Pop-Rock.com



N.A.S.A : "The spirit of Apollo"
Prêt à décoller !

vendredi 13 mars 2009, par Julien Gas

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Billy Idol : "Devil’s playground"
Green Day : "American Idiot"
Ghost Circus : "Across the line"
Graham Coxon : "Love travels at illegal speeds"
All The Saints : "Fire On Corridor X"
Empyr : "The peaceful riot"
The Prodigy : "Invaders must die"
Marillion : "Somewhere else"
Deine Lakaien : "White lies"
Jenny Lewis with The Watson Twins : "Rabbit fur coat"


Que les lecteurs allergiques au name-dropping passent leur chemin. N.A.S.A. débarque, avec pas moins d’une trentaine de featuring, de quoi faire pleurer le premier rappeur en manque de collaboration. L’album The Spirit Of Apollo invite (attention, ça va faire mal !), pour le coté hip-hop old school : KRS-One , Ghostface Killah, Kool Keith, Ol’Dirty Bastard (réssuscité ?), Method Man, RZA... Pour ce qui est du cachet hype : M.I.A, Santogold, Kanye West, Spank Rock, Likke Li ou encore Cool Kids, de quoi faire passer le carré VIP du Baron pour une sombre soirée dans le Borinage. Et ce n’est pas fini, ajoutez à cela (et pas des moindres, bordel !) David Byrne, Tom Waits, George Clinton, John Fusciante et Karen O (des Yeah Yeah Yeah). Je vous avais prévenu, le casting est assez grandiose. Derrière cette dream team, deux bidouilleurs américains : Dj Zeagon, producteur pour Beastie Boys et ex-skateur pro et puis Squeaz E. Clean, producteur pour Yeah Yeah Yeah et, accessoirement, frère de Spike Jonze. Vous l’imaginez, avec une guest-list pareille, N.A.S.A avait de quoi attirer la curiosité et les attentes les plus folles. Bien que titillant la mienne, je restais plutôt dubitatif, est-ce possible de faire un album cohérent avec autant d’artistes venus d’horizons aussi différents ?

On connaît tous les fameux tributes albums, regroupant souvent, pour une bonne cause, la crème de la musique pop. Le résultat remplit les caisses des ONG mais, en contrepartie, détruit nos oreilles de mélomanes déjà peu épargnées, en ces temps de music business à tout va. L’album de N.A.S.A, sur papier, fait donc penser à cela et l’on se voit déjà, tordu sur le canapé, en pleine indigestion auditive. Une fois l’album en mains, je le retourne donc dans tous les sens, afin de trouver quelle ONG pourra profiter gracieusement du talent de toutes ces pop-stars. Heu... hé ben, rien... Pas la moindre info sur un charity bussiness possible pour N.A.S.A. N.A.S.A... N... A... S... A... Mais oui, c’est ça !! Les bénefs iront donc renflouer les caisses de la National Aeronautic and Space Administration... Il n’en est rien. N.A.S.A, c’est pour North America / South America car, des deux producteurs au carnet d’adresse serti de people, l’un vit au Brésil et l’autre aux Etats-Unis. Le nom faisant, évidemment, aussi référence aux rivalités East Coast/West Coast du milieu Hip-Hop US.

De rap US, il en évidemment question tout au long du disque, mais également de beaucoup de pop, d’un brin d’électro et d’un soupçon de funk. Un rap oldschool et des beats basiques, quelques gimmicks pop, parfois, quelques sonorités de cuivres, le tout enrobé d’un bon vieux rap made in USA. On ne va pas vous détailler toutes les chansons et tous leurs participants ici car, la tâche risque d’être très vite lassante. Sachez simplement que l’album compte 18 chansons et pour chacune, une moyenne de trois artistes sont derrière les micros. Avec ce line-up partant dans tous les sens, l’album reste pourtant d’une cohérence exemplaire.

