Pop-Rock.com



Deserty : "Hors de ma cage"
Une bonne petite giclée

lundi 21 janvier 2008, par Geoffroy Bodart

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Alice Cooper : "The Eyes of Alice Cooper"
Matt Elliott : "Drinking Songs"
Backyard Babies : "People like people like people like us"
Scissor Sisters : "Scissor Sisters"
Cosmic Rough Riders : "The stars look different from down here"
Black Rebel Motorcycle Club : "Take them on, on your own"
Box Codax : "Only an orchard away"
Idlewild : "Make another world"
N.A.S.A : "The spirit of Apollo"
Elvis Costello : "North"


Nous avions découvert avec plaisir le jeune groupe parisien Deserty, voici déjà deux ans. Leur bon rock mélodique ne bouleversait en rien nos conceptions en la matière, mais était suffisamment bien troussé pour que naisse l’espoir de voir ces jeunes garçons persévérer et concrétiser leur rêve d’enregistrer un premier album. L’ambition et les moyens ne semblant pas leur manquer, voici qu’arrive enfin Hors de ma cage.

Il ne faut pas longtemps pour que Deserty mette les choses au point. Personne ouvre l’album avec un riff tonitruant qui impose de gonfler le son et qui fout une pêche d’enfer. Lignes de chant hyper entrainantes, énergie communicative, solo bien balancé (oui, oui, il y a des soli, Halleluia ! mais nous y reviendrons), le moins que l’on puisse dire est qu’en guise d’entrée en matière, on ne fait pas mieux sur le marché. L’exploit qu’accomplira le groupe sera de ne jamais redescendre des hauteurs atteintes sur ce premier morceau. Morceaux déchaînés (Personne, Je m’éloigne, Be mine), titres pop-rock (Te plaire, Immersion), power-ballads (magnifique La chaîne, A force), rien ne nous est épargné pour faire de cet album un ensemble varié, inspiré et électrisé.

On retrouve sur le disque une bonne moitié de chansons issues des précédents E.P. Ceux-ci ont toutefois subi un lifting aux manettes et à la production afin de les fondre dans l’ensemble des nouveaux morceaux. A propos de la production, confiée aux soins de Emmanuel Feyrabend (ingé son pour Mylène Farmer, IAM) et Ian Cooper (U2, Muse, Placebo) on ressent très fort cette volonté de mettre l’accent sur l’énergie du groupe et de conférer un son « live » au disque. Si l’énergie, on le répète, est bien perceptible, on y perd un chouia au niveau de la clarté et de la finesse du jeu et du chant. Un poil dommage, notamment pour A force qui est un peu trop chargé, mais rien de dramatique vu le haut niveau du groupe.

Car c’est bien sur ce point que Deserty surpasse allègrement toute la fournée de (censuré) qui sévissent sur la scène rock (tousse) française : les capacités musicales. Le chant est de haute volée. Il ne plaira pas à tout le monde et les tenants d’un jeu sobre et humble s’indigneront devant l’esbroufe, les envolées lyriques et cette débauche d’hormones tandis que ceux qui ne rêvent que de hurler à tue-tête des refrains efficaces dans l’anonymat de leur cabine de douche ou de l’habitacle de leur voiture seront aux anges. Quant au jeu de guitare, il est tout bonnement grisant. Riffs en pagaille, soli inspirés dans tous les coins, emphase et énergie qui colle au chant, le groupe table sur la dualité musique/voix plutôt que de réduire les musiciens à un rôle de faire-valoir du vocaliste.

Si les thématiques et le visuel les destinent avant tout à un public ado, on ne peut qu’espérer que le groupe parviendra à percer, et fasse écouter aux gosses une musique qui arrêtera de faire dire aux parents que c’était systématiquement mieux avant. Car ça fait trop longtemps qu’on nous répète que le rock n’est qu’une question de look et d’attitude. Si les p’tits gars de Deserty ont en effet une gueule, de la morve et du panache, ils sont avant tout des musiciens qui rappellent que le rock, ça sort des enceintes avant de s’étaler sur du papier glacé.



Répondre à cet article

Geoffroy Bodart





Il y a 1 contribution(s) au forum.

Deserty : "Hors de ma cage"
(1/1) 4 novembre 2016




Deserty : "Hors de ma cage"

4 novembre 2016 [retour au début des forums]

Their music is so good. Looking forward to hearing more songs from them. - Morgan Exteriors

[Répondre à ce message]