Pop-Rock.com



Pendragon : "Believe"
Prog steady

dimanche 8 janvier 2006, par Geoffroy Bodart

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Soldout : "Stop Talking"
Box Codax : "Only an orchard away"
Matt Elliott : "Drinking Songs"
Morrissey : "Ringleader of the tormentors"
R.E.M. : "Accelerate"
The Verve : "Forth"
Bat For Lashes : "Fur and gold"
Aerosmith : "Honkin’ on bobo"
Elliott Smith : "From a basement on the hill"
Arno : "Jus de box"


Ce n’est pas que tous les disques de prog sont les mêmes, mais quelle que soit la qualité intrinsèque et l’originalité d’un disque, le public a peu de chance de s’élargir ou de se rétrécir. En digne représentant de la famille post-floydienne, Pendragon possède toutes les caractéristiques qui ont donné envie aux punks de défoncer les dinosaures du rock à coup de combat shoes, et toutes les qualités nécessaires pour offrir un délicieux moment de détente intello aux vieux snobs. Dans le noir et au casque, bien sûr.

Formé à une mauvaise époque pour le progressif, peu de temps après la déferlante punk, Pendragon n’a jamais pu percer à un même niveau que ses compères des années 70, et a dû se contenter des derniers indécrottables accros aux albums conceptuels tarabiscotés joués par des binoclards chevelus qui enchaînent les accords plus rapidement que Lucky Luke ne dégaine.

En vingt ans, Pendragon n’a jamais vraiment évolué. Du vrai prog, en somme, émaillé d’un petit hit radiophonique que tout le monde a oublié, d’un album encensé par la critique (Not of this world) et de nombreuses oeuvres (dont les incontournables lives) que seuls quelques incurables peuvent citer avec fierté dans l’ordre de parution. Suivant son petit bonhomme de chemin, prenant tout son temps, Pendragon nous sort donc sa nouvelle galette, sans d’autre ambition que la satisfaction du travail bien fait.

Et en effet, ils ont ici fait du bon boulot. Le son est toujours limpide, c’est reposant, les guitares aériennes font sourire de béatitude, les envolées lyriques donnent envie de se mettre au garde à vous, le poing sur le cœur. C’est beau, tout simplement. Ca berce les soirées au coin du feu, un bon petit verre de vin à la main.

Un peu moins bêtement progressif que les disques des autres pontes du genre (suivez mon regard), plus axé sur le côté atmosphérique et ambiant, cet album donne constamment l’impression d’écouter un très bon album solo de David Gilmour tant le jeu de guitare est proche (quoique beaucoup plus technique - prog oblige). Le guitariste cumule d’ailleurs les récompenses à exposer sur la cheminée. L’intro pourrait sans honte être celle d’un disque de Pink Floyd, très planante, avec plein d’effets, on s’affale déjà dans son divan. Elle est ponctuée par un : « now, everybody to the dancefloor » (humour progueux, comprenne qui pourra), qui permet d’enchaîner directement avec un titre plus enlevé (mais pas de head-banging pour autant, c’est du rock progressif, pas du metal progressif, attention aux étiquettes). Et c’est parti pour cinquante minutes d’arpèges, de bonne gratte classique, de soli aigus et langoureux, de chant chaleureux, de petits rappels de thèmes, de chansons longues découpées en plusieurs parties et de spoken words. Pas vraiment de titre à mettre plus spécialement en avant. L’album maintient une unité et une qualité sur toute sa longueur. Et il n’y a même pas trop de claviers étouffants et grandiloquents. Le bonheur, en somme !

Ceux qui aiment ce genre aimeront cet album. Ceux qui n’aiment pas ne se découvriront pas une passion subite grâce à Pendragon. Et si vous voulez vous immerger dans cette mouvance empreinte de prétention, de coupage de cheveux en quatre, mais émaillée de performances musicales inouïes, de morceaux réfléchis, pensés jusque dans les plus infimes détails, et caractérisée par un travail énorme effectué sur les ambiances, ma foi, cet album-là en vaut bien un autre. Je dirais même que, malgré la prédominance accordée à la guitare, l’album est bien moins démonstratif (j’ai failli écrire « exhibitionniste ») et prétentieux que bon nombre de ses semblables.



Répondre à cet article

Geoffroy Bodart





Il y a 1 contribution(s) au forum.

Pendragon : "Believe"
(1/1) 2 juillet 2013, par ed




Pendragon : "Believe"

2 juillet 2013, par ed [retour au début des forums]

Ce site a beaucoup de contenu de bonne qualité et des informations utiles à fournir. Je suis heureux de le trouver. Je vais voir d’autres articles et informations publiés sur ce site. shop florida real estate miami

[Répondre à ce message]