quelques semaines après celui ci ne m’a pas autant séduit, parce qu’elle n’évolue pas ! Elle retourne aux sources, ce que fait tout artiste actuellement (Kim Wilde aussi par exemple pour son dernier disque). Sparks s’en éloigne d’avantage à chaque disque.
Je vous conseille de voir (louez le, si vous avez peur d’investir inutilement) le DVD qui sortira. Je les ai vus sur scène. Il n’y a pas de mot. Comme pour la musique mixte (électroacoustique et instruments, dans la musique contemporaine), Sparks met en scène son dernier album dans la 1ere partie en intégralité, sans pause, et avec une petite mise en scène humoristique. Comme une messe, le public écoute activement et suit la progression. A ce moment-la, avec l’image en plus, vous parviendrez peut-être à pénétrer dans ce monde.

Si vraiment, tout ceci vous laisse de marbre pour au minimum apprécier l’originalité de ce disque, il faudra reconnaître qu’il y a un souci. Soit vous êtes vraiment borné, soit ce n’est vraiment pas votre genre de musique, soit vous n’avez rien compris à la musique.
Dans ce dernier cas, je connais des jeunes journalistes, connaissant la musique qui prendraient bien votre place et s’avéreraient plus compétent et moins vulgaire !
Si ce n’est pas votre genre de musique, le minimum serait de respecter, à défaut de comprendre cette musique. Je ne serais peut-être pas compétent dans certains domaines musicaux. Mais de la à dire que ce que vous écoutez et appréciez est de la merde, non ! Parce que je me dis que ce que vous appréciez, ça vous fait quelque chose. Peut-importe ce que ça fait. Et je respecte votre genre musical.
Et si vous étés vraiment borné, décidé que cet album est une "merde" comme vous dites, je pense qu’il serait préférable de passer outre, et de laisser l’élite musicale apprécier sa musique, pas facilement abordable, mais originale et différente, et le peuple apprécier sa daube commerciale, recopiée, remixée, recompilée et parodiée sans cesse.

Pas besoin d’avoir 50 ans pour apprécier Sparks (pour répondre d’avance à "l’élite musicale"), il y a des fans de 15-18 ans, et pas que des têtes de classe qui écoute la musique de Papa. Et parmi ces papas, il y a des cadres, comme des ouvriers. Mais bon, ni le niveau d’étude, ni le milieu ne révèle vraiment l’intelligence d’une personne.

[Répondre à ce message]

Sparks : "Hello young lovers"

6 décembre 2006, par Stephan Vermeulen [retour au début des forums]

Cher Monsieur Arsène Wagener, continuez plutôt à entraîner vos footballistes au lieu de jouer les critiques musicaux.
Et la prochaine fois que vous écouterez Hello Young Lovers, insérez le cd du bon côté dans le lecteur (l’image avec les lapins au-dessus et non l’inverse). C’est important.

[Répondre à ce message]

Sparks : "Hello young lovers"

6 décembre 2006 [retour au début des forums]

Non ceci est une blague..... !

de 3 choses l’une..... : ou vous n’êtes pas critique....( ou alors depuis 1 mois ..)
ou vous critiquez..... sans rien écouter
ou...vous vous êtes trompés de CD

quel dommage que des artistes grands ou petits soient défendus ou critiqués de la sorte

et quand je vois les références que vous avez.....
si j’étais vous....je changerai de Job......apprendre.....la musique par exemple ...

allez soignez vous bien, et critiquez quand cela ira mieux

S/440

[Répondre à ce message]

Sparks : "Hello young lovers"

6 décembre 2006, par Frederic VION [retour au début des forums]

C’est sûr, quand on sort du format basse batterie (même électronique) voix, ça dérange, au point que la critique n’est même plus musicale !

Moi, je suis heureux de voir qu’un groupe qui m’a fait entrer dans le rock et le pop quand j’étais en culottes courtes sait maintenant trouver une voie musicale qui allie originalité et accessibilité.

Je sais, les violons électroniques, ça fait bizarre au départ mais les mélodies et les textes s’accrochent dans les neurones, et le côté "home made" me plait : ya de l’ambiance. Je suis sûr que, si un jour les frères Mael gagnent au loto, ils joueront leurs deux derniers disques avec un orchestre à cordes, des choeurs, quelques cuivres et un DJ en plus de leur groupe rock habituel.

Last but not least, la voix de Russell Mael a un timbre unique, même lorsque la magie du studio, utilisé comme un instrument à part entière, la démultiplie.

Bref, s’il y a des lecteurs de cette chronique, je les engagent à l’oublier et je leur conseille d’aller écouter la musique des Sparks, tout un univers musical et poétique, non sens et poppy. De Todd Rungrend à Gorgio Moroder en passant par les Rita Mitsouko, c’est une oeuvre de plus de 30 ans qui coule dans les oreilles !

