Pop-Rock.com


L’autre Album du mois
I Love You But I’ve Chosen Darkness : "Fear is on our side"
Illumination inespérée

lundi 20 mars 2006, par Albin Wagener

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Killing Joke : "Killing Joke"
The Fratellis : "Costello music"
Manic Street Preachers : "Send away the tigers"
Miossec : "1964"
Daria : "Silencer"
Northern Lite : "Unisex"
The National : "Boxer"
The Ting Tings : "We started nothing"
Colin Hay : "Are you lookin’ at me ?"
Indochine : "Alice & June"


Je viens de perdre dix ans. Je suis à nouveau adolescent. Je viens de faire l’acquisition d’un disque presque confidentiel, quelque chose de précieux, un objet rare que je vais faire mien, pour y déposer le trésor de mes pensées et de mes sentiments. Car devant ce premier album magistral, on se laisse désarmer sans aucune résistance : voici enfin l’album majestueux qu’on attendait depuis le renouveau de la nouvelle vague de groupes rock prêt-à-porter, voici enfin le chef-d’œuvre qu’il manquait à notre décennie.

Première surprise : la pochette. Involontairement ou pas, Christian Goyer et sa bande utilisent le symbole des Simple Minds et l’inversent pour en faire un énigmatique et mélancolique cœur bleu affublé d’une croix renversée. Deuxième surprise, les cinq garçons dont il est ici question ne sont ni Anglais, ni Ecossais. Ni même New-yorkais. Non non : I Love You But I’ve Chosen Darkness est originaire d’Austin, dans un Texas plus réputé pour ses grossièretés mondialement connues que pour sa scène musicale indépendante. Troisième surprise : oubliez tout ce que vous avez entendu depuis le premier album d’Interpol, Turn on the bright lights, et reprenez simplement à cet endroit précis. Car si Interpol prenait son envol sur les cendres de Joy Division, I Love You But I’ve Chosen Darkness s’appuie sur un triptyque épique : imaginez simplement la fusion parfaite entre Heroes de David Bowie, Script of the bridge des Chameleons et Disintegration de The Cure - ajoutez à cela que la voix du chanteur ressemble à celle de Mark Burgess.

Expliquer à quoi ressemble Fear is on our side serait compliqué. On pourrait déjà commencer par ce que cela n’est pas. Ce n’est pas du rock post-new wave sautillant et énergique, la voix du chanteur ne passe pas par un filtre saturé, il n’y a ici rien de garage ou d’anti-aristocratique qui puisse rappeler une espèce de punk drapé de paillettes et de poncifs tous plus catapultés les uns que les autre ; pas de vestes bardées de badges, pas de cheveux longs et sales, pas de hype mal gérée, pas de coup d’éclat. I Love You But I’ve Chosen Darkness n’abrite pas en son sein de Nick Valensi, de Pete Doherty ou encore d’Alex Kapranos.

Fear is on our side dispose de cet univers intimiste et introspectif que l’on n’en finissait plus d’attendre, ce petit quelque chose résolument sombre et inspiré qui a à un moment donné fait de Billy Corgan et de ses acolytes l’un des groupes phare des années 90. Sur According to plan, la caisse claire est froide est lointaine, et les guitares torturées et mélodiques se disposent comme autant de nappes à la recherche de l’espoir. L’épique Lights, hivernal et paumé, s’accroche à un rock serein dans la mélancolie, cherchant vainement un échappatoire dans un monde qui parait définitivement opposé à toute note d’espoir. Sur We choose faces, le rock atmosphérique, presque lancinant, se maquille d’une voix légère et discrète, presque chuchotée parfois, ou soutenue par quelques ambiances de claviers automnaux. Inversement proportionnels au bonheur, The ghost et Last ride together cherchent des réponses au milieu de guitares acérées et résignées, qui étendent leur aura musicales bien au-delà du simple titre sautillant de trois minutes trente. Et sur At last is all, enfin, la new wave se fait plus présente encore, mais définitivement revisitée, remodelée, remise au goût du jour, sans aucune copie.

