Pop-Rock.com



MGMT : "Oracular Spectacular"
L’album de l’année... Moi non plus

mardi 3 mars 2009, par Serge Coosemans

DANS LA MEME RUBRIQUE :
The Willowz : "Talk in circles"
Soldout : "Stop Talking"
Neon Neon : “Stainless Style”
Queen Of Japan : "Head Rush"
Martin L. Gore : "Counterfeit²"
Sting : "Sacred love"
Smashing Pumpkins : "Zeitgeist"
Cecilia Eyes : "Echoes from the attic"
Malibu Stacy : "G"
Evan Dando : "Baby I’m bored"


Le groupe favori de l’UMP, hahaha. Le groupe favori de ton petit frère, de ta grande sœur, de ta grosse cousine, même ta mère ne trouve pas cela si mal. MGMT ou comment se faire NVTBL. Le Pet Sounds de la génération fluo, le Sergent Pepper’s de l’ère Pitchfork, le Forever Changes qui s’écoute en « shuffle ». Le groupe et le disque sur lesquels il ne reste sans doute plus rien à dire. Le Disneyland de la musique pop contemporaine où, pourtant, rôdent des spectres aussi terrifiants que ceux de Roger Hodgson, Freddie Mercury et Jeff Lyne. MGMT, le disque de l’an 2008. Enfin, pour vous, surtout...

La première fois que j’ai eu ce disque entre les mains, il m’est tombé des oreilles : « T’es dingue ou quoi de vouloir me faire écouter du Electric Light Orchestra ! » C’était longtemps avant la hype, avant le succès : une sortie plutôt discrète. Je n’aurais pas misé une action Fortis dessus, peut-être parce qu’à mon âge, ce genre de musique représente une certaine idée de démons, spectres et autres horreurs du passé. Le succès d’un Bauhaus, des Smiths et de l’acid-house dans les années 80 ne s’explique pas seulement parce qu’il s’agissait de propositions auditives séduisantes. Cela permettait aussi d’échapper aux Travellin’ Wilburys, à Supertramp, à Dire Straits. Et donc, se prendre par surprise dans les esgourdes quelque chose comme MGMT, c’est toujours effrayant pour quelqu’un comme moi : c’est l’équivalent de passer à côté d’un cimetière une nuit de pleine lune après un accident industriel et de voir la main verte de Roger Hodgson gratter la terre autour de sa tombe entre-ouverte.

La seconde fois que je suis tombé sur MGMT, je pense qu’ils ne devaient déjà plus trop se faire de soucis quant à leur épargne pension. C’était le morceau The Youth, utilisé dans un documentaire internet sur quelques DJ’s de la vague fluo. Ca collait bien aux images, c’était beau. The Youth est un super morceau, je ne l’avais pas remarqué au premier coup, quand l’album m’est surtout apparu comme une affreuse bouillie pour zombies baba yuppies. The Youth est un super morceau mais maintenant que j’écoute à nouveau l’album, c’est surtout Week End Wars qui me sculpte un énième anus. Week End Wars, bien sûr, on peut y voir un pastiche de Lennon ou une décalque de ce que faisait Bowie en 1972. C’est toutefois un univers en soi, parsemé de chausse-trappes, où passé, présent et futur ne cessent de se téléscoper. C’est du moins l’impression que ça me fait une nuit insomniaque après une douzaine de verres de vin bien tassés. A jeun, c’est juste une chanson qui semble être tombée de The Man Who Sold The World mais bon, The Man Who Sold The World, quoi...