[Répondre à ce message]

Sparks : "Hello young lovers"

6 décembre 2006, par Vinylman [retour au début des forums]

Cher Albin,

Il fut un temps où ceux qui osaient sortir des sentiers battus étaient accueillis comme des héros par les aficionados de la musique rock. Cette époque est désormais révolue. Aujourd’hui, hors des standards aseptisés dictés par les bureaucrates des majors, point de salut. Sparks existe depuis 1968 et lors de leur dernière tournée , ils ont rempli des salles dans toute l’Europe. J’étais à Leicester, j’étais à Londres, j’étais à Paris. Dans la salle, c’était à chaque fois du délire. A Leicester en février 2006, la salle était pleine à craquer et tous les spectateurs étaient débout tout le long du concert malgré les confortables fauteuils de cet ancien théâtre, phénomène de plus en plus rare de nos jours. Juste un exemple. la semaine dernière, j’ai été voir Iron Maiden au POPB de Paris Bercy. les trois quart des spectateurs étaient assis. Il ne leur manquait plus qu’un divan et une télécommande sur les genoux. Oui, Sparks a pondu de la pure daube sous la houlette de Giorgio Moroder et même après. Des albums comme Terminal Jive, Interior Design, Music that you can dance ou Plagiarism sont de vraies daubes. Mais concernant Hello young lover, je vous trouve particulièrement injuste. Que vous n’aimiez pas cet album, c’est votre droit. Que vous soyez méprisant est plus contestable. Je vous assure que cet album est fantastique tout comme l’ont été les précédents, Lil’ Beethoven, Balls et Gratuitous sax. Alors, donnez lui une seconde chance. Oubliez vos préjugés musicaux, réécoutez cet album et laissez vous envahir par le talent mélodique de Ron Mael et par la voix assez étonnante de son frère Russell. Et si jamais, vous avez l’occasion d’aller les voir sur scène, foncez !!!!

Cordialement.

William alias Vinylman

[Répondre à ce message]

Sparks : "Hello young lovers"

6 décembre 2006 [retour au début des forums]

Avant de poster ma réponse on m’avertit que "ce forum est modéré a priori".

A lire ce tissu d’âneries, la seule modération qui transpire est celle de la compétence musicale de l’auteur.
On peut ne pas aimer la musique. Il n’est pas nécessaire d’être vulgaire. Ni d’étaler son outrecuidante suffisance.
En guise de critique, voici vos arguments : "Parce que c’est juste une énorme daube à se taper le cul par terre, je vous jure. " Quelle élégance ! Quels sommets de la pensée ! Le parangon de la critique musicologique !
J’ai peine à croire que l’on parle du CD que j’écoute en boucle depuis deux mois.
Vous n’aimez pas, grand bien vous fasse.
Tel n’est pas mon cas. Ni celui du millier de spectateurs venus acclamer les Sparks lors de leur récent passage à Paris.
Incompréhensible ? N’est-ce pas ?
Jacques, amateur de musique.

[Répondre à ce message]

    Sparks : "Hello young lovers"

    6 décembre 2006, par Albin Wagener [retour au début des forums]


    - Il n’est pas nécessaire d’être vulgaire. Ni d’étaler son outrecuidante suffisance.

    Non, mais des fois tu sais, ça fait un bien fou.

    - Quelle élégance ! Quels sommets de la pensée ! Le parangon de la critique musicologique !

    N’en jetez plus !

    - J’ai peine à croire que l’on parle du CD que j’écoute en boucle depuis deux mois.

    Si si, regarde plus haut. Y a même la pochette et tout. C’est bien ce CD là. En plus j’ai fait exprès de mal le chroniquer juste pour vous blesser, c’est une évidence même.

    - Vous n’aimez pas, grand bien vous fasse. Tel n’est pas mon cas. Ni celui du millier de spectateurs venus acclamer les Sparks lors de leur récent passage à Paris. Incompréhensible ? N’est-ce pas ?

    Non, pas si incompréhensible que ça. Regardez : Britney Spears réunit des milliers de spectateurs. Tout comme la Star’Ac pendant sa tournée provinciale. Tout comme Kamaro ou Matt Pokora. Ou Lorie.

    [Répondre à ce message]

      Sparks : "Hello young lovers"

      6 décembre 2006 [retour au début des forums]


      Ah ! Je comprends tout.
      Il manquait les références dans votre article !
      Mais éclairez-moi : qui est ce Lorie ?

      [Répondre à ce message]

      Sparks : "Hello young lovers"

      7 décembre 2006, par André [retour au début des forums]


      Oui mais lorsqu’il s’agit de célébrités (comme Ariel WIzzman ayant remixé Sparks), l’equipe télévisé de Arte (chaine plus culturelle que commerciale), je doute qu’on ai affaire au meme genre que M Pokora ou Lorie... qui attirerait plutot TF1 et les magazines pour adolescentes boutoneuses...

