Pop-Rock.com



Daria : "Silencer"
Le mal nommé

mardi 14 novembre 2006, par Albin Wagener

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Pendragon : "Believe"
Hurt : "Vol.1"
Dionysos : "La mécanique du coeur"
Hitch : "We are electric !"
The Shins : "Wincing the night away"
Scott Walker : "The drift"
The Willowz : "Talk in circles"
Chris Cornell : "Scream"
Leonard Cohen : "Dear Heather"
John Frusciante : "The will to death / Automatic writing / DC EP / A sphere in the heart of silence"


On nous avait prédit que les années 90 allaient se mettre à influencer les groupes à venir. On nous parle déjà de vague neo-shoegazing et on cite sans arrêt My Bloody Valentine ou Ride dès que l’on en a l’occasion. Mais ce qu’on n’avait pas nécessairement prévu, c’est que l’un des plus frais renouveaux du rock rugueux et dur allait débarquer tout droit de France et répondrait au doux nom de Daria.

Si vous avez déjà vus The Libertines ou La Ruda jouer en France, alors vous avez sans doute aperçu Daria lors de leurs premières parties. Et quand je dis que Silencer est mal nommé, c’est précisément parce qu’on se prend des litres et des litres de bruit dans la figure jusqu’à la dernière seconde de la treizième piste. Et ce qu’on retrouve ici, niveau influences, on le doit plutôt à The Jesus Lizard ou à Sonic Youth (dans sa période la plus torturée). Et pour cause, puisque l’album a été produit par Iain Burgess, grand ami de Steve Albini (oui oui, vous avez bien lu), qui possède les studios Black Box quelque part dans la campagne andégave. Pