Pop-Rock.com


L’album du mois
Melotron : "Cliché"
Le renouveau de la pop électronique

mercredi 29 juin 2005, par Albin Wagener

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Colour Of Fire : "Pearl necklace"
The Strokes : "Is this it ?"
Therapy ? : "One cure fits all"
The Alarm : "Guerilla tactics"
Sum 41 : "Underclass hero"
Get Cape. Wear Cape. Fly : "The chronicles of a Bohemian teenager"
The Birthday Massacre : "Violet"
Amy Winehouse : "Back to black"
Kinito : "L’Album"
Spock’s Beard : "Octane"


Quand on a fourni un troisième album aussi dense que Weltfrieden et qu’on est un groupe d’électro-pop allemande, on peut d’ores et déjà se dire qu’il ne va pas être facile de réitérer un exploit musical aussi abouti. Et pourtant, avec Cliché, Melotron vient tout juste de livrer son Music for the masses à lui : un album profond, varié, sombre et d’une intensité rarement atteinte pour Andy Krüger, Edgar Slatnow et Kay Hildebrandt.

Autant le dire tout de suite, Melotron était plutôt connu pour une électro-pop léchée et radiophonique, quelque part entre des Pet Shop Boys qui insuffleraient un peu d’EBM dans leur musique et du And One plus consensuel. Sternenstaub, leur dernier album en date, lorgnait du côté de la pop aux refrains presque vulgaires tant ils devenaient faciles à retenir, et paraissait s’éloigner dangereusement des expérimentations électroniques de Weltfrieden, qui restait jusqu’à ce jour leur meilleur album. Oui mais voilà, Melotron vient de nous livrer Cliché, une galette qui diffère non seulement par la noirceur des textes abordés mais également par le minimalisme des compositions.

Avec pas moins de trois plages instrumentales (Marlene, l’introduction grotesquement atypique de l’album, puis Griechisch/Römisch et le terminal Sandström qui mélange orchestrations wagneriennes, percussions orientales et industrieuses et expérimentations sonores qui ne sont pas sans rappeler Einstürzende Neubauten), l’album déroule une toile savamment tissée en effectuant de lumineuses transitions : on glisse ainsi du brillant single Wenn wir wollten à l’ibizéen Lebenslauf, véritable bombe quasi-mancunienne pour nightclubbers acharnés. Lebenslauf est par ailleurs sans doute le morceau le plus impressionnant de l’album, martelé de façon décomplexée par la voix d’Andy Krüger, et emmené par des rythmiques binaires d’une efficacité rare.

Alors que l’on pensait l’électro-pop bonne à recycler toujours les mêmes idées, Melotron vient de voler sa place au panthéon des groupes électroniques les plus intéressants de ces trente dernières années. Le minimalisme des sons utilisés dans la production de ce Cliché reste également un mystère : alors que les trois comparses teutons misent habituellement sur des synthétiseurs plutôt chauds gagnés à la cause des morceaux les plus pop possibles, on retrouve ici des basses ronflantes et sèches, des nappes quasiment arides et des atmosphères nettement moins stellaires que sur Sternenstaub. Et même si Halt mich fest et Gläserne Zeiten restent des classiques de Melotron, on y discerne clairement autre chose : un mélange de mélodies orientales, une voix beaucoup moins enjouée qu’à l’accoutumée, et des ambiances pesantes nourries par des sons mystérieusement acides.

Et pourtant, les refrains de tous ces titres restent toujours autant accrocheurs : sur Stirb für mich, on a même droit à des chœurs féminins qui, pour une fois, ne sont pas collés sur une chanson pour simplement adoucir la musique, mais pour ajouter réellement une autre dimension. En général, Cliché reste d’ailleurs bien plus spirituel dans ses thématiques textuelles et dans les frissons que provoquent les musiques, comme dans le détonnant Menschenfresser. Cet album réitère non seulement l’exploit de Weltfrieden, mais le dépasse aussi largement, en se hissant au rang de meilleur disque de Melotron à ce jour, et probablement de meilleure plaque électronique de l’année. Le trio germanique ose enfin assumer pleinement ses expérimentations et porte sa musique dans des sphères qu’il n’avait jusqu’alors réussi qu’à scruter de loin. Et même si les textes en allemand peuvent en effrayer certains, la musique fait de cette œuvre une véritable pièce maîtresse dans la discographie de tout amateur d’electro qui se respecte.



