Pop-Rock.com



INXS : "Switch"
Pari réussi !

samedi 10 décembre 2005, par Albin Wagener

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Hooverphonic : "No more sweet music"
The Libertines : "The Libertines"
Seal : "System"
Graham Coxon : "Happiness in magazines"
Figurines : "Skeleton"
N.A.S.A : "The spirit of Apollo"
Bruce Springsteen : "Magic"
Belle and Sebastian : "The life pursuit"
Kosheen : "Damage"
Peter Doherty : "Grace/Wastelands"


Cela fait huit ans depuis Elegantly wasted. Huit ans depuis le mystérieux suicide de Michael Hutchence. Et puis il y eut cette infâme émission de télé-réalité, que les membres restants d’INXS utilisèrent comme un casting gigantesque, véritable machine à fric pour repérer le nouveau talent, celui ou celle qui allait avoir la lourde tâche de remplacer Michael Hutchence. La plupart, comme moi, pensaient qu’INXS aurait mieux fait de s’arrêter là, et que les frères Farriss auraient dû changer le nom du groupe et se lancer dans autre chose. Et pourtant non : INXS est toujours là, avec à sa tête le jeune canadien J.D. Fortune. Chronique d’un retour discutable.

En tant qu’amateur de rock australien, j’ai été le premier à crier au scandale lorsque les frères Farriss, Kirk Pengilly et Garry Beers décidèrent de lancer un appel aux jeunes talents, et ce en grande pompe, afin de supplanter le fantôme charismatique de feu Michael Hutchence. Certains pensent que cette décision a été motivée par l’appel honteux du fric et d’une gloire passée, d’autres expliquent qu’il s’agit d’un amour de la musique, et que Michael aurait souhaité qu’INXS continue sans lui. On peut tout à fait comprendre l’un ou l’autre de ces arguments, mais qu’à cela ne tienne : il fallait quand même beaucoup de courage à ces cinq Australiens, amis d’enfance qui plus est, pour continuer l’aventure sans leur pote, en étant conscient du fait qu’on allait leur en vouloir. Et il fallait également beaucoup de ressources au sélectionné J.D. Fortune pour remplacer Michael Hutchence. C’est chose faite.

Mis à part ces soucis de personnes qui ont une importance capitale, ce nouvel album d’INXS est absolument époustouflant de fraîcheur et d’énergie : du rock crasseux et poussiéreux comme on l’aime, à la croisée de X et de Listen like thieves. Autant le dire tout de suite, cet album est de très loin supérieur à son prédécesseur, Elegantly wasted, et s’inscrit sans nul doute dans le Top 5 des meilleurs albums de la formation. Un retour très surprenant, d’autant plus que ce n’était pas gagné d’avance, puisque Hutchence est encore dans le cœur de tout le monde.

JPEG - 14 ko
J.D. Fortune

J.D. Fortune s’en sort très bien. En tant qu’auditeur, on n’est pas déboussolé, car sa voix est vraiment très proche de celle de Hutchence, avec toutefois un côté plus rauque et moins en minauderies et en soupirs sensuels. Pour faire simple, il parvient à imposer son style tout en s’inscrivant dans une continuité vocale. L’honneur est sauf, et on ne peut que saluer la performance osée du Canadien. Pour ce qui est des cinq autres, rien n’a changé : les frangins Farriss sont toujours aussi efficaces (Andrew porte même le collier maintenant), Beers a pris un petit coup de vieux, et Pengilly a gardé son inimitable moustache de mousquetaire. Dès Devil’s party, l’utilisation du saxophone démontre qu’INXS compte bien faire mouche avec cet album. Les tubes s’enchaînent sans se ressembler : le single Pretty Vegas, Perfect strangers (qui ressemble un peu à The strangest party (These are the times), un single méconnu du groupe), le brûlant Hot girls, l’explosif Hungry, et j’en passe. Du rock désertique et sauvage comme on l’aime ! A noter qu’il n’y a que très peu de ballades sur cet opus : les amateurs de romantisme devront se contenter de Afterglow et de Us pour satisfaire leur appétit rose bonbon.

