Pop-Rock.com



Motörhead : "Kiss of death"
Hard as a rock

jeudi 21 septembre 2006, par Geoffroy Bodart

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Les Rita Mitsouko : "Variéty"
Richard Ashcroft : "Keys to the world"
Courtney Love : "America’s sweetheart"
Benjamin Biolay : "La superbe"
Explosions In The Sky : "All of a sudden I miss everyone"
Dave Gahan : "Hourglass"
Arrested Development : "Among the trees"
The Derek Trucks Band : "Already free"
Jelly : "Pre First EP"
Jens Lekman : "Night falls over Kortedala"


Il est increvable, il est moche, il est caricatural, et il est surtout l’un des derniers vrais représentants de l’esprit rock’n’roll. Lemmy (ben oui, qui d’autre ?), flanqué de ses deux acolytes, nous revient avec un opus dévastateur, un carnage, une véritable tuerie. Mettez les femmes et les gosses à l’abri, ça va chauffer.

Alors évidemment, ce look de motard tatoué peut prêter à sourire. Après tout, les Hell Angels ventripotents dont l’avenir se résume aux cent kilomètres qui les séparent du plus proche bar de routiers, dont le niveau intellectuel ne dépasse pas la troisième technique, option mécano, et dont la fantasmatique se réduit à la pouffe siliconée à dix euros semblent bien éloignés des gentils dadais britons qui sévissent chez nous. Et pourtant, on serait prêt à tout plaquer devant ce charisme évident qui suinte à chaque décharge électrique du groupe, devant cette assurance que la vie ne présente un quelconque intérêt que si elle est brûlée par les deux bouts, devant cette sacralisation de la philosophie « Born to be wild », devant cette incarnation de la liberté, la vraie.

Un petit tour sur le site du groupe est assez édifiant à ce sujet. Lemmy y est présenté comme Superman (sauf qu’il n’a pas peur de la kryptonite, lui) suivant un strict régime à base de bourbon et de Marlboros (avec une ligne de coke de temps en temps). Qu’il se prenne au sérieux ou pas, on s’en contrefiche. Le personnage est campé et il a ses fans. Parlons-en, de ses fans, d’ailleurs. Dans la section « Motörhead for life » de leur site sont publiées les photos de fans arborant fièrement d’énormes tatouages à la gloire du groupe. On commence par rigoler un bon coup devant cette galerie de monstres de foire tout de cuir vêtus, avec leurs trognes de gentils bourrins dopés à la bière pas chère. Mais à force de contempler ces visages bienheureux et foncièrement sympathiques, on se sent interpellé par une telle dévotion. Evidemment, Pascal Obispo, Justin Timberlake et Limp Bizkit ont également leurs fans. Mais ici il s’agit de types qui ont jusqu’à soixante balais, pas de mijaurées dont la passion fluctue au gré des saisons et des modes. Ce n’est pas la fan-attitude de base, mais bien un culte. Instantanément, si on cherche un équivalent plus proche de nous, on pense aux fans de Johnny, ceux qui ont plus de cinquante piges au compteur, passent toutes les deux semaines chez le coiffeur pour se faire la même tête que leur idole découpée dans Voici, sortent leur moto tous les dimanches pour faire un tour, s’appliquent au même respect inné de la grammaire quand ils parlent et auront certainement un jour droit à une émission chez Delarue. Mais Lemmy et ses compères ont une qualité que n’a pas le nouveau meilleur ami belge de Nicolas Sarkozy : l’intégrité. Dans le cas des Anglais, l’adoration et le respect ne sont pas à sens unique, car la générosité de Motörhead à l’égard de ses fans est criante. Pas de bête discours formaté, pas de peopolisation, pas d’arnaque commerciale. Rien que du rock.