Répondre à cet article

Albin Wagener





Il y a 17 contribution(s) au forum.

Melotron : "Cliché"
(1/5) 22 décembre 2006
Melotron : "Cliché"
(2/5) 24 octobre 2005, par alex
> Melotron : "Cliché"
(3/5) 8 juillet 2005
> Melotron : "Cliché"
(4/5) 6 juillet 2005, par FRANK
> Melotron : "Cliché"
(5/5) 1er juillet 2005, par lkj




Melotron : "Cliché"

22 décembre 2006 [retour au début des forums]

Melotron c’est vraiment le groupe Electro de l’heure. L’album cliché, et bien c’est le meilleur. J’ai entendu une comparaison qui me parait juste. Si Dépeche Mode avait gardé le style qui les a rendu populaire, et bien ca ressemblerait à Melotron. Pour les fans de Melotron, j’ai quelques conseils d’album qui pourrait vous plaire ; Covenant, Namnambulu, Frozen Plasma, Neuroticfish, Mind in a box, Pride and Fall, et dans le style plus industriel, In strict confidence, Unheilig et Imperative reaction. Je tiens juste à dire à certains dénigreurs que c’est grace à des téléchargements sur le web que j’ai découvert et acheter tous les albums de Melotron. C’est le seule moyen au Québec de découvrir de la nouvelle musique...

Merci !

[Répondre à ce message]

Melotron : "Cliché"

24 octobre 2005, par alex [retour au début des forums]
melotron cliché

je viens de decouvrir ce disque . Ecoutez moi tous c est une veritable claque que je me suis pris !!
L ambiance sonore est très travaillé et meme si la langue allemande n est pas la plus mélodieuse qui existe cele donne du cachet a l ensemble.
Par contre la comparaison avec depeche mode de mooossieur albin que j ai pu lire dans un article sur playing the angel me parait pertinente en surface et presque idiote quand on creuse un peu quelque soit la parentée avouée ou non entre les deux formations.

sans rancune albin

[Répondre à ce message]

> Melotron : "Cliché"

8 juillet 2005 [retour au début des forums]

j’ai un peu peur d’écouter !
tu dis quand même que le new album de Coldplay est un flop...

tu me fais un peu peur je dois avouer...

[Répondre à ce message]

> Melotron : "Cliché"

6 juillet 2005, par FRANK [retour au début des forums]

Bravo pour l’article.

Je suis fan du groupe depuis un bail et je suis consterné que beaucoup de personnes n’aiment pas uniquement parce qu’ils chantent en allemand. Combien de fans de DM n’il y a t’il pas qui ne comprennent rien à l’anglais ???? Le dernier album de Melotron est fantastique et laisse la part belle au rêve à la mélodie et à la mélancolie, si DM était resté à une musique purement électro cela aurait certainement ressemblé à cela. En plus il sont super sympas et n’ont pas du tout la grosse tête. Exemple à suivre pour quelques tripatouilleurs de synthés qui se croient touchés par la grâce.

[Répondre à ce message]

    > Melotron : "Cliché"

    18 août 2005, par Albin Wagener [retour au début des forums]


    ça pour être sympas, ils le sont, c’est vrai !
    pour moi, Melotron pousse le bouchon encore plus loin que Depeche Mode, et leurs paroles sont un peu moins plan-plan que celles de Martin Gore, qui commence à se répéter quelque peu...

    [Répondre à ce message]

> Melotron : "Cliché"

1er juillet 2005, par lkj [retour au début des forums]

Je ne connais pas du tout la musique de Melotron.Je découvre.

En parlant d’électro-pop j’ai du mal à cerner, c’est proche d’un Fischerspooner ou plutôt de Riton, voir du dernier Ellen Allien ?

[Répondre à ce message]