Pop-Rock.com



Radiohead : "Kid A"
Ice age is coming

jeudi 12 avril 2007, par Jérôme Delvaux

DANS LA MEME RUBRIQUE :
The Electric Soft Parade : "The American adventures"
Lacuna Coil : "Shallow life"
Sparks : "Hello young lovers"
Gwen Stefani : "Love, angel, music, baby"
Sarah Bettens : "Scream"
Goldie Lookin Chain : "Greatest Hits"
The Stooges : "The weirdness"
Sharko : "Sharko III"
Shack : "The Corner of Miles & Gil"
Carpark North : "All things to all people"


Nous sommes en l’an 2000. La fin du monde annoncée par tant de prophètes n’a pas eu lieu. Paco Rabanne, les Témoins de Jéhovah et les mauvais traducteurs de Nostradamus peuvent revoir leur copie. Le fameux bug qu’on voyait déjà paralyser tous les ordinateurs de la planète n’a pas fait davantage de dégâts. Aucune catastrophe, aucun séisme, aucun bouleversement majeur ne sont à déplorer. Sauf sur la scène musicale. Le quatrième album de Radiohead est la surprise que le monde n’attendait pas. Ou en tout cas pas de cette manière-là...

Lassé par les guitares, Thom Yorke s’est mis en tête d’enregistrer un disque qui en serait totalement dépourvu. Finies les ballades lancinantes à la guitare acoustique. Terminés les interminables soli d’une dextérité presque hendrixienne dont Jonny Greenwood sait nous régaler. Le nouvel album fera la part belle aux synthétiseurs, aux samplers, etc. Toutes ces machines, que le groupe a déjà approché lors des séances d’OK Computer, avant de s’en éloigner, jugeant leur manipulation trop compliquée. Rat de studio et ancien assistant de John Leckie (producteur du Dark side of the Moon de Pink Floyd), Nigel Godrich va les aider à apprivoiser ces engins diaboliques accusés par deux générations de rockeurs d’avoir enlevé tout feeling à la musique. Ils font l’acquisition du matériel le plus moderne du marché, dont un petit séquenceur que le groupe appelle affectueusement Kid A.

Rien ne les prédestinait pourtant à aller dans cette voie. En 1993, Radiohead est le groupe rock que le monde entier s’arrache. La faute à Creep, un single sensationnel diffusé en boucle sur MTV. Après le Smells like teen spirit de Nirvana, sorti deux ans plus tôt, la jeunesse vient de trouver un nouvel hymne à même de personnifier ses frustrations. Le succès du single est tel qu’on pense que Radiohead ne sera qu’un « One Hit Wonder » de plus, comme la vague grunge en a connu son lot. The Bends, qui sort en 1995, met un terme à cette idée reçue. Bien qu’enregistré dans des conditions difficiles, l’album est magistral et l’évolution du groupe y est bien perceptible. Arrive ensuite le somptueux OK Computer, en 1997, qui place déjà le quintette sur la plus haute marche du podium. Porté aux nues par tout ce que l’Europe, les Etats-Unis et le Japon comptent de critiques rock, l’album termine l’année en tête de tous les classements et consacre Radiohead meilleur groupe au monde. Encore que ce type de désignation soit très subjectif et puisse facilement prêter le flanc à la critique, force est de reconnaître qu’il faut remonter très loin en arrière pour trouver un disque « à guitares » qui soutienne la comparaison avec OK Computer. A un point tel qu’on voit mal ce que les cinq d’Oxford pourraient bien faire ensuite qui ne soit ni une redite ni une déception.

