Pop-Rock.com



Empire Of The Sun : "Walking on a dream"
Over catchy !!!

jeudi 19 mars 2009, par Julien Gas

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Cali : "L’espoir"
The Streets : "A grand don’t come for free"
Towers of London : "Blood, sweat & towers"
Curve : "Gift"
Cecilia Eyes : "Mountain tops are sometimes closer to the moon"
Monster Magnet : "Monolithic baby !’"
Babyshambles : "Down in Albion"
Zita Swoon : "A song about a girls"
Ben Harper and the Blind Boys of Alabama : "There will be a light"
Wednesday 13 : "Transylvania 90210 (Songs of death, dying & the dead)"


« La première fois que j’ai rencontré Luke, c’était en 2000, à Sydney. Il portait une grosse valise en cuir avec lui, qu’il ne lâchait jamais. À tel point que j’ai fini par lui demander ce qu’elle pouvait bien renfermer. Il l’a ouverte, et dedans, se trouvait une miniforêt tropicale avec des petites grenouilles vivantes et des arbres luxuriants. Totalement magique ! Le jour d’après, on a commencé à bosser ensemble dans mon studio et il avait encore sa valise. Je lui ai demandé s’il avait amené les grenouilles avec lui. Il m’a dit : Non, pas aujourd’hui. J’ai vu que la valise brillait, il l’a ouverte, et c’était comme une boîte à musique, recréant une minidiscothéque avec de la musique électronique. A chaque fois que je l’ai revu par la suite, les premières années, il avait toujours un truc différent dans sa valise, c’est ce qui m’a fait comprendre que je voulais faire de la musique avec lui. »

(Extrait d’interview d’Empire of The Sun dans Tsugi par Violaine Schütz)

Voilà ce que peuvent raconter les deux membres du duo Empire of The Sun en interview : de jolies histoires rocambolesques proches de leurs personnages crées pour l’occasion, deux héros au look psychédélique, maquillé en drag-queens. Cette petite histoire apparaît comme le reflet parfait de l’esprit du groupe : une pure invention kitsch, proche d’un Zigy Stardust, le talent en moins. Empire of The Sun replace la musique au rang de spectacle et débarque d’Australie avec paillettes, maquillages, histoires dignes d’un Walt Disney et ego surdimensionné pour conquérir le monde et ainsi s’infiltrer dans la brèche rock-psyché version 2000 créée par MGMT, un an plus tôt. Formé par un membre des très sympathiques Sleepy Jackson et par un échappé du groupe australien Pnau (pas la peine de fouiller les bacs du disquaire du coin, Pnau n’a jamais été distribué sur notre vieux continent), l’Empire du Soleil devrait, en toute logique, se tailler une part du gâteau en 2009 et squatter les tops de fin d’année de bons nombres de critiques rock.

La théorie étant beaucoup moins glorieuse que la pratique, l’écoute de Walking On A Dream se révèle être très très décevante. Le duo australien y joue une électro-pop aux accents psychédéliques de très mauvais goût, un mauvais goût que l’on aurait pu retrouver chez Queen ou Supertramp. On commence pourtant l’album avec un parfait petit tube, le joli Standing on the Shore, peut-être le seul titre que l’on sauvera de cet album pour hipsters en quête de nouveaux héros science-fictionesques. En étant aimable avec les deux australiens, on dira que la première partie de l’album est « sympa ». Bien que souvent dégoulinants de kitsherie, les titres ont, au minimum, le mérite d’être efficaces et extrêmement léchés (sûrement trop !). L’autre moitié de l’album fait tout bonnement office de bâclages intégraux, aucun titre ne sort du lot, pire encore, aucun titre n’arrive à attirer l’oreille, tellement la production over catchy écoeure.

Bien trop souvent comparés à MGMT, EOTS n’arrive pourtant pas à la cheville des petits prodiges de 2008. Bien au contraire, c’est comme s’il en avait pris tous les mauvais cotés pour les décupler. Ici, tout ce que certains pouvaient reprocher à ManaGeMenT (psychédélisme à outrance, production trop lisse...) se retrouve caricaturé, mais évidemment sans la force mélodique et le talent du duo de Brooklyn. Empire Of The Sun reste mou de bout en bout, l’album n’arrive jamais à décoller, la sauce ne prend pas et rien ne semble nous réconcilier avec ces deux hurluberlus du déguisement.