C’est probablement le retour le plus surprenant de 2005. On avait Depeche Mode pour le côté sombre et les Simple Minds pour le côté lumineux, mais INXS donne tout simplement un grand coup de pied dans la fourmilière du rock. Non seulement cet album réintronise le groupe dans la cour des grands, en stipulant qu’INXS n’est pas mort avec Michael Hutchence, mais en plus, il parvient à se hisser au rang des meilleurs albums de rock de cette année, avec force guitares, énergies brutes testostéronées et envies d’échappées belles dans le bush australien. Séminal par moments, nocturne par d’autres, Switch parvient à redorer le blason d’un groupe que tout le monde considérait comme comateux. Et à redorer le blason du rock sauvage par la même occasion.



Répondre à cet article

Albin Wagener





Il y a 16 contribution(s) au forum.

INXS : "Switch"
(1/11) 19 juin 2013, par s
INXS : "Switch"
(2/11) 17 juin 2013, par edward
dropshippingwatch
(3/11) 5 avril 2010, par Administrator
INXS : "Switch"
(4/11) 26 novembre 2007, par xsive
INXS : "Switch"
(5/11) 14 juin 2007, par julien m
INXS : "Switch"
(6/11) 12 juin 2007, par Fabb74
INXS : "Switch"
(7/11) 12 juin 2007, par Fabb74
INXS : "Switch"
(8/11) 10 avril 2006, par Emmanuelle
INXS : "Switch"
(9/11) 12 décembre 2005, par telesanstnt
INXS : "Switch"
(10/11) 11 décembre 2005
INXS : "Switch"
(11/11) 10 décembre 2005, par Sentenza




INXS : "Switch"

19 juin 2013, par s [retour au début des forums]

Je suis vraiment excité à ce sujet en raison de ce post. Il est vraiment étonnant et accrocheur. Auteur serait vraiment fabuleux.
business plan consulting

[Répondre à ce message]

INXS : "Switch"

17 juin 2013, par edward [retour au début des forums]

Publications exceptionnelles et style d’écriture. Il ne fait aucun doute que je vais revenir ici plus tard pour voir d’autres informations utiles s’affiche. granite mosaic tiles miami florida

[Répondre à ce message]

dropshippingwatch

5 avril 2010, par Administrator [retour au début des forums]

Omega De Ville Working Chronograph with Brown Dial and Strap- Lady Size
Omega Seamaster Planet Ocean Working Chronograph with Orange Bezel-Same Chassis As 7750 Version-Rubber Strap
Omega Seamaster Planet Ocean Working Chronograph with White Marking-Same Chassis As 7750 Version-Rubber Strap
Omega Seamaster Planet Ocean Working Chronograph with White Marking-Same Chassis As 7750 Version-Rubber Strap
Omega Seamaster Planet Ocean 007 Quantum Of Solace Edition-Same Structure As ETA Version-Rubber Strap
Omega Seamaster Planet Ocean 007 Quantum Of Solace Edition-Same Structure As ETA Version-Rubber Strap
Omega Seamaster Planet Ocean 007 Quantum Of Solace Edition-Same Structure As ETA Version-Rubber Strap
Omega Seamaster Planet Ocean 007 Quantum Of Solace Edition-Same Structure As ETA Version-Rubber Strap
Omega Seamaster Planet Ocean with Orange Marking-Same Chassis As ETA Version-Rubber Strap
Omega Seamaster Planet Ocean with White Marking-Same Chassis As ETA Version-Rubber Strap
Omega Seamaster Planet Ocean with Orange Bezel-Same Chassis As ETA Version-Rubber Strap
Omega Casino Royal 007 Planet Ocean With Black Bezel-Same Structure As ETA Version-High Quality
Omega Casino Royal 007 Planet Ocean With Orange Bezel-Same Structure As ETA Version-High Quality
Omega Casino Royal 007 Planet Ocean With Orange Bezel-Same Structure As ETA Version-High Quality
Omega Casino Royal 007 Planet Ocean With Swiss ETA 2824 Movement
Omega Casino Royal 007 Planet Ocean With Black Bezel-Same Structure As ETA Version-High Quality
Omega Seamaster Chrono Diver Olympic Edition-Same Chassis As 7750 Version-High Quality
Omega Seamaster 007 (2006) with Blue Dial-Same Chassis As ETA Version-High Quality
Omega Seamaster Working GMT Automatic with Blue Dial
Omega Seamaster Aqua Terra Railmaster Working Chronograph with Black Dial
Omega Seamaster Professional Chronograph Automatic with Blue Dial and Bezel
Omega Seamaster Automatic with Blue
Omega Seamaster Aqua Terra Railmaster Automatic with Black Dial
Omega Seamaster Aqua Terra Big Size Automatic Gold Markings with White Dial
Omega Seamaster Working Chronograph with Blue Dial and Bezel

