Pop-Rock.com



El Barön Brissetti : "Woodpecka shoes"
Et ça cogne !

dimanche 24 septembre 2006, par Albin Wagener

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Sonic Youth : "Sonic Nurse"
Hitch : "We are electric !"
Metric : "Live it out"
Zita Swoon : "A song about a girls"
We Are Scientists : "With love and squalor"
Sharko : "Molecule"
My Sad Captains : "Here & elsewhere"
Crowded House : "Time on earth"
Richard Ashcroft : "Keys to the world"
Explosions In The Sky : "All of a sudden I miss everyone"


Un premier opus, peut-être, mais ce n’est pas aux vieux singes qu’on apprend à faire des grimaces. Formés et bâtis par la scène rock et électro, anciens membres de (dans le désordre) The Drift, Jive Puzzle ou encore Kyu, Baron (alias Laurent Audouin) et Brissetti (alias Frank Bergère) nous livrent un sacré premier album, dont l’efficacité jubilatoire était déjà à pressentir dans leur deuxième démo, Lik’ a dead pony.

Fans de percussions mécaniques berlinoises ou d’electroclash à la française, vous serez sans nul doute comblé par ce Woodpecka shoes à la fois insolent et diablement entraînant. Alors bien évidemment, on n’en attendait pas moins de ces piliers de la scène musicale angevine, puisque leur expérience sonore dépasse de loin les simples anecdotes de quartier. Cependant, il est clair que la puissance sonore dégagée par le hip-hop électronique d’Ego (soutenu par la voix d’Aurelius, échappé de Lotek Hifi) ou encore les lourds beats déglingués de ZZT Girl et sa voix d’une invitée de marque, j’ai nommé Jamika, plus connue pour ses collaborations avec le collectif dub Zenzile, donne l’impression de se prendre un énorme bonbon acidulé dans les gencives.

C’est du gros, mais pas du gras qui tâche. Car si on tend l’horeille, les cuisines rythmiques d’El Barön Brissetti renferment moult délicatesses expérimentales : du travail bien fait qui remplit foutrement bien sa mission. Le premier morceau, l’inoubliable My poney funk et son côté Front 242, se présente dès ses débuts comme une énorme claque dans la tronche dont on n’est pas prêt de se relever. Et ce n’est pas peu dire. Car on entend déjà les pas pressés d’Ultimate Japanese, qui entre dans la danse simplement pour nous achever à grands coups de matraque électronique alors qu’on est déjà à terre. Violemment jouissifs, affreusement sexy, les titres de ce Woodpecka shoes déboulent, avec ou sans invité : Julien Brevet d’Idem, notamment, qui pousse la chansonnette sur le susdit My poney funk, ou encore Kham, contrebassiste de Lo’Jo, qui prête son groove à l’ambiant et minimaliste Stretch of sea. Mais ces différents guest stars ne sont pas là pour faire de la figuration, et chacun apporte quelque chose de différent, son monde, son propre univers.

Nos deux comparses enfoncent le clou avec la binarité décérébrée d’un Del sambau boo tout en electroclash, surprennent par la conclusion atmosphérique de Chick chicken space qui n’aurait rien à envier aux bizarreries d’Autechre, et se permettent un Big bungling of bats qui s’octroie le droit de venir méchamment vous siphonner les esgourdes. Vous l’aurez compris, il s’agit ici de musique électronique, et même si l’on pourrait classer ce premier opus dans la vague animée par Ellen Alien, Vitalic ou Miss Kittin, il y a ici quelque chose de proprement singulier, de presque brutal, qui rappelle par certains côtés l’album de Fixmer/McCarthy. En d’autres termes, il s’agit ici de l’alliance entre la finesse de l’expérimentation pour le plaisir et l’instinct du dancefloor le plus primitif, qui pousse à suer sang et eau pour se déhancher sans mollir sur du bon gros, très gros son. Entre minimalisme raffiné et néo-EBM à énergie punk, Woodpecka shoes vous laisse gentiment par terre et vous assène encore quelques coups bien sentis dans les côtes, avant de vous dégobiller son alcool dessus. Le tout en costard, s’il-vous-plait.



Répondre à cet article

Albin Wagener





Il y a 1 contribution(s) au forum.

El Barön Brissetti : "Woodpecka shoes"
(1/1) 25 juin 2013, par 121212




El Barön Brissetti : "Woodpecka shoes"

25 juin 2013, par 121212 [retour au début des forums]

The rss feed submission service can simply optimize your internet site using rss submission. Furhtermore, it costs not a lot. http://essaymakers.co.uk/

[Répondre à ce message]