Bien qu’ayant un certain talent pour raconter de chouettes histoires en interview, malheureusement, sur disque, le groupe reste plutôt pathétique et très proche d’un ELO en bas régime. La valise magique de Luke n’a donc eu aucun effet sur moi. J’aurais voulu y voir la beauté d’une forêt tropicale, j’y ai simplement retrouvé trois arbres en papier mâché aux couleurs trop vives et trop brillantes. J’aurais aimé y retrouver une minidiscothéque remplie de danseurs levant les bras en l’air, il n’y avait, malheureusement, qu’une piste de danse aux lumières éblouissantes, accompagnée d’une musique beaucoup trop médiocre pour qu’un danseur n’ose s’y aventurer. J’ai alors refermé la valise, en me jurant de ne jamais la rouvrir, bien trop déçu par son contenu.

www.myspace.com/empireofthesunsound



Répondre à cet article

Julien Gas





Il y a 8 contribution(s) au forum.

lo siento si using dk56r
(1/5) 19 avril 2009, par Peksraluale
Empire Of The Sun : "Walking On A Dream"
(2/5) 18 avril 2009, par OneSmileToAvoidTheDeath
Empire Of The Sun : "Walking On A Dream"
(3/5) 20 mars 2009, par Tom
Empire Of The Sun : "Walking On A Dream"
(4/5) 20 mars 2009
Empire Of The Sun : "Walking On A Dream"
(5/5) 19 mars 2009




lo siento si using dk56r

19 avril 2009, par Peksraluale [retour au début des forums]

Best small breasted women tiny titted girls wanking pussy finger clitty and girls teen trailers like fit girls pics free busty secratary sluttie women fucking pic and shaved pics mpegs etc. See girls finger fucking pussey squirt orgasim with shots hot photos such as hot egyptian women oversized fannies and more.

[Répondre à ce message]

Empire Of The Sun : "Walking On A Dream"

18 avril 2009, par OneSmileToAvoidTheDeath [retour au début des forums]

aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ah aha ha !!! ha

[Répondre à ce message]

Empire Of The Sun : "Walking On A Dream"

20 mars 2009, par Tom [retour au début des forums]

La chronique m’a donné envie, j’ai écouté l’album. Il est vrai que l’album ne parvient pas a rattraper le niveau des deux premières chansons, mais je trouve quand même le tout potable.

[Répondre à ce message]

Empire Of The Sun : "Walking On A Dream"

20 mars 2009 [retour au début des forums]

Curieux, j’ai jamais compris cette comparaison avec MGMT. Personnellement, ce groupe me fait plutôt penser à Hall & Oates ...

Jo

[Répondre à ce message]

Empire Of The Sun : "Walking On A Dream"

19 mars 2009 [retour au début des forums]

Su-per-be pochette en tous cas ! Un peu Dune, un soupçon Iron Maiden et un je ne sais quoi d’Army of lovers.

Je suis déjà fan quoiqu’il arrive

[Répondre à ce message]

    Empire Of The Sun : "Walking On A Dream"

    20 mars 2009, par Humphrites [retour au début des forums]


    Dommage la déception du chroniqueur après cette mise en bouche succulente de l’extrait d’interview. Vais voir car les trucs qui viennent d’Australie je résiste pas -et trop bien léchés encore moins. Sinon c’est vrai pour la pochette : on dirait le Sting en Feyd-Rautha (pour le Baron si c’était à refaire verrais bien SC, tiens... ;-) !

    [Répondre à ce message]

    Empire Of The Sun : "Walking On A Dream"

    21 mars 2009, par Humphrites [retour au début des forums]


    Oui, bon, ça casse pas 3 papattes à son marsupial, cet album sans concept -quoiqu’il faille ici considérer la queue avec circonspection. Le refrain happy-mélancolique de We Are The People m’a promené le long de plages bien chaudes je dois avouer, mais je suis trop bon public pour ce genre d’ambiguïtés, je le sens bien. On retiendra davantage sans doute le plus original et plus riche Swordfish Hotkiss Night, qui vous donne au casque une démarche de marsupilami robotisé, taches psyché comprises.

    [Répondre à ce message]

      Empire Of The Sun : "Walking On A Dream"

      23 mars 2009, par Le Ouistiti  [retour au début des forums]


      Je ne me lancerai pas dans l’aventure cette fois-ci, horrifié que je suis par cet hommage visuel à la bouseuse nouvelle et antique trilogie Lucachienne dont je n’ai fichtre rien à fouchtre.
      Musique ironique, ou riche pastiche ?

      [Répondre à ce message]