[Répondre à ce message]

INXS : "Switch"

26 novembre 2007, par xsive [retour au début des forums]
http://inxs-for-ever.skyblog.com

On ne "remplace" pas Michael ; ce n’est pas "chose faite".
Michael esr irremplaçable et i est avec eux a chaK concert, a chaK "god’s top ten"
les vrais fans on toujours été avec INXS ; le groupe n’a pas eu peur de notre reaction ils savaient qu’on les aurait suvi partout.
De plus, switch n’a rien de comparable avec elegantly wasted ni avec aucun autre album d’ailleurs car chaque album qu’ils ont créé était différent mais tout en gardant la griffe INXS. comment pouvez vous jugez leurs albums en disant celui est meilleur que l’autre ??? non chacun est unique et spécifique.
et ce ne sont pas les ventes d’albums qui evaluent la qualité d’un cd (je vous rapelleque britney spears a vendu 100 millions d’albums). cette différence que vous evoquez entre switch et elegantly wasted s’explique par le fait qu’il y ai 2sortes de fans : ceux de 1980-1997, 2007 et ceux de 2005-2007 qui sont apparus a cause de la mediatisation de JD et qui n’ont aucune connaissance d’INXS ; il y a les fidèles (dont je fait parti) et ceux qui sont la par mode ou par hystérie du chanteur. j’ai 19ans mais je connais INXS depuis que ma mère l’ecoutait quand j’étais dans son ventre et je sais très bien que les vrais fans resteront certes a 170 000 (quand la folie "jd" sera passée) albums mais seront toujours là jusqu’à la fin car on ne quitte pas un groupe après tant d’années de fidélité.

[Répondre à ce message]

    INXS : "Switch"

    28 mars 2010, par Nathalie Lecoq [retour au début des forums]


    JE suis une vraie fan, une bonne vieille parmi les vieilles qui a eu la chance la plus crapuleuse du monde de les voir début des 90ies après les avoir découvert en 85 (6 chez nous, fallait le temps que ça arrive à l’époque !).
    Pourquoi "crapuleuse" ? Parce qu’avec le décès de Michael, je me rends compte que j’ai au moins eu la chance de pouvoir les voir sur scène avant sa mort. Et ça dégageait un max’ !

    Et je vais donc aller à contre-sens de ce que tu écris. J’aime INXS et malgré tout, j’étais dans le même état qu’Albin lorsque j’ai appris le retour du groupe. Je me suis dit "Ohhh lala, qu’est-ce qui va nous tomber dessus ?"
    Et puis, j’ai écouté Switch. Et je me suis dit "Et ben m** alors !". Et je l’ai aussi préféré à Elegantly Wasted. Pourquoi ? Je n’en sais rien. Mais c’est ainsi. Et crois-moi bien que c’est une réaction que je n’aurais pas attendue de ma part. C’est dire...

    Et je ne renie pas les autres albums du groupe : je me sens toujours aussi bien à l’écoute de New Sensation, de Need You Tonight, de Suicide Blonde et ma favorite reste encore la magnifique The Stairs. Et ce Live Baby Live !!

    Maintenant, JD Fortune a filé au large et leur avenir est incertain. Quoique... Dans quatre jours, le nouveau website du groupe sera dévoilé, certainement plein de surprises. J’y serai. Toi aussi ? ;)

    [Répondre à ce message]

INXS : "Switch"

14 juin 2007, par julien m [retour au début des forums]

trés bonne critique, ça fait 2 ans que je l’écoute en boucle, switch est vraiment un album mortel et trés franchement, l’un des meilleurs du groupe.
je les au vu en concert samedi 9 juin 2007 a la cigale et pourtant fan acharné de la première heure, je n’aurais jamais pensé que ce soit aussi incroyable, les membres "historique" ont toujours autant la peche et le chanteur est tout simplement excellent, sauvage et rock n roll ! pourtant, j’en ai vu quelques uns des concerts de rock mais celui-ci restera dans les meilleurs. époustouflant sur scène !