I Love You But I’ve Chosen Darkness fait sien un style musical dont on extrait les poncifs les plus honteux depuis plusieurs années maintenant, et le tout avec une impression de fraîcheur et d’évidence telle que l’on aurait presque envie de penser que la new wave vient simplement de naître à nouveau et que tous ces autres illustres groupes n’étaient en leur temps que les prémices de ce formidable quintet texan dont les membres, pour une fois, n’ont pas la tête de l’emploi. Et avec cette chaleur humaine dans la tristesse et la sobriété, avec ces basses mouillées et ces guitares lumineuses, le groupe de Christian Goyer émeut tout en simplicité et en sincérité, avec cette fragilité humaine qui nous touche tous à un moment donné ou à un autre de notre existence - allez donc jeter une oreille au sinistre Long walk.

Si vous ne devez retenir qu’un disque pour ce mois de mars, c’est sur celui-là qu’il faut fondre sans plus attendre. Pour ma part, j’ai trouvé mon disque de l’année, mon coup de cœur des mois à venir. Et c’est avec un étonnement teinté de nostalgie que je retrouve, grâce à ce brillant Fear is on our side, tout ce pour quoi j’aime la musique ; j’y redécouvre l’émotion, le petit pincement au cœur que peut procurer un disque à chacune de ses notes et de ses rythmiques, et l’impression d’avoir trouvé une musique qui me comprend et que je comprends, quelque chose qu’au fond, j’avais toujours porté en moi, et que je n’osais même pas espérer trouver un jour dans des morceaux, retranscrit avec autant de clarté, d’exactitude et d’innocence.



Répondre à cet article

Albin Wagener





Il y a 23 contribution(s) au forum.

I Love You But I’ve Chosen Darkness : "Fear is on our side"
(1/7) 28 septembre 2006, par allwhite
I Love You But I’ve Chosen Darkness : "Fear is on our side"
(2/7) 28 septembre 2006
I Love You But I’ve Chosen Darkness : "Fear is on our side"
(3/7) 11 avril 2006, par Fred
I Love You But I’ve Chosen Darkness : "Fear is on our side"
(4/7) 28 mars 2006, par alex
I Love You But I’ve Chosen Darkness : "Fear is on our side"
(5/7) 20 mars 2006, par Rofl
I Love You But I’ve Chosen Darkness : "Fear is on our side"
(6/7) 20 mars 2006, par Overnul
I Love You But I’ve Chosen Darkness : "Fear is on our side"
(7/7) 20 mars 2006, par Serge Coosemans




I Love You But I’ve Chosen Darkness : "Fear is on our side"

28 septembre 2006, par allwhite [retour au début des forums]
ovni

DEpuis maintenant deux jours j’écoute et réécoute cet album avec joue qui est pour moi tous simplement le groupe révélation de l’année !!! Une grosse claque que cet album qui mettera tout le monde d’accord !!

[Répondre à ce message]

I Love You But I’ve Chosen Darkness : "Fear is on our side"

28 septembre 2006 [retour au début des forums]
OVNI

Depuis maintenant deux jours je n’écoute plus qu’un seul album. Ce "Fear is on our side" est vraiment une simple tuerie, un album qu’il faut à tout prix trouver dans le commerce !!!! Un album qui fera redécouvrir les années 80 à beaucoup de personnes et avec plaisir !!!

[Répondre à ce message]

I Love You But I’ve Chosen Darkness : "Fear is on our side"

11 avril 2006, par Fred [retour au début des forums]
Second avis

Allez pour tout ceux qui veulent encore en savoir plus, voici un second avis :
http://users.skynet.be/fa353654/Chr...

[Répondre à ce message]

I Love You But I’ve Chosen Darkness : "Fear is on our side"

28 mars 2006, par alex [retour au début des forums]
i love you but i love you but i love you but i love you very much

Très bon album qui ne se donne pas.Il faut aller le chercher pour l apprécier.J ai commencé a les comparer à la bande a smith (evidemment) et puis finalement je me suis dit que s ils avaient des references ils avaient néanmmoins réussi à trouver leur propre style . Contrairement a ce qu a repondu un certain internaute j ai trouve qu il y avait et urgence et etat de grace dans leur composition.

