Pop-Rock.com



Kosheen : "Damage"
Collatéral

jeudi 19 avril 2007, par Clarisse de Saint-Ange

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Paul McCartney : "Chaos and creation in the backyard"
Yel : "Intimes illusions"
Nadj : "Là"
Hubert-Félix Thiéfaine : "Scandale mélancolique"
Bloodhound Gang : "Hefty fine"
Air : "Love 2"
Buraka Som Sistema : "Black Diamond"
Nine Horses : "Money for all"
The Twilight Sad : "Fourteen autumns and fifteen winters"
Stille Opprör : "s.o 2"


Resist, c’était une musique électronique extrêmement en phase avec son temps, à la fois urgente et chirurgicale, entre dancefloors fiévreux et trip-hop lancinant. Puis vint Kokopelli et son rock électronique qui annonçait un nouveau virage amorcé par le trio de Bristol. Et nous voilà face au troisième effort, avec en tête la fébrile attente du "ça passe ou ça casse".

Le résultat est... mitigé. Je pourrais dire qu’il est à la limite de tutoyer la déception. Mais je n’irai pas jusqu’à cette orée où tout semble vouloir me pousser. Ce que je constate, c’est que Kosheen a une nouvelle fois tenté de changer d’identité musicale tout en développant un univers propre. Résultat : un disque moins évident que les deux précédents, plus éthéré sans doute, bien plus poisseux aussi, mais avec à la clé un curieux mélange qui nous donne l’impression d’une mixture indécente entre Portishead et Eurythmics. Ce n’est pas un scandale en soi et je suis bien conscients des références que le duo composé d’Annie Lennox et Dave Stewart risque de faire surgir chez le lectorat de ce webzine. Et pourtant je maintiens. Ce qui veut simplement dire qu’à défaut d’être bon, cet album est tout simplement moyen, en raison de certains moments parfois notoirement pompiers.

Où est passée la production fine et relevée des précédents opus ? A-t-on réellement besoin de blips-blips crasseux empruntés aux plus mauvais synthétiseurs ? Pourquoi le nouveau single du groupe, Overkill, est-il aussi peu accessible, tout en restant pourtant diaboliquement mystérieux ? On a du mal à cerner ce Damage dès la première écoute, et bien malin celui qui parviendra à deviner ce que cet album aura pu laisser à la postérité dans dix ans. Ainsi, alors que Like a book lorgne du côté de l’electroclash technoïde sans toutefois jamais succomber à ses tentations, Chances ressemblerait presque au Sweet dreams du janus bifrons briton sus-cité. Autant dire qu’alors que j’accueille cet album avec une circonspection à la fois résignée et interrogatrice.

A la fois plus minimaliste et parfois à la limite du new age (Marching orders notamment), ce troisième album de Kosheen brouille une nouvelle fois les pistes et préfère abandonner l’immédiateté des refrains efficaces pour se tourner vers des contrées plus difficilement accessibles qui ne résistent pourtant que trop peu aux sirènes des accords téléphonés. Les claviers sont trop glacés pour pouvoir prétendre à de la trip-hop, mais les beats sont suffisamment chaloupés pour ne pas que l’on tombe dans les écueils de l’electro-pop. J’ai en fait du mal à comprendre le choix de certaines sonorités plutôt que d’autre, tout comme j’ai du mal à capter l’utilité de plages comme le bien trop facile Under fire. Pour tout vous dire, j’ai presque l’impression d’écouter une collections de faces B. Et c’est une impression d’autant plus désagréable que j’adore ce groupe et ses prises de risques - et il y en a aussi sur cet album. A réécouter, pour voir si je ne me suis pas trompée... Mais j’ai bien peur que mon verdict soit définitif.



Répondre à cet article

Clarisse de Saint-Ange





Il y a 6 contribution(s) au forum.

Kosheen : "Damage"
(1/1) 19 avril 2007, par Debbie Pinson




Kosheen : "Damage"

19 avril 2007, par Debbie Pinson [retour au début des forums]

Clarisse voulez-vous m’épouser ? J’apprend à l’instant que vous n’êtes ni Jérôme Delvaux, ni insensible à la r’n’b de Justin Timberlake. Cela nous fait donc plus d’un point commun !!! Franchement, je ne pourrais vous laisser partir avec un légionnaire en perm’ et encore moins séduire par le premier marin qui traîne car vous avez comme un petit chat sauvage dans les yeux qui ressemble au tatouage que j’ai dans le coeur.

Y a pas d’erreur.

[Répondre à ce message]