Pop-Rock.com



Kiss : "Sonic boom"
Ceci n’est pas une blague

vendredi 23 octobre 2009, par Vincent Ouslati

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Cafeneon : "Cafeneon"
Beastie Boys : "To the 5 Boroughs"
The Dandy Warhols : "Welcome to the monkey house"
Explosions In The Sky : "All of a sudden I miss everyone"
Richard Ashcroft : "Keys to the world"
VS : "VS"
Trisomie 21 : "Black label"
Six Organs Of Admittance : "Sun awakens"
Les Rita Mitsouko : "Variéty"
Kosheen : "Damage"


Non, vraiment, Kiss publie un album... Faut-il encore se taper du bisou en 2009 ? Faut-il en parler ? Je dirai tout d’abord que je ne vous y oblige point. C’est quelque chose de si incongru quand on y pense. Kiss, ce machin tout en flammes et en moonboots a l’heur de vivre, contre modes assassines et marées black. Ça vous ferait mentir les statistiques sur ces groupes de rock qui s’éteignent aussi vite qu’une allumette dans un cloaque. je vais même oublier que Gene Simmons est le plus beau sniffe-thunes que le monde ait enfanté dans son égarement, car cet album est malheureusement bon...

Malheureusement car tel est mon dilemme. Si je vous avance, tout fier et vilain que c’est de la bouse, vous allez me dire que c’était tout vu. Je me sors de là un peu con, mais avec la certitude que le commun des moutons va être d’accord avec ma pomme. Le rageant est que je ne peux décemment descendre cette chose extraterrestre au bazooka sans remords (putain de conscience...). Après onze ans de silence studio, ce Sonic Boom (oui le titre est aussi crétin que la pochette est laide) intégralement financé par les ventes de slips estampillés Kiss, les best-of, les compiles et les droits d’auteur qu’Eric Carr n’aura pu partager avec les vers de son caveau, ce Sonic Boom dis-je est étonnamment de bonne facture.

Et je vais même vous polluer les rétines en plaçant cette putride expression de "retour aux sources" (baaah !!! font les esthètes dégoutés). Mais vrai, il y a du relent de passé glorieux là-dedans, du frémissement de folles tournées 1975 avec groupies aux pieds des plateformes. Il y a de cette odeur de poils et de gentille vulgarité qui rendaient leur musique (parfois fort simpliste) si accrocheuse. Certes, pour ce faire, les vieux bisous ont du rappeler quelques jeunots pour conserver leur mascara au top, Tommy Thayer et Eric Singer (pas non plus des ados je vous l’accorde), reviennent respectivement aux cordes et aux fûts, deux habitués des lieux à différentes époques.

Paulo Stanley parlait de réunion d’entre Destroyer et Love gun. Bon, calmons l’enfant star qui reste le fol artiste peinturluré et poilu que l’on connait depuis... trente-six ans. Sonic Boom a bien le son proche des vieilles machines à bruit des années 70, on irait y repérer quelques hommages et mimiques qui vous font faire un grand bon dans le temps. Kiss savait être basique mais efficace, il l’est toujours, pas question de changer telle formule rémunératrice. Il savait aussi être gluant et racoleur, ça n’a pas trop évolué non plus de cet aspect-ci finalement.

Dans les grandes largeurs, le groupe conserve son statut, défenseur d’un rock à paillettes, celui pour se dandiner dessus et surtout ne jamais aller piocher dans la case grands sentiments. C’est encore et toujours ce gros appareillage pour festivals, ces tonnes de merchandising insolent et ces billets vendus des fortunes à des fans soumis au delà de la raison pure.

J’ai bien du mal à parler de musique avec eux, vu que ce n’est que de l’image, les maquillages antédiluviens, les shows dantesques, les affiches en quatre par trois, du feu d’artifice en pagaille à chaque bout de riff, qu’est-ce que la musique désormais avec Kiss ? Un accompagnement, une justification pour de nouvelles tournées, avec de grandes épuisettes aux mailles serrées balancées en avant. Ce disque est bon parce qu’il est facile de s’imaginer nos lascars gigoter sur ses titres en concert comme aux plus belles heures. On sait de plus qu’on aura droit à un Alive XXII en format digipack, DVD, Blu-Ray avec en cadeau du talc pour bébés signé par Simmons himself.

Ça ne surprend pas par ce qu’il donne à entendre, grosso merdo du big hard-rock US comme on en faisait dans les seventies, bidouillait dans les eighties, occultait dans les nineties, et revivalisait dans les... les années 2000 quoi. Non, ce disque surprend uniquement par le fait que c’est un bout de plastoc avec Kiss marqué dessus, et ce en 2009. Nous en sommes au troisième millénaire, et Kiss sort toujours des disques, (pas mauvais en plus, merde je l’ai dit...). Je ne sais si il faut en être fier ou si c’est le signe d’un déclin rapide de notre civilisation. je vais y penser sereinement tout en me passant en boucle Modern day Delilah et ressortir mon t-shirt cracra de Love gun.



Répondre à cet article

Vincent Ouslati





Il y a 6 contribution(s) au forum.

Kiss : "Sonic boom"
(1/4) 22 mai 2010, par LE PAT KISS MUSEUM
Kiss : "Sonic boom"
(2/4) 24 octobre 2009, par Eddie Vedder
Kiss : "Sonic boom"
(3/4) 23 octobre 2009
Kiss : "Sonic boom"
(4/4) 23 octobre 2009, par Actarus




Kiss : "Sonic boom"

22 mai 2010, par LE PAT KISS MUSEUM [retour au début des forums]

Tu as une façon d’ écrire qui prend sérieusement la tête mec !
Kiss c’ est simplement le plus grand groupe du monde , j’ arrive de Zurich et de Genève et j’ ai encore pris une série de gifles en pleine poire .
Va faire un tour dans mon Private Kiss Museum cela te rappellera sans doute l’ époque ou tu avais des boutons sur la tronche .
Métalliquement ....
Patrick ’ LE PAT ’ Viguier Kiss Museum France :
http://www.clubdespros.com/kiss.php

[Répondre à ce message]

Kiss : "Sonic boom"

24 octobre 2009, par Eddie Vedder [retour au début des forums]

superbe album, moi qui ne suis pas fan de Kiss, je ml’ai acheté car pour 20 € tu as l’album, un best of remasterisé et un DVD live !
de + l’album est très bon !

[Répondre à ce message]

Kiss : "Sonic boom"

23 octobre 2009 [retour au début des forums]

Kiss, WASP, Europe : que le haut du panier ! 0_°

[Répondre à ce message]

Kiss : "Sonic boom"

23 octobre 2009, par Actarus [retour au début des forums]

Moi j’aime bien la pochette de l’album.
C’est du kitch assumé ! C’est leur style ! Même chose pour le titre...

[Répondre à ce message]