Pop-Rock.com



Mud Flow : "A life on standby"
Belgium : 12 points !

samedi 5 juin 2004, par Laurent Bianchi

DANS LA MEME RUBRIQUE :
JoeyStarr : "Gare au jaguarr"
Wolfmother : "Cosmic egg"
Lostprophets : "Start something"
Manic Street Preachers : "Lifeblood"
Austin Lace : "Easy to cook"
Apse : "Spirit"
Iggy Pop : "Skull Ring"
The Fratellis : "Costello music"
Wednesday 13 : "Transylvania 90210 (Songs of death, dying & the dead)"
The Rakes : "Capture/Release"


Le voilà enfin le quatrième groupe belge de cette année -mémorable- 2004, faisant de notre tiercé un quarté. Le tout est de savoir si on se dirige vers un quarté plus… En tout cas, une chose est sûre, Mud Flow est d’une qualité indéniable, il prend avec Sharko III le plus de sens (est-ce la loi des trois ?), une sorte de Girls in Hawaii avec la maturité en prime, un dEUS francophone véritable. Cette comparaison n’est d’ailleurs pas anodine, puisque tout comme Tom Barman qui s’était livré dans son dernier album, Vincent Liben s’est donné, ouvert, jusqu’à faire voir ici sa substantifique moelle…

dEUS, après deux disques bien alternatifs, livrait un très bon album de rock, The Ideal Crash. Mud Flow fait ici la même chose, sauf que ses deux premiers albums étaient plutôt pop, mais le résultat final demeure comparable. Et dans un cas comme dans l’autre, il coïncide avec la trentaine de leur chanteur et l’introspection que cet âge induit.

Le personnel entourant Vincent a changé. Il est aujourd’hui épaulé par Charly De Croix à la batterie et Blazz à la basse. L’album est produit par Rudy Coclet (Sharko, Arno), qui leur a soufflé à l’oreille que les premiers jets sont souvent les meilleurs et qui a donc limité à trois les prises studio, demandant par là même le meilleur du groupe. C’est réussi.

Dès The sense of me, on sait que l’on a affaire à du très bel ouvrage. Chemicals , le deuxième titre, est magnifique. Il fait penser à dEUS (surtout sur Five against six), à Coldplay ou Radiohead, mais aussi à Cure aussi étrangement que cela puisse paraître, période Disintegration, tant les guitares se font aériennes et très émotives à la fois, frisant une mélancolie devenue une spécialité belge (ça doit être le temps, non ?). Enfin, last but not least, l’ombre des Echo & the Bunnymen plane sans cesse sur tout l’album. Ce n’est d’ailleurs guère étonnant puisque ces derniers sont la référence ultime de Vincent...

Chemicals sera utilisé dans la bande originale du film Trois petites filles de Jean-Loup Hubert, avec entre autres Gérard Jugnot et Johnny Depp dans les rôles principaux. On ne lui souhaite qu’une chose : que ça lui fasse la publicité qu’il mérite, car force est de constater qu’à part Sharko et Girls in Hawaii, certains groupes belges et non des moindres (Ghinzu, Mud Flow,...) ont plutôt été oubliés outre-Quiévrain et outre-Manche. On dit même ici et là que Mud Flow risque de se faire virer de sa boîte de disques pour cause de « groupe pas assez rentable »… Mais où va-t-on ? Serait-ce pour que l’on se précipite acheter leur CD ? Courez l’acheter alors !

Les chansons s’imbriquent les unes dans les autres et sont toutes de très bonne facture, démontrant à qui le veut le grand sens de la mélodie et de l’instrumentation chez ce groupe. La voix de son chanteur, Vincent, un peu rocailleuse mais toujours chaleureuse, semble toujours traduire un certain mal être à fleur de peau, à l’instar du titre Unfinished relief, d’une beauté qui fait mal tant la mélancolie y est perçante. Unfinished relief est belle comme une mariée que l’on étreint au fond d’un bois. La belle au bois dormant ? Si vous voulez, pourvu qu’en filigrane cette chanson soit jouée en boucle. Tout y est précieux, même les arrangements. Song 1 abonde dans le même sens.