S’essayer aux nouvelles technologies, pardi ! On se rend compte de leur niveau de maîtrise des machines dès la première plage, Everything in it’s right place. La voix de Thom Yorke y est utilisée comme un instrument à part entière : samplée, multipliée, décomposée et triturée. Des bribes de chants se croisent et se recroisent, seulement accompagnées par quelques délicates notes d’orgue. Les voix et soupirs samplés finissent par remplacer le chant proprement dit au milieu d’un vacarme bien plus subtil et harmonieux qu’il n’y parait. Ce procédé ouvre la porte à de multiples improvisations en live, où le morceau atteint son paroxysme. Pour quiconque s’attendait à un nouveau disque dans la lignée de OK Computer, cette ouverture est totalement surprenante.

Kid A, le titre qui donne son nom à l’album, l’est encore davantage. Sur ce morceau, hommage évident à Kraftwerk, la pourtant très belle voix de Thom est transformée en un perturbant borborygme récitant des paroles incompréhensibles. L’instrumentation est froide et totalement électronique. L’ambiance est celle des ces hauteurs enneigées que nous présente la pochette. Pour mieux s’y immerger, Radiohead a choisi d’enregistrer en partie l’album dans la froide Copenhague. Et cela s’entend.

Les choses se corsent encore avec The national anthem. Démarrant avec une des lignes de basse les plus hypnotiques de l’histoire du rock, cet hymne national se transforme en improvisation free-jazz du meilleur cru. Saxophones, trompettes et trombones sont de la partie, amenant la chanson dans des contrées aussi inexplorées qu’inattendues. On pense à Mike Garson, le pianiste de David Bowie, et a ses improvisations sur Aladdin Sane. Un saxophone et des trompettes viennent s’ajouter et créent une inquiétante cacophonie. On nage en plein dans l’univers barré du Radiohead le plus expérimental, celui qui incitera nombre d’auditeurs - même connaisseurs - à s’en détourner avec une certaine violence. « C’est de la branlettes pour intellos boutonneux » nous en dira un célèbre producteur belge bien connu pour son franc-parler. Mais le pire reste à venir. Sur le paranoïaque Idioteque, Jonny Greenwood, trouvant sans doute le panel de sons des synthétiseurs trop limitatif, en vient à utiliser les ondes Martenot. Ce procédé, mis au point en 1928 par l’inventeur Maurice Martenot, permet de créer des sons étranges par l’utilisation monodique d’ondes électriques. L’instrument (dont Greenwood a acheté une version moderne à un descendant de Martenot) se met en branle sur le son d’une boîte à rythme et de boucles électroniques distordues. Thom Yorke vient ensuite y greffer sa voix de déboussolé et la magie prend forme. On ne sait plus trop si on est dans le domaine de la musique ou de la science-fiction.

Si on s’y plonge trop intensément, Idioteque, comme The national anthem, peut se révéler psychiquement épuisant. L’album est donc parsemé de petit moments de recueillement tel que How to disappear completely, où on entend le premier son de guitare de l’album et un chant non-trafiqué. Dans le même esprit, Treefingers fait bien plus qu’évoquer les instrumentaux de David Bowie et Brian Eno sur la trilogie berlinoise. C’est glacial, mais surtout relaxant.

Pièce maîtresse inégalée de la discographie de Radiohead, Kid A donnera un signe fort aux groupes de rock de l’an 2000. Comme New Order presque vingt ans plus tôt, il leur rappelle que les guitares peuvent s’effacer au profit des machines et que les barrières des genres sont faites pour êtres brisées. Que l’on adhère ou non au résultat, on ne peut que saluer le courage d’un groupe qui ose se remettre en question et faire l’exact contraire de ce que son public attendait.



Répondre à cet article

Jérôme Delvaux





Il y a 39 contribution(s) au forum.

