Pop-Rock.com



David Byrne & Brian Eno : "Everything That Happens will Happen Today"
Adult oriented music for big daddies

mardi 17 mars 2009, par Serge Coosemans

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Colour Of Fire : "Pearl necklace"
Radiohead : "Hail to the thief"
Sharko : "Sharko III"
DJ Hell : "Teufelswerk"
Jenny In Cage : "Solid liquid ether"
Showstar : "Dot"
Washington : "A new order rising"
! !! : "Louden up now"
Tesla : "Forever more"
Neil Young : "Prairie wind"


T’y crois, ça ? En 2008, David Byrne et Brian Eno fabriquent ensemble un disque et il sonne comme l’album qu’auraient sorti les Talking Heads en 1990, deux ans après Naked ; un peu fatigué, toujours allumé, pataud mais enthousiasmant, vioque mais pas ringard. David Byrne. Brian Eno. Deux génies, deux bidouilleurs, deux visionnaires. Les inventeurs du sampling, du trip-hop, de la world, du soundclash. Et là, ils nous font des chansons country, du synth-funk et du gloubiboulga de vieil intello branché sono mondiale. En 2008. Alors que l’étoile Eno se décroche à force de trop reluire Coldplay et U2 et que les meilleurs morceaux récents des Talking Heads sont signés LCD Soundystem, !!! ou même Friendly Fires. Rien à branler, les pépés ! Ils font comme ils l’entendent et, finalement, c’est bien mieux comme ça ! Plywood style, voyons ce que cela donne chanson par chanson ...

Grande entrée, Home sonne comme la rencontre du Heaven des Talking Heads avec le On Some Faraway Beach de Brian Eno. Il y a peut-être la volonté de la chanson parfaite, la recherche du standard. Il y a plus vraisemblablement la grandeur accidentelle au bout d’un processus plus référentiel, genre « te rappelles-tu, Brian, les guitares et bruitages élégiaques de ta jeunesse ? » et Brian de répondre « Oh yeah, Dave, et avec le genre de lyrics que t’écrivais dans les seventies, ça collerait dingue oblique ! » Bref, il y a des chances que Home ait été secouée de façon un poil cynique. Mais cela n’en est pas moins une chanson directe et belle, voire immense, qui fait éprouver la joie de retrouver un chez soi aux oreilles amies et de dresser n’importe quels autres choux-fleurs de bon goût entendant ceci par hasard ! Du grand Eno, du grand Byrne !

My Big Nurse reste également très agréable aux oreilles de vieux fans. Cette fois, on est dans la référence country ; l’americana corrigé Talking Heads à la Little Creatures/True Stories. C’est joli, un peu ennuyeux, adulte quoi. Faites écouter cela à un fluokid, il se transforme en statue de sel. Par contre, tu vénères Eno, tu vénères Byrne, tu souris, tu reprends le refrain en chœur... I Feel my Stuff, voilà autre chose. C’est plus cabotin, cela se veut menaçant. Byrne fait le monstre avec sa voix, comme Phil Collins sur Mama ; Eno temporise. Le morceau se veut étrange, parano, schizo. Il reste plutôt hermétique, surtout parce qu’il n’est pas franchement réussi. Il y a apparente volonté de distiller le malaise, la confusion. Mais ce n’est pas du niveau de Listening Wind, The Overload ou Mountain of Needles ; ce genre d’expérience. En fait, c’est tout simplement chiant. Un peu glam, un peu transe, un peu noise. Beaucoup portenawak. Everything That Happens will Happen Today, c’est la comptine. C’est joli. C’est le genre de morceau qui passe à la fin d’un épisode particulièrement dramatique de série HBO ; quand la famille se retrouve après un emprisonnement, voire un décès. Joli, on peut traduire par « pas dérangeant ». Pas primordial. Anecdotique. Banal. Passable. Oubliable.

Life is Long. Une fois de plus, cela ressemble à du Talking Heads rescapé des années 85-86, le trip yankee pop. C’est bien. C’est sympa à écouter dans un car vers la Costa Del Sol. Encore que si les vioques du voyage fréquentaient le Studio 54 et prisaient de la coke sur Once in a Lifetime dans leur sauvage jeunesse, ils risquent bien de réclamer du Byrne/Eno un poil plus allumé que cette jolie chanson du genre de celles que l’on joue en direct live chez Jools Holland ou Nagui. Pas sûr non plus d’avoir envie d’ajouter « connards de vieux clubbeurs » !

The River, ça redécolle. On est toujours dans un trip très Talking Heads 1985 -And she was, Road to Nowhere, tout ça...-, ça rappelle des choses, ce n’est pas très original. Vu la qualité de ces choses, c’est toutefois très pardonné ! Strange Overtones, c’est encore pire ou encore mieux, selon le point de vue. C’est du synth-funk à la Sax & Violins (sur la BO de ‘Till The End Of The World), rien de très original non plus mais si vous aimez les voix de Byrne et Eno, c’est sur ce morceau qu’elles se chassent, se draguent et se pénètrent avec le plus de plaisir partagé. Un morceau qui donne l’impression de baby-boomers au passé impeccable qui s’amusent à faire péter la founk. Un peu raides, un peu nostalgiques de leur élasticité d’antan. Le savoir-faire et l’expérience donnent le vertige à défaut de niaque juvénile. Ouais, ils peuvent test !