[Répondre à ce message]

I Love You But I’ve Chosen Darkness : "Fear is on our side"

20 mars 2006, par Rofl  [retour au début des forums]

Merci Albin pour ce bel article, ça donne envie de découvrir le groupe.

[Répondre à ce message]

I Love You But I’ve Chosen Darkness : "Fear is on our side"

20 mars 2006, par Overnul [retour au début des forums]

Malgré ton engouement, quel tissu de conneries ce papier mon cher binbin :

D’abord, le disque n’est pas confidentiel il a fait l’objet de deux pages sur libé et est album du mois sur magic, entre autres...

ensuite, le logo ne se réfère pas à tes débiles de simple minds, mais à celui de love & Rockets (mais bon on a la culture qu’on a...).

Enfin, cet album n’a rien à voir la musique des Chameleons. Si chaque groupe qui utilise une pédale chorus avec un peu de delay s’apparente aux chameleons, on n’est pas sorti de l’auberge. Mais bon, vu tes connaissances limitées en la matière...

[Répondre à ce message]

    I Love You But I’ve Chosen Darkness : "Fear is on our side"

    21 mars 2006, par Seb [retour au début des forums]


    Moi je dis "Troll"...

    [Répondre à ce message]

    I Love You But I’ve Chosen Darkness : "Fear is on our side"

    24 mars 2006, par Albin Wagener [retour au début des forums]


    tant mieux pour Magic ou Libé, en attendant, quand je dis confidentiel, on ne peut pas dire que ce groupe génère la même hype que les Arctic Monkeys ou les CYHSY... donc bon, c’est bien gentil, mais des groupes méconnus, il y en a des tas qui terminent sur Magic ou Libé sans jamais émerger.

    que le logo se réfère à telle ou telle chose, je m’en tape un peu, car je n’ai rien affirmé.

    cet album n’a rien à voir avec la musique des Chameleons, POUR TOI, et je le respecte. pour moi, c’est le contraire, tu peux respecter ça aussi. je connais suffisamment bien les Chameleons pour être sensible à leur musique et me permettre cette comparaison.

    [Répondre à ce message]

    I Love You But I’ve Chosen Darkness : "Fear is on our side"

    11 juin 2006 [retour au début des forums]


    L’étalage agressif de sa prétendue culture n’est pas signe d’intelligence. Cette chronique est juste : à l’aune des top 100 de ventes de disques, celui-ci est bien "confidentiel". Comme le sont la chronique de libé et la revue Magic dans le monde musical actuel. Cet album a bien sûr autant à voir avec les Chameleons qu’avec les Cure de Seventeen (écoutez the Owl...). quant à dire que simple minds sont "débiles", c’est d’un mépris facile qui montre justement le peu de culture réel et d’ouverture d’esprit de l’auteur de cette réponse.

    [Répondre à ce message]

I Love You But I’ve Chosen Darkness : "Fear is on our side"

20 mars 2006, par Serge Coosemans [retour au début des forums]

Petit Binbin a encore lâché une très grosse connerie : c’est que la scène indie texanne est relativement importante aux Etats-Unis, notamment parce que Austin est une ville universitaire où se tient chaque année le SXSW (South By South West Festival) et que King Coffey, le batteur des Butthole Surfers, est à la tête d’un label signant à tour de bras les groupes locaux. Evidemment, c’est là qu’ils veulent encore de Roland Orzabal, hahaha

[Répondre à ce message]

    I Love You But I’ve Chosen Darkness : "Fear is on our side"

    20 mars 2006, par correction automatique [retour au début des forums]


    "pas là" qu’ils veulent encore de Roland Orzabal

    [Répondre à ce message]

      I Love You But I’ve Chosen Darkness : "Fear is on our side"

      20 mars 2006 [retour au début des forums]


      La correction automatique devrait commencer par l’article, pas par les réponses des lecteurs.

