Pop-Rock.com


L’album du mois
Depeche Mode : "Playing the angel"
Anges déchus ?

jeudi 13 octobre 2005, par Albin Wagener

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Superbus : "Pop’n gum"
Prince : "3121"
Neil Young : "Fork in the road"
Brian Wilson : "Smile"
The Von Bondies : "Pawn shoppe heart"
Killing Joke : "Killing Joke"
Kaiser Chiefs : "Yours truly, angry mob"
The Divine Comedy : "Absent friends"
Portishead : "Third"
Wax Tailor : "In the mood for life"


Longtemps attendu, presque craint, ce Playing the angel est sans aucun doute l’album le plus polémique et le plus controversable de Depeche Mode. Violent et sombre, ce disque à la production rugueuse constitue la quintessence même de toute ce qui a animé la formation de Basildon depuis ses premiers jours, lorsque Photographic sortait sur la compilation Some Bizarre, en 1980. Constituant une rupture nette avec Exciter, Playing the angel stigmatise avec une intensité rarement atteinte tous les problèmes personnels qui ont secoué les trois Anglais, du divorce de Martin Gore aux querelles intestines qui ont failli une nouvelle fois torpiller le groupe mythique.

Première surprise : pour la première fois depuis le départ d’Alan Wilder en 1995, on a enfin l’impression que Gahan, Gore et Fletcher peuvent enregistrer un album sans le fondateur de Recoil. Depuis cet événement dont le groupe (tout comme les fans d’ailleurs) semblait avoir du mal à se remettre, les différents producteurs engagés représentaient toujours un membre fantôme censé prendre la place d’Alan. Ici, c’est Ben Hillier (Elbow, Blur) qui a repris le flambeau, et il faut admettre que l’alchimie n’a jamais aussi bien opéré et que l’atmosphère générale de l’album s’en ressent. La production est rauque et presque claustrophobe, et elle permet enfin de faire renouer Depeche Mode avec leurs plus grands albums. On pense à Black celebration pour l’intensité des ténèbres développées tout au long de cet opus, mais également à Songs of faith and devotion pour le côté bien plus rock. A vrai dire, cet album s’intronise comme le successeur naturel d’Ultra, mais avec un côté nettement plus pernicieux : si Ultra se chargeait en effet de définir avec précision toutes les souffrances possibles, Playing the angel s’évertue à en dépeindre les racines elles-mêmes, avec beaucoup de guitares crades, de bruitisme saturé et de synthétiseurs analogiques.

Les titres eux-mêmes parviennent dès le début à faire plonger dans l’ambiance glauque de l’album : et hormis le stellaire Precious dont je parlerai plus tard, chaque chanson semble développer une bulle de plus dans tout ce qu’il peut exister de plus noir et de plus brutal. Et même si A pain that I’m used to introduit cet univers en rappelant les sirènes synthétiques de The dead of night (ce qui, personnellement, m’avait fait drôlement peur à la première écoute), on se rend vite compte qu’on n’aura pas de deuxième Exciter. C’est normal : Depeche Mode a toujours su se réinventer, album après album. Avec l’excellent John the revelator, sorte de Personal Jesus musclé ou de I feel you électronique, on se rend tout de suite compte qu’on tient là un des meilleurs albums de la discographie du groupe. Et puis il y a les morceaux plus lents, fonctionnant à flux tendus au niveau des émotions engendrées chez l’auditeur. Comme le nerveux The sinner in me, ou l’épidermique Macro, chanté par Martin. Je dois d’ailleurs avouer qu’en général, je suis toujours extrêmement déçu d’entendre la voix de Gore sur des chansons de Depeche Mode, mis à part pour Violator et Ultra, ou les titres qu’il chantait se fondaient admirablement dans le paysage musical développé. Ici, la deuxième chanson entonnée par le compositeur principal de la formation est Damaged people, sorte de clin d’œil à peine voilé aux ambiances très particulières de It doesn’t matter et It doesn’t matter two. Et, à mon sens, on pourrait presque dire que Damaged people clot cette petite trilogie qui s’inscrit en filigrane dans la carrière de Depeche Mode.

Et puis, il y a les très attendues chansons écrites par Dave Gahan, celles qui ont failli faire imploser une nouvelle fois le groupe... Il faut quand même signaler qu’avec ce véritable duel d’égos, la formation n’avait jamais été aussi proche de la fin. Qu’importe, cette lutte interne est terminée et Dave nous a sans aucun doute pondus des morceaux qui comptent parmi les plus beaux de la carrière des Britanniques. Il y a le désespéré et nocturne I want it all, qui semble se perdre avec délicatesse dans les pensées du chanteur, le très impressionnant Suffer well, qui paraît se situer à mi-chemin entre World in my eyes et le refrain détonant de Never let me down again, le tout avec une atmosphère à la fois pesante et brute de décoffrage. Foutrement bien fichue, cette chanson pourrait très bien être le prochain single en lice, si l’on omet la pop sulfureuse et aigre-douce de Lillian et ses faux airs de Here is the house. Et puis surtout, il y a le serpent Nothing’s impossible, où les guitares blues crasseuses de Martin rencontrent une mélodie envoûtante, presque hypnotique, qui caresse avec une certaine lascivité les idées les plus noires possibles, sous couvert de paroles plutôt positives. Autre tradition de Depeche Mode : le sempiternel morceau instrumental planté en plein milieu de l’album, qui porte ici le nom de Introspectre et qui permet justement de sortir doucement de la danse de Nothing’s impossible. Pour terminer Playing the angel, le trio nous gratifie de The darkest star, une sorte de Clean décharné et morbide faisant ainsi voler en éclat la peur d’un nouveau Goodnight lovers ; et c’est d’ailleurs de The darkest star qu’est issu le titre de ce nouvel album.

Je le disais en introduction, Playing the angel est un nouvel album polémique et controversable. Car malgré ce que les fans de Depeche Mode pourront dire, ce disque est la preuve incontestable que les élèves de DM ont dépassé leurs maîtres. Je m’explique : Depeche Mode a toujours été à la pointe du développement de la pop électronique, sachant utiliser avec vigueur des sonorités racées pour en créer un univers propre. Et malgré tout le respect que je dois à la formation de Basildon, force est de reconnaître que cette période est bel et bien révolue. Comble du paradoxe, cette inventivité s’annule au moment même où le groupe semble enfin pouvoir réellement continuer sans Alan Wilder. La porte ouverte à cette critique est livrée presque pieds et poings liés par le single Precious, qui ne cadre d’ailleurs que difficilement avec l’atmosphère générale de Playing the angel. Sous ses airs de berceuse désespérée écrite pour les enfants de Martin Gore, victimes de son divorce, se cache bien évidemment un tube radiophonique, mais aussi une criante vérité : Precious ressemble comme deux gouttes d’eau à ce que d’autres groupes savent faire et ont fait ces dix dernières années. En effet, si Exciter parvenait à noyer le poisson alors que la production ressemblait de façon presque honteuse à ce que font The Notwist, Lali Puna ou Christian Fennesz, Depeche Mode s’en sortait honorablement : d’une part, parce que très peu de gens connaissent les artistes précités, et d’autre part parce qu’ils conféraient à ces éléments musicaux une couleur pop bien particulière.