Petite digression au passage (oui, encore une). Tout chroniqueur normalement constitué commencerait par s’offusquer qu’un groupe sorte inlassablement le même rock depuis un tiers de siècle, sans la moindre variation, sans jamais faire évoluer son style. Mais ici on ne dit rien. Pourquoi tirer à boulets rouges sur Linkin Park, jeune groupe qui sort deux albums dans le même style alors qu’on va applaudir bruyamment un vingt-troisième album de Motörhead défiant les lois de la non-originalité ? A cause de la démarche, tout simplement. Linkin Park fait du business. Faire un copié-collé du premier album est une opération commerciale guidée par une analyse coût-bénéf qui a révélé qu’à prise de risque minimum correspondait un profit monétaire maximum. Chez Motörhead, on a toujours refusé de faire le jeu des maisons de disque, de suivre les modes, et on refait encore du rock parce que, putain, on aime le rock. L’image qu’en retire le groupe et son leader est dès lors celle d’un électron libre de la scène musicale, qui fait son truc dans son coin, et qu’on va laisser en paix car on ne sait jamais de quel coup de sang il est capable, et car, de toute façon, il rapporte régulièrement du pognon, même s’il y a plus banquable que lui (à court terme, bien sûr).

Est-il dès lors encore nécessaire de vous parler de cet album ? Y a-t-il un quelconque intérêt à vous parler du riff de telle chanson, du solo de telle autre, de se lancer dans l’exégèse des textes du bonhomme ("la mort approche et j’ai même pas peur, ’faut que je trouve vite une gonzesse car j’ai la trique, connard de Dieu") ? Tout ce qu’il y a à savoir, c’est que Motörhead fait du Motörhead, mais du sacrement bon Motörhead. A la limite, on peut mentionner God was never on your side, chanson atypique s’il en est vu qu’il s’agit d’une ballade. Le mot « trahison » est sur toutes les lèvres, d’autant plus qu’on y décèle la présence d’un clavier, mais une seule écoute balaie toutes les craintes : la chanson est magnifique et on se doute que l’écouter sur la route 66, pied au plancher, doit procurer un bonheur sans nom, comme tout le reste de l’album, d’ailleurs.

Sex and drugs and rock’n’roll, comme disait l’autre...



Répondre à cet article

Geoffroy Bodart





Il y a 20 contribution(s) au forum.

Motörhead : "Kiss of death"
(1/4) 27 septembre 2006
Motörhead : "Kiss of death"
(2/4) 23 septembre 2006, par amnesiac
rien à voir
(3/4) 21 septembre 2006
Motörhead : "Kiss of death"
(4/4) 21 septembre 2006, par Lemmyke




Motörhead : "Kiss of death"

27 septembre 2006 [retour au début des forums]

Heu... ils sont anglais Motorhead, pas amerlos... Vive Lemmy !!

[Répondre à ce message]

Motörhead : "Kiss of death"

23 septembre 2006, par amnesiac [retour au début des forums]

Un superbe album, c’est sans doute la première fois que Lemmy est compréhensible.
Toujours autant de justesse et comme tu le nuances c’est du Rock And Roll (merci Rock and Folk).

c’est toujours aussi séduisant de ne pas placer des bornes, on reste dans le "Rock" et ses dérivés sans s’en prendre
de la graine avec une certaine nosologie.

Lemmy.... kiss of dead.. _ ;-)

PS : front 242 ? C’est quoi ce bide... lol

[Répondre à ce message]

rien à voir

21 septembre 2006 [retour au début des forums]

dites les kauppins.... rien à voir mais elle arrive quand l’interview de front 242 ???
je ne pense pas l’avoir vu des les pages récentes....

[Répondre à ce message]

Motörhead : "Kiss of death"

21 septembre 2006, par Lemmyke [retour au début des forums]

Bel article, rendant justesse à une des dernières figures de proue du rock (j’ai pas dit métal ;-).
Ceci étant, question métal, on n’a pas à se plaindre cette année, avec les derniers Celtic Frost, Slayer, Mastodon, Motörhead bien sûr (ben oui, c’est quand même un peu métal), Iron Maiden...

[Répondre à ce message]

    Motörhead : "Kiss of death"

    21 septembre 2006, par Jako [retour au début des forums]


    Quelques petites remarques ( pas très importantes ) : Lemmy ne "prend pas une petite latte de coke de temps en temps " , il carbure au speed depuis plus de quarante ans et ce , à longueurs de journées ! Il a déclaré lui même que s’il arrêtait , il mourrait !
    A lire absolument , son autobiographie ( elle existe même en français au prix de 28 euros ).

    Dernière chose , Môtorhead a régulièrement fait des " slows" .

    [Répondre à ce message]

    Motörhead : "Kiss of death"

    21 septembre 2006 [retour au début des forums]


    Motörhead, ce sont pas les créateurs du speed metal, justement ?

