Pop-Rock.com



Mesh : "We collide"
Pas encore leur Violator

dimanche 9 avril 2006, par Albin Wagener

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Nickelback : "All the right reasons"
Figurines : "Skeleton"
The Music : "Welcome to the north"
Vegastar : "Un nouvel orage"
Devendra Banhart : "Ninõ rojo"
Queens of The Stone Age : "Lullabies to paralyze"
The Organ : "Grab that gun"
Nick Cave & The Bad Seeds : "Dig Lazarus, dig"
Queens Of The Stone Age : "Songs for the deaf"
Porcupine Tree : "In Absentia"


Et bien dites-moi, ça faisait un bail ! Quatre ans après Who watches over me ?, le trio de Bristol sort enfin son cinquième album studio. Si la route a été longue jusqu’à la sortie de We collide, c’est principalement pour des raisons d’ordre organisationnel : plus de maison de disque, recherche de direction musicale et un certain désir de relâcher un peu de pression de la part des membres. Mais finalement, voici un album enfanté dans la douleur et produit par - excusez du peu - Gareth Jones.

On peut se féliciter d’une chose : la verve amère et lucide de Mark Hockings est toujours intacte, à l’instar des thèmes développés sur le sombre et caustique The point at which it falls apart. Autre élément fédérateur : Mark, Neil Taylor et Richard Silverthorn ont également privilégié les expérimentations sur cet album, important également ça et là des guitares bien léchées, comme sur leur tous premiers albums, au milieu des années 90. Et pour couronner le tout, Gareth Jones himself a posé sa patte expérimentée sur une bonne moitié des titres de l’album, conférant au son du groupe une puissance rarement atteinte jusqu’ici.

Alors, verdict ? Et bien, à vrai dire, l’album commence de façon fort appropriée, nous emportant d’emblée par un Open up the ground imposant et léché qui donne le ton pour le reste du disque ("I still know how to make you happy / I just don’t know why I break your heart"). Suit ensuite le poignant et nerveux What are you scared of, qui stigmatise une tension assez forte tout au long de son évolution, avec en filigrane la voix de Mark, chargée en émotion et en rage contenue ; à ce titre, ce morceau est pratiquement le meilleur de l’album. Puis sur Step by step, c’est la grosse surprise avec un lâché de guitares acérées. Et je poursuis : on a ensuite droit à l’excellent No place like home et ses fausses allures de ballades, qui dégage une grande sensibilité tout au long des expérimentations électroniques...

Bon alors, c’est plutôt bon, non ? Et bien en fait, pas tant que ça. A partir de No place like home, la qualité des quatre titres du début commence sévèrement à manquer, et on s’engouffre dans une sorte de tunnel qui semble sans fin, avec un virage affreusement mal négocié. Pourquoi ? Parce qu’un album, à mon sens, se doit de pouvoir développer des trésors de richesse et de cohésion, et que c’est à cet instant précis que Mesh dérape dans l’horrible tentation de créer un album tellement pop et corrompu qu’il peut contenir single sur single. Et ça laisse une impression assez désagréable.

En effet, Petrified fait figure de mauvaise B-Side (et pourtant, Mesh a eu l’habitude de plutôt nous gâter de ce point de vue), et Rest in pieces, s’il n’en est pas moins un bon titre, ne semble guère cadrer avec la tonalité de l’album. Ce titre renferme, malgré son charme évident, un petit quelque chose d’inachevé qui le rend trop faible pour relever la déception de Petrified. Puis vient This is what you wanted, qui joue carrément dans la cour du dernier album d’Apoptygma Berzerk, You and me against the world, mais qui s’enferme dans un refrain ennuyeux et en grand manque d’inventivité.

Ensuite, les morceaux semblent remonter la pente, et malgré le single Crash (que je trouve suffisamment efficace, mais musicalement putassier - était-il nécessaire d’affubler le refrain de sons dignes d’un hit techno-trance ?), My hands are tied s’en tire avec les honneurs, alors que l’introspectif et hypnotique Room with a view renoue avec les plus glorieux moments de la discographie de Mesh. Ouf, la fin de l’album relève le niveau. Cependant, ce n’est pas suffisant. Après quatre ans d’attente, on s’attendait à autre chose qu’à ce disque au potentiel énorme, mais qui souffre d’une chose : la surproduction et le manque de prise de risque. La faute à qui ? A Gareth Jones, peut-être, ou tout du moins à l’alchimie qui s’est produite entre lui, Silverthorn, Hockings et Taylor. On pardonne à nos trois Anglais, puisque c’est la première fois de leur carrière qu’ils travaillaient avec un producteur extérieur, mais force est de constater qu’ils réussissent nettement mieux lorsqu’ils restent entre eux.