Malheureusement, ceux qui ont suivi de près l’explosion de la scène électro-wave allemande de ces quinze dernières années savent de quoi je parle. Partout en Europe, des groupes remplissent des salles et ont pris le relais pour ce qui est de l’inventivité en matière d’électro-pop. En d’autres termes, Depeche Mode s’est fait griller et vient de livrer son premier album conventionnel. Ne vous inquiétez pas, ça me fait tout aussi mal de l’écrire que pour vous de le lire, sans doute. Mais des Precious, il y en a déjà eu des douzaines - le problème, c’est que ce n’est pas Depeche Mode qui les a sortis, et que par une loi de notoriété logique, ils n’ont pas eu le même succès. Mais l’électro-pop de Precious est concoctée depuis près de dix ans par de très respectables formations comme Camouflage et De/Vision, et j’ai presque envie de dire que les deux groupes cités ont largement damé le pion aux Anglais, et ce depuis un bail. En d’autres termes, les élèves ont dépassé les maîtres et Playing the angel représente cet état de fait. On peut être scandalisé par ce que je viens d’écrire : penchez-vous très sincèrement sur d’autres groupes, vous serez bien obligés de constater qu’à ce niveau, si Depeche Mode fait figure d’oncle vénérable, leurs successeurs leurs tiennent la dragée haute avec brio. Mais vous me direz : "tu parles de Precious, et pour ce qui est du reste de l’album ?". Et bien même combat malheureusement : les ambiances sombres développées tout au long de cet opus sont le fruit d’un travail d’orfèvre qui est déjà mis en place depuis plusieurs années par Wolfsheim et même Deine Lakaien (surtout sur April skies, leur dernier album). Sonorités minimalistes, mélodies simples et synthétiseurs reconnaissables entre mille. Vous me direz que les Depeche Mode ont toujours été les premiers à le faire, et que c’est leur marque de fabrique, et vous aurez raison. Simplement, ils ne sont plus les seuls à le faire, et ils ne sont malheureusement plus les meilleurs à le faire.

Depeche Mode livre un de ses meilleurs albums, mais trop tard. Trop tard pour que les trois hommes puissent rester à la pointe d’une scène qui a réussi à se débrouiller sans eux et à exploser depuis leurs déboires des années 90, trop tard depuis que Melotron a sorti le bouillonnant Cliché cette année. Je le répète : une excellente livraison, mais le premier album consensuel que les énergumènes de Basildon osent sortir depuis le début de leur carrière, finalement assez proche des derniers opus de Gary Numan par certains aspects. Heureusement, cela passera sans doute inaperçu dans les contrées francophones, où les groupes que j’ai évoqués sont inconnus pour la plupart. Et le fan aveugle saura de toute manière passer au-delà de cette critique. Et puis après tout, Depeche Mode a Dave Gahan, qui représente certainement à lui tout seul ce qui se fait de plus classe en terme de masculinité. Par contre, pour ce qui est de l’inventivité musicale en matière d’électro-pop, je préfère attendre patiemment le nouveau Mesh plutôt que de célébrer en grandes pompes la sortie de Playing the angel.



Répondre à cet article

Albin Wagener





Il y a 83 contribution(s) au forum.

Depeche Mode : "Playing the angel"
(1/32) 19 juin 2013, par s
Depeche Mode : "Playing the angel"
(2/32) 21 décembre 2007, par The Bitch
Depeche Mode : "Playing the angel"
(3/32) 11 mai 2007, par DM girl
Depeche Mode : "Playing the angel"
(4/32) 9 mai 2007
Depeche Mode : "Playing the angel"
(5/32) 3 avril 2006
Depeche Mode : "Playing the angel"
(6/32) 29 mars 2006
Depeche Mode : "Playing the angel"
(7/32) 24 mars 2006, par R.T.
Depeche Mode : "Playing the angel"
(8/32) 22 février 2006, par Rykko
Depeche Mode : "Playing the angel"
(9/32) 5 décembre 2005
Depeche Mode : "Playing the angel"
(10/32) 30 octobre 2005, par Syl
Depeche Mode : "Playing the angel"
(11/32) 30 octobre 2005, par R.T.
Depeche Mode : "Playing the angel"
(12/32) 30 octobre 2005, par Syl
Depeche Mode : "Playing the angel"
(13/32) 28 octobre 2005, par alex
Depeche Mode : "Playing the angel"
(14/32) 28 octobre 2005, par Vinss
Depeche Mode : "Playing the angel"
(15/32) 20 octobre 2005, par davebee
Pourquoi revenir en arrière... ?
(16/32) 20 octobre 2005, par Patrick
Depeche Mode : "Playing the angel"
(17/32) 20 octobre 2005, par Meshant
Depeche Mode : "Playing the angel"
(18/32) 19 octobre 2005, par Ray
Depeche Mode : "Playing the angel"
(19/32) 19 octobre 2005, par ste
Depeche Mode : "Playing the angel"
(20/32) 16 octobre 2005, par Mousspepi
Depeche Mode : "Playing the angel"
(21/32) 15 octobre 2005, par Bongstuff
Depeche Mode : "Playing the angel"
(22/32) 15 octobre 2005, par Wuuf the bika
Depeche Mode : "Playing the angel"
(23/32) 14 octobre 2005
Depeche Mode : "Playing the angel"
(24/32) 14 octobre 2005, par dmtips
Depeche Mode : "Playing the angel"
(25/32) 14 octobre 2005, par Cartman
Depeche Mode : "Playing the angel"
(26/32) 14 octobre 2005
Depeche Mode : "Playing the angel"
(27/32) 14 octobre 2005
Depeche Mode : "Playing the angel"
(28/32) 14 octobre 2005, par D-Maniac
Depeche Mode : "Playing the angel"
(29/32) 13 octobre 2005, par jp
Depeche Mode : "Playing the angel"
(30/32) 13 octobre 2005, par Marc
Depeche Mode : "Playing the angel"
(31/32) 13 octobre 2005
Depeche Mode : "Playing the angel"
(32/32) 13 octobre 2005, par R.T.




Depeche Mode : "Playing the angel"

19 juin 2013, par s [retour au début des forums]

Je suis vraiment excité à ce sujet en raison de ce post. Il est vraiment étonnant et accrocheur. Auteur serait vraiment fabuleux.
cheap custom essay papers

[Répondre à ce message]

Depeche Mode : "Playing the angel"

21 décembre 2007, par The Bitch [retour au début des forums]
"Un baiser s’il vous plait"

Je ne vois vraiment pas ce que cet album a de noir ; Mon petit Albin...

[Répondre à ce message]

Depeche Mode : "Playing the angel"

11 mai 2007, par DM girl [retour au début des forums]

ce que vous avez dit à la fin de cet article m’a fait mal et m’a déçue !
Même si vous pensez que la musique de cet album laisse à désirer, il ne faut pas oublier la voix de Dave, qui est irremplassable !
J’ai assister à leur dernier concert, et je me suis pris une sacrée claque : même à 40 ans révolus, les membres du groupes sont toujours aussi dynamiques. Et d’ailleur on a vraiment l’impression qu’ils donneraient n’importe quoi pour ne pas quitter la scène !
De plus, comme vous l’avez dit, le groupe se réinvente à chaque album, autrement dit : esperont que vous trouverez leur prochain album plus à votre gout !

[Répondre à ce message]

Depeche Mode : "Playing the angel"

9 mai 2007 [retour au début des forums]

salut à tous ! merci pour l’article, la critique est un exercice périlleux et je trouve que tu t’en sors très bien. Ceci dit, je trouve cet album excellent, je l’écoute toujours autant ainsi que les précédents. Je suis peut-être une fan "pure et dur" ce qui déplaît à certains et qui n’ont d’autres choses à faire que de corriger les fautes d’orthographes : petit ! Enfin, j’ai lu tes articles sur simple minds, un autre groupe que j’affectionne, différent mais excellent : c’est ça la musique, on peut aimer des choses variées du moment où la musique est de qualité !!!!!!!!!!

[Répondre à ce message]

Depeche Mode : "Playing the angel"

3 avril 2006 [retour au début des forums]

je viens de lire ce que tu écris sur simple minds et sur le pied de les voir en live.
je ne demande qu’à te croire mais as-tu déjà assister à une prestation récente de DM ???

[Répondre à ce message]

    Depeche Mode : "Playing the angel"

    3 avril 2006, par Albin Wagener [retour au début des forums]


    Bien sûr, je les ai vus pour leur tournée Exciter Tour. C’était avant les Simple Minds en plus, et c’était à Bercy. Et j’avais été profondément déçu, j’avais trouvé tout ça mou. Cela dit, ça ne m’empêche pas d’acheter les remasterings collector ; mais peut-être que la tournée PTA est meilleure. Il parait que oui...

