Pop-Rock.com



Franz Ferdinand : "Tonight : Franz Ferdinand"
Les chaussettes de l’archiduchesse

dimanche 25 janvier 2009, par Jeremy Plywood

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Soldout : "Stop Talking"
Phoenix : "Wolfgang Amadeus Phoenix"
Immune : "Not until morning"
Enigma : "Voyageur"
Stille Volk : "Satyre cornu"
Radiohead : "Hail to the thief"
Hacride : "Lazarus"
Röyksopp : "Junior"
Status Quo : "The party ain’t over yet"
Neon Neon : “Stainless Style”


Kapranos avait annoncé que ce nouvel album serait fort différent. Et donc nos écossais amis, n’est-il pas (cfr Astérix), nous sortent une troisième plaque fort différente. Pourtant, rien de bien neuf sous le soleil. Si ce n’est l’apport quasi omniprésent de synthés sensés donner une légère touche électrorock à l’ensemble. Ne nous emballons pas, tout cela reste assez sage, voire même un peu cheap ; certains sons semblant tout droit sortis des premiers presets d’une machine de type groovebox. Il y a aussi tous ces « la la la » et « yeah yeah yeah » qui surgissent systématiquement. Espérons que les fans arriveront à digérer ce virage mal négocié... Ca passe ou ça casse !

Ici, pas d’équivalent à Take me Out, qui restera probablement leur meilleure chanson. Pas que ce soit la bérézina mais, paradoxalement, on à l’impression que le groupe ne se mouille pas des masses. Rien ne captive vraiment. On ne retrouve plus ce côté mordant qui faisait la force des deux premiers albums, principalement du premier d’ailleurs. Il y a bien encore quelques guitares qui se voudraient acérées mais ça ne nous fait pas remuer du genou. Ce qu’on aimait auparavant chez ce groupe semble avoir été relégué aux oubliettes, tous les titres sont produits comme des lits faits au carré. Le post-punk des débuts a fait place à un son plus convenu. Ratage ?

C’est Ulysses qui démarre l’album, une intro light basse-batterie groovy qu’on dirait presque piquée au Fools Gold de qui vous savez mais... en vraiment très light et nettement moins groovy. Puis, déboule déjà le premier son de synthé dont le riff n’est pas fondamentalement désagréable mais il y a aussi ces « laaaa, la la la laaaa » bien rococo qui font office de remplissage dans un refrain finalement assez caduque. Et puis la structure du titre est vraiment bizarre et fort peu accrocheuse. Turn it on est plus franc du collier. Même plutôt plaisant, on tape du pied. Les « yeah yeah yeah » ne dérangent pas trop. Puis arrive ce ridicule synthé aigu qui ne sert à rien et qui est là un peu par effraction. On tente le passage en force mais ça cale un peu.

On dira que No you girls est peut-être le plus proche de ce qu’on connaissait du quatuor. Avec de jolis claps « à la Chic » qui décorent le refrain. De facture classique, ça ne s’égare pas. C’est ce qu’on aime entendre du côté de Glasgow. Du franc, du direct, du « je-ne-fais-pas-dans-la-dentelle ». Twilight Omens est le titre typique que je n’encaisse pas, un synthé ridicule qui crache des gimmicks éculés, des mélodies qui ne collent pas vraiment les unes avec les autres et une structure sans début ni fin. Pas beaucoup mieux pour le stupide Send him Away, mélodie gnangnan et mollasse. Des arrangements africains sortis de nulle part. Et puis cette fin en queue de poisson, genre on ne sait pas quoi faire mais on le fait quand même.

A part une chouette ligne de basse, Live alone ne vaut guère mieux. C’est vraiment au niveau mélodique que Kapranos fait fausse route. Ca donne malheureusement la sensation que ce n’est pas abouti. Et puis on ne le sent jamais vraiment là, le bon Alex. Sans couilles, sans âme. Un peu plus classique (simpliste !?), Bite Hard ne nous fera pas sauter au plafond pour la cause. Ici aussi, les synthés de mauvais goût se bagarrent avec les guitares cheaps. Suivant ! Dans le genre « et si on se la jouait guitariste », je vous (dé)conseille la fin hendrixienne malencontreuse de What She came For. On a envie de rire tellement c’est hors propos.

Ensuite, veuillez zapper l’intro de Can’t stop Feeling. Une décoration bien inutile qui n’a rien à voir avec la suite de la chanson. Incompréhensible ! Le reste est un boum-tchak sans savoir-faire. Emballé, c’est pesé ! Et voici à présent les sept minutes quarante six secondes de Lucid Dreams. On a droit à la superbe rime « sweep slides on my stereo / short wave ride my rodeo ». Laissons-leur le bénéfice du doute car le plus drôle arrive à partir de la cinquième minute avec cet arpeggio de synthé-bass à deux balles ! Affligeant et indigne. Du remplissage qui tourne sans fin et sans intérêt. Est-ce sensé faire danser quelqu’un ?

