Pop-Rock.com



Frank Black & The Catholics : "Show me your tears"
Death to the Pixies !

dimanche 19 octobre 2003, par Marc Lenglet

DANS LA MEME RUBRIQUE :
American Dog : "Hard"
Seagul Screaming Kiss Her Kiss Her : "Red talks"
The Mars Volta : "Frances the mute"
Etron : "Fascination of the Pussy"
When Saints Go Machine : "Ten makes a face"
Eagles Of Death Metal : "Peace love death metal"
And One : "Bodypop"
Monster Magnet : "Monolithic baby !’"
Grails : "Burning off impurities"
The Automatic : "Not accepted anywhere"


L’échec récent de son mariage a suffisamment marqué l’ex-leader des Pixies pour que son nouvel album soit imprégné d’un désenchantement profond. Mais avec toujours cet espèce de je-m’en-foutisme un brin fataliste qui lui est propre. Ouvrez grand les oreilles, ça sent le grand album !

Depuis la fin des Pixies, Frank Black suit son petit bonhomme de chemin. S’étant détaché avec succès du style qui a fait sa renommée pour jouer la musique qui lui plaît, il semble plus que jamais indifférent à la mode, à ses chances de succès ou aux opinions contradictoires qu’il pourrait susciter ("For the first time of my life, I just don’t care").

Voilà donc une production dont le titre et le contenu ne laissent planer guère de doutes sur l’état psychologique de Black au moment de la composition. Show me your tears a été enregistré en toute simplicité, comme c’est l’habitude de son géniteur depuis le début de sa carrière solo, et paraît plus que jamais attiré vers le folk/rock et le vieux Rythm’n blues des années 50/60. On découvre néanmoins quelques chansons assez typées Pixies, comme "Nadine" ou "The Snake". Logique, le vieux complice Joey Santiago et son inimitable jeu de guitare ne sont pas loins. Pour le reste, ce brillant album est une mixture d’influences diverses, allant de Bob Dylan à Neil Young en passant par Peter, Paul & Mary et les Rolling Stones. Il suffit d’écouter "Jaina’s blues" pour y retrouver une griffe stonienne indéniable. Dans le même genre, les confessions de pilier de bar de "New house of the pope" sont lugubres comme le "House of the rising sun" des Animals. Et cela continue sur un "My favourite kiss" à mi-chemin entre nostalgie et dérision, un "Goodbye Lorraine" plutôt festif par rapport au reste, ou des pistes puissantes et inspirées comme "Massif centrale" et "Manitoba".

Outre le fait d’être un songwriter formidable, capable de trouver la note correspondant précisément à chaque mot, Frank Black prouve ici qu’il est également une voix. Ceux qui n’ont jamais pu surmonter le côté nasillard et goret hurlant des Pixies devraient jeter une oreille à cet album, où le génie grassouillet fait preuve d’une grande variété de styles, avec un côté crooner présent presque sur chaque plage. Mais outre la qualité technique remarquable des chansons, c’est la mélancolie sereine qui s’en dégage qui frappe les esprits. Black ne pleurniche pas contre le sort en quémandant la compréhension, il se contente d’exposer les faits et ses émotions, nous laissant nous débrouiller avec. Comme il le dit dans ses interviews, il dit ce qu’il a à dire et, tant qu’il a de quoi payer ses factures, il se fout du reste. Et c’est sans doute de là que vient le génie de Frank Black : ce désintérêt total pour le devenir de ses créations le rend absolument incapable de créer quelque chose nageant dans le sens du courant. A l’écoute de ce fantastique nouvel album, on en arriverait à se demander s’il ne finira pas par nous faire oublier sa période Pixies... !



Répondre à cet article

Marc Lenglet





Il y a 3 contribution(s) au forum.

Frank Black & The Catholics : "Show me your tears"
(1/3) 22 septembre 2016
> Show me your tears
(2/3) 25 novembre 2003, par Steph
> Show me your tears
(3/3) 20 octobre 2003, par sim




Frank Black & The Catholics : "Show me your tears"

22 septembre 2016 [retour au début des forums]

THis is one of the best album he has ever created. - Dennis Wong YOR Health

[Répondre à ce message]

> Show me your tears

25 novembre 2003, par Steph [retour au début des forums]

J’ai vu hier Franck Black en concert au Botanique.

J’y suis allé sans connaitre les derniers albums...je me suis arrêté à "The cult of Ray".

Le concert était fabuleux en énergie ! J’ai jamais vu ça !

Une remarque cependant...les meilleurs moments du concert étaient quand même les 6 morceaux repris de l’époque des Pixies !

I want Pixies again !!!!

[Répondre à ce message]

> Show me your tears

20 octobre 2003, par sim [retour au début des forums]

Je ne crois pas qu’il veuille nous faire oublier la période PIXIES, étant donné qu’on parle d’une reformation... que du bonheur. sim

[Répondre à ce message]