Pop-Rock.com



Fleet Foxes : "Fleet Foxes"
Mon Curé chez les Choristes

mercredi 21 janvier 2009, par Serge Coosemans

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Hitch : "We are electric !"
Doves : "Some cities"
Towers of London : "Blood, sweat & towers"
Ian Broudie : "Tales told"
Patti Smith : "Trampin’"
Madrugada : "The nightly disease"
The Subs : "Subculture"
Beirut : "The flying club cup"
Arctic Monkeys : "Favourite worst nightmare"
Silverchair : "Diorama"


L’unanimité est une chose profondément ennuyeuse. Quand un disque et un groupe sont encensés au-delà de toute mesure, que plein de couillonnades sentimentales s’écrivent dessus, qu’il se met à illustrer parfaitement les errements intellectuels et appréciatifs d’une partie significative des amateurs de musique, il est normal que se réveille l’avocat du diable. L’emmerdant, c’est que tout a souvent été dit. Tout, sauf ce que pensent les pires contradicteurs, ceux qui à court d’arguments véritablement musicaux, sortent de leur réserve sceptique les crasses, les moqueries et le cynisme. On ne va pas mentir et encore moins jouer la carte de l’angélisme, cette posture là peut-être très jouissive. Carrément bandante, même. Alors, allons-y...

Les Fleet Foxes sont moches, ont sans doute le dos plein de poils et ont une tendance à jouer une musique qui emprunte certaines mélodies et motifs aux mendiants péruviens de nos artères commerçantes, ceux qui vendent des CD-R de flûtes de pan et reprennent El Condor Pasa en total playback pour détaler en quatrième vitesse quand c’est le poulaga qui pasa. Comme Sufjan Stevens, Fleet Foxes tricote des chansons fondamentalement réactionnaires qui donnent l’illusion d’une musique pure, non commerciale, digne, empreinte de vraies valeurs ; illusion propagée comme une parole évangélique par le public le plus réactionnaire qui soit : les poppeux, les vieux cons qui lisent les Inrocks et Volume, les mecs qui pleurent quand ils entendent du banjo (Deliverance, guys : si vous tenez à votre fondement, fuyez dès que se joue du banjo !). Bref, les scouts éternels.

Sur l’album, il y a une bonne poignée de chansons qui répondent parfaitement à leurs habituels critères chiantissimes, à ces tristes sires. Elles ne sont pas spécialement affreuses, leur engouement naïf est même relativement communicatif. Le tout, c’est de supporter ces harmonies vocales à la con, l’aspect totalement benêt du truc, ce trip Mon Curé chez les Choristes finalement très pataud car sans production, ni vocalises, la musique de Fleet Foxes n’est jamais que souvent drelin drelin assez commun. Posons dès lors la question qui tache : Fleet Foxes serait-il considéré comme si formidable si le groupe était apparu dans les années 60 ou 70 ? Si au lieu de finir dans les best of de fin d’année 2008 entre l’abominable Kanye West et la plaie Santagold, ces barbus avaient du soutenir la comparaison avec Nick Drake, les Zombies, Love, bien évidemment les Beatles, Leonard Cohen, Richard Thompson, le père Buckley ou même un has-been aussi dévalorisé que Cat Stevens, tiens ; qui n’a pas non plus chanté que des conneries.

Je ne vais pas forcer la carte de la médisance pour le simple plaisir pervers, sachez donc qu’il est également sur ce disque des chansons que je trouve carrément formidables : Tiger Mountain Peasant Song, Hear Them Stirring et White Winter Hymnal. A côté des platitudes gonflées au pet de nonne, ce sont là de magnifiques petits monuments flirtant cette fois avec une transcendance bien réelle, atteignant sans forcer la magie d’un Nick Drake, du meilleur de Leonard Cohen ou de Simon & Garfunkel. Là, clair, on touche à quelque chose qui ne besogne pas, qui s’impose avec évidence, qui atteint une grâce n’ayant plus besoin de chapelles intégristes et d’adorations benoîtes pour entrer dans la gloire. Ces chansons là sont belles peu importe le contexte. Elles n’ont pas besoin de R&B merdique ou d’electro vite branlé pour dénoter. Elles se retrouveront sans doute un jour sur la BO à fleur de peau d’un film de Wes Anderson sans y faire office de gros caca obligé par les partenariats commerciaux et autres placements produits.

