Pop-Rock.com



Explosions In The Sky : "All of a sudden I miss everyone"
Back to the post

vendredi 20 avril 2007, par Geoffroy Bodart

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Jay-Jay Johanson : "Self-portrait"
Enigma : "Voyageur"
Prince : "Planet earth"
Paul McCartney : "Chaos and creation in the backyard"
Def Leppard : "Songs from the sparkle lounge"
Antony & The Johnsons : "I am a bird now"
Blue States : "First steps into..."
Cecilia Eyes : "Mountain tops are sometimes closer to the moon"
Green Day : "American Idiot"
Nicolai Dunger : "Tranquil Isolation"


S’il n’y avait que trois noms à retenir dans la famille du post-rock, trois prétendants légitimes au titres de « ze best », ce seraient Godspeed You ! Black Emperor, Mogwai et Explosions In The Sky. Les premiers se sont fait la malle. Les seconds ne font plus du post-rock, ou si peu. Quant aux derniers...

Si on s’embarque dans un délire philo-étymolo-éthylo-pseudo-etcetero, le truc bien profond, alors en fait, Explosions In The Sky ne fait plus de post-rock. Pourquoi ? Parce que leur style n’a pas évolué, parce que cet album est dans la continuité parfaite de leur discographie, et parce que le post-rock est mort, faute de nouvelles idées. Que font ces Texans, alors ? Du rock instrumental, vaguement indé, tout juste bon à faire tripper quelques bobos égarés dix ans dans le passé ?

A moins que votre serviteur ne soi lui-même un bobo égaré dix ans dans le passé, cette manière de penser paraît tout à fait indéfendable. Ecouter aujourd’hui du post-rock, du grunge, du néo-prog, du hair-metal, du rock’n’roll, en quoi est-ce dérangeant ? Nier certains styles sous prétexte qu’ils sont passés de mode est une manière d’appréhender la musique qui fait fi de l’essentiel. C’est le même genre d’aberration qui pousse certains à rejeter des groupes en fonction de leur look (et, incidemment, qui pousse certains groupes à faire plus attention à leur look qu’à leur musique). Car peu importe qu’il soit sorti en 2007, en 1991, ou en 1968, et que les musiciens soient fringués à la dernière mode avec un sourire modèle pelleteuse mécanique ou ressemblent à des sacs ayant passé six semaines dans une baraque à frites, cet album est tout simplement bon et gorgé de mélodies et d’ambiances très bien ficelées.

L’ouverture majestueuse, flamboyante de l’album rappelle bien évidemment tonton Godspeed, mais ce n’est pas ça l’important. Ce qui compte, c’est justement cette majesté et cette flamboyance, qui ouvrent la porte à un titre dans la lignée de ce dont on a désormais l’habitude. Guitare limpide d’un côté, murs sonores de l’autre, alternance des ambiances et des textures. On remarque, une fois de plus, que les passages les plus chargés se font de moins en moins noisy.

Les mélodies, pas toujours évidentes, pas vraiment du type de celles qu’on fredonne sous la douche, sont pourtant mémorables et grandes pourvoyeuses d’images et de voyages oniriques. On pense surtout à la petite ballade matinale mise en musique par le début de The birth and death of the day, à la délicate angoisse de l’introduction de It’s natural to be afraid, aux ambiances très « Michael Manniennes » de What do you go home to (comprenez par là que, avec sa boucle au piano, cette chanson aurait été parfaite lors de la scène finale et du générique de Heat).

Comme de bien entendu, les ambiances post-cataclysmiques sont présentes à tous niveaux : les titres (Welcome ghosts, Catastrophe and the cure), la musique (It’s natural to be afraid), et le très bel artwork cartonné et sa ville sous les eaux, ses survivants qui cherchent à se rassembler. L’ajout du piano à la musique des Américains, seule petite nouveauté (anticipée, il est vrai, par l’E.P. Rescue), est à ce titre un excellent vecteur d’émotions et d’atmosphères délétères. On ne peut pas non plus passer sous silence l’excellent jeu de batterie, qui fait bien plus qu’assurer une rythmique décorative à l’ensemble et capte à de nombreuses reprises l’attention de par ses interventions surprenantes, subtiles, mais toujours appropriées, fondues dans le concept défendu par les autres musiciens.

Le style d’Explosions In The Sky a souvent été copié ces dernières années, parfois de fort jolie manière (même dans nos vertes contrées, par Cecilia :: Eyes - voir ici - par exemple), et c’est peut-être cela qui lui fait le plus de tort. Malgré une absence de quatre ans depuis le dernier véritable album, ce son typique ne nous a pas manqués tant d’autres nous en ont abreuvé. Faut-il pour autant jeter la pierre aux Texans ? Certainement pas. Le manque d’originalité et d’évolution artistique porte-t-il préjudice à la qualité de l’ensemble ? En aucune manière, vu le soin maniaque qui semble avoir été apporté à chaque détail, à chaque note. Y a-t-il une vraie bonne raison d’écouter ce disque ? Tout en reconnaissant qu’il ne s’agit pas du meilleur album d’Explosions In The Sky, on ne peut décemment cracher sur l’excellente pause éthérée et délicate que nous offrent ces musiciens talentueux.



Répondre à cet article

Geoffroy Bodart





Il y a 11 contribution(s) au forum.

Explosions In The Sky : "All of a sudden I miss everyone"
(1/4) 13 juillet 2007, par Fab
Explosions In The Sky : "All of a sudden I miss everyone"
(2/4) 20 avril 2007, par SC
Explosions In The Sky : "All of a sudden I miss everyone"
(3/4) 20 avril 2007, par Sato
Explosions In The Sky : "All of a sudden I miss everyone"
(4/4) 20 avril 2007, par Yû




Explosions In The Sky : "All of a sudden I miss everyone"

13 juillet 2007, par Fab [retour au début des forums]

S’il n’y avait que trois noms à retenir dans la famille du post-rock, trois prétendants légitimes au titres de « ze best », ce seraient Godspeed You ! Black Emperor, Mogwai et Explosions In The Sky.

Et mono ???
Pour moi ce sont de loin les meilleurs. Et je peux dire que des albums de post rock, j’en ai ecouté des tonnes ...
Je conseille très fortement "you are there", le dernier album de mono, mon album post préféré.
J’aime aussi beaucoup mogwai, surtout les premiers albums, mais le dernier CD de Mono... Non franchement, ecoutez le, vous serez pas deçu.

[Répondre à ce message]

Explosions In The Sky : "All of a sudden I miss everyone"

20 avril 2007, par SC [retour au début des forums]

Explosions In The Sky, c’est quand même le plus "commercial" des groupes post-rock, hein... Sont quand même plus proches des instrumentaux de The Edge que des premiers Labradford ;-D

[Répondre à ce message]

Explosions In The Sky : "All of a sudden I miss everyone"

20 avril 2007, par Sato [retour au début des forums]

Pour avoir eu l’occasion de les voir lors de leur dernier passage à l’Ancienne Belgique, je peux dire que nos petits lascars américains reproduisent à merveille leur musique sur scène. Moi qui m’attendait à voir un public fumer sa petite cigarette dans un coin en hochant passivement la tête, le groupe a réussi à tirer tout le monde dans son sillage, en nous offrant des frissons à chaque montée noisy. Je les revois encore jouant frénétiquement leur set, n’hésitant pas à torturer leurs instruments pour nous offrir cette ambiance si particulière... En écoutant cet album au casque, il m’arrive encore de replonger dans cette soirée mémorable.

Pour les néophytes, c’est une expérience intéressante à vivre. (Pas de chant, on sort des concerts « formatés »)
Si vous avez la chance de les croiser, n’hésitez pas...

[Répondre à ce message]

    Explosions In The Sky : "All of a sudden I miss everyone"

    21 avril 2007, par ex prof [retour au début des forums]


    Egalement présent lors du concert Ab,public conquis d’avance ,mais n’ai pas ressenti ce truc qui vous chatouille le creux du ventre, cette musique est par trop (osons) intello,et manque du plus élémentaire feeling.
    Mauvais concert ?Non ,intéressant mais pas de quoi crier au génie.
    Ecouter les albums,même en bruit de fond ,suffit déjà.
    Euh H Mancini c’est osé !Pq pas James Last tant qu’on y est.

    [Répondre à ce message]

Explosions In The Sky : "All of a sudden I miss everyone"

20 avril 2007, par  [retour au début des forums]

Les concerts de post-rock où j’ai eu le malheur de me rendre, genre Godspeed, Someday We Will Learn ! How To Play An Instrument ressemblaient à des réunions mondaines où tout le monde discutait avec tout le monde et où personne n’écoutant le bruit ambiant.

Ce qui me rappelle le bon vieux temps d’Henry Mancini : c’était exactement la même chose, sauf que là, il y avait de la musique à la place du bruit.

Oserai-je dire qu’Henry Mancini est le plus grand musicien post-rock ?

Non.

Je préfère dire que Godspped Mogwai ! In The Sky sont les trois plus mauvais groupes lounge que j’ai eu l’occasion d’entendre.

[Répondre à ce message]

    Explosions In The Sky : "All of a sudden I miss everyone"

    20 avril 2007, par Bloub [retour au début des forums]


    M’enfin, il y a plus que ça en post-rock. Outre les trois figures emblématiques, on peut citer les canadiens de Broken Social Scene ou Do Make Say Think qui viennent de nous gratifier d’un excellent album (You, You’re A History In Rust). Dans un genre radicalement différent, 65 Days Of Static vient de sortir un The Destruction Of Small Ideas tout à fait revigorant...

    On pourrait d’ailleurs gloser des heures sur ce qui est post-rock et ce qu’il ne l’est pas. Surtout maintenant que des groupes en empruntent beaucoup d’éléments (Iliketrains, The Besnard Lakes). L’heure en fait est au mélanges et c’est ce qui isole peut-être EITS

    C’est vrai que la musique de EITS a généré trop d’émules (par exemple, les autres Texans de This Will Destroy You - à écouter). C’est que leur style est un peu bourrin parfois, mais que c’est aussi grâce à ça qu’ils sont irrésistibles...

    Sinon, cet album correspond parfaitement au cahier des charges d’un album d’Explosions In The Sky. Je partage donc ton avis, Geoffroy (tu permets que je t’appelle Geoffroy ?)

    Dernière précision avant de vous laisser, ils seront à Dour...

    [Répondre à ce message]

      Explosions In The Sky : "All of a sudden I miss everyone"

      20 avril 2007, par  [retour au début des forums]


      Je prends en note les groupes que tu as cité, je vais les écouter attentivement.

      Merci pour tes indications. :-)

      [Répondre à ce message]

        Explosions In The Sky : "All of a sudden I miss everyone"

        20 avril 2007 [retour au début des forums]


        Yu ou le frère caché de Jerome Delvaux ou Mr Provoc’....
        Pfffff j’espère que tu joues pas dans un groupe....

        [Répondre à ce message]

        Explosions In The Sky : "All of a sudden I miss everyone"

        24 avril 2007, par Jefferson [retour au début des forums]


        En signe de pénitence, tu ecouteras ceci aussi :

        Shark Quest, A Silver Mt Zion, Couch, Saxon Shore, Turing Machine, The Sword Project et The Mercury Project (n’importe quand), Shipping News et Heston Rifle (pas après les repas copieux)
        From Monument to Masses, selon l’album, pourra être écouté soit n’importe quand, soit pas après les repas copieux)
        Le dimanche après la messe, nous conseillons plus vivement Rachel’s, mais à dose homéopathique. Sinon, au lieu de la messe, Apse remplira fort honorablement les pavillons auditifs. Si tu te sens téméraire, Wolf Eyes ; attention, les boules Quies ne sont pas fournies avec les albums. Ou plus electro chantonnante, Efterklang, voire Tarwater.
        Dirty Three est, à mon humble avis, à éviter... Ainsi que beaucoup d’autres...
        Mais pas Explosions in the Sky qui est certes plus "commercial" que la plupart des groupes ci-dessus, mais loin d’être inintéressant pour autant ! Ce dernier album, un brin plus "electro", est même fort plaisant. Allez, pour une fois que quelque chose de bon arrive de chez les bouseux...

        [Répondre à ce message]