    [Répondre à ce message]

      Depeche Mode : "Playing the angel"

      3 avril 2006 [retour au début des forums]


      je les ai vus à Douai récemment et j’en sui sresté sur le cul
      ceci dit les gouts et les couleurs

      [Répondre à ce message]

      Depeche Mode : "Playing the angel"

      6 juin 2006, par Olivier T [retour au début des forums]


      Oui le mot est juste : la tournée Exciter c’était du DM "mou" , par le choix des morceaux trop calmes (parfois 4 ou 5 d’affillée)
      et aussi par le manque de pêche des nouveaux morceaux de 2001, le concert PTA au Galaxy d’Amnéville le 24 mars m’a par contre complètement remis les idées en place, leur meilleure prestation depuis mon 1er concert de DM en 1987 à Forest National, DM est loin de raccrocher que du contraire !

      [Répondre à ce message]

Depeche Mode : "Playing the angel"

29 mars 2006 [retour au début des forums]

une fois de plus critiquer pour critiquer ne donne rien de tangible !
Depeche Mode est un groupe de Rock qui crée et donne envie d’aller les voir en concert où ce qu’ils donnent au public et ce que le public leur rend rend est tout simplement monstreux.

Je ne suis pas assez expert pour savoir si tel truc ou tel truc a déjà été composé par un obscur groupe de bouseux teutons et sincèrement je m’en fiche.

[Répondre à ce message]

Depeche Mode : "Playing the angel"

24 mars 2006, par R.T. [retour au début des forums]

Rien à voir avec l’album mais bien avec Depeche Mode. Mon amie est une grande fan du groupe (que j’aime d’ailleurs de plus en plus grâce à elle). Elle possède les albums "Playing the angel, Exiter, Ultra, Songs of faith and devotion, Violator, Mussic for the masses et Black celebration". Pour son cadeau d’anniversaire, je suis allé chez un disquaire pour lui demander conseil, il m’a dit en gros qu’elle avait les meilleurs albums. Je lui ai finalement acheté le coffret 1981-2004 remixes. Mais j’aimerais savoir si tous les autres albums de DM valent le coup et si il y en a vraiment à éviter. Je pense être sur le bon site pour un conseil avisé.
Merci d’avance.

[Répondre à ce message]

    Depeche Mode : "Playing the angel"

    29 mars 2006 [retour au début des forums]


    toi qui critique les autres c’est "music" et pas "mussic"
    je sais c’est futile
    mais comme tu cherches, tu trouves

    A part ça ta compagne a le meilleur, le reste est un peu en dedans et de toute façon à l’intérieur de chaque album il y a des perles et des morceaux nettement moins interessants ; il faut trier

    [Répondre à ce message]

    Depeche Mode : "Playing the angel"

    6 juin 2006, par Olivier T [retour au début des forums]


    Salut,
    tous les albums de DM valent la peine car ils ont tous une ambiance différente :
    1981 Speak & Spell : electro-pop fraîche et énergique
    1982 A Broken Frame : electro pop plus mélodique et sentimentaliste
    1983 Construction Time Again : electro pop politique et expérimentaliste
    1984 Some Great Reward : electro pop bodysée, industrielle et blasphématoire !
    Non vraiment même le moindre single 2 titres (faces B inédites depuis 1981, un record et un cadeau aux fans)
    vaut 100x plus que le prix qu’il coûte en magasin, crois-en un fan de la première heure possédant tout sur
    son sujet !
    A+,
    Olivier

    [Répondre à ce message]

Depeche Mode : "Playing the angel"

22 février 2006, par Rykko [retour au début des forums]

C’est quoi l’idée de comparer Depeche Mode à d’obscurs suiveurs Teutons inconnus à l’ouest du Rhin et encore moins au Québec ? On les trouve où leurs disques, à l’Armée du salut ?
Bien que DM n’ait jamais sorti un seul album qui soit vraiment cohérent du début à la fin, ils ont créé un univers sonore (merci Wilder) et littéraire totalement personnel. Depuis le début, les maîtres ce sont eux, et ils n’auront jamais que des imitateurs, même doués...
Un fan de Montréal.

[Répondre à ce message]

    Depeche Mode : "Playing the angel"

    22 février 2006, par Albin Wagener [retour au début des forums]


    Si tu es de Montréal, je te suggère d’aller faire un tour au HMV de la rue Sainte-Catherine, tu risques de pouvoir trouver et commander quelques albums de ces "obscurs suiveurs teutons". Ces "suiveurs" qui ont pourtant créé un univers sonore propre tournent en général dans les Pays de l’Est de l’Europe, et fonctionnent bien en Espagne, en Italie et en Grèce. Il n’y a que la France et la Grande-Bretagne qui les ignorent, ici.

    Ils ont créé un univers sonore, comme tu dis, grâce à Wilder. Or Wilder n’est plus là.

    [Répondre à ce message]

    Depeche Mode : "Playing the angel"

    21 décembre 2007, par The Bitch [retour au début des forums]


    Le Québec n’est pas le centre du monde, Jean-Claude.

    [Répondre à ce message]

Depeche Mode : "Playing the angel"

5 décembre 2005 [retour au début des forums]

c’est de la merde et ça l’a toujours été

pas besoin d’une tartine aussi stérile pour s’en rendre compte, il suffit d’avoir des oreilles et un minimum de musicalité

[Répondre à ce message]

    Depeche Mode : "Playing the angel"

    15 décembre 2005 [retour au début des forums]


    ce genre de critique (celle du 5 décembre) démontre l’intelligence supérieure de certaines personnes, perso, je n’irais jamais chercher des aticles et des critiques sur un groupe que je n’aime pas, je vois franchement pas l’intérêt, mais toi, tu dis que ça a toujours été de la merde, je comprends pas alors l’intérêt que tu portes à l’album et au temps que tu passes sur le net pour marquer un commentaire pareil....champion du monde !!!

    [Répondre à ce message]

      Depeche Mode : "Playing the angel"

      15 décembre 2005 [retour au début des forums]


      c’est simple : prévenir les gens de la daube dans laquelle ils pourraient s’engager s’ils en venaient à faire confiance au rédacteur de cet article.

      [Répondre à ce message]

    Depeche Mode : "Playing the angel"

    17 décembre 2005 [retour au début des forums]


    Ce que tu n’as certainement pas..........de la musicalité !
    Mot à la mode depuis la StarAc.......... !

    [Répondre à ce message]

    Depeche Mode : "Playing the angel"

    31 mars 2006 [retour au début des forums]


    t’as raison c’est de la merde, qu’est que je suis con
    je suis en train d’écouter (regarder) le dvd one night in Paris et je prends un pied !!!
    essaie de regarder "never let me down again" sur cette galette et peut etre tu comprendras ce qu’est le r’n’r
    sinon sache alors que ton jugement tu peux t’asseoir dessus

    [Répondre à ce message]

Depeche Mode : "Playing the angel"

30 octobre 2005, par Syl [retour au début des forums]

Cher R.T, le mot "fan" serait-il péjauratif, car en te lisant, j’ai bien peur que oui et ça c’est franchement "chiant"

[Répondre à ce message]

    Depeche Mode : "Playing the angel"

    30 octobre 2005, par R.T. [retour au début des forums]


    En effet, le fan pur et dur, celui qui refuse la critique, celui qui croit detenir toute vérité sur son groupe fétiche, me fait gerber ! Je l’emploie souvent au sens péjoratif !

    Le fan sympa avec qui on peut discuter de tout et de rien me plaît beaucoup plus, mais je parle plus d’amateur alors que de fan !