Trois chansons sur onze (peut-être quatre ou même même, allez, voir commentaires). A notre époque, c’est peut-être énorme. Mais est-ce suffisant pour entrer dans la légende ? Je ne le pense sincèrement pas. Je vois vraiment Fleet Foxes comme un groupe très surestimé parce que principalement apparu dans un contexte pauvre et porté par un public qui n’a fait aucun effort pour chercher une essence mieux incarnée de ce type de proposition musicale. Fleet Foxes est la version générique, un poil vulgaire même, d’un folk voulu mystique dont les représentants les plus bouleversants ne bénéficient pas de tant de publicité parce que tout simplement pas dans un circuit pop. Ce que je veux dire, c’est que je suis sûr qu’il existe des millions de chorales religieuses et de groupes folkloriques du dimanche qui jouent mieux que Fleet Foxes une musique du même style. A vrai dire, il ne faut même pas chercher si loin dans l’anonymat : quand Belle & Sebastian chante Noël chez John Peel ou quand Sufjan Stevens arrive à cesser de geindre pour être touché par une certaine grâce, on a déjà une très bonne idée de comment sonnerait Fleet Foxes le doigt pas trop loin des étoiles.

MGMT, autre grand gagnant de l’année écoulée, a la jeunesse fluo pour les porter et Soulwax pour les remixer ; leur façonner d’autres visages, leur ouvrir d’autres portes, les transformer en étendards de la modernité. Fleet Foxes, jusqu’ici du moins, a surtout une image bien réac, un look à faire passer mon postier pour une bête de sexe et un public de talibans pop qui voudront les pendre le jour où ils incluraient de l’électronique à leur tambouille, ce qui me semble pourtant avoir déjà été évoqué en interview. Fleet Foxes pourrait donc très bien être un énième feu de paille folky dont on aura tout oublié dans deux ou trois ans. Rien n’est évidemment écrit et si ça se trouve, ils joueront eux aussi lors d’une prochaine investiture présidentielle américaine.

Reste que tout cela n’est absolument pas garant de rigolade, que c’est lourd et sérieux. Qu’on se fait bien iech, pour parler tout à fait cash. Fleet Foxes n’est pas le plus mauvais des groupes, c’est sûr, mais est-il passionnant ? N’est-il pas très prévisible ? Est-ce qu’on se marre pas plus chez ces imbéciles de Green Day et est-ce qu’on ne fait pas mieux de pleurer ou de chercher l’élévation spirituelle chez tous les artistes cités en référence dans cette chronique ; sans même parler de Bach, Mozart ou Arvo Part ?

Est-ce que ce putain d’album n’est pas un peu carrément inutile, en d’autres termes ?



Répondre à cet article

Serge Coosemans





Il y a 23 contribution(s) au forum.

Fleet Foxes : "Fleet Foxes"
(1/8) 23 janvier 2009
Fleet Foxes : "Fleet Foxes"
(2/8) 22 janvier 2009
Fleet Foxes : "Fleet Foxes"
(3/8) 21 janvier 2009, par Reen
Fleet Foxes : "Fleet Foxes"
(4/8) 21 janvier 2009, par Piet
Fleet Foxes : « Fleet Foxes »
(5/8) 21 janvier 2009, par marc
Fleet Foxes : « Fleet Foxes »
(6/8) 21 janvier 2009, par Denis
Fleet Foxes : « Fleet Foxes »
(7/8) 21 janvier 2009
Fleet Foxes : « Fleet Foxes »
(8/8) 21 janvier 2009, par Christophe




Fleet Foxes : "Fleet Foxes"

23 janvier 2009 [retour au début des forums]

FF sont les Arcade Fire de 2008.
Dans ce style beau mais sciant, mieux vaut lorgner vers Elbow et leur splendide (et un peu moins casse-c.) dernier album.

