Pop-Rock.com



Idlewild : "Make another world"
In competition for the best time

dimanche 6 mai 2007, par Clarisse de Saint-Ange

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Paul Stuart & The Sweet Powerpack : "Talk about particular generalities"
Bon Jovi : "Bounce"
The Dallas Explosion : "Girlfriends and excess"
Milk : "Favorite taste"
The Datsuns : "Outta sight/outta mind"
The Wallflowers : "Red letter days"
Manic Street Preachers : "Journal for plague lovers"
Mr Oizo : "Lambs Anger"
Pierre Bondu : "Quelqu’un quelque part"
Therapy ? : "One cure fits all"


Cela fait un bon moment qu’on reproche à Idlewild d’avoir fait beaucoup trop de compromis. Un bon moment que l’on s’indigne du fait que la formation écossaise ait renié ses influences punk et crades pour un son plus propre, plus radiophonique, qui met en valeur des refrains pop dont le seul atout rock serait des guitares saturées. Pourtant, voici le premier album brillant d’Idlewild depuis 100 broken windows.

Idlewild est l’exemple typique du groupe qui a mis un peu trop d’eau dans son vin au fil du temps, gorgé par le succès, la presse et des concerts envoûtants. Le dernier album en date, Warnings/promises avait été pour beaucoup la déception de trop pour la carrière de ce groupe. Puis vint My secret is my silence, le magnifique album solo du chanteur Roddy Woomble, qui permettait enfin à ce poète autoproclamé de se consacrer à la folk et à des chansons plus calmes et posées. On se demandait alors ce qu’il allait advenir d’Idlewild. La réponse à cette question se retrouve sur Make another world et nous permet de pousser un long et profond soupir de soulagement.

Idlewild ne sera tout simplement plus jamais le petit monstre énervé et vindicatif de Hope is important. Roddy Woomble ne hurlera plus jamais comme un dératé sur des titres aux accents post-punk, il ne se roulera plus jamais par terre sur scène comme pour imiter feu Ian Curtis. C’est fini, tout ça. Mais ce que Make another world confirme, c’est une sorte de maturité enfin assumée de ce groupe qui s’est cherché si longtemps. Résultat : un retour aux sources marqué et appuyé, présentant parfois même des sonorités garage qu’on ne connaissait pas du tout à Idlewild. On est surpris et d’emblée entraîné par des morceaux puissants et foutrement bien troussés comme If it takes you home ou l’hymne No emotion. Il n’y a pas réellement de titre dispensable sur cet album, ce qui est quand même un point extrêmement positif pour une formation qui nous avait, ces dernières années, habitués à des disques en demi-teinte. Le tout premier titre, In competition for the worst time, pourrait presque faire penser aux Strokes, c’est dire si Idlewild a enfin osé faire son introspection pour revenir à ce qu’il sait faire de mieux : du bon vieux rock sans concession.

Les amateurs de rock seront donc sans aucun doute conquis par cet album surprenant. Bien évidemment, quelques ballades subsistent, mais Woomble a réussi à utiliser son album solo comme échappatoire à ballades, donc on en a nettement moins qu’à l’habitude. Once in your life et Future works se la jouent dans ce registre, mais ne lorgnent jamais du côté du mauvais goût, ce qui est quand même la moindre des choses. Le rock est ferme et masculin (si j’ose me permettre cette distinction) dans ces deux cas de figure. Sinon, tout le reste de l’album n’est que saturations, refrains accrocheurs, mélodies atypiques et efficaces et production brute de décoffrage. Exit le son propret des précédentes galettes ! Ce retour en forme et en force du quintette écossais vaut largement tous ces éloges, d’autant qu’il est transfiguré par la patte du producteur Dave Eringa, qui livre ici un excellent boulot. On en veut plus encore, des surprises de ce genre !



Répondre à cet article

Clarisse de Saint-Ange





Il y a 3 contribution(s) au forum.

Idlewild : "Make another world"
(1/3) 19 octobre 2015
Idlewild : "Make another world"
(2/3) 30 août 2007, par blakwolf_71
Idlewild : "Make another world"
(3/3) 20 mai 2007




Idlewild : "Make another world"

19 octobre 2015 [retour au début des forums]

This was a successful album. Such a big hit from the group. - Dennis Wong YOR Health

[Répondre à ce message]

Idlewild : "Make another world"

30 août 2007, par blakwolf_71 [retour au début des forums]

Je voulais juste intervenir sur cet article pour dire que j’écoute en ce moment même Make Another World et pour moi c’est de l’or en CD ! Cet album est absolument magnifique, tout comme le reste de ce que j’ai écouté de ce groupe à présent. Pour prolonger le débat à propos de la trop grosse douceur de certaines chansons, je trouve que chacun des styles de ce groupe a sa place.
J’apprécie beaucoup le son punk mais il est vrai que je n’ai jamais vraiment écouté ce qu’ils ont fait dans ce registre pour le moment. Du coté des chansons plus mélodiques, j’adore leurs ballades, je trouve personellement qu’on ne peut pas blamer ces chansons là, elles leur permettent de proposer deux styles différents qui se mélangent à leur convenance.
J’aimerais retrouver d’autres de leurs albums, mais en attendant, cet album est une magnifique surprise pour moi, et je souhaite longue vie à ce groupe merveilleux ;)

Charly

[Répondre à ce message]

Idlewild : "Make another world"

20 mai 2007 [retour au début des forums]

Alors la permettez moi de vous dire que je ne suis pas du tout d’accord avec vous. L’emotion que degage warnin/promises est exceptionnelle !
j’aime Idlewild egalement parce qu’ils ont reussi a changer l’orientation de leur musique. Des qu’un bon groupe sort un bon album, les fans boudent des qu’il y a une nouvelle orientation musiquale du groupe.C pas la premiere fois que ca arrive et je crois q le probleme ne vient pas des musiciens mais des gens qui l’ecoutent.Des qu’un album est plus doux il devient mauvais, je trouve ca un peu limite comme jugement. Et je crois que ce qui m’enerve le plus c que ton avis est lisible par beaucoup d’internaute .c navrant.

[Répondre à ce message]