    [Répondre à ce message]

Depeche Mode : "Playing the angel"

30 octobre 2005, par R.T. [retour au début des forums]

Bof et rebof ! J’avais décidé de lui donner une seconde chance à ce pauvre album ! Avec toutes les critiques élogieuses entendues un peu partout, je me suis dit qu’il fallait retenter le coup. Mais qu’est-ce que c’est chiant ! Elles se trouvent où les mélodies somptueuses dont les fans (qui écrivent mieux que ceux des Rasmus certes, mais qui sont bien fans quand mêmes soit dit en passant) nous rebattent les oreilles. Ce n’est pas un mauvais album, non, je le qualifierais plutôt de gentillet, limite sympathique. Moyen dans la mélodie, moyen dans la voix, moyen dans tout. C’est d’un ennuie !

[Répondre à ce message]

Depeche Mode : "Playing the angel"

30 octobre 2005, par Syl [retour au début des forums]

Merci Albin pour cet article, qui est somme toute bien écrit, mais qui n’est pas à mon gout, car DM restera DM, j’ai bien noté qu’il y à d’autres groupes avec des années de carriéres derriére eux, mais ou est l’équivalant en vente d’album, ont-ils fait les memes tournées, le meme investissement personnel pour en arrivé là, je ne le penses pas, donc ils ne méritent surment pas de dépasser DM, ils sont peut-etre trés bons, mais, c’est bien connu, qu’il ne suffit pas d’etre talentueux pour réussir, c’est une alchimie qui prend ou qui ne prend pas, pour DM, ça fait depuis 1981 que l’effet magique à pris, c’est pas aujourd’hui, parce que tu veux avoir une critique "objective" que DM va perdre ces titres de noblesse et justement pas maintemant avec la sortie de leur dernier et magnifique opus, comme le dit quelqu’un plus haut, DM fait du DM et c’est ce que l’on attend d’eux avec une pincé de surprise et pour feter ça je vais me faire un petit "Lilian", car vous l’aurez compris je suis fan depuis 25 ans et de ce fait, je ne suis pas objective, tout comme toi Albin, car j’ai bien capté que tu faisais partis de la trés grande famille de fans de DM, mais que tu t’es éfforcé à faire ton boulot de journaliste, dommage je n’y ai pas cru 1 seconde. Bisss à toi et sans rancune ;-)

[Répondre à ce message]

Depeche Mode : "Playing the angel"

28 octobre 2005, par alex [retour au début des forums]
depeche mode playing the angel

Votre critique tres cher et respectable M. WAGENER a plusieurs mérites et plusieurs defauts. Vous avez l intelligence de ne pas tomber dans le delire fan clun (avant meme d avoir ecoute c est trop genial) , vous savez dire ce que vous aimez ou n’aimez pas et pourquoi. Votre jeu des comparaisons demontre de toute evidence une grande connaissance de la scene electro , un veritable amour de la musique et une reflexion approfondie et bien construite. Grace a vous j ai decouvert wolfsheim et melotron que je ne conaissais pas et j avoue que je me suis pris une grande claque dans la g..... tellement c est bien.
Cependant le fait que vous ayez avoué avoir décroché après violator m’a mis la puce à l’oreille et me fait dire que peut-être vous auriez dû laissé votre place pour la critique de cet album. Visiblement vous faites partie de ces gens qui n’avaient pas admis le virage de depeche mode de 1993.Je parle bien evidemment de SOFD ET plus tard des albums sans Sa majesté M. ALAN WILDER(aucune ironie je le pense).Depeche mode après leur collaboration avec m.Vince Clark n ont pas fait de new wave, sofd n est pas un album rock et playing the angel n est pas de l electro pop c est juste du depeche mode . Ils ont mis en place leru propre genre , un grand mixer qomme disait recemment martin gore. Après volator depeche mode n avait pas d autres choix que de se renouveller tant pour leur propre motivation artistique que pour eviter de faire forcement moins bien que violator. La musique de depeche mode garde sa valeur et son interet que ce soit du synthé de la guitare ou des chants acapella. Alors oui evidemment le départ d alan wilder leur a objectivement fait du tort , oui exciter a été decevant et oui playing the angel est parfois un peu trop lisse pour etre totalement honnete. Martin gore l as dit ils ont fait des morceaux pour que les fans ne les oublient pas et c est vrai qu ils font ce que l on a envie d entendre a defaut de vraiment innover. Cependant des titres aussi glacials que nothing’s impossible nous laisse une belle esperance de veritables chefs d oeuvre a venir de plus ils ont retrouvé du rythme . Ce que j espère c est que le prochain album soit vraiment different tout comme sofd l’était de violator. c est parce que je respecte votre travail m.albin que je me permets de vous répondre.Continuez de faire d aussi bons textes.

[Répondre à ce message]

Depeche Mode : "Playing the angel"

28 octobre 2005, par Vinss [retour au début des forums]

trêve de blablabla, j’adore DM depuis 1981 et pour moi c’est un vrai revival que cet album, j’ai retrouvé des sonorités et des ambiances de Broken Frame, Construction, Celebration, Masses... bref, que du bon, d’ailleurs j’y retourne le fan de DM qui est en moi vient de ressusciter !! :)

[Répondre à ce message]

Depeche Mode : "Playing the angel"

20 octobre 2005, par davebee [retour au début des forums]

j’avais peur , il est vrai (même si je suis fan depuis 17 ans) d’être déçu, car depuis violator et ultra, les "bons" morceaux se faisaient rares. Parfois pour écouter tout un album il fallait vraiement être fan. Ici , l’on retrouve une sonorité qui passe bien dans l’oreille, une espèce de déjà entendu mais en phase avec l’époque. Merci à Depeche Mode pour ce bon travail et d’être resté fidèle à votre image, vos racines,...voir vos débuts, mais en plus adaptés (ce qui n’est pas le cas de tous les groupes, là je vise U2...cela devient du n’importe quoi, une machine à faire des sous........).

Dave

[Répondre à ce message]

Pourquoi revenir en arrière... ?

20 octobre 2005, par Patrick [retour au début des forums]

Je comprends très bien ton approche Albin. Je suis moi-même critique et je tombe parfois dans le jeu des comparaisons. Le temps file, les choses changent et les rythmes évoluent. Cependant, je ne crois pas que revenir à ce que DM a fait avant et le juxtaposer sur PTA soit la bonne démarche. C’est certes un album pour les fans... certains titres, comme John ou Suffer ont un potentiel de discothèque, mais le reste est diablement obscur. Du vrai DM de la trempe de Ultra et son Love Thieves (oups, une comparaison !) ou de Black Celebration.

Apprécions-le comme il est, comme s’il n’avait jamais eu de grands frères. PTA est le meilleur album de DM à mon avis et, surprise, la meilleure performance de Fletch... oui, oui, vous ne rêvez pas mes amis. Enfin, il sort de l’ombre, ce bougre qu’on oublie parce qu’il ne tape que des mains en concert, pour remplacer ce Wilder que vous pleurez tant. Où était-il quand Ultra est sorti ? Le trio n’a pas besoin de lui. Ils sont amplement capables de jouer avec les anges seuls.

DM est l’aval et l’amont du synth-pop. De par leurs lointains débuts, ils ont le statut de patriarche et, comme tout meneur (dites-le à Lance Armstrong), il est ardu de s’échapper quand la concurrence pousse derrière. Pensez-y deux secondes : ils ont réussi (non sans accrocs) à se maintenir malgré l’évolution technologique, malgré les innovations dont les jeunes groupes ont pu bénéficier. Maintenant, les papas ont puisé dans le coffre à jouets de leurs enfants pour s’amuser avec eux. Ils demeurent sur le trône, mais ils ont des sujets très talentueux. Et tant qu’à y être, les nouvelles star du synth-pop ne seraient peut-être pas si bons aujourd’hui si DM avait arrêté de jouer après la crise de Dave.

Le problème aujourd’hui, c’est que le génie est éphémère et que la mémoire flanche lorsque la poudre gagne les yeux. Cher Albin, bravo pour l’exercice et pour ta description de l’album (pour laquelle je consens à 100%, sauf pour la place donnée à Precious). Essaie juste de ne pas trop comparer le père et le fils.. ils font partie de la même famille. L’un a simplement plus de rides que l’autre...