Nous avons donc ces deux là, qui sont clairement des sommets de l’album, voire de la carrière des Américains ou même de la pop moderne, de façon plus générale. A titre personnel, je suis nettement moins convaincu par le reste. C’est du travail pro et propre, il n’y a pas à tergiverser. Ca maîtrise grave, peut-être plus tant sur la deuxième moitié du disque mais ça va : ces mecs pondent du tube avec une relative facilité. Imaginez Electric Feel repris par Beyoncé et vous tenez l’équivalent musical de la pieuvre géante qui ravage New York à la fin des Watchmen (de la bédé, pas du film : hé ouais, ils l’ont fait, le coup de retirer la pieuvre géante !). Dans le genre « déjà » putassier, il y a Kids aussi, qui tiendrait lui plus de l’idée de colle universelle pour DJ’s : dans un set indie, dans un set Banger, tu ne sais plus quoi passer, hop, Kids et ça repart ! Ca maîtrise grave mais bon, Céline Dion aussi, maîtrise grave. Et Lara Fabian, alors...

Plus qu’une affaire de goût, quand on chicane MGMT, je pense qu’il y a surtout véritablement une notion de « conception de la musique » qui entre en jeu. C’est un bon groupe, on est d’accord. Quelques putains de chansons, une production de ouf, des influences pas si pourries que ça, finalement (nettement plus Bowie qu’ELO, of course). Seulement voilà, j’ai beau trouver ce groupe incroyablement bon, il me gave complètement. C’est sans doute déjà l’un des plus grands machins pop de l’histoire mais arrivé au bout de la pourtant courte durée de l’album, j’ai envie de vomir comme si je venais d’avaler 10 gâteaux trop riches, trop vite. J’aime bien les gâteaux, mon organisme moins. Pareil avec MGMT. Pareil avec Mercury Rev. Pareil avec Flaming Lips.

Pareil, en fait, avec tous ces groupes qui sont là pour vous faire retrouver les sensations de l’enfance. Je ne parle pas que d’un trip gros nounours/petits ballons, feux de camps et musique voulue zolie, je pointe cette façon qu’ont tous ces musiciens de rajouter tout un tas de couches sur leurs chansons. D’en faire complètement trop, avec pour résultat que l’auditeur se sente complètement dépassé et donc émerveillé, comme un enfant qui découvre un endroit tellement impressionnant que son regard ne va pas enregistrer la peinture qui s’écaille ou l’haleine de capote du clown. Oracular Spectacular, c’est Orlando, c’est Marne-La-Vallée, c’est une merde Pixar ou le dernier Brad Pitt. Une manipulation, en d’autres termes. Une réussite pop, du vaudou artistique. Vous êtes invités à entrer dans un monde, à ce qu’il vous fasse rêver, à bâtir de nouveaux rêves à partir de ce monde. Mais il n’est pas question de participer, juste d’encaisser. Et moi, j’aime pas ça, d’où d’ailleurs mon amour pour le rock garage primitif et la techno, qui sont nettement plus participatifs. Moi, j’aime aussi quand c’est le bordel. Or, au-delà de sa visiblement grande liberté artistique et stylistique, il n’y a aucun bordel chez MGMT. Comment pourrait-il d’ailleurs y en avoir chez un groupe qui s’appelle Management, qui -conscient ou non de le faire - annonce donc d’emblée une tentative de contrôle maîtrisé et absolu des ressources humaines ?

Cette conception de la musique, c’est comme une conception de l’architecture : vous pouvez prendre en photo le gratte-ciel en lui trouvant un certain style sans pour autant avoir envie d’y habiter, vous pouvez admirer les dorures de la chambre d’hôtel 5 étoiles avec vue sur la Tour Eiffel tout en vous sentant personnellement mieux dans un gîte au fond des bois. Hé ben, voilà, pour moi, les MGMT, ça se visite -avec un certain plaisir, même- mais jamais, je n’échangerais là-contre mes deux bidons de musique plus ordinaire.



Répondre à cet article

Serge Coosemans





Il y a 13 contribution(s) au forum.