Dream again ne nous fera pas non plus lever le sourcil... Une boucle baclée qui se répète à l’infini. Pas de quoi fouetter Nessie. On termine avec Katherine Kiss Me. Léonard Cohen n’est pas loin. On croit même à la reprise pendant quelques secondes. Après fouille dans la discographie du canadien, on confirme que ce n’est pas le cas. Chez Cohen, on bande plus sur Suzanne que sur Katherine. On en vient à se demander s’il n’aurait pas mieux valu de faire tout un album dans cet esprit. Quitte à faire dans la surprise, autant faire dans la vraie surprise. Même si ça n’aurait pas été surprenant. Vous me suivez ? Ce qui est consternant c’est que, à la limite, c’est la compo la plus aboutie de l’album.

Au final, on va dire que ce disque est décevant... Peu (pas ?) de bonnes chansons. Et puis cette idée de nous gaver de synthés à la « Charlie Oleg’s touch ». Il aurait fallu s’adjoindre les services d’un vrai producteur électro et/ou d’un arrangeur de la même trempe (Chemical Brothers ?). On ne devient pas un maître de l’électro-rock en une leçon. On dirait que tout à été fait à la va-vite, inachevé, sans ligne de conduite, made in à la bourre. On découvrait les machines tout en restant sur le preset numéro un. Sans s’aventurer plus loin, sans tourner un bouton. Allo Glagow ? Ici la terre !



Répondre à cet article

Jeremy Plywood





Il y a 23 contribution(s) au forum.

Franz Ferdinand : "Tonight : Franz Ferdinand"
(1/12) 11 février 2010
Franz Ferdinand : "Tonight : Franz Ferdinand"
(2/12) 7 juin 2009, par jim_talminore
Franz Ferdinand : "Tonight : Franz Ferdinand"
(3/12) 28 avril 2009, par Polo
Franz Ferdinand : "Tonight : Franz Ferdinand"
(4/12) 19 avril 2009, par volatilewhitelaw
Franz Ferdinand : "Tonight : Franz Ferdinand"
(5/12) 20 février 2009, par disco
Franz Ferdinand : "Tonight : Franz Ferdinand"
(6/12) 2 février 2009, par nericj
Franz Ferdinand : "Tonight : Franz Ferdinand"
(7/12) 2 février 2009, par bob
Franz Ferdinand : "Tonight : Franz Ferdinand"
(8/12) 29 janvier 2009, par GrossBeat
Franz Ferdinand : "Tonight : Franz Ferdinand"
(9/12) 28 janvier 2009
Franz Ferdinand : "Tonight : Franz Ferdinand"
(10/12) 26 janvier 2009, par Clay
Franz Ferdinand : "Tonight : Franz Ferdinand"
(11/12) 25 janvier 2009, par Bobby
Franz Ferdinand : « Tonight Franz Ferdinand »
(12/12) 25 janvier 2009




Franz Ferdinand : "Tonight : Franz Ferdinand"

11 février 2010 [retour au début des forums]

Un peu dur quand meme ^^
Ils ont essayé de faire quelque chose d’original et de ne pas faire un clone de leurs precedent album, c’est tout.

Personnellement, j’ai vraiment adoré cet album ( moins que le 1er mais plus que le 2eme ) et j’adore ces son de synthé !!
Mais bon, chacun ses gouts ^^

[Répondre à ce message]

Franz Ferdinand : "Tonight : Franz Ferdinand"

7 juin 2009, par jim_talminore [retour au début des forums]

Par rapport à ce qu’est capable de réaliser Franz Ferdinand, je ne cache pas que cet album est une légère déception même si quelques chansons valent le détour (Katherine Kiss Me (infuence de Cohen ?), No you Girls, Twilight Womens ou Send Him Away). Vivement que les Franz retournent à leur origine : du rock ernégétique !

[Répondre à ce message]

Franz Ferdinand : "Tonight : Franz Ferdinand"

28 avril 2009, par Polo [retour au début des forums]

la critique est aisée, l’art est difficile...
La musique étant essentiellement une question d’émotion je trouve ça toujours assez drôle la façon d’essayer de la décortiquer de manière plus ou moins "scientifique"... :

Les Beatles ou les Kinks (pour ne citer qu’eux) balancaient également des "Lalala" et des "yeah" à tt va sur certains opus.
Celà en faisait il pour autant des mauvais album ?