Radiohead : "Kid A"
(1/10) 19 avril 2007, par Jefferson
Radiohead : "Kid A"
(2/10) 13 avril 2007, par Spongebob
Radiohead : "Kid A"
(3/10) 13 avril 2007, par Yû
Radiohead : "Kid A"
(4/10) 12 avril 2007, par cartman
Radiohead : "Kid A"
(5/10) 12 avril 2007, par Tom
Radiohead : "Kid A"
(6/10) 12 avril 2007, par Joe strummer
Radiohead : "Kid A"
(7/10) 12 avril 2007, par Joe Strummer
Radiohead : "Kid A"
(8/10) 12 avril 2007, par Yann
Radiohead : "Kid A"
(9/10) 12 avril 2007, par Reen-Go
Radiohead : "Kid A"
(10/10) 12 avril 2007, par Julien




Radiohead : "Kid A"

19 avril 2007, par Jefferson [retour au début des forums]

Perso, je trouve cet album excellent. Un des rares dont je ne me lasse pas. Votre pugilat bouseux guitare grasse contre bobo electro est assez pathétique, mais bon... Maintenant, meilleure groupe du monde, ça fait effectivement cours de récréation.
Et la musique concrète, Cartman, c’est plutôt Boulez et Stockhausen que les Rollig Stones, hein... Je suppose que tu voulais dire riff, refrain, riff, refrain, avec un p’tit solo propret de temps à autre en veillant bien à ne pas dépasser sur le côté, bref un shéma datant de la nuit des temps. Pas très progressiste, mon coco. Que t’aimes pas ce qui sors de ce beau petit cadre, c’est une chose, que tu te charges personellement de la propagande des RS en nous les sortant à toutes les sauces, ça devient VRAIMENT lourdingue. Oui, c’est un grand groupe (certainement pas le plus grand de l’histoire de mon point de vue) mais, comme dirais l’autre, Rolling Stones : just a band... Et bien sur, Radiohead, just a band... Et si tu penses différemment, tu deviens un fan, et être fan, j’aime pas trop... Ca sous entend appartenir à une caste, avoir un système de valeurs codifiées commun avec les autres fans, bref, ça s’éloigne un peu trop à mon goût du libre arbitre... Mon meilleur pote, par exemple, est fan de U2, je connais... J’ai tout essayé, sans résultat notable... Enfin, heureusement, c’est un garçon tempéré.
Je me répète, mais dans le coin, la musique n’adoucit pas vraiment les moeurs...
"La virulence de mes propos est juste proportionelle a l’énormité de l’ennemi à abattre." Tu te crois à Bagdad, garçon ? Personne ne force personne à écouter quoi que ce soit à ce que je saches ???
Réecoute un peu Arcade Fire, moi ça me calme, et je vais donc faire de même... Etant donné le temps que tu passes par ici, je m’attend à une réponse virulente... Comme moi, j’ai pas que ça à foutre, prend ton temps et sors un peu, il fait beau dehors !

[Répondre à ce message]

    Radiohead : "Kid A"

    19 avril 2007, par cartman [retour au début des forums]


    Pas de propagande de ma part, j’essaie juste de faire découvrir des trésors du passé a quelqu’un qui ne les connais pas forcément, c’est tout ! Après on aime ou pas, je m’en fout un peu, les stones ne m’ont pas attendu pour devenir des légendes du rock’n’roll. Et je n’ai par contre jamais dit qu’ils faisaient de la musique concrète ! Je disai juste que les expérimentations de radiohead était du genre coco mignon, il faut lire un minimum ce qui se dit avant de répondre. Et les rolling stones ont tellement influencé la société des 60’s a nos jours, que je ne peut m’empecher de penser qu’ils sont plus qu’un simple groupe. C’est un mode de vie, contrairement a radiohead. Car ça, des 1ers de la classe ennuyeux et moralisateurs, on en avait déjà avant, et apparament on en a toujours ! Je préfère les bad boys (and girls !) et la musique qui va avec, désolé monsieur, mais sinon sans rancune, hein ? Et a propos du fait de ne pas être a bagdad, je te ferai remarquer que de tout temps, le rock a été une histoire de mouvements, avec des codes, des looks, des languages, des tribus se foutant sur la gueule ect... la vraie vie quoi ! Pas de l’entertainment ou du "cérébral". Le parrallèle avec la guerre n’est donc pas complètement faux a mon avis. Le rock c’est la guerre, le chaos, le sexe et la mort. Pas des albums en plastique comme kid a. Merci de votre attention, je retourne a mon écoute du nouveau NIN, on y parle beaucoup de guerre tiens !