[Répondre à ce message]

Fleet Foxes : "Fleet Foxes"

22 janvier 2009 [retour au début des forums]

FF, chiant, pas chiant ? M’en fout.
Je me surprend juste à lire pop-rock.com et, tudieu, suis pas mécontent du changement de direction.
...Vais même m’abonner au RSS tiens.

S.

[Répondre à ce message]

Fleet Foxes : "Fleet Foxes"

21 janvier 2009, par Reen [retour au début des forums]

"un public de talibans pop qui voudront les pendre le jour où ils incluraient de l’électronique"

Mouhaha, tellement vrai. Et dire qu’ils étaient programmés avant MGMT lors du festival des Inrocks (où ils ont d’ailleurs été énormes, n’en déplaise à 90% du public, venu uniquement le duo new-yorkais).

[Répondre à ce message]

Fleet Foxes : "Fleet Foxes"

21 janvier 2009, par Piet [retour au début des forums]

Article fort agressif quand même pour un cd contenant 4 chansons "carrément formidables".

Je suis assez d’accord avec ces 4 chansons.
Je rajoute aussi "mykonos" sur leur "sun giant ep".

Pour les fans de folk, l’année 2008 est assez pauvre. Bon iver et Fleet foxes portées aux nues en témoignent.

[Répondre à ce message]

Fleet Foxes : « Fleet Foxes »

21 janvier 2009, par marc [retour au début des forums]

Fleet Foxes, je les avais entendus il y a bientôt deux ans, en ouverture de Malajube et des géniaux Snowden, un jour de neige sur Seattle. Et il faut bien dire que je les avais trouvé intéressants, certes, mais un peu brouillons. Ils n’avaient strictement rien sorti à l’époque d’ailleurs. Cette année, à l’AB, il fallait se rendre à l’évidence, ce fut très bien. Evidemment, ceux pour qui la notion de veillée fait ressortir l’armement non conventionnel n’ont pas dû être à la fête, mais bon, il ne faut pas gâcher son plaisir parce que même des gens largement discutables (Inrocks ce genre) apprécient. Et puis, comme on a pas pu connaitre Cosby, Stills, Nash and Young, il faut bien qu’on se rattrape un jour d’un irréel eden hippie.

Ceci dit, je serais ravi qu’ils se mettent à explorer l’électronique et je m’étonne d’ailleurs qu’il n’y ait pas plus de remixes d’une musique qui doit bien s’y prêter. Je dois pas être un vrai folkeux en fait.

[Répondre à ce message]

    Fleet Foxes : « Fleet Foxes »

    21 janvier 2009, par SC [retour au début des forums]


    "Et puis, comme on a pas pu connaitre Cosby, Stills, Nash and Young, il faut bien qu’on se rattrape un jour d’un irréel eden hippie."

    Que c’est bête, ce que tu dis là... C’est tout juste comme si tu avançais que Citizen Kane, ça ne se trouve pas dans tous les vidéoclubs, alors zyva pour son remake avec Eric & Ramzy !

    En plus, la musique la plus hippie du moment, c’est pas ce folk barbu/ant, c’est toute cette vague cosmic disco et néo-ballearic beats menée par des gens comme Prins Thomas et Lindstrom.

    [Répondre à ce message]

      Fleet Foxes : « Fleet Foxes »

      21 janvier 2009, par SC [retour au début des forums]


      Ou Animal Collective et même les Chk Chk Chk, tiens...

      [Répondre à ce message]

        Fleet Foxes : « Fleet Foxes »

        21 janvier 2009, par Matelot [retour au début des forums]


        Vu le !!! crew à Marseille. Tournée Myth Takes (2007). Son au micro pourri mais fiesta garantie. Branleurs bouillonnants, T-shirts déchirés, le buste en avant et le cul en arrière, 1 2 3 ; 1 2 3 on va d’l’avant.

        Clair que je troquerai pas ça contre une sieste avec Bon Iver.

        [Répondre à ce message]

Fleet Foxes : « Fleet Foxes »

21 janvier 2009, par Denis [retour au début des forums]
http://musik.skynetblogs.be

et pour continuer dans la hype 08 pas si top que ça, Bon Iver. J’ai du mal à percuter le génie apparemment universel qu’on y trouve...