[Répondre à ce message]

Depeche Mode : "Playing the angel"

20 octobre 2005, par Meshant [retour au début des forums]

En tant que grand fan de DM, j’ai suivi le développement des groupes dont tu parles dans l’article.
Il y a énormément de très mauvais clones pathétiques de Depeche Mode et ceux-là n’en font effectivement pas partie.
Mesh est un groupe extraordinaire et notamment l’album "The point at which it falls apart", une vraie perle digne
de Violator.
Le bémol à ton article est que tu oublies un atout majeur de DM, la voix, souvent très moyenne dans les DM-likes (Wolfsheim,...). Je dirais que c’est plus ton article qui vient trop tard que Playing the Angel. Ton article avait sa place lors de la sortie d’Exciter (seul album non génial de DM selon moi) où clairement les bons élèves étaient au-dessus des maîtres. Avec Playing the Angel, DM vient de remettre selon moi les compteurs à zéro parce que l’inventivité qui s’y trouve rouvre de nouvelles portes. John The Revelator est très original (pas de plagiat selon moi et j’en écoute de la synthpop) et The Darkest Star est tout simplement inégalable...

[Répondre à ce message]

Depeche Mode : "Playing the angel"

19 octobre 2005, par Ray  [retour au début des forums]

Selon moi, la seule question acceptable est "Est-ce que le morceau est bon ou pas ?". S’il est bon, il le restera. L’arrangement c’est l’habillage ... Un bon exemple c’est Burt Bacharach ...
Mais toi t’es pas bon c’est sûr !... que ce soit en jeans-baskets ou en costume 3 pièces ...

[Répondre à ce message]

Depeche Mode : "Playing the angel"

19 octobre 2005, par ste [retour au début des forums]

Bravo pour cet article et cette vision très intéressante !
J’écoute DM depuis 22 ans, de facon très assidue et aujourd’hui je suis très heureux de ce nouvel album. Peut etre d’un point de vue "technique" on fait ponctuellement mieux mais n’est pas DM qui veut. Je trouve cet album très bon parce qu’il a une "ame" ce qui (à part peut etre Ultra ?) n’était pas arrivé depuis bien longtemps. Je pense que c’est Gahan qui a apporté ce souffle nouveau avec 3 superbes chansons et j’ai l’impression que cet album ouvre une nouvelle ère DM. Par contre je trouve que Wilder manque toujours mais va bien falloir s’y habituer !
Pour ce qui est de Precious, je n’ai pas la meme vision. On se demande d’ailleurs ce qu’il vient faire dans l’album. Ca me fait penser à une sorte de coucours technique que s’impose Gore, catégorie tube. Sauf que pour une fois c’est très réussi, c’est DM 2005 qui fait du DM 1990 et je pense qu’ils n’ont besoin de personne pour ca.
Bref, pour moi que du bon et ca laisse augurer une belle tournée (nothing s impossible live, j’attend ca !)

[Répondre à ce message]

Depeche Mode : "Playing the angel"

16 octobre 2005, par Mousspepi [retour au début des forums]

Et bien, il me semble que c’est un peu toujours la même chose... Le critique qui, en donnant son avis subjectif, heurte des fans aveuglés par leur amour pour un groupe.

Je ne connais pas tous les groupes qui copient Depeche Mode, que ce soit en Allemagne ou en Papouasie, mais je peux concevoir que des petits jeunes peuvent être bien plus créatifs en terme d’électro que Depeche Mode. Ce n’est pas important.

La réussite de Depeche Mode depuis 25 ans est le résultat d’un ensemble de points (la voix et la classe de Dave, la voix et l’écriture de Martin, les synthés de Alan à une époque, le fait d’avoir été parmis les premiers à proposer ce style, les ennuis personnels, l’aptitude à réinventer quelque chose à chaque fois, un atrait pour la photographie et l’esthétisme...).

J’avais 14 ans quand j’ai découvert Violator et ensuite, j’ai passé mon adolescence à acheter tout ce qui concernait DM, à aller à tous les concerts, à ne parler plus que de ça, à apprendre à jouer de laguitare et du synthe avec eux... Puis j’ai été relativement déçu des albums postérieurs à l’overdose de Dave. Ultra bof bof, Exciter ça peut aller... Et même si à chaque sortie j’ai quand même eu le culot de dire que les albums étaient excellents, je ressens quelque chose de différent à l’écoute de Playing the angel...

J’ai moi-même evolué et à bientôt 30 ans, je préfère la scène rock belge actuelle et ce genre de choses. Je suis bien plus attiré par les ambiances noires et qui prennent aux tripes. Et bien ! C’est la première fois que j’apprécie vraiment l’apport de la guitare dans les nouvelles chansons de DM, mêlée à des ambiances noires appuyées par la voix phénoménale de Dave Gahan.

Première écoute de l’abum : les 5 premières chansons déchirent leur mère et on regarde avec une lueur d’impatience les places CAT 1 qu’on a dans son armoire pour le concert à Anvers...

Ecoutes suivantes : découverte des chansons de la deuxième moitié de l’album... Et la je suis sur le cul ! Elles sont phénoménales !

Un grand bravo pour la chanson The Darkest Star... J’ai toujours adoré les dernières chansons de chaque album, elles sont souvent fantastiques. Rappelez-vous de Higher Love ou de Clean.

En résumé : si vous aimez dm, vous ne serez pas déçu ; si vous n’aimez pas dm, écoutez-le quand même et faites vous un avis !!

[Répondre à ce message]

Depeche Mode : "Playing the angel"

15 octobre 2005, par Bongstuff [retour au début des forums]

Je connais quelques uns des ces groupes "élèves" et je dois dire que si certains de leurs morceaux sont plaisants, n’est pas Martin Gore et Dave Gahan qui veut. La pluspart du temps, c’est même en dessous de tout.
Evidemment, il y-a un côté snob assez recherché à démolir un groupe comme Depeche Mode. Je peux comprendre, une petite faiblesse...

[Répondre à ce message]

Depeche Mode : "Playing the angel"

15 octobre 2005, par Wuuf the bika [retour au début des forums]
Ca dégénère

Et mais t fou toi ou koi a mon avis mon vieux ta du boire un coup de tro nan ?ks ke ta dit là ke DM ils sont dépassés mais ta ke ça a foutre toi pauv’ con va travailler au lieu de rester ss rien foutre et detre jalou et surtout parcke Dave a une + belle gueule ke toi et ki stape des filles ki sont bcp + 1000 belles ke lé thons ke tu te tapes aahh nimporte koi !
va te coucher DM c les best de tt les best ,c les best chanteur et dit moi pk ossi si ils sont risibles il ont vendu des millions dalbum ds le monde ?
hein et pkoi ke Bercy a été blindé + de place pour y assister ? ? ?hein pauv’ con va sale biète de merde et pi moi je temmerde et DM ossi ! connard va enculer ton salle boche de minerve bah sale boche va te laver va...une fan ki te deteste !

Ca devait finir par arriver ce genre de message ici....

Wouf Wouf,

[Répondre à ce message]

Depeche Mode : "Playing the angel"

14 octobre 2005 [retour au début des forums]

« Song of Faith and Devotion » et « Playing the Angel » ont un point commun. Ils ont été (ou sont encore à l’heure ou j’écris ces lignes) les albums les plus attendus de la carrière du groupe de Basildon. Mais les raisons de cette attente sont pour le moins contradictoires.
SOFAD, sorti en 1993, était particulièrement attendu parce qu’il faisait suite à l’incroyable Violator, un chef d’œuvre absolu (1 titre sur 2 est un hit imparable, 10 millions d’albums vendus, des stades pleins à craquer partout dans le monde) et ressemblait donc à un défi majeur pour le groupe. A l’inverse, « Playing The Angel », lui, fait suite à Exciter, l’album produit par Mark Bell sorti en 2001, considéré par tous les fans comme l’album le moins bon de DM et qui ne s’est écoulé qu’à 2 millions d’exemplaires malgré une tournée mondiale réussie. Si l’on ajoute à ça qu’entre temps le chanteur charismatique Dave Gahan a commencé à voler de ses propres ailes avec « Paper Monster » il y a 2 ans et revendiquait du fait un droit d’écriture dans une entité jusqu’ici entièrement vampirisée par Martin Gore, la sortie de ce 11ième album était lui aussi un joli défi.