      [Répondre à ce message]

        I Love You But I’ve Chosen Darkness : "Fear is on our side"

        20 mars 2006, par galnoir [retour au début des forums]


        Je suis un gros waver ascendant coldeux... accrocs aux Cure, aux Bunnymen, aux Chameleons et même aux vieux Simple Minds.... moi aussi je jete des cailloux sur les groupes hype / garage-pour-radio en serrant fort dans mes bras mes disques de Gang of Four et Television... moi aussi je cherche désespérement l’étincelle dans ce brouhaha de revival du son 77-85

        ET BAH LA.... je n’ai pas du tout été convaincu par les I love you machin truc...

        Musicalement ça se tient... ok... on a connu tellement pire... mais ça sonne comme ces myriades de groupes d’inspirations sombres qui pensent qu’avec un chorus sur les cordes et une reverbe sur les futs cela peut remplacer l’urgence ... cet état de grâce qu’avait ces groupes post punk froids...

        Je réécouterai à l’occasion... plus tard...

        Ceci dit... bonne continuation les pop-rockeux !!

        [Répondre à ce message]

    I Love You But I’ve Chosen Darkness : "Fear is on our side"

    21 mars 2006 [retour au début des forums]


    Moi je me permets de citer les Explosions In The Sky pour la scène indépendante texane. Vive eux ! J’aime trop, c’est énorme. Faites un tour si ça vous dit, on sait jamais que vous apprécieriez : http://www.myspace.com/texasband

    [Répondre à ce message]

    I Love You But I’ve Chosen Darkness : "Fear is on our side"

    24 mars 2006, par Albin Wagener [retour au début des forums]


    la scène indie texanne est "relativement importante". voilà pourquoi, sans doute, peu de gens sont capables de lâcher des noms de groupes texans, mis à part toi, Serge, qui n’a sans doute rien de mieux à foutre par ailleurs.

    [Répondre à ce message]

      I Love You But I’ve Chosen Darkness : "Fear is on our side"

      25 mars 2006 [retour au début des forums]


      C’est impressionant la façon dont les chroniqueurs de ce site refuse d’avoir tort ou de reconnaître leurs lacunes musicales. La scène texane est relativement importante. Et je ne suis pas Serge Coosemans.

      [Répondre à ce message]

        I Love You But I’ve Chosen Darkness : "Fear is on our side"

        26 mars 2006, par Albin Wagener [retour au début des forums]


        c’est important comme certains trolls ne savent pas lire aussi... des lacunes musicales, j’en ai, comme tout le monde a priori... l’omniscience en matière de musique, ça n’existe pas.

        que la scène texane soit "relativement importante", je veux bien : qu’on me donne des noms, ce serait quand même la moindre des choses. c’est facile d’affirmer des trucs sans rien étayer. la scène angevine est relativement importante aussi (la première en France même) : pourtant, mis à part les Thugs et peut-être Hint, personne ne peut citer de groupes...

        [Répondre à ce message]

          I Love You But I’ve Chosen Darkness : "Fear is on our side"

          27 mars 2006 [retour au début des forums]


          Merci à l’anonyme qui parle d’Explosions in the Sky : c’est le meilleur groupe du monde (au moins !). A quand une chronique ?

          [Répondre à ce message]

          I Love You But I’ve Chosen Darkness : "Fear is on our side"

          10 avril 2006, par Mellotronic [retour au début des forums]


          Bonjour Albin,
          En effet, il n’y a pas de scène Texane à proprement parler mais plutôt "la scène d’Austin" qui est la capitale culturelle et universitaire, grand vivier contestataire de cet état si réactionnaire et rural. Les membres les plus connus sont, comme notifié dans un précédent post, les "gentils mais pas originaux du tout" Explosions in the sky ; les plus talentueux"...And you will know us by the trail of dead", spoon, Jeff Klein, Zykos, Voxtrot, Centro-matic et Shearwater. Le reste est un peu plus confidentiel.
          Bien à vous,
          Mellotronic.

          [Répondre à ce message]