Debbie and Charlie et Debbie and Charlie (the true story) : It never stops, you loose your friends qu’il y chante, dans les deux, avec plus d’intensité et de nostalgie dans la deuxième version. C’est beau !

Le titre qui clôture l’album, New eve, longue chanson audacieuse (10 :34) aux envolées inspirées ne pouvait mieux enfoncer le clou : Mud Flow est là pour durer, qu’on se le dise.

Today est la seule chanson qui fait un peu tâche sur cet album. Elle n’est pas mauvaise, non, mais cette chanson à la manière d’une fanfare qu’est-ce qu’elle fait là, au milieu du disque, perdue comme le petit chaperon rouge ? Mère-grand, pourquoi as-tu une si grande bouche ? Reviens gamin, c’était pour rire ! Pas grave, le reste est excellent.



Répondre à cet article

Laurent Bianchi





Il y a 27 contribution(s) au forum.

Mud Flow : "A life on standby"
(1/3) 17 mars 2006, par Re-Pat
> Mud Flow : "A life on standby"
(2/3) 7 juin 2005
> Mud Flow : "A life on standby"
(3/3) 26 juillet 2004, par Pat




Mud Flow : "A life on standby"

17 mars 2006, par Re-Pat [retour au début des forums]

Moi, j’aime bien cet article, mais y a juste un truc qui me chipote... Depuis quand les musiciens autour d’un leader sont appellés "personnel" ?
Sans rire, on a quoi, dans un groupe, un leader, son personnel, et ses fans ?? pas un peu égocentré (lééégèrement) ???
NO BOSS ! WE SAID NO BOSS !!!!

[Répondre à ce message]

> Mud Flow : "A life on standby"

7 juin 2005 [retour au début des forums]

Je peux vous assurer que cette rumeur de "virer le groupe" est pure fantaisie. Cela n’empêche que j’ai bien ma ptite idée de l’origine de cette (petite) campagne de dénigrement. benoit de viva disc

[Répondre à ce message]

    > Mud Flow : "A life on standby"

    7 juin 2005 [retour au début des forums]


    De quoi tu parles toi ?

    [Répondre à ce message]

      > Mud Flow : "A life on standby"

      17 mars 2006, par Pat (bis...e) [retour au début des forums]


      Whoever will ever fire a band like Mud Flow will bite his fingers through, sooner or later (and I’d say sooner and later)...

      [Répondre à ce message]

        > Mud Flow : "A life on standby"

        22 mai 2006, par Patrons de Sony, BMG, Warner... [retour au début des forums]


        Oui, dites... si vous virez Mudflow, merci de nous prévenir, on est preneur. On en a marre de vendre des trucs sans valeur, on cherche à se refaire une "crédibilité artistique", alors les Mudflow, nous, on les veut bien. Puis leurs fans aussi, d’ailleurs (ces gars ont de très chouettes fans, parfois un peu barrés, mais finalement c’est ça qui est bien. Enfin, tant qu’ils achètent les cd’s, hein, soyons clairs).

        [Répondre à ce message]

          > Mud Flow : "A life on standby"

          11 juin 2006, par Artistes de chez Sony, BMG, Warner... [retour au début des forums]


          Merci pour les "trucs sans valeur", non mais !! Enfin, bon... on vous pardonne, contre une (substantielle) augmentation (oui, parlons de valeur, tiens !), et contre des collaborations avec ce groupe belge-que-vous-devez-d’abord-réussir-à-obtenir... Toujours gai, ça, les collaborations (surtout avec les Belges, d’ailleurs).

          [Répondre à ce message]

> Mud Flow : "A life on standby"

26 juillet 2004, par Pat [retour au début des forums]

C’est vrai, la troisième ("Today") s’est perdue en chemin...
Badly drawn boy la cherche justement, faudrait lui rendre.

[Répondre à ce message]