      Vous avez un mepris et un manque de respect dans vos réponses comme dans votre critique. Comprennez qu’on ne vous attaque pas sur le fait de ne pas avoir aimé le disque, mais votre facon de le "justifier", si on peut appeler ca ainsi. Pisser sur la collection de Morrisey de votre rédacteur... Pfff... lamentable, il n’y a pas de mots.

      Quand a tutoyer les personnes qui vouvoient (tu sais), c’est dans la meme idée. Aucun respect !

      [Répondre à ce message]

Sparks : "Hello young lovers"

29 novembre 2006, par Fred [retour au début des forums]

Mais mais mais, où est passé le message de Claire ?

Albin, merci de nous faire partager la dure réalité du boulot de critique, qui implique de se farcir aussi de albums qui ne passent vraiment pas.

[Répondre à ce message]

    Sparks : "Hello young lovers"

    3 décembre 2006, par  [retour au début des forums]


    Ah, y’a pas que mes messages qui disparaissent, ceux de Claire aussi.

    Sinon, je suis un peu déçu par la remarque péjorative sur Army of Lovers, qui reste un groupe totalement sous-estimé alors que vraiment excellent.

    [Répondre à ce message]

Sparks : "Hello young lovers"

29 novembre 2006, par mathieu [retour au début des forums]

bonjour,

Je visite régulièrement votre site. Certains des disques (plutôt les anciens, je le concède) que vous avez commentés dans le passé sont de mes favoris, d’autres me sont totalement inconnus ou parfaitement indifférents.

Je ne connais pas les Sparks depuis longtemps, mais je me suis procuré leur dernier, commenté ci-dessus par vos soins, il y quelques mois. Ensuite je me suis procuré ’Propaganda’ un de leurs disques datant des années ’70.

Deux réflexions quant à votre chronique :
1/ Je pense que vous vous trouvez dans une situation de luxe où vous recevez tellement de disques gratuitement des firmes, que vous ne faites pas l’effort pour ce disque d’écouter au-delà de votre préjugé ou de votre première impression. Or, ce qui me plaît dans une critique, c’est un travail fouillé, et une argumentation intéressante qui permet de comprendre pourquoi l’auteur aime ou n’aime pas le disque qu’il analyse. Je pense que vous savez ce que je veux dire, comme vous écrivez de temps à autre de telles critiques.
2/ Je ne vous connais pas, et ne suis donc pas fort intéressé par les feintes concernant les insiders de votre rédaction.
Vous êtes bien sûr libres de continuer à rédiger ce genre d’articles (après tout c’est votre site), mais j’ai tendance à croire que les gens qui visitent votre site ne sont pas que les membres de votre rédaction, mais également des mélomanes intéressés qui ne vous connaissent pas personellement et ne sont donc pas particulièrement intéressés par vos inside jokes.

En conclusion : j’ai lu quelques chouettes articles, bien documentés, sur votre site, mais votre critique du disque ci-dessus n’apporte rien à personne. C’est peut-être marrant à écrire, mais pas du tout intéressant à lire.

J’espère que mes reflexions pourront vous aider à écrire par après à nouveau des articles vraiment intéressants.

Sincères Salutations,

Mathieu, mélomane

[Répondre à ce message]

    Sparks : "Hello young lovers"

    29 novembre 2006, par milo [retour au début des forums]


    pareil, plus court. je vous apprécie, mais ce genre de chronique indigente, où la musique aussi merdique soit-elle passe au second plan (sinon en bonus track à la fin de l’article) n’apporte strictement rien (oui, comme le présent commentaire...).

    Amitiés

    [Répondre à ce message]

    Sparks : "Hello young lovers"

    29 novembre 2006 [retour au début des forums]


    Monsieur, personne n’avait encore réussi a décrire le manque d’intéret de la majorité des chroniques de Mr Wagener comme vous venez de le faire.

    [Répondre à ce message]

    Sparks : "Hello young lovers"

    29 novembre 2006, par Albin Wagener [retour au début des forums]


    Cher Mathieu,

    Merci beaucoup pour votre contribution posée et argumentée (suffisamment rare pour être mentionné). Effectivement, la majorité des articles que je rédige ne se permet pas de prendre pareil ton de liberté quant à la musique, à mes sentiments personnels et à mes rapports avec les autres membres de la réaction. Ici, la velléité est volontairement humoristique, et avouons-le, la fébrile incompréhension cynique de cet album m’a autorisé une chronique plus leste et plus détendue.

    Que cela ne soit pas intéressant à lire est bien entendu une affaire subjective, tout comme l’intérêt à l’écrire, par ailleurs. Cet article n’avait pour autre but que de servir de catharsis personnelle au sujet d’une musique que je trouve effectivement ennuyeuse, indigne d’intérêt et manifestement chiante comme la mort un jour de fête.

    Sincèrement.

    [Répondre à ce message]