« Playing The Angel » est un très bon album. Une sorte de mix des principales périodes du groupe, allant de la techno pop industrielle des débuts jusqu’à l’électro minimalistes des 2 précédents albums en passant par la voie Rock des années 90. Et c’est d’ailleurs ce joyeux mélange qui rend PTA si puissant, si cohérent et, même s’il constitue sans aucun doute l’album le plus sombre depuis 15 ans (en complète opposition avec le single trop lisse pour être honnête « Precious »), le plus à même de permettre au groupe de retrouver les faveurs du très grand public.
Et, une fois n’est pas coutume, le principal responsable de cette résurrection du groupe n’est pas celui qui l’a porté à bout de bras depuis le début (Gore) mais bien Dave Gahan, le chanteur revenu de la mort (au propre comme au figuré). Fort de son expérience solo réussie, il compose 3 titres de ce nouvel album. « Suffer Well », tout d’abord, chanson pop rock hyper carrée dominée par une guitare menaçante digne de The Cure et un tempo assez enlevé pour en faire un hit potentiel. « I want it all » ensuite, l’un des morceaux les plus lents de l’album, très atmosphérique, sans véritable rythmique mais qui au long de ses 6 minutes, distille une légèreté trompeuse, où Dave Gahan évoque avec une certaine sincérité son attirance pour ce qui ne va pas (ce qui est paradoxal pour un homme qui a tout). Le morceau se terminant par un instrumental tourmenté et tarabiscoté renvoyant directement aux essais de Violator. « Nothing Impossible » enfin, morceau très inquiétant où là encore la rythmique carrée vient se juxtaposer avec la voix étrangement métallique de Gahan. C’est noir, sombre, opaque mais dieu que c’est beau.

Mais le tour de force de Gahan n’est pas seulement d’être à l’origine de bonnes chansons, il est aussi d’avoir su créer une nouvelle émulation au sein du groupe. Un peu fainéant depuis ULTRA en 1997, Martin Gore s’est ici rattrapé tant dans le volume de chansons produites (en plus de l’album, 3 inédits (chantés) sont dans les réserves dont l’excellent « Free » sur le single de PRECIOUS) que dans leur qualité. Jugez plutôt : « A pain that I’m used to » est agressif et rappelle les belles heures de « I Feel You » et constitue la parfaite ouverture pour l’album, « John The Revelator », suppliée par un Gahan en transe est un morceau incroyablement rock, « The Sinner In me », l’un des meilleurs titres de DM, sorte de trip hop venu de l’enfer pendant lequel Gahan joue au serpent, l’ultra rétro « Lillian » issue de la période « Speak and Spell » possède ce doux parfum de Vintage qui lui confère un supplément d’âme, sans parler de « The Darkest Star », l’étonnant morceau de 7 minutes qui conclut l’album. Un titre à la fois envoûtant et déstabilisant et qui ne repose que sur le talent inimitable de Dave Gahan.
Alors certes, mes 2 morceaux chantés par Gore sont un peu en dessous du reste (même si la refrain de « Macrovision » est vraiment réussi), certes la version US du single « Precious » est bien mieux produite que celle de l’album et « Introspectre », l’instrumental du CD, n’est pas vraiment utile, mais le plaisir est tel que tout cela passe sans mal.

Depeche Mode est bel et bien de retour. Ben Hillier (Blur, Doves...) a non seulement produit un album quasi parfait mais il a surtout réussi à créer un osmose au sein du groupe, osmose qu’on ne s’attendait plus à trouver chez les anglais. Car à l’image de Dave Gahan faisant les backing vocals sur les titres chantés par Martin Gore, quel plaisir d’entendre Martin Gore chanter lui même en soutien de Dave Gahan sur les titres composés par ce dernier ! Et comme le dit Gahan, « c’est la première fois depuis les années 80 que je suis certain qu’il y aura un prochain album de DM ». Hé bien c’est la première fois depuis longtemps qu’on a autant envie que ce soit vrai !!!

[Répondre à ce message]

    Depeche Mode : "Playing the angel"

    21 octobre 2005, par Defigurator [retour au début des forums]


    Je ne sais pas qui est l’auteur de ce post mais c’est bien la meilleure analyse de PTA qu’on puisse lire ici.

    Je rajouterais une chose pour les hésitants : achetez la version limitée avec l’intégrale de l’album en 5.1 (à condition bien sûr d’avoir un système home cinéma). Calez-vous dans votre fauteuil ou votre canapé, un verre à la main et une clope dans l’autre, et réécoutez A pain that I’m used to ou Darkest Star. Et vous comprendrez le génie de ce groupe, qui en plus de posséder la voix du siècle (Dave) et l’inspiration du ciel (les mélodies de Martin) a cette capacité à s’entourer des meilleurs prod.

    Ce disque est pour moi le meilleur depuis Violator et quand la voix de Dave Gahan s’envole sur le final de Darkest Star ("Stay as you are ...) j’en ai les larmes aux yeux. A plus de 40 balais (ce que j’ai moi-même) ils vont encore donner de grandes et belles leçons à tous ces groupes crypto-synthétiques qui, s’ils étaient si extraordinaire que ça, vendraient des tombereaux d’albums, à l’instar de leurs soi-disants maîtres. Etre élève se mérite.

    Un fan français de la première heure.

    [Répondre à ce message]

Depeche Mode : "Playing the angel"

14 octobre 2005, par dmtips [retour au début des forums]
http://users.skynet.be/dmtips/

comment ce fait-il que meme un article sur depeche mode engendre des réactions de ce type....

mais on s’en fout s’y vous aimez ou pas !!!

Le tout c’est d’avoir une critique constructive qui va avec comme Mr Albin l’a fait ici

Moi personellement, je trouve que cet article est très bon. Meme si je ne suis pas du même avis, ce n’est pas pour cela que l’auteur a tort !
Arretez de vous chamailler et surtout de titiller une personne donnant son avis en lui contre-argumentant son message...il n’y a rien de plus énervant et casser l’autre ne donne pas plus de pertinence.
Merci d’avance

[Répondre à ce message]

    Depeche Mode : "Playing the angel"

    14 octobre 2005, par Cartman [retour au début des forums]


    "mais on s’en fout s’y vous aimez ou pas !!!"

    Tout comme on se fout que le scribouillard attend le prochain Mesh avec impatience, tout comme on pourrait se foutre de tout... C’est bien ça le probleme de la musique actuellement, tout le monde se fout de tout. Et on laisse donc des pauvres post ados n’ayant rien a voir avec le rock dire tout et n’importe quoi sous couvert de la liberté d’expression sur internet ! Tu peut t’en foutre , petit, pas moi.

    [Répondre à ce message]

Depeche Mode : "Playing the angel"

14 octobre 2005, par Cartman [retour au début des forums]

En réponse a la dernière partie de l’article, l’élément essentiel qui fait que depeche mode joue dans la cours des grands contrairements aux autres que vous citez, c’est qu’il écrivent de vraies chansons. Pas seulement des titres electro-dark-symphoniques-goths ou je ne sais quoi. C’est pour celà que tout les groupes dont vous parlez resteront dans la 3ème division de la musique électronique, à moins qu’on leur paye un piano ou une guitare et qu’ils apprenent a passer un mi et un la avant de faire mumuse avec le matos moderne ! DM s’inscrit dans une lignée pop, electronique certe, mais leurs morceaux tiennent la route avec un simple piano, ce qui est et restera la marque des grands.