On retrouve quelques très bons titres sur l’album, notamment : The People Tree et Money, deux chansons auxquelles l’ancien Talking Heads, David Byrne, participe. Il transforme ces deux titres, avec sa voix particulière, en deux jolies pop songs entourées d’un flow, très bien maitrisé, par Z-Trip, ou encore Chuck D. N.A.S.A Music et Hip-Hop sont de bons titres de rap, efficaces, bien rythmés, sans fioriture. Mon véritable coup de cœur est Strange Enough, commençant par le hurlement « WU TANG, WU TANG » de feu Ol’Dirty Bastard, s’entourant ici d’un refrain absolument délicieux chanté par Karen O. Cette énorme chanson mériterait de se transformer en tube. Le reste de l’album est plus qu’honorable, bien que Spanck Rock ou Kanye West soient un peu mous du genou par rapport à leurs propres productions. On notera tout de même quelques cartons rouges : l’abobinable Way Down, avec la voix sirupeuse de Barbie Hatch, mais aussi Spacious Thoughts, commençant, pourtant vraiment bien, avec le flow de Kooth Keith mais complètement détruit avec l’arrivée de la voix énorme de Tom Waits, n’ayant visiblement pas sa place ici. On termine l’album par un fabuleux titre instrumental, nommé N.A.S.A Anthem, montrant à quel point les deux types derrière les manettes sont talentueux.

Mais ce talent ne fera pourtant pas de The Spirit Of Apollo un album qui restera dans les mémoires. Bien que vachement bien fichu (heureusement, ils ont quand même mis cinq ans !), l’album n’accroche pas. L’envie de le réécouter est plutôt absente. Toutes ces jolies chansons restent fades. Fade comme le rap des années 2000, beaucoup moins percussif que celui du début, quand les rappeurs avaient encore le feu sacré, quand ils sortaient du Bronx et non pas d’une Rolls noire pour rejoindre un défilé Haute Couture. On le sent très clairemnt ici, ce coté rap mainstream policé. Bien qu’une partie du line-up soit faite de vieux maîtres du Hip-Hop, leur talent est, ici, au service, non pas de la révolte, mais plutôt d’un produit nommé N.A.S.A, dont la bande annonce composée d’autant de remarquables personnalités, risque de faire beaucoup d’acheteurs potentiels.

The Spirit Of Apollo ne révolutionne donc rien de rien, c’est un joli produit qui ne restera pas seul, vont suivre : un Dvd, une floppée de remixes, une chiée de clips et une tournée sans les artistes, évidemment, mais avec de jolies vidéos ! Bref, totalement agréable à l’oreille mais beaucoup trop lisse à mon goût...

www.myspace.com/nasa



Répondre à cet article

Julien Gas





Il y a 4 contribution(s) au forum.

N.A.S.A : "The Spirit Of Apollo"
(1/4) 29 avril 2009, par Boetie5000
lo siento si using cw10r
(2/4) 19 avril 2009, par Peksraluale
N.A.S.A : "The Spirit Of Apollo"
(3/4) 9 avril 2009, par indecenthope
N.A.S.A : "The Spirit Of Apollo"
(4/4) 15 mars 2009, par Humphrites




N.A.S.A : "The Spirit Of Apollo"

29 avril 2009, par Boetie5000 [retour au début des forums]

& better is the reactor.

[Répondre à ce message]

lo siento si using cw10r

19 avril 2009, par Peksraluale [retour au début des forums]

Best fat ladies wearing thongs and teenie trailers hardcore like free pictures of latin wemon naked pictures of pornostars and amateur older black etc. See nude weman pic big cock pitchers with full hotties ebony such as hott latina teens cams and more.

[Répondre à ce message]

N.A.S.A : "The Spirit Of Apollo"

9 avril 2009, par indecenthope [retour au début des forums]

J’adore cet album !

[Répondre à ce message]

N.A.S.A : "The Spirit Of Apollo"

15 mars 2009, par Humphrites [retour au début des forums]

Alléché (ailleurs) par certains noms, dont ce pauvre Byrne une fois de plus égaré, me suis fait chier comme un rat mort. Et quand on connait le dicton "un chien vaut mieux que deux kilos de rat", c’est rien de le dire ! Allez hop, au composteur !

[Répondre à ce message]