MGMT : "Oracular Spectacular"
(1/8) 1er juillet 2012, par Vicente
MGMT : "Oracular Spectacular"
(2/8) 5 mars 2009, par Gilbert Lepère
MGMT : "Oracular Spectacular"
(3/8) 4 mars 2009
MGMT : "Oracular Spectacular"
(4/8) 3 mars 2009, par Humphrites
MGMT : "Oracular Spectacular"
(5/8) 3 mars 2009
MGMT : "Oracular Spectacular"
(6/8) 3 mars 2009
MGMT : "Oracular Spectacular"
(7/8) 3 mars 2009, par Djéb
MGMT : "Oracular Spectacular"
(8/8) 3 mars 2009, par rens




MGMT : "Oracular Spectacular"

1er juillet 2012, par Vicente [retour au début des forums]

devis mutuelle santé devis


comparatif mutuelles santé : mutuelle obligatoire entreprise - devis mutuelle santé décret - comparer les mutuelles - mutuelle pour chien

[Répondre à ce message]

MGMT : "Oracular Spectacular"

5 mars 2009, par Gilbert Lepère [retour au début des forums]

Entendu pendant une page de pub sur une radio française aujourd’hui : "MGMT, le groupe qui rend heureux".

C’est pas possible de parler musique en ces termes ! :-o

[Répondre à ce message]

MGMT : "Oracular Spectacular"

4 mars 2009 [retour au début des forums]

Heu, dis Serch’

Les Travelling Wilbury’s, ils se sont formés en 1988... Après la mort des Smiths... c’est bien de donner des noms, mais faut encore que ça colle à la démonstration... non ?

Pourtant y en avait d’autres... Elton John, Bruce Springsteen, Rolling Stones, ABC, Status Quo, Queen, etc etc...

L’Historien

[Répondre à ce message]

    MGMT : "Oracular Spectacular"

    4 mars 2009, par SC [retour au début des forums]


    Ma sortie brasse en effet quelques années, références et styles à la louche mais disons que lorsqu’on me proposait Travelling Wilburry’s, je me reprenais deux fois du Phuture ou du Hot Hands de Hula, alors, en 1988-89 :-)

    [Répondre à ce message]

MGMT : "Oracular Spectacular"

3 mars 2009, par Humphrites [retour au début des forums]

Kids, je m’étais noté dans mes petites tablettes "excellente petite saloperie de pop vicieuse à chantonner sous la poire" et pour ’The Youth" "Popeux à souhait", les notant royalement 3 et 2/5 (vi je note !)... Un an aprés je n’ose même plus vérifier ça depuis que le Bébert Xavier est devenu first-l’a-dit dans sa secte là...voyant la scène je crois même que j’ai rougi.

Et AMG d’oser tagger ça "Neo-Psychedelia" ! Préférez donc dans le genre Zombie Zombie, Of Montreal, The Coral et, maîtres anciens du genre, "The Legendary Pink Dots" !!!

[Répondre à ce message]

MGMT : "Oracular Spectacular"

3 mars 2009 [retour au début des forums]

Encore et toujours de la merde ! La seule passerelle qu’ils sont capables de franchir c’est celle qui conduit de l’ignorance à la platitude, comme leurs textes d’ailleurs.

[Répondre à ce message]

MGMT : "Oracular Spectacular"

3 mars 2009 [retour au début des forums]

C’est bien de reconnaître qu’il y a des bons titres sur cet album !
Moi je le considère surtout comme une passerelle pour les timides qui n’osent pas se mettre à écouter de l’électro, de la vraie. Et je préfère de loin les remixes de Justice (Electric Feel) et Soulwax (Kids)

[Répondre à ce message]

    MGMT : "Oracular Spectacular"

    3 mars 2009, par SC [retour au début des forums]


    Faudra m’expliquer un poil plus en quoi ce serait une passerelle vers "de l’électro, de la vraie" entendu que je vois mal quiconque passer de MGMT à Fad Gadget ou Underground Resistance...

    [Répondre à ce message]

MGMT : "Oracular Spectacular"

3 mars 2009, par Djéb [retour au début des forums]

Groupe surestimé à mon avis et qui ne passera pas l’hiver [elle est pas déjà has been Lara Fabian ?].

[Répondre à ce message]

MGMT : "Oracular Spectacular"

3 mars 2009, par rens [retour au début des forums]

Un peu comme animal collective, en fait......

[Répondre à ce message]