Pop-Rock.com



Etron : "A world of nerds"
En passant par Braine-l’Alleud...

mardi 9 mars 2010, par Mathieu, mélomane

DANS LA MEME RUBRIQUE :
The Arcade Fire : "Neon Bible"
Etienne Daho : "L’invitation"
Mauro Pawlowski & The Grooms : "Black Europa"
Lisa Gerrard : "The silver tree"
El Presidente : "El Presidente"
« Rinôçérôse » : "Futurinô »"
Nick Cave & The Bad Seeds : "Dig Lazarus, dig"
Team Sleep : "Team Sleep"
Einstürzende Neubauten : "Perpetuum Mobile"
Au Revoir Simone : "Still night, still light "


J’ai toujours trouvé que l’innovation comme critère d’évaluation d’une musique, c’est un peu ridicule. Les cris au génie, ça s’entend assez régulièrement, mais j’ai tendance à me méfier. Quels sont alors les critères valables ? Je crois en une vision artistique bien définie et une identité propre. Je cherche des émotions qui me font évoluer. Ne vous inquiétez pas, je vais tout de suite venir à Etron.

Je pense aux disques qui m’ont touché les derniers mois, et j’essaie de découvrir les qualités qu’ils ont en commun. Que ce soit Fascinoma de Jon Hassell, Tauhid de Pharoah Sanders, Night life de Thin Lizzy, The road de Nick Cave & Warren Ellis ou A world of nerds d’Etron, je réalise que le point qu’ils ont en commun, c’est que, après les avoir écoutés plusieurs fois, j’ai changé. La différence pour mes proches est, certes, imperceptible, mais je sais que le changement a eu lieu.

Etron m’a donné ce que je n’attendais pas, ou plutôt, ce que j’ignorais attendre. A world of nerds est un disque que nombre d’artistes oublient de réaliser, un disque qui parvient à capter l’attention de l’auditeur du début à la fin. Ce ne sont pas des musiciens imbus de leur virtuosité, car aucune note n’est ici superflue. Moi qui ai écouté des milliers d’heures de musique et assisté à bien des concerts, je ne parviens pas à me lasser de la façon dont se courtisent la basse de Billy Jr. et la guitare de Suzy Cumshot. Je me retrouve à constater que c’est chouette que le rock’n’roll trouve encore à raconter, à inventer. Dans la configuration présente, Sakata, la boite à rythme, est la seule à se contenter de faire son boulot, de fournir son lot de rythmes fiables, constants et monotones, ce qui n’est pas grave, car il se produit trop de choses pour que l’auditeur ne soit pas comblé. Et puis, Sakata, c’est l’élément de stabilité, le point d’accroche pour ses deux comparses adeptes du free-wheeling musical. Ecoutez d’ailleurs le morceau Handicap sur A world of nerds, un exemple de l’art d’obtenir plus en faisant moins.

Un élément que j’ai toujours aimé chez Etron est le chant. Ce chant va du chuchotement au hurlement, du parlando aux pleurs, sans qu’à aucun moment, je ne commence à douter du sérieux des propos adoptés. Il n’y a pas d’overacting chez Etron, et ceci n’est pas une mince prestation, vu l’absurdité apparente de leurs textes qui ne leur rend pas la tâche facile. Je vous livre d’ailleurs ici mon extrait favori, qui vaut tous les Here we are now, entertain us et les Despite all the rage I feel like a rat in a cage du monde :

‘En allant à Charleroi,

En passant par Waterloo,

Puis Braine-l’Alleud

J’voudrais aller à Braine La Louvière

Need a body now – Nation, burn !’

Etron possède un talent important : la composition. Simple ou compliqué, le morceau est toujours accessible. C’est bien simple, Steve Albini, qui a produit leur disque, ne s’y est pas trompé.

Maintenant, il ne manque plus que vous…



Répondre à cet article

Mathieu, mélomane





Il y a 8 contribution(s) au forum.

Etron : "A world of nerds"
(1/3) 18 mars 2010
Etron : "A world of nerds"
(2/3) 10 mars 2010
Etron : "A world of nerds"
(3/3) 9 mars 2010




Etron : "A world of nerds"

18 mars 2010 [retour au début des forums]

Il était pas mélomane, Mathieu ? Mythomane, c’est pour nous faire comprendre qu’en fait, Etron c’est de la merde (joke) ? Dommage, ça m’avait presque donné envie de les écouter...

[Répondre à ce message]

Etron : "A world of nerds"

10 mars 2010 [retour au début des forums]

Cela dit, c’est un peu les Beavis et Butthead du rock belge ces deux gus d’Etron.

[Répondre à ce message]

Etron : "A world of nerds"

9 mars 2010 [retour au début des forums]

On ne doit pas avoir le même sens des phrases bien torchées : pour moi, les paroles citées dans l’article sont tout bonnement ridicules et constituent même une bonne raison de ne jamais prêter la moindre oreille à cet album.

[Répondre à ce message]