[Répondre à ce message]

INXS : "Switch"

12 juin 2007, par Fabb74 [retour au début des forums]

J’allais oublier...

J’ai assisté au concert d’INXS à La Cigale à Paris ce weekend (9 juin 2007).
C’est l’un des meilleurs concert rock auquel j’ai assisté (et j’en ai vu...10 par an depuis 15 ans...).
JD assure grave, le groupe de quinqua a un charisme à toute épreuve, bravo à eux et merci.

2 heures de live et de sueurs démarré par Suicide blonde après l’intro hommage TNT d’AC/DC, conclu en rappel par Taste it, simplement énorme !

[Répondre à ce message]

INXS : "Switch"

12 juin 2007, par Fabb74 [retour au début des forums]

Excellente chronique !

Premier album sans Michael Hutchence qui reste irremplacable.
Le groupe l’a compris et son successeur aussi, J.D. Fortune a un timbre de voix proche de son illustre prédécesseur mais n’essaie pas de l’imiter, il apporte à chaque morceau sa touche particulière.
Le nouveau INXS est bien là, le son est énorme, les nouvelles compositions aussi ! Le groove propre au combo australien est toujours présent et J.D. assure mieux qu’il ne le faut.
Dès le premier titre "Devil’s party" la couleur est donné, ce sera du grand INXS ! "Pretty vegas" enchaine, suivi par "Afterglow" puis le génial et puissant "Hot girls", le doute n’est plus permis, il va falloir (re)compter sur INXS, le groupe vient de frapper un grand coup et rien ne pourra l’arrêter.
Cet excellent disque de rock se cloture sur deux excellentes ballades "Us" et "God’s top ten" en hommage au regrétté leader Hutchence.

[Répondre à ce message]

INXS : "Switch"

10 avril 2006, par Emmanuelle [retour au début des forums]

Très choquée par ce retour motivé par le fric !!!! Michael Hutchence est et restera irremplaçable !!!
INXS a bercé mon enfance et mon adolescence, j’ai 30 ans et je trouve que leurs chansons n’ont pas pris une ride, sont bourrées de sensualitée et de romantisme.

Emmanuelle

[Répondre à ce message]

INXS : "Switch"

12 décembre 2005, par telesanstnt [retour au début des forums]

Ecouté et bien rigolé.Absolument pas suprenant en fait.Reservé aux amateurs seulement et c’est déjà bien.Pour le reste on va dire qu’aujourd’hui tout va vite et que donc on va passer rapidos sur ce disque sans réel intérêt.

[Répondre à ce message]

INXS : "Switch"

11 décembre 2005 [retour au début des forums]

Qui aujourd’hui s’intéresse encore réellement à INXS, à part les vieux fans nostalgiques ? A côté de ça, il y a des artistes comme Sufjan Stevens ou Clap Your Hands Say Yeah, qui ont sorti de véritables perles cette année, mais dont Pop-Rock semble malheureusement peu se soucier. C’est dommage...

[Répondre à ce message]

    INXS : "Switch"

    11 décembre 2005, par Charles [retour au début des forums]


    On ne va pas répéter pour la 379 ème fois que Pop Rock ...(lire les forums depuis 3 ans).
    Pop Rock s’adresse aussi aux vieux fans nostalgiques, et c’est très bien.

    Mais bon, ce post signifie sans oser l’exprimer explicitement : j’aime Pop Rock et la qualité de vos chroniques ; j’aimerais vous lire au sujet de Sufjan Stevens et Clap your hands.

    Quand tu auras compris que cette façon de t’exprimer par antiphrase peut te pourrir la vie...