    [Répondre à ce message]

      Motörhead : "Kiss of death"

      21 septembre 2006, par Marc Lenglet [retour au début des forums]


      Parfois, c’est vrai qu’on lit ça...J’ai aussi lu que les inventeurs du Speed-metal, ce serait plutôt Helloween (même si on lit souvent aussi "Power-metal", comme Manowar, même si c’est plutôt du Heavy) ou même Venom. Mais je lis aussi que Venom, c’est du Heavy-rock. Comme Motörhead...

      Comme quoi les classifications, hein... ;-)

      [Répondre à ce message]

        Motörhead : "Kiss of death"

        22 septembre 2006, par jako [retour au début des forums]


        oui , Motörhead est assez difficile à classer justement . C’est peut être aussi dû au fait qu’à leurs début , c’était clairement plus punk rock ( les punks étant d’ailleurs leur premier public ...et le sont toujours) . L’arrivée de Mickey Dee et sa frappe plus "métal" a fait évoluer le groupe vers du ..... du quoi tiens ?

        [Répondre à ce message]

        Motörhead : "Kiss of death"

        22 septembre 2006, par jp [retour au début des forums]


        A l’époque, ils étaient juste les plus bruyants.

        Il n’y a quand même pas grand chose de "speed" sur Ace of spade.

        [Répondre à ce message]

          Motörhead : "Kiss of death"

          23 septembre 2006, par amnesiac [retour au début des forums]


          Sans doute que non mais le problème est d’en rester avec Ace of Spade... C’est là que l’ultime délire fait son office, et quand tu délires
          tu te cloisonnes que tu le veuilles ou non. Faut passer au-delà d’une nostalgie personnelle pour se rendre compte qu’un groupe pointe à la fois un fond de commerce mais surtout sa propre évolution.

          Aujourd’hui c’est Kiss Of dead et pour les états d’âme : A bas la calotte ! ;-)

          [Répondre à ce message]

            Motörhead : "Kiss of death"

            26 septembre 2006 [retour au début des forums]


            MOTORHEAD N’A PAS PONDU UN BON ALBUM DEPUIS LONGTEMPS,ceci dit en precisant que pour moi un bon album est un album évoluant un tant soit peu par rapport au précédant .Refaire exactement la même recette depuis des lustres,non vraiment ça commence à bien faire.Tout ceci pour dire que j’avais énormement aimé un album de Motôrhead avec Brian Robertson (Ex-Thin Lizzy) :"Another perfect day"

            [Répondre à ce message]

          Motörhead : "Kiss of death"

          5 août 2012, par VshvQjOsoftKvr [retour au début des forums]


          Beautiful photos. We’re lnokiog at getting married next August 19th, and saw you were covering vancityallie’s wedding . and will be contacting you soon about openings and cost. However, after seeing this photo I have to ask whether it’s possible for you to ask where they got that STUNNING red dress !(Thanks in advance)

          [Répondre à ce message]

    Motörhead : "Kiss of death"

    5 août 2012, par LxLYgSECXYtt [retour au début des forums]


    I heard of it my youth group leader did that but I hstloney don’t see the point. HOW can you find someone to marry if you don’t date ?? I dont think dating is bad in God’s eyes just the sexual aspect that a lot of people take it to. How can your dad not let you kiss until you are engaged- how would he know ? IN MY OPINION, I don’t think dating or kissing are bad things, but if you make your boyfriend your #1 priority, do sexual things, etc then that is. If you don’t want to date then yes basically you are just being friends with everyone so I dont see how that could lead to marriage ? I guess some people feel like God will place someone in their life but if you dont date them, I dont see how it could lead anywhere. Kind of like people who think they will meet their husband if they never leave the house.

    [Répondre à ce message]

    Motörhead : "Kiss of death"

    7 août 2012, par BUobGwJIUqDkzGevxQg [retour au début des forums]


    This is thoroughly inane. I thohgut maybe there was something like the boy didn’t want her to (in which case I think she’d have to be taught about boundaries, not necessarily this way though), but it even says there was no report of the boy’s objection. So he was ok with it, she was ok with it, everyone was ok but the adults who had to make an issue. Meanwhile stuff like Penn St or Syracuse goes on and everyone covers it up for years.

    [Répondre à ce message]