Pop-Rock.com


L’album du mois
Phillip Boa & The Voodooclub : "Faking to blend in"
Poséidon

dimanche 12 août 2007, par Clarisse de Saint-Ange

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Phillip Boa & The Voodooclub : "C 90"
Pearl Jam : "Riot act"
End of Fashion : "End of Fashion"
Mortiis : "The grudge"
I Monster : "Neveroddoreven"
I Am X : "The alternative"
Clinic :"Winchester cathedral"
Clap Your Hands Say Yeah : "Clap Your Hands Say Yeah"
Wax Tailor : "In the mood for life"
Nine Inch Nails : "With teeth"


Si Helios était le disque le plus héliotropique de Boa, Faking to blend in, son grand frère, est certainement le plus maritime. En 2007, après plus de vingt ans de carrière, Boa parvient encore à surprendre tout en imposant son inimitable patte irrévérencieuse sur des titres taquins : un tour de force d’autant plus appréciable que Faking to blend in s’approche de la perfection.

On sait que c’est par essais/erreurs que Boa fonctionne le mieux. Ici, point d’erreur, et les essais sont transformés : bien longtemps après un C90 qui avait permis de remettre le rock indé de Boa sur les rails dont il s’était toujours réclamé, poursuivi par Decadence & isolation qui s’était évertué à donner un grand coup de pied dans le derrière des formations en "The" que je ne ferai pas l’affront de vous citer ici, voici donc un nouvel opus à la fois digne et indigné, se partageant entre rythmiques tribales, accordéons littoraux et rock classieux, et qui s’ouvre sans autre forme de procès sur le très efficace single On tuesdays I’m not as young. On n’en demandait pas moins, surtout que la suite est bien plus gouleyante encore, bien plus en tout cas que ce que le premier single aurait pu laisser penser (personnellement, j’avais un peu peur de devoir assister à un Decadence & isolation bis).

Mais pas de risque, parce que cet album tutoie d’assez près la grandiloquence de Helios. Alors que l’électro expérimentale de Girl is a runner explose en guitares chaudement rythmées, le plus intimiste Emma invente et reconstruit un univers plus personnel, faisant figure de conte rock dans l’album. Toutefois, on garde quand même une bonne proportion de titres qui se hissent au rang de rock particulièrement épique : Drinking and belonging to the sea qui ne croit pas si bien dire, mais surtout le formidable Collective dandyism, qui s’offre le luxe de nous mettre à la gueule une sacrée ligne de basse, ainsi que des claviers décalés. Boa y parle, car Boa ne sait toujours pas chanter - mais c’est le plus formidable faux chanteur qu’il nous ait été donné d’entendre depuis belle lurette. Les amateurs de punk séminal seront quant à eux instantanément séduits par le court et efficace You hurt me, qui a le mérite de ne pas faire dans le détail.

Plus effronté encore, How much can you swallow se veut insouciant et indisposé à la fois, basant sa rythmique sur les fameuses voodoodrums chères à Boa et à ses acolytes. Avant de se clore sur un dérangeant mais intéressant The night before the last was saturday night, ce quinzième album du roi Boa explore toutes les facettes de ses inspirations diverses et variées : la chanson-titre surprend par son développement et aurait pu tout à fait figurer sur un album de The National, par exemple. Plus lumineux encore, You are a parasite but I love you peut s’enorgueillir d’un refrain qui n’en finira plus de trotter dans votre fière caboche. Bref, aucun album de Boa n’avait encore exploité la totalité de ses influences avec autant de brio et de justesse, en offrant à chaque morceau la capacité de vivre sa vie comme bon lui semble. Une sacrée surprise qui pourra sans aucun problème remplacer le soleil, quand le mauvais temps semble s’apesantir sur votre quotidien.



Répondre à cet article

Clarisse de Saint-Ange





Il y a 3 contribution(s) au forum.

Phillip Boa & The Voodooclub : "Faking to blend in"
(1/3) 21 octobre 2016
Phillip Boa & The Voodooclub : "Faking to blend in"
(2/3) 27 août 2007, par nericj
Phillip Boa & The Voodooclub : "Faking to blend in"
(3/3) 12 août 2007, par 36 15 Ulla




Phillip Boa & The Voodooclub : "Faking to blend in"

21 octobre 2016 [retour au début des forums]

He never failed to impress his fans with the way his songs were wonderfully created. - Bath Planet

[Répondre à ce message]

Phillip Boa & The Voodooclub : "Faking to blend in"

27 août 2007, par nericj [retour au début des forums]

Très chère clarisse, ..
Une autre voix dans ce monde de rockeux (lenglet et autres)
La seule à pouvoir nous pondre une critique rock sur des albums .. .. qui sont pas du rock !! à idolâtrer des trucs que personne y connait !!
Une autre voix sur ce site finalement. C’est ça l’ouverture !!

[Répondre à ce message]

Phillip Boa & The Voodooclub : "Faking to blend in"

12 août 2007, par 36 15 Ulla [retour au début des forums]

Clarisse, si tu n’aimes Boa on te donnera autre chose.

[Répondre à ce message]