    [Répondre à ce message]

      INXS : "Switch"

      15 décembre 2005 [retour au début des forums]


      Bon écoute garçon, j’ai donné l’exemple de Sufjian Stevens ou des CYHSY ! parceque ce sont ces 2 groupes qui me sont venus à l’esprit au moment de taper mon post. J’aurais très bien pu citer Andrew Bird, Artic Monkeys, Wedding Present ou encore les Babyshambles. Tout ça pour dire qu’il serait plus intéressant de parler de groupes aux démarches artistiques et "commerciales" sincères et honnêtes, plutôt que de cette mascarade au sujet d’INXS, qui a fait son temps, et cela tant mieux pour eux. Du moins, je pensais que Pop-Rock avait les mêmes principes que moi à ce sujet, mais peut-être que je me trompe totalement...

      [Répondre à ce message]

        INXS : "Switch"

        15 décembre 2005, par Marc Lenglet [retour au début des forums]


        Bon, si tu veux tout savoir, Pop-rock n’a pour principe que de chroniquer ce que les rédacteurs ont eu la fantaisie d’écouter. J’ai écouté deux des albums incriminés : INXS et les Babyshambles. L’un parce que l’idée qu’un staracadémicien reprenne la place d’une défunte rockstar plus ou moins mythique était surprenante ; l’autre parce qu’on fait un tel buzz autour du crack addict attitré du Daily sun que ça valait le coup d’y jeter une oreille aussi. Jusqu’à plus amples écoutes, ni l’un ni l’autre ne m’ont véritablement marqué. Alors, les principes de ce qu’il faut écouter...Si on se fie aux a-prioris subjectifs, entre une groupe sous réanimation médiatique et un wannabe-Syd Vicious, aucune n’a l’air véritablement plus intéressant que l’autre.

        Albin a chroniqué l’un, et je pense qu’il chroniquera aussi l’autre...parce que pour l’instant, l’érection musicale est plutôt difficile chez moi...

        [Répondre à ce message]

INXS : "Switch"

10 décembre 2005, par Sentenza [retour au début des forums]

Salut !

Tout à fait d’accord avec toi, album génial, pas une chanson inutile ou quelconque, quelle claque !

Le plus troublant c’est la voix du chanteur :très (trop ?) proche de celle de Hutchence ! On a même l’impression que c’est lui en personne !!!!!

Superbe retour !

[Répondre à ce message]

    INXS : "Switch"

    11 décembre 2005, par GEORGES LANG [retour au début des forums]


    Formidable INXS... raaaaaahhhhhhhh... que j’aime bien ça... Les Australiens sont toujours un peu foufous... The Birthday Party, les Saints, The Go-Betweens, les Triffids... C’est pas bon, tout ça, c’est trop noir.... raaaaahhhhhh... C’est ce que je disais encore à Pete Garrett la dernière fois que j’ai été à Melbourne manger des crabes grands comme une tête d’homme... pour le plaisir de.... raaaahhhhhh... vos oreilles, chers auditeurs de W-RTL... Raaahhhhhh... Pete, je lui ai dit : en Belgique... Chez nous... Les gens, ils aiment bien les australiens quand c’est pas bon, que c’est trop noir... raaaahhhh... Heureusement, il y a pop-rock.com.... raaaahhhhh... C’est des petits jeunes, ils sont malins, ils ne se laissent pas aller à toute cette noirceur pas bonne... Ils aiment le bruit des australiens pétés par la bière à 12 degrés sous un soleil de plomb.... Il leur faut du pop-rock australien qui transmette la joie, les clowns, les cumelets dans les dunes.... Raaaaahhhhh... C’est farouche, tout ça, Pete... Farouche... La faroucherie telle qu’on vous la fait entendre et partager de tout coeur sur... raaaahhhhh... W-RTL...raaaahhhh. "Georges, you’re right, t’as raison Georges", qu’il a dit, Pete... raaaaahhhh... Chers auditeurs, même Pete Garrett, il aime pop-rock.com même s’il a abandonné le rock pour la politique et que c’est maintenant Jason Donovan qui chante dans Midnight Oil... Pete Garrett... Et Jason aussi...Ils aiment pop-rock.com et ces deux lascars, croyez-moi... Ils s’y connaissent en rock and roll farouche, vous pouvez me croire... raaaaahhhhh... Et maintenant.... raaaahhhh... sur W-RTL... raaaahhhh... On va écouter Jason, tiens... Jason Donovan, un bien charmant jeune homme d’Australie... raaaaahhhhh...

    [Répondre à ce message]