    [Répondre à ce message]

      Radiohead : "Kid A"

      20 avril 2007, par sayz le balèze [retour au début des forums]


      Les Stones sont des suiveurs, ils n’ont jamais rien inventé, ont tout piqué, ce sont de véritables crottes par rapport à Page, par exemple. Le seul Stones que je hais pas trop c’est encore Ron Wood période Faces. Sinon Mick Jagger devrait apprendre à chanter au lieu de poser. Ah ! C’est primaire mais ça fait du bien !

      [Répondre à ce message]

      Radiohead : "Kid A"

      21 avril 2007, par Walter Benjamin [retour au début des forums]


      Eh oui, le rock et la "culture pop" en général ont toujours été "une histoire de mouvements avec des codes, des looks, des languages, des tribus se foutant sur la gueule etc...". Et c’est ça, précisément, qui en fait du pur entertainment. La rivalité Stones/Beatles, ce serait la "vraie vie" ? Ou les bastons sur la plage entre Mods et Rockers ? Ou les subtils duels de saloperies à quoi s’adonnaient Oasis et Blur ? Tu penses vraiment que les échanges d’insultes entre Sectateurs d’Arcade Fire et Exécrateurs des Earlies ont le même poids de réalité qu’une fusillade de rue dans une ville occupée ?

      En fait, les rares fois où les faits dépassent la fiction (publicitaire), on se rend compte assez rapidement que la violence, la vraie, c’est pas vraiment cool ; que les balles, ça fait mal ; que la vraie mort n’a rien de bandant.

      Demande à Tupac Shakur ou à Notorious Big si c’est fun de crever ! Demande à Varg Vikernes si c’est le pied, la vie carcérale ! Demande à Bertrand Cantat si c’est excitant de vivre avec un meurtre dans les tripes... D’où ils sont, ils ne peuvent pas te répondre.

      "Le rock c’est la guerre, le chaos, le sexe et la mort...". Eh bien non : le plus souvent c’en est la contrefaçon, la mise en boîte de leur image en vue de les refiler, contre devises s’entend, à des individus moyens qui fantasment sur la vraie guerre, le vrai sexe et le vrai chaos mais préfèrent taper (symboliquement, c’est moins risqué..) sur les "cérébraux", les intellos, les "premiers de la classe" plutôt que de réfléchir une seule seconde au delà de leur condition de braves consommateurs ; celle-là même qui les écartent de la vie, la seule qu’on pourrait dire vraie : une existence qui leur appartiendrait en propre.

      Il est extrêmement difficile d’échapper à ça. Ce n’est pas une raison pour ne pas essayer. A cet égard les Stones, pour autant qu’ils l’aient jamais tentée, ont lâché l’affaire depuis longtemps. Maintenant ils n’ont pas que ça à foutre : ils ont un stade à faire danser...

      [Répondre à ce message]

        Radiohead : "Kid A"

        21 avril 2007, par cartman [retour au début des forums]


        C’est super triste de voir a quel point vous etes terre a terre. Pour vous un disque est un produit, point ! Et les artistes des employés de multinationale ? Dommage, le rock c’est tellement plus que ça, vous ratez l’essentiel les gars. Voilà les ravages de 15 ans de radiohead !

        [Répondre à ce message]

          Radiohead : "Kid A"

          21 avril 2007 [retour au début des forums]


          Je CONSTATE qu’un disque, très souvent, n’est qu’un produit. Je le déplore.

          Et oui : certains artistes se complaisent dans leur rôle d"employés de multinationale" ; et oui : je trouve ça dégueulasse, désespérant, sordide !

          Et bien sûr, régulièrement, certains tentent de s’arracher au marché, de jouer sans lui ou à côté, parce que c’est LÀ qu’ils voient la vraie vie, eux, pas dans un mode d’existence calibré, le serait-il par ses excès. C’est arrivé juste après les Sex Pistols : un pur coup de marketing pourtant, dont les conséquences ont largement dépassé les prévisions de ses instigateurs ; il y a eu Devo (tiens : ils ont repris Satisfaction ceux-là, d’ailleurs !) ; il y a eu SST, Black Flag, les Minutemen ; il y a eu les Pogues ou Hüsker Dü ; ailleurs et autrement il y a eu le Rock In Opposition, qui n’a pas enfanté que des disques chiants et des concerts trop longs ; et il y a toujours eu des Tim Hardin et des Fred Neil, des David Thomas ou des Janis Joplin ; des Jello Biaffra et même des Napalm Death, des Carcass ou des Godflesh ; et avant ça des Robert Johnson, des Leadbelly ou des Big Mama Thornton pour qui le blues n’était pas une fiction mais la dure réalité !

          Et puisque tu y tiens : oui, il y a eu les Rolling Stones ! Et Salt of the Earth ou Factory Girl ou même Paint It Black et sans aucun doute Sympathy for the Devil c’était en effet magnifique ! C’était du "Blackface", c’était déjà roublard et clinquant mais c’était quand même sincère et magnifique ! Et puis ils se sont mis à fonctionner à vide et à mon humble avis, après Sticky Fingers, ils ont entamé leur carrière de "plus Grand Groupe d’Empaillés Vifs au Monde" ; c’était une époque où les choses auraient pu tourner autrement ; elle est morte, pas nous : ne pleurons pas sur elle ! (Pour ma part, je n’étais même pas né !).

          Pour finir, ne viens pas me dire que je suis "terre à terre" ! La musique est l’une des choses de ce monde qui me permettent de ne pas le détester ; qui font que je tiens à la vie ; que le mot "bonheur" ne me fait pas fuir ou ricaner ou chialer ; je ne vénère pas pour autant tout ce qui s’affuble du nom de Rock’n’Roll ; je me suis mis à l’éléctricité avec Sonic Youth, pas avec Radiohead ; ça m’a ouvert bien plus d’horizons et des plus vastes... Ceci dit je crois que Thom Yorke ses autres ont au moins essayé ; le résultat ne me fait souvent ni chaud ni froid mais je n’ai rien contre eux ni contre leur public et je reconnais la tentative. Qu’ils soient surestimés, certes, mais sûrement pas plus que Jagger/Richard et leurs associés depuis trente ans et plus...

          Maintenant vas-y, Cartman, toi qui en est un Vrai : dis-moi ce que je rate ! Explique moi le R’n’R, toi qui sues et qui sais ! Sincèrement : je t’écoute !

          [Répondre à ce message]

Radiohead : "Kid A"

13 avril 2007, par Spongebob [retour au début des forums]

Les petits imbéciles du dessus feraient bien de se sortir les doigts des oreilles et d’écouter plus attentivement cet extraordinaire bijoux qu’est Kid A. Enchaîner des merveilles comme "Everything In Its Right Place" (une des meilleurs intros d’album que j’ai pu entendre), "The National Anthem" (et ses cuivres de dingue), "How To Disappear Completely" (superbe ballade,la chanson préférée de Thom Yorke), "Optimistic" (un rock d’une énergie folle qui aurait pu se trouver sur OK Computer), "Idioteque" (rythmique incroyable)... Enfin tous les morceaux quoi. Le disque idéal pour plonger dans le nouveau millénaire.
Personnellement Je le place à égualité avec OK Computer : deux chef-d’oeuvres, deux faces d’un groupe qui ne cesse de se remettre en question et ne reste jamais sur ses acquis tout en étant incroyablement accessible (et donc populaire).
Le meilleur groupe du monde ? Oui, sans aucune hésitation.

[Répondre à ce message]

    Radiohead : "Kid A"

    13 avril 2007 [retour au début des forums]


    et the bends .... il était vraiment bien aussi cet album !

    [Répondre à ce message]

      Radiohead : "Kid A"

      13 avril 2007, par cartman [retour au début des forums]


      Le meilleur groupe du monde reste the rolling stones, jusqu’à leur mort. Radiohead n’est qu’un petit pet a coté. Kid a ne tiens pas la comparaison face a un aftermath ou un beggars banquet. Et il y a des centaines de choses actuellement plus "géniales" que ce groupe. Si thom yorke chantait sur ses disques comme il l’a fait sur la BO de velvet goldmine, je serai peut etre plus indulgent, mais là c’est du gachis couplé a du n’importe quoi. Ce groupe est l’équivalent de peter gabriel dans les 80’s, prétention musicales grandiloquentes qui font bien marrer les fans de musique concrète, prétentions politiques mal assumées et adoration béate d’un publique qui dépenserai 20 euros pour un album de remix d’accouplement de brebis. le rock ce n’est pas ça... enfin pas pour moi.

      [Répondre à ce message]

        Radiohead : "Kid A"

        14 avril 2007 [retour au début des forums]


        Le meilleur groupe du monde c’est... pfff on croit rêver ! J’avais plus entendu ça depuis l’école.
        C’est quoi la musique concrète au fait ? Il y a un public pour ça ?

        [Répondre à ce message]

Radiohead : "Kid A"

13 avril 2007, par  [retour au début des forums]

Un saut de paragraphe entre "bien connu pour son franc-parler." et "Mais le pire reste à venir." serait plus que bienvenu.

[Répondre à ce message]

Radiohead : "Kid A"

12 avril 2007, par cartman [retour au début des forums]

Ce disque (?) est peut etre le vrai "rock n roll swindle". Ou comment faire mousser des millions de binoclards miséreux sexuels sur un poisson surgelé. Très représentatif de son époque par contre : creux, froid et chiant. Ce groupe n’a en vérité écrit qu’une chanson valable, creep, qui m’insupporte grave, mais qui sent le boulot bien fait. Mais j’imagine que ces gugusses ne doivent plus la jouer en live. On sait jamais, ça pourrai plaire aux filles, ce qui doit faire peur a notre casimodo "thon yorke" le "génie". Mort de rire ! Et dire qu’on reproche a arcade fire tous les maux du monde...

[Répondre à ce message]

    Radiohead : "Kid A"

    12 avril 2007 [retour au début des forums]


    Espèce d’abruti "ça pourrai" prend un t à la fin ! Je crois que les miséreux sexuels savent au moins écrire une critique sans fautes d’ortographe. A moins qu’une paire de lunettes te permettait de voir juste sur l’indigence de tes points de vue. Le creux se situe plutôt dans ta tête Monsieur surnom grotesque. Mort de rire.... Je me gausse. Allez retourne jouer avec tes billes ! Petit homme !

    [Répondre à ce message]

    Radiohead : "Kid A"

    12 avril 2007 [retour au début des forums]


    Remarque débile... Je peux comprendre qu’on n’aime pas l’album, le groupe, la voix de Yorke...

    Mais remettre en cause l’honnêteté artistique de Radiohead, c’est tout simplement injurieux et débile...

    [Répondre à ce message]

Radiohead : "Kid A"

12 avril 2007, par Tom [retour au début des forums]

Les ondes Martenot c’est pas plutôt sur How To Disappear Completely ;)

[Répondre à ce message]

Radiohead : "Kid A"

12 avril 2007, par Joe strummer [retour au début des forums]

Jerôme,je t’aime bien,tu es intelligent,tout ça,...mais quand même,je crois que Marc Lenglet est un homme plus interessant que toi et pas seulement parce qu’il aime les grosses guitares—Quand à cet album de Radiohead...Pfff..savaient plus quoi faire..le rock devenait fatigant et pas assez spirituel...

[Répondre à ce message]

Radiohead : "Kid A"

12 avril 2007, par Joe Strummer [retour au début des forums]

Qu’en pense Marc Lenglet ?

[Répondre à ce message]

    Radiohead : "Kid A"

    12 avril 2007, par Marc Lenglet [retour au début des forums]


    L’un des rares albums de Radiohead qui ne m’ennuie pas, que du contraire...et pourtant, je ne suis pas particulièrement amateur de trucs expérimentaux.

    [Répondre à ce message]

      Radiohead : "Kid A"

      12 avril 2007, par Joe strummer [retour au début des forums]


      Ah ben alors autant pour moi,je croyais naivement qu’en invoquant ton nom,mon cher Marc,Jerome Delvaux ne pourrais que remettre en question son interet pour cet album insipide mais je suis surpris de voir que tes gouts s’étendent beaucoup plus largement qu’ils en ont l’air...c’est bien mon petit Marc(avant j’avais un peu peur de toi(l’amateur de Hard-rock,les bottes ,le cuir (dur et usé)...maintenant,cela va vraiment mieux,oui,tu es devenu plus accessible...Non,Kid A,c’est pas si mal...on se fait un peu chier,c’est tout.

      [Répondre à ce message]

      Radiohead : "Kid A"

      12 avril 2007 [retour au début des forums]


      Je me doutais bien ! L’expérimental, c’est pas ta tasse de thé.... Je pense que Radiohead aurait du fait un tour du côté du Label de "Warp Records" pour VRAIMENT faire de l’expérimental....ce Kid A, c’est de l’expérimental pour Radiohead et fan de rock, c’est du banal pour fan d’électro.....

      [Répondre à ce message]

      Radiohead : "Kid A"

      13 avril 2007 [retour au début des forums]


      Fan du groupe depuis 95, la vrai "masterpiece" du groupe reste "Amnesiac" !

      [Répondre à ce message]

        Radiohead : "Kid A"

        13 avril 2007, par Julien [retour au début des forums]


        Bizare, on considère souvent Amnesiac comme un des grands Radiohead au côté de Kid A et c’est un de ceux que j’aime le moins. Pas mauvais, très loin de là, mais il me fait plus penser à une suite de chansons qu’à un véritable album, je n’y retrouve pas un univers particulier comme avec OK Computer, Kid A ou Hail to the Thief.

        [Répondre à ce message]

Radiohead : "Kid A"

12 avril 2007, par Yann [retour au début des forums]

Personnellement, je n’ai pas réussi à l’écouter jusqu’au bout ! Mes oreilles n’ont pas tenu... Mais il est vrai que je suis plutot guitare que synthé.

[Répondre à ce message]

Radiohead : "Kid A"

12 avril 2007, par Reen-Go [retour au début des forums]

Etrangement mon album favori de Radiohead, franchement magnifique. Je n’arrive toujours pas à m’en remettre. Et je beni encore ma famille qui m’a offert cet album, alors que je n’avais que 11 ans, que j’écoutais du rap et que je n’avais jamais entendu parler de OK Computer. L’un des albums qui m’a orienté vers le rock.

[Répondre à ce message]

Radiohead : "Kid A"

12 avril 2007, par Julien [retour au début des forums]

Enfin ! Kid A est l’un des rares abums avec lequel je suis incapable de me familiariser après si longtemps. Je dois toujours me forcer à le mettre sur la platine, sachant que l’écoute ne sera pas de tout repos (d’autant qu’on est forcé de l’écouter d’une traite), et à chaque fois je me demande pourquoi je ne l’ai pas réécouter plus tôt.

[Répondre à ce message]