Pop-Rock.com



Jens Lekman : "Night falls over Kortedala"
Drew Barrymore est finie.

dimanche 6 juin 2010, par Yû Voskoboinikov

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Bic Runga : "Birds"
Les Wampas : "Rock’n’roll part.9"
MGMT : "Oracular Spectacular"
Gomm : "E.P."
Bon Jovi : "Lost Highway"
Patrick Watson : "Close to paradise"
Blondie : "The Curse of Blondie"
Starsailor : "On the outside"
Blues Explosion : "Damage"
The Twilight Sad : "Fourteen autumns and fifteen winters"


Savez-vous pourquoi Ellen Page est une actrice formidable ? D’abord parce qu’elle est petite (1,55m) et que je suis nanophile. Alors, bien sûr, le politiquement correct, tout cela, Iggy Pop Blah Blah Blah, mais en attendant, tapez-vous une naine, vous m’en direz des nouvelles. Et donc, Ellen Page est également formidable, car elle sait choisir des rôles : Hard Candy, Juno, Smart people, et bien évidemment Whip it, qu’elle a préféré au minable Drag me to Hell de l’extrêmement surestimé Sam Raimi. Allez, quinze centimètres de moins, et je fais d’elle mon tabouret sexuel.

Premier film de l’actrice Drew Barrymore, Whip it – idiotement renommé Bliss en France – est une réussite insécable. Petit budget, actrice quand même assez sur le retour, et un sujet vu, revu, rerevu — on peut continuer longtemps comme cela —, le film avait tout pour n’être qu’un navet de plus dans l’océan de la vacuité. Et, à la limite, Rollerball — dans sa version originale de 1975 pour Maud Adams, ou dans sa version de 2001 pour le cuir sur Rebecca Romijn — se suffisait à lui-même, d’autant plus que juchée sur ses roulettes, Ellen Page s’éloigne encore plus du mètre quarante. Mais le fait est que ce n’est de nos jours plus tant l’originalité qui prime que la capacité à créer l’émotion, le ressenti. Et autant Whip it est drôle, bien filmé, attachant, j’en passe et des meilleures – Zoe Bell, nom de Dieu ! –, autant ce qui le rend formidable est la capacité de Drew Barrymore à avoir insufflé dans son œuvre tout le ressenti qu’elle avait pu accumuler, à se livrer avec une humilité et une sincérité telles que la seule réaction possible est l’empathie heureuse.

Et c’est en cela que Drew Barrymore est finie comme actrice, dans la mesure où c’est une carrière très prometteuse de réalisatrice qui s’ouvre à elle. Et nul doute qu’au vu de la bande son de Whip it, elle saura choisir avec la plus grande inspiration le sujet idéal pour son prochain métrage. Car force est de constater qu’hormis Peaches, dont le seul intérêt musical est d’être ouvertement une salope — et encore faut-il être un mort de faim du genre qui n’a pas coincé le pigeon depuis une trentaine d’années pour avoir envie de ça —, la sélection est de qualité, alternant les purs classiques intemporels (Dolly Parton avec Jolene, que seule Tammy Wynette surclasse en matière de country) à des artistes moins connus, comme Jens Lekman, sans doute la fulgurance de la compilation.

Il faut dire que la chanson sélectionnée est absolument parfaite, depuis son introduction à la harpe jusqu’aux paroles, à la fois intimistes et en même temps évocatrices, en passant par un chant décalé d’une façon que l’on n’avait plus vu depuis le sympathique album des Martin Dean. Rien n’est à changer, tout suscite l’émotion, l’envie de tomber amoureux de quelqu’un et de vivre une histoire d’amour intense et longue — au moins jusqu’à septembre. C’est donc avec une certaine impatience que je télécharge l’album, euh, disons, sur iTunes, tiens — vous ai-je déjà raconté la fois où j’ai fait venir le disque solo de Russel Crowe d’Australie plutôt que de devoir l’acheter au format MP3 ? — et avec une certaine affliction que je l’écoute, les titres étant au mieux convenus, au pire franchement navrants, avec un fond de cale représenté par It was a strange time in my life, dont le seul mérite est de m’avoir fait ressortir l’intemporel Since I left you des Avalanches.

Alors, merci Jens pour avoir illuminé le film de Drew Barrymore ; tu peux maintenant décéder en paix.



Répondre à cet article

Yû Voskoboinikov





Il y a 1 contribution(s) au forum.

Jens Lekman : "Night falls over Kortedala"
(1/1) 14 juin 2010, par Visiteur




Jens Lekman : "Night falls over Kortedala"

14 juin 2010, par Visiteur [retour au début des forums]

Et sinon, l’album ?

[Répondre à ce message]