[Répondre à ce message]

    Depeche Mode : "Playing the angel"

    14 octobre 2005, par Albin Wagener [retour au début des forums]


    voilà, encore une fois, une réaction typique de fan.

    sans vouloir faire de la publicité, je vous conseille fortement d’écouter White lies des Deine Lakaien, Sensor de Camouflage, The point at which it falls apart de Mesh et Monosex de De/Vision. après, nous pourrons reparler de vos tristes critiques infondées.

    [Répondre à ce message]

      Depeche Mode : "Playing the angel"

      14 octobre 2005, par Cartman [retour au début des forums]


      Je ne parle généralement que de choses que je connais, sinon, je me tait ! J’ai même supporté un concert entier de de/vision... Je persiste et signe : C’EST DE LA MERDE. Encore (de votre part) une réaction typique de fan, pas de journaliste. Relisez vous avant de poster, et réflechissez au lieu de vous emporter. Les gens qui ne sont pas d’accord avec vous ne sont pas "que" des cons.
      Et si de/vision ne sera jamais depeche mode, vous ne serez jamais Lester Bangs.
      Voilà, les insultes ont fusé, on a vachement fait avancer le débat...

      [Répondre à ce message]

Depeche Mode : "Playing the angel"

14 octobre 2005 [retour au début des forums]

C’est vrai que SUffer Well en particulier rappelle les notwist.

Mais le commentaire "de façon presque honteuse.." est exagéré !
Si Albin Wagener était un chat, il réclamerait whiskas...

A part ca, bon album et bonne critique.

[Répondre à ce message]

Depeche Mode : "Playing the angel"

14 octobre 2005 [retour au début des forums]

Je ne comprends pas votre article....je ne sais trop quoi en penser....votre style me rapelle étrangement celui de Rock&Folk que je ne lis plus depuis quelques années..."écrire pour rien dire"...mais bon c’est votre droit et votre choix.....se sera ma dernière visite sur votre site...vous avez perdu 1 Lecteur......quand à Playing The Angel de DM....par contre a gagné 1 AUDITEUR assidu !

Je ne vous salut plus !

stephan de Montpellier

[Répondre à ce message]

Depeche Mode : "Playing the angel"

14 octobre 2005, par D-Maniac [retour au début des forums]

J’espère que cet article incitera certains de Depeche Mode à s’ouvrir à d’autres groupes (et pas seulement Indochine et Placebo !). C’est vrai qu’ils sont nombreux à faire « du DM », surtout en Allemagne, depuis pas mal d’années... Wolfsheim, Camouflage, Click Click, Mesh, And One, Assemblage 23, Covenant, Apoptygma Berzerk (qui a même repris Enjoy the silence), Fischerspooner,... Je conseille aussi Zeromancer et leur album "Eurotrash", c’est un sommet de l’électro-rock à la DM et ça date déjà de 2001 ou 2002...

[Répondre à ce message]

Depeche Mode : "Playing the angel"

13 octobre 2005, par jp [retour au début des forums]

Je n’ai pas encore écouté l’album, mais me demande pourquoi vous lui décernez le titre d’album du mois s’il vous a quand même un peu décu et qu’il n’est pas difficile de trouver mieux ailleurs ?

[Répondre à ce message]

Depeche Mode : "Playing the angel"

13 octobre 2005, par Marc [retour au début des forums]

J’ai pourtant essayé de rentrer dedans et je l’ai écouté tous les jours un peu, pensant que ça allait rentrer, mais non. A part deux ou trois titres sympas, je suis loin d’apprécier et je regrette l’époque Black celebration, Ultra et violator :(

[Répondre à ce message]

    Depeche Mode : "Playing the angel"

    13 octobre 2005 [retour au début des forums]


    Il est amusant de constater qu’Ultra, que presque tous les fans de DM ont dit détester à sa sortie, est aujourd’hui très souvent cité comme une référence...

    [Répondre à ce message]

Depeche Mode : "Playing the angel"

13 octobre 2005 [retour au début des forums]

marrant cet article, ça part comme une éloge, puis ça se termine comme la critique d’un flop du mois !

[Répondre à ce message]

Depeche Mode : "Playing the angel"

13 octobre 2005, par R.T. [retour au début des forums]

Je ne suis pas fan de Depeche Mode (je ne connais que Music for the masses et Violator). J’ai écouté cet album sans à prioris positifs ou négatifs, j’étais même assez enclin à l’apprécier avec ce que j’avais pu entendre à droite et à gauche comme critiques. Déception. Rien. Aucune originalité. Pour résumé, j’ai l’impression d’avoir déjà entendu ce disque des dizaines de fois. Un truc mou du genou oublié sitôt après l’avoir écouté. Désolé, j’aurais aimé pouvoir l’aimer.

[Répondre à ce message]

    Depeche Mode : "Playing the angel"

    13 octobre 2005 [retour au début des forums]


    Et bien moi, je l’aime cet album........et ne demander pas à DEPECHE MODE de faire autre chose que du DEPECHE MODE.........ils le font bien, même très bien !
    Cet album est bien plus puissant que Exciter..........la suite de Ultra !
    En 1985, en 1990, en 1995 et même en 2000, il y avait des "concurrents" pour DM.........mais existent ils encore à ce jour ?
    DM est devenu une légende des fans d’electro mais aussi de pop et de rock..........ils ont traversé 25 années et sont toujours là à remplir des salles...........et pas seulement avec les petites midinettes de Gahan ( qui auraient maintenant.....35/40 ans !!!!plus vraiment des midinettes Dave ???), ils se sont renouvellés en gardant TOUJOURS LA PATTE DM, d’autres groupes de la même époque ne peuvent pas en dire autant (U2.....en est un bel exemple !)

    Du bon , très bon DM je disais, la critique par contre est encore une fois un peu en queue de boudin,....j’aime, j’aime pas, je sais plus trop...........si j’aime en fait en fin de critique !Ecoutez- le et faites vous votre avis.....si simple !

    [Répondre à ce message]

      Depeche Mode : "Playing the angel"

      13 octobre 2005, par Albin Wagener [retour au début des forums]


      les vieux concurrents de DM, il n’y en a plus, ou pas sur le même plan.

      par contre, les nouveaux concurrents de DM que j’ai cités sont bel et bien présents, et nettement un cran au-dessus de ce Playing the angel, croyez-moi. je vous retourne votre argument : écoutez-les et faites-vous votre avis.

      [Répondre à ce message]

        Depeche Mode : "Playing the angel"

        13 octobre 2005 [retour au début des forums]


        va te recoucher, Albin, tu es une bien belle imposture !

        [Répondre à ce message]

        Depeche Mode : "Playing the angel"

        13 octobre 2005 [retour au début des forums]


        Concurrents !!!! Tu te crois aux victoires de la musique ?
        J’écoute un échantillonnage de "concurrents". C’est bien, mais la densité de DM n’est pas au rendez-vous.
        Ils font de la bonne musique, ça manque de vécu et d’âme...

        [Répondre à ce message]

          Depeche Mode : "Playing the angel"

          13 octobre 2005, par Albin Wagener [retour au début des forums]


          pour ce qui est du vécu et de l’âme, je pense que les groupes que j’ai cités peuvent se targuer de l’avoir :
          - Camouflage a commencé sa carrière en 1985.
          - Deine Lakaien a commencé sa carrière en 1986.
          - 1987 pour Wolfsheim.
          - 1989 pour De/Vision.

          Ce ne sont donc pas de nouveaux petits groupes anodins qui ont été sortis d’un chapeau un beau jour d’automne 1999....

          [Répondre à ce message]

            Depeche Mode : "Playing the angel"

            14 octobre 2005 [retour au début des forums]


            et avec quelle notoriété................. ?

            Ils sont TOUS quasi inconnu et avec combien d’albums à leur actif ????????????