Restons positifs : le son très pop de cet album permettra sans doute de diffuser le message du groupe hors du cercle d’initiés, mais cette vulgarisation musicale possède également un sévère revers de la médaille. Attendons donc le successeur de ce We collide, puisque Mesh possède suffisamment de potentiel pour nous surprendre et pour créer ce qui leur manque encore : l’album de leur carrière.



Répondre à cet article

Albin Wagener





Il y a 9 contribution(s) au forum.

Mesh : "We collide"
(1/1) 12 avril 2006, par lolo




Mesh : "We collide"

12 avril 2006, par lolo [retour au début des forums]

Mesh...
Refléchissons un peu, Sont’ils anglais ou allemands ? Bonne question !
Il y a 4 ans, ce trio nous sortait un album plutôt sombre et instructif mais de bonne qualité !
Nous voilà en 2006, et cet album est de loin leur meilleur, et il est trés diversifié.
Tantôt Electro-pop, tantôt alternatif rock, voir pop rock, il est au sommet de leur ambition.
Il est vrai qu’à la fin de l’album, on se dit : c’est déjà fini, mais il est inadmissible d’indiquer qu’il est moyen ou que l’on doit attendre le prochain pour voir mieux !!!!
Il lui manque sans doute 1 ou 2 titres de conclusion pour être dans le top 10 des albums de l’année 2006.
Dans le même genre, l’on peut être horrifé par la concurrence qui reste trés loin derrière comme le dernier De/Vision sans substance et sans conviction ou encore le dernier Covenant bien partie mais avec une impression de longueur quand le ciel s’echappe !
Pour les fans de ce type de musique, écouter le dernier Mesh, ça vaut le détour.......

[Répondre à ce message]

    Mesh : "We collide"

    13 avril 2006, par terror77 [retour au début des forums]


    Juste une petite remarque concernant cet album et ce groupe que je ne connaissais pas avant la critique du dernier Depeche Mode ou il était mentionné ce groupe, je trouve cet album indispensable et génial avec une première partie qui est une tuerie . Je suivrais dorénovant ce groupe...

    [Répondre à ce message]

      Mesh : "We collide"

      14 avril 2006 [retour au début des forums]


      Enfin quelqu’un qui sait reconnaitre les valeurs de ce groupe !
      Oublions Depeche Mode, ils sont vraiment moyen sur leur dernier album....

      [Répondre à ce message]

        Mesh : "We collide"

        14 avril 2006, par Alevin [retour au début des forums]


        Entre nous et en passant, l’album "Exciter" de DM est alors médiocre....si l’on compare les deux derniers opus de Depeche Mode...

        [Répondre à ce message]

        Mesh : "We collide"

        14 avril 2006, par Bat - racien [retour au début des forums]


        il y a 3 ou 4 super trucs et le reste est un peu en dedans, c’est vrai

        [Répondre à ce message]

          Mesh : "We collide"

          14 avril 2006, par terror77 [retour au début des forums]


          Je parlais d’une première partie qui était une tuerie, après plusieurs écoutes je dirais que l’album entier est excellent .Je suis fan de DM depuis des lustres mais j’ai besoin d’écouter autrechose pour ne pas saturer, c’est ainsi que j’ai découvert Fisherspooner l’an dernier et covenant et de/vision cette année . J’adore le dernier DM PTA mais je n’ai jamais accroché sur Exciter, Ultra a été pour moi une re-découverte de DM que je considére comme un chef d’oeuvre . En tous cas merci à ceux qui m’ont fait decouvrir Mesh, à bientot

          [Répondre à ce message]

            Mesh : "We collide"

            14 avril 2006, par lava24 [retour au début des forums]


            tuerie je dirais meme que c’est un chef d’oeuvre absolu car je suis de mesh avec les musiciens de ce groupe et je peut vous dire qu’il deborde d’imagination dans leur maniere d’aborder la musique et surtout ils vont cartonner avec le clip. le chanteur a un charisme digne de dave gahan. merci a ce site a bientot biz.

            [Répondre à ce message]

            Mesh : "We collide"

            7 août 2012, par JbqvcTUbhzEmpmX [retour au début des forums]


            I think if You are REALLY want to lose weight, you shuold look at my website at sexy-and-fit(com)There are new articles almost every day, it contains interesting articles how to lose weight,diet programs, thing that make you fat but nobody told it, and other interesting articles that will help you to achieve your goal and get rid of unnecessarily fat.If you are interested,take a minute and look it up,it’s entertaining,useful and of course free.Yours faithfully:sexy-and-fit(com)

            [Répondre à ce message]

    Mesh : "We collide"

    9 mai 2006, par silencio [retour au début des forums]


    Amateur d’electro pop j’ai découvert ce groupe avec plaisir avec cet album. Chaque titre est plein d’énergie.(un peu redondant quand même sur la fin) Cela reste pour moi inférieure à Depeche Mode mais c’est bien mieux que le dernier de/vision.

    Moins lisse et très intéressant le dernier IamX "the alternative" est une vraie bombe.

    [Répondre à ce message]