Wanted For Life, One Fine Day (et ses chœurs Milka au Lait des Alpes), je n’accroche pas. Remplissage, j’écris ton nom. Poor Boy, on en revient au côté cabotin, visite 30 ans plus tard des états mentaux ayant abouti à Fear Of Music. Je ne suis pas non plus convaincu. C’est de l’interprétation plus que du vécu, de l’exercice de style plus que du cognage de tronche. The Lighthouse, c’est une fin une fois de plus très HBO. Musique adulte, belle sans être excitante, jolie sans être bouleversante, idéale pour accompagner des images choc.

Bref... Nous avons deux légendes responsables d’une sorte de préscience de la house et du punk-funk durant les années 70/80. Ils nous sortent un album d’americana déviante inspirée, si on en croit Wikipédia, par le « gospel et l’électronique ». Un album qui sonne comme aurait probablement sonné le neuvième album des Talking Heads, si il y en avait jamais eu un, il y a une vingtaine d’années de cela. Le sens commun se perd, on ne sait plus très bien si c’est ringard ou futuriste ou simplement actuel. Surtout quand on aime sincèrement Byrne et Eno, quoi qu’ils fassent, depuis plus de 20 ans. Qu’on leur excuse beaucoup, quoi. Traduit : faut avoir envie. Cash : j’ai assez souvent envie pour le moment, surtout le soir, même si je ne suis pas sûr que cela soit encore le cas dans 3 semaines. Alors que Fear of Music, Remain in Light, My Life ou Here Come the Warm Jets, j’ai toujours envie. Tellement envie que ce qui me gave le plus dans l’idée de la mort, c’est qu’un jour, il me sera impossible de les écouter. "Ouais, sympa l’Everything, mais t’as vu un peu ce qui précède ou quoi !?! !", en d’autres termes...



Répondre à cet article

Serge Coosemans





Il y a 11 contribution(s) au forum.

David Byrne & Brian Eno : "Everything That Happens will Happen Today"
(1/7) 2 juin 2015, par sofia
David Byrne & Brian Eno : "Everything That Happens will Happen Today"
(2/7) 6 février 2015, par fabien
David Byrne & Brian Eno : "Everything That Happens will Happen Today"
(3/7) 6 juillet 2014
David Byrne & Brian Eno : "Everything That Happens will Happen Today"
(4/7) 23 mars 2014
David Byrne & Brian Eno : "Everything That Happens will Happen Today"
(5/7) 28 janvier 2014, par christelle
David Byrne & Brian Eno : "Everything That Happens will Happen Today"
(6/7) 19 mars 2009, par AW
David Byrne & Brian Eno : "Everything That Happens will Happen Today"
(7/7) 17 mars 2009, par Humphrites




David Byrne & Brian Eno : "Everything That Happens will Happen Today"

2 juin 2015, par sofia [retour au début des forums]

My Big Nurse reste un très beau classique de musique qui me permet de relaxer chaque fois que j’entends ce titre

[Répondre à ce message]

David Byrne & Brian Eno : "Everything That Happens will Happen Today"

6 février 2015, par fabien [retour au début des forums]

pour moi, heureusement qu’il existe encore des groupes comme Coldplay et U2 qui font encore de la belle musique à écouter.

[Répondre à ce message]

David Byrne & Brian Eno : "Everything That Happens will Happen Today"

6 juillet 2014 [retour au début des forums]

en parlant de talking heads, quelqu’un saurait où trouver un best-of ?

Mon site perso : http://assurancesantéchat.com/

[Répondre à ce message]

David Byrne & Brian Eno : "Everything That Happens will Happen Today"

23 mars 2014 [retour au début des forums]

Comparer les assurances chiens à l’aide d’un comparateur d’assurance chien c’est rapide et gratuit en plus

[Répondre à ce message]

    Comparez les tarifs assurances pour animaux avec assuranceanimaux-fr

    11 juillet 2014, par Haitham [retour au début des forums]


    Avoir un animal de compagnie est bien, toute fois il est absolument nécessaire de le souscrire à une assurance pour animaux. Un comparateur assurance animaux vous permet de comparer les tarifs des assurances pour chiens et chats en toute simplicité et de manière anonyme. Optez pour Assuranceanimaux-fr pour faire votre choix de mutuelle animaux.

    [Répondre à ce message]

David Byrne & Brian Eno : "Everything That Happens will Happen Today"

28 janvier 2014, par christelle [retour au début des forums]

le rock c’est vraiment toute ma vie merci beaucoup

A+
christelle, 01voyance gratuite

[Répondre à ce message]

David Byrne & Brian Eno : "Everything That Happens will Happen Today"

19 mars 2009, par AW [retour au début des forums]

Bien ouej, pas mieux. Chouette galette qui fait bien plaisir en tout cas. C’est simple, c’est bien toqué, ça sent quand même bien bon.

[Répondre à ce message]

    David Byrne & Brian Eno : "Everything That Happens will Happen Today"

    3 décembre 2013, par Celiad [retour au début des forums]


    assurance auto jeune conducteur

    assurace auto dans assurance en ligne auto.Alors une assurance auto assurance auto maroc étions lsa assurance auto car assurance auto belgique :assurance auto bnc si assurance camping car ...

    [Répondre à ce message]

David Byrne & Brian Eno : "Everything That Happens will Happen Today"

17 mars 2009, par Humphrites [retour au début des forums]

Je n’ai retenu de ce 2ème accouplement 27 ans après le 1er (mon dieu, ce que la médecine moderne permet des fois...) que les titres I Feel My Stuff et Strange Overtones. C’est peu pour une engeance dont j’attendais bcq. Ca m’écorche de dire ça à un parfait inconnu mais je suis d’accord avec tout ce que vous dites, là pour le coup.

[Répondre à ce message]