            [Répondre à ce message]

              Depeche Mode : "Playing the angel"

              14 octobre 2005 [retour au début des forums]


              Ohlàlà... Dis-moi, toi, tu écoutes ce style de musique, le reste du temps, ou tu n’écoutes que du DM tous les quatre ans ? Parce que là, dire que ces groupes sont quasi inconnus, c’est le genre de phrase qu’on s’attendrait à entendre de la part d’un auditeur de musique moyen, mais si on s’intéresse un minimum à la scène dont fait partie DM, on est forcé de connaître ces groupes - qui ont tous sortis plus ou moins dix albums dans leur carrière... Si on devait ne se mettre que du DM sous la dent, dans ce genre-là, on aurait intérêt à être patient...

              [Répondre à ce message]

              Depeche Mode : "Playing the angel"

              14 octobre 2005, par Marc [retour au début des forums]


              Pour Deine Lakaien 15 albums (ils sont surtout connus dans le milieu electro goth et ils ont commencé en 85.
              Pour Camouflage, 11 albums (eux aussi commencent en 85, à l’époque on entendait Great Commandment partout !)

              Ceci dit, je préfére à tous leurs premiers albums, quoique le dernier Camouflage est du niveau de Depeche Mode (surtout le désastreux Angel, c’est pas difficile)

              [Répondre à ce message]

            Depeche Mode : "Playing the angel"

            23 octobre 2005, par alex [retour au début des forums]


            En effet les dm ont vieilli mais nous aussi et ils ont encore une belle créativité. Dans les années 80 déjà tous leurs albums n etaient pas parfaits cependant ils avaient leur patte qu ils ont perdu en partie depuis le départ d alan wilder (soit dit en passant le dernier album de recoil me donne l impression peut etre fausse qu il est pretentieux et chiant) et qu ils ont retrouvé en partie avec playing the angel. Nothing’s impossible est vraiment mais alors vraiment géniale. Les comparaisons pour l art ne sont pas forcément pertinentes cependant mon avis est qu a ce jour leur meilleur album est songs of faith and devotion je m explique - moins tributaire de la technologie vieillit mieux
            - plus eloigné de la pop mais plus profond musicalement
            - a donné des possibilités nouvelles à la voix de dave gahan
            - chant du cygne d alan wilder (il nous manque quand meme)
            et il y en a d autres selon moi mais c est un avis purement personnel
            playing the angel est objectivement pas mal mais pas mal du tout.

            [Répondre à ce message]

        Depeche Mode : "Playing the angel"

        14 octobre 2005, par Melocake [retour au début des forums]


        vous trouvez vraiment qu’il est necessaire de faire la petite gueguerre des "fans de" ici ?
        serieusement, je ne suis pas une grande fan de dm et pourtant je ne raterai pour rien au monde leur concert a anvers.
        Je suppose que vous avez deja tous vu depeche mode sur scene, alors dites moi, meme si l’album n’est pas leur meilleur, meme si un morceau ou l’autre ne sont pas des tubes, que pensez vous de leur prestation scenique ? de leur aura sur scene ? de l’engouement du public ? (choregraphie digne de la starac hihihi ;)==> humour hein ! vais me faire tuer ici moi si je continue... ) bref, depeche mode, c’est plus qu’un simple groupe de rock electro, c’est un mythe, une legende. un dave gahan qui malgré son age, a toujours autant de succes auprés des "midinettes" (voir plus haut) (y a qu’a voir sa paire de fesses !!! merveilleuses !!! )
        et rien que pour ca, moi je vous le dit, j’adore depeche mode ! na ! et meme si il est vrai que leur dernier single est pas si genial que ca, le reste de l’album compense largement.
        et puis, chacun ses gouts non ?!

        [Répondre à ce message]

          Depeche Mode : "Playing the angel"

          14 octobre 2005 [retour au début des forums]


          Je viens d’écouter Cliché de Melotron...........de la dinde allemande à la sauce bavaroise !
          Et tu oses comparer le DM à ce sous produit.....en langue teutonne et je dois dire assez désagréable à l’oreille !
          Je sais maintenant, après cette écoute quel est encore le maître et ..........LES élèves.... !
          Si au moins dans ton article, tu parlais de Covenant comme un bon groupe de Synth Pop que tu pouvais comparer à DM.....mais là, non, c’est très moyen, voire mauvais.................pas de doute, ton article ne vaut pas grand chose...je vais m’en aller voir d’autres critiques pour comparer ta chronique avec celle des autres chroniqueurs sur ce dernier opus de DM....et je m’en reviendrai pour donner les liens.....

          Je ne comprends pas non plus pourquoi, après cet avis mitigé.....le DM est en album du mois et non en flop du mois....

          [Répondre à ce message]

          Depeche Mode : "Playing the angel"

          16 octobre 2005, par Mousspepi [retour au début des forums]


          DM en concert... J’ai jamais vu mieux... Pourtant j’en ai vu... Y’a une ambiance indescriptible, souvent comparable à l’album. Ce sera mon 7ème et j’espère ne pas en rester la. Je ne raterai jamais un concert de DM en Belgique jusqu’à ma mort (ou celle de Dave Gahan... ;o) )

          Forest National 25 mai 1993... Deuxième rang au centre... A torse nu je reçois les gouttes d’eau de la bouteille de Dave sur le visage et je suis en transe pendant la version electrorock de Something to do

          Inoubliable...

          [Répondre à ce message]

            Depeche Mode : "Playing the angel"

            17 octobre 2005, par R.T. [retour au début des forums]


            Et tu n’as plus jamais lavé ton visage depuis ce jour là ? C’était de la Volvic ou de la Badoit ? Il t’a craché dessus ou il a Parkinson ?

            [Répondre à ce message]

            Depeche Mode : "Playing the angel"

            20 octobre 2005, par bony [retour au début des forums]


            DM en concert... J’ai jamais rien vu d’aussi chiant ! Et pourtant j’adore et j’ai tout leurs albums... J’ai été aux concerts des tournées Music for the masses et Violator : 3 types statiques derrière un clavier et un chanteur qui fait la toupie en front pour essayer de faire vivre la scène ! L’intérêt d’un concert c’est pas des p’tites lumières qui clignotent partout et/ou de ré-entendre le disque qu’on a déjà à la maison, c’est de voir la performance des musiciens... Mais là du coup avec la musique électronique où la moitiè (et le reste) est séquencé, ça pêche un peu. Mais bon, c’est vrai que maintenant DM tourne avec un vrai batteur et Gore passe plus de temps à la guitare, c’est peut être un peu plus captivant, je les ai jamais revu depuis.
            Toute façon comme disent certains : s’ils vendent autant de disques c’est que c’est forcément les meilleurs :-D J’adore cet argument de fanatique de base gnarf gnarf gnarf ! Ha et j’oubliais... Albin essaie déjà d’en faire autant avant de critiquer le groupe préféré des fans de leur groupe préféré...Bref de DM.

            [Répondre à ce message]

              Depeche Mode : "Playing the angel"

              22 octobre 2005 [retour au début des forums]


              c est vrai que je ne comprend pas trop la critique .au debut on a l impression d avoir a faire a 1 super album et a la fin en lisant ce serait presque de la m.... je trouve que cet album peut rivaliser avec les grands music for masses et violator j ai ete agreablement surpris et franchement quelle jeunesse franchement quand on pense qu ils ont 25 ans de carriere il n y a plus 1 rides c 1 lift complet bravo dm aller a +

              [Répondre à ce message]

                Depeche Mode : "Playing the angel"

                19 novembre 2005 [retour au début des forums]


                Bof. Honnêtement, c’est un très bon album. Mais depuis Violator compris, Depeche Mode a perdu du talent. Les 5 premiers albums ne contiennent QUE des bonnes chansons. Là, je me lasse vite. Mais "John the Revelator" "Precious" "A Pain That i’m Used To" et "Lillian" suffisent à rattraper quelques choses maladroites comme "The Darkest Star" et "Damaged People"...

                [Répondre à ce message]