Quand aux synthés "On ne devient pas un maître de l’électro-rock en une leçon" :
ré-écoutez (écoutez ?) attentivement leur premier album, vous verrez qu’ils ne sont pas à leur coup d’essai :-)

J’aimerais bien également avoir LA définition de "guitares cheaps"... je sens que je vais me délecter.

Bref cet critique est baclée, j’aurais préféré qu’il le soit autant que "TONIGHT" :-)

[Répondre à ce message]

Franz Ferdinand : "Tonight : Franz Ferdinand"

19 avril 2009, par volatilewhitelaw [retour au début des forums]

Vous avez raison ; ça n’attend +.

[Répondre à ce message]

Franz Ferdinand : "Tonight : Franz Ferdinand"

20 février 2009, par disco [retour au début des forums]
http://www.myspace.com/theelderberries

Un message pour les fans de rock et...de moustaches !!
Participe au prochain clip de The Elderberries !!
Le label Discograph et le groupe de rock organisent un concours vidéo sur le thème de la moustache.
Rendez vous donc sur le site des moustachus... : http://www.myspace.com/theelderberries

[Répondre à ce message]

Franz Ferdinand : "Tonight : Franz Ferdinand"

2 février 2009, par nericj [retour au début des forums]

Eh ben, j’suis pas d’accord non plus : les premiers albums étaient pas mal, mais un peu rock simple ré-actualisés années 2000’s. Celui-ci développe une vraie personnalité, et j’apprècie les synthés saturés qui surfent sur une guitare ( cachée, soit mais) limite noisy.
Beaucoup de "la-la-la" et yeah-yeah-yeah" effectivement, mais souvent bien placés, que ça donne un penchant 70’s : on retrouve ainsi les références des premiers albums mais dans un prolongement plus pop que rock.

[Répondre à ce message]

Franz Ferdinand : "Tonight : Franz Ferdinand"

2 février 2009, par bob [retour au début des forums]

Je ne suis pas du tout du tout d’accord.
C’est juste que pour le coup, l’album est beaucoup moins facile d’accès que les 2 précédents mais au bout d’une dizaine d’écoutes son potentiel se révèle pleinement.
Un peu comme les albums de Radiohead dirons nous.
Et concernant la ligne de conduite de l’ensemble de l’album, je t’invite à regarder le dvd bonus...
"Fait à la bourre" -> t’es bien bien loin de la réalité...

[Répondre à ce message]

Franz Ferdinand : "Tonight : Franz Ferdinand"

29 janvier 2009, par GrossBeat [retour au début des forums]

concert mortel de Franz Ferdinand, entièrement gratuit, sera diffusé en direct sur le web depuis le studio SFR le 03/02 ! Wouhoou allez voir sur www.live-concert.sfr.fr !!

[Répondre à ce message]

Franz Ferdinand : "Tonight : Franz Ferdinand"

28 janvier 2009 [retour au début des forums]

Franchement, c’est sévère.

Pour citer le géographe de chroniqueur :"On ne devient pas maître de l’électro-rock en une leçon". Donc justement, réservez un peu d’indulgence à ce groupe qui essaie de se démarquer de ce qu’ils ont fait auparavant.

Ah et l’électro, c’est pas fait uniquement pour danser hein ;)
Ah et l’électro, ça ne s’arrête pas à Front 242 et Chemical Brothers hein ;)

[Répondre à ce message]

Franz Ferdinand : "Tonight : Franz Ferdinand"

26 janvier 2009, par Clay [retour au début des forums]

Quel intérêt d’encore écouter Franz Ferdinand, le groupe d’un single, en 2009 ?

[Répondre à ce message]

Franz Ferdinand : "Tonight : Franz Ferdinand"

25 janvier 2009, par Bobby [retour au début des forums]

Un article intéressant mais bien sévère à mon goût. L’auteur n’adhère clairement pas aux synthés ce qui implique forcément une appréciation plutôt négative de l’album.
Si certains égarements ont été judicieusement soulignés, tout n’est pas à jeter. Franz Ferdinand arrive à faire du Franz Ferdinand : des chansons légères qui filent la banane.
J’admets toutefois qu’il m’a fallu plusieurs écoutes pour bien l’apprécier. N’ayant pas d’avis tranchés quant à l’utilisation des synthés, je dois être plus tolérant sans doute avec ce que nous propose les écossais pour leur 3ème album.

[Répondre à ce message]

Franz Ferdinand : « Tonight Franz Ferdinand »

25 janvier 2009 [retour au début des forums]

Bon article, un poil différent de ce que j’ai pu lire pour l’instant sur la toile francophone. Par contre, je viens d’apprendre que Leonard Cohen est français et ça, c’est un peu plus embêtant...

[Répondre à ce message]