Pop-Rock.com



Little Man Tate : "About what you know"
Britanniquement insipide

vendredi 16 février 2007, par Clarisse de Saint-Ange

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Travis : "12 memories"
Evan Dando : "Baby I’m bored"
Emiliana Torrini : "Fisherman’s woman"
Placebo : "Meds"
Ian Broudie : "Tales told"
Kante : "Kante plays Rythmus Berlin"
Linkin Park : "Minutes to midnight"
Zaccharia : "Divorce"
Covenant : "Skyshaper"
Scissor Sisters : "Scissor Sisters"


Il faut un sacré culot à un groupe de rock so indie pour titrer un de ses morceaux Man, I hate your band alors que les poncifs du genre dégueulent littéralement des plus petits clubs underground de la perfide Albion. Cela pourrait passer pour de la prétention bien mal appropriée, surtout quand on entend le son de Little Man Tate, loin d’être exceptionnel, et qui semble jalouser l’ensemble de la nouvelle scène rock britannique...

Et en même temps, cette sorte de jalousie prétentieuse typiquement britannique peut procurer un certain charme à l’album. On imagine fort bien que les garçons de Little Man Tate doivent prendre un malin plaisir à réaliser des interviews désagréables et hautaines, tout en vociférant en concert un rock déjà entendu et à la recette connue de tous. Mais ils doivent certainement clamer à qui veut l’entendre que leur groupe est le meilleur du monde. Mais bon, leurs petites histoires et leurs coups d’éclat, je m’en bats un peu les ovaires. La vérité, c’est qu’à travers des titres apparemment fleuves comme European lover ou le prévisible This girl isn’t my girlfriend, on retrouve un groupe dont le son n’a rien de révolutionnaire ni de passionnant, et qui semble pourtant vouloir prouver le contraire tout au long de ses chansons aux paroles gonflées par un ego apparemment démesuré.

Donc, je n’ai rien de plus à dire sur cette soupe et je n’ai même pas envie de leur faire l’honneur de placer cet About what you know dans un quelconque flop, dans la mesure où ce genre de groupe serait encore bien trop heureux qu’on parle d’eux, en mal comme en bien. Alors pour ne pas faire dans la polémique inutile, disons que si vous cherchez un album de rock typiquement anglais et que vous en voulez encore de toute cette vague de troupes vite fabriquées et vite jetées, ou que vous cherchez simplement un cadeau consensuel pour un ami amateur de ce type de musique, vous pouvez fondre sur Little Man Tate sans vergogne aucune.

Pour les autres, vous pourrez toujours trouver un quelconque intérêt à écouter le sordide et cliché Down on Marie, mouiller votre chemise sur le sous-Strokes de Sexy in latin ou opiner du chef au son du sous-Kooks de This must be love. Il n’empêche que Little Man Tate est tout juste bon à figurer sur des compiles du genre chargées de livrer une photographie musicale de la production rock d’une époque, et encore. Cet album est tout simplement insipide, inintéressant au possible, et il faudra que quelqu’un dise à Little Man Tate et à toute leur équipe que c’est assez malpoli d’arriver huit ans trop tard et de crâner, tout ça parce que ça fait "trop rock’n’roll".



Répondre à cet article

Clarisse de Saint-Ange





Il y a 2 contribution(s) au forum.

Little Man Tate : "About what you know"
(1/1) 16 février 2007, par fabrice




Little Man Tate : "About what you know"

16 février 2007, par fabrice [retour au début des forums]

"si vous cherchez un album de rock typiquement anglais et que vous en voulez encore de toute cette vague de troupes vite fabriquées et vite jetées, ou que vous cherchez simplement un cadeau consensuel pour un ami amateur de ce type de musique, vous pouvez fondre sur Little Man Tate sans vergogne aucune."

Merci ! Je ne manquerai de fondre sur LMT.
"Man, I hate your band" est un véritable "drunk singalone" comme on n’en trouve que trop rarement. Ne comparez pas cela avec les Kooks svp, mais plutôt avec les Jam ou les Who(ok...ou Ocean Colour Scene...), du moins pour ce qui est de l’esprit plus proche des mods que des bouclettes et chapeau de paille kooksiens...
Dans le même registre, je leur préfère les RIFLES mais de "soupe", il ne s’agit pas.
"un groupe dont le son n’a rien de révolutionnaire ni de passionnant":rab du "révolutionnaire...
"ni de passionnant" :ça dépend de ce qui te passionne non ?

"Donc, je n’ai rien de plus à dire sur cette soupe":le problème, c’est que dans les quelques lignes précédant cette phrase, tu n’avais déjà rien "dit".

"je n’ai même pas envie de leur faire l’honneur de placer cet About what you know dans un quelconque flop, dans la mesure où ce genre de groupe serait encore bien trop heureux qu’on parle d’eux, en mal comme en bien. " C’est ironique, rassure-moi !

[Répondre à ce message]

    Little Man Tate : "About what you know"

    22 mars 2007, par ex prof [retour au début des forums]


    Que de meuh chancetés pour un petit groupe qui n’a d’autres ambitions que d’avoir qqs singles dans les charts ,et ainsi pouvoir draguer groupies pré-pubères.
    Sans blague,c’était pas si mauvais hier à la rotonde (le bota avait-il invité une école ?-moyenne d’âge 16 ans 1/2).Le guitariste Marriott (pas Steve) a même du potentiel.

    [Répondre à ce message]