Pop-Rock.com



Röyksopp : "Junior"
Early years

mardi 19 octobre 2010, par Vincent Ouslati

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Duffy : "Rockferry"
Liars :"They were wrong so we drowned"
Malibu Stacy : "G"
Idlewild : "Make another world"
Justin Timberlake : "Future sex / Love sounds"
Glasvegas : "Glasvegas"
Box Codax : "Only an orchard away"
The Pretenders : "Loose screw"
Nine Horses : "Money for all"
Alice Cooper : "Dirty diamonds"


L’insouciance, les jeunes années, ce confortable état qui vous donne tous les droits et ne vous impose rien ou presque. C’est beau la jeunesse, elle excuse tout, vous permet l’erreur, on la répare pour vous, confortable, oui. On regrette aujourd’hui le gamin qui fut en nous et qui est parti, chassé par les obligations, les devoirs, les charges, la vie, on ne devrait jamais vieillir, pas trop en tout cas.

J’étais heureux quand j’étais gosse, vraiment heureux. J’en ai des souvenirs assez précis, des grands moments de joie sur une tranquille petite famille. Mes parents avaient un petit hôtel à Vichy, dans l’Allier, le Castel-Flor qu’il s’appelait. Il ne payait pas de mine, mais moi j’adorais son grand hall un peu désuet et la porte d’entrée monumentale (en comparaison de ma taille du moment...). Je me rappelle de mes Lego qui jonchaient la table du petit salon, au grand dam des employés qui ne m’en voulaient pas trop finalement, enfin ils ne me disaient rien en tout cas. C’était mon grand monde cet hôtel, je baladais mes pantalons dans les escaliers tapissés, les usais sur les dalles de la cour, tout un univers rien que pour moi.

Pas que pour moi en réalité, car débarqua un jour de son gros paquet un fier cheval à bascule. il avait tout, le poil doux, la crinière et la selle qui était terrible, en faux cuir noir et tout. Mon oncle me fit tout le harnachement dans du cuir, du vrai, cette fois, pour qu’il dure plus longtemps. On fit son étable dans l’arrière-cour, il avait de la place, et je venais souvent le voir pour qu’on parte attaquer les méchants moustachus avec lui. Moi, j’étais Zorro, ou un cowboy, ça dépendait des jours. Mais j’aimais bien les Indiens aussi.

Lorsque j’en avais fini avec les voleurs de chevaux, j’allais me désaltérer dans le grand hall. Je demandais toujours la même chose, mon café à la menthe fétiche. En fait de café, c’était du sirop à la menthe diluée dans de l’eau, le tout versé dans une tasse. Mais bon, ça faisait vachement adulte quand même.

Un jour, je ne fus plus tout seul, mon petit frangin était en passe de venir bousiller mes Bioman. Sur le coup, ça ne me fit rien de savoir que j’allais avoir un petit frère. C’est quand le monstre a commencé à se mouvoir que j’ai vraiment souffert, je devais éloigner de ses doigts moites mes Lego impeccablement rangés et mes G.I. Joe savamment positionnés pour le cas d’une attaque surprise des Cobra. En fait d’attaque, ce fut un massacre, même mes fiers véhicules MASK ne faisaient pas le poids devant ce monstre tout de couches et de bave. Il fallut plier retraite et demander une clé pour ma chambre. Mais nombreux furent les jouets qui ne survécurent pas à cette guéguerre intra-familiale.

Plus tard, on jouait aux soldats, de Louis XIV, de Napoléon, on avait de chouettes armes faites avec du polystyrène, des tubes en plastique et du gros scotch marron. Nos fortins, on les faisait avec les vieux draps de la grand-mère sous le cerisier, le mortier, c’étaient des pinces-à-linge... On devait attendre pour pouvoir en faire un vrai bien dur avec des planches et des clous, mais papa nous en fera un plus tard, et il sera super le fort en bois.
Même à l’école, on aimait bien, j’avais plein de copains, pas de copines parce qu’elles sont bizarres, pas comme nous quoi. On était tous du même quartier et à part Mme Pingeon (ou Pigeon, je sais plus), toutes les maîtresses étaient gentilles. Vers la fin de l’année, je me rappelle que la mairie nous offrait plein de livres. Une année, on a eu un livre sur un facteur qui distribuait le courrier, je l’adorais ce livre, j’aimais moins l’atlas du monde qu’on a eu l’année suivante, mais c’était pas grave.

Parfois, nos parents nous mettaient de la musique de leur cru, on comprenait pas les paroles, mais on voyait que tout le monde aimait, que tout le monde était heureux et que la vie d’un gosse est quand même sacrement chouette. Le mieux, c’était pour Noël, bien sûr que nous on y croyait, même ce 24 décembre où le Père Noël a atterri sur le balcon de chez ma tante et que nous tous, on était cachés pour le voir. On l’imaginait beaucoup plus gros, c’est vrai, mais bon, c’était le Père Noël, c’est sûr ! Quel dommage que mon tonton n’ait pas été là pour le voir, il était sorti de la maison quelques minutes plus tôt, on sait pas pourquoi...

Ce furent donc de belles années, avec bien sur quelques désillusions aussi. Mon frère a appris un jour que le Père Noël n’existait pas pour de vrai, parce que sa voiture de Robocop dûment commandée par téléphone a commencé à faire sonner son alarme dans le placard trois jours avant le réveillon. Mon frère il a pleuré et dit qu’on était tous des menteurs. Moi je n’ai rien dit, je le savais déjà...



Répondre à cet article

Vincent Ouslati





Il y a 5 contribution(s) au forum.

Röyksopp : "Junior"
(1/3) 22 octobre 2010, par HB
Röyksopp : "Junior"
(2/3) 19 octobre 2010, par MSK
Röyksopp : "Junior"
(3/3) 19 octobre 2010




Röyksopp : "Junior"

22 octobre 2010, par HB [retour au début des forums]

En fait d’attaque, ce fut un massacre, même mes fiers véhicules MASK ne faisaient pas le poids devant ce monstre tout de couches et de bave.

Tout pareil comme moi l’ami !

C’est excellent. Autant que le contenu tout tuxedomoonesque (osons le dire) du premier Röyksopp.

[Répondre à ce message]

Röyksopp : "Junior"

19 octobre 2010, par MSK [retour au début des forums]

- Pour assister à une séance de nombrilisme : rester ici.
- Pour lire une chronique de disque —> cf. un site plus intéressant.

[Répondre à ce message]

Röyksopp : "Junior"

19 octobre 2010 [retour au début des forums]

Rendez-vous fin 2011 pour un article concernant Senior, le successeur de Junior, qui est sorti en septembre dernier ;-)) !

[Répondre à ce message]