[Répondre à ce message]

Fleet Foxes : « Fleet Foxes »

21 janvier 2009 [retour au début des forums]

Lu chez toi :
"Ces mecs-là bénéficient en ce moment d’un unanisme critique assez bien suspect, de l’ordre du culte aveugle déjà rencontré autour des très ennuyeux Mercury Rev (groupe que j’ai aimé grunge et détesté symphonique) et autres Flaming Lips (that awful boring shit !). Je n’aime pas tout leur disque, qui part parfois un poil trop dans le chant de voix seventies, la vocalise grandiloquente. Musicalement très accessible, ça n’en reste pas moins du folk-rock très habité qui fait lever les poils des bras et emmène la cervelle loin dans le cosmos. Allez, je me joins donc aux armées que Fleet Foxes assied sur le cul ! Même si c’est pour ensuite me relever avant les autres..."

[Répondre à ce message]

    Fleet Foxes : « Fleet Foxes »

    21 janvier 2009, par SC [retour au début des forums]


    Hé bien, il est évident QUE JE ME SUIS RELEVé :D

    [Répondre à ce message]

      Fleet Foxes : « Fleet Foxes »

      21 janvier 2009 [retour au début des forums]


      Et tu t’es fait épiler les bras apparemment.

      [Répondre à ce message]

      Fleet Foxes : « Fleet Foxes »

      21 janvier 2009, par Jefferson [retour au début des forums]


      J’aime mieux ça ! A part quelques chansons en effet, cet album me fait assez chier... Et c’est vrai qu’il ne sont pas beau, ce qui n’est pas encore trop grave en soi, mais alors te faut la classe, hein... Et là...
      Ca me fait plutôt penser sur certaines chansons à Band of Horses (z’ont les mêmes barbes d’ailleurs) et à My Morning Jacket, en plus sobre, moins kitsch et plus chiant. Enfin, je parle de "Z" parceque Evil urges est TRES chiant. Mais voilà bien deux groupes qui doivent totalement sortir de ton rayon d’entendement ;-)
      Et sans doute, bientôt, du miens.

      Bref, reste donc debout, vieux.

      [Répondre à ce message]

      Fleet Foxes : « Fleet Foxes »

      21 janvier 2009, par AW [retour au début des forums]
      http://coffeehome.unblog.fr


      Bah ouais c’est ce que j’avais cru lire sur ton blog aussi, que tu classais l’album des FF dans ton top de 2008... y a que les imbéciles bla bla.

      [Répondre à ce message]

        Fleet Foxes : « Fleet Foxes »

        21 janvier 2009, par SC [retour au début des forums]


        y a que les imbéciles bla bla. On peut dire cela comme ça, oui :)

        Sur mon blog, le classement 2008 c’était 1. ARNAUD REBOTINI : Music Components 2. PONI HOAX : Images Of Sigrid 3. BAUHAUS : Go Away White 4. THE LAST SHADOW PUPPETS : The Age Of Understatment 5. DATAROCK : Nightlife To Uranus (ressortie) 6. REMOTE : Dark Enough 7. JUSTUS KOHNCKE : Safe & Sound 8. TINDERSTICKS : The Hungry Saw 9. FRIENDLY FIRES : Friendly Fires 10. FLEET FOXES : Fleet Foxes

        Un mois plus tard, Last Shadow Puppets me fait plus penser à Adamo qu’à John Barry ou aux Pale Fountains, Friendly Fires a tendance à m’énerver (sauf Ex Lover, qui est un morceau énorme) et Fleet Foxes me fait écrire des articles pas tout à fait gentils sur des sites jadis honnis.

        Appelez-moi l’homme qui change plus vite d’avis que son ombre !

        De toutes façons, là je suis dans un trip Psychic TV et plus grand-chose n’a d’importance dans ces cas là :D

        [Répondre à ce message]

Fleet Foxes : « Fleet Foxes »

21 janvier 2009, par Christophe [retour au début des forums]

4 chansons sur 11 : Ragged Wood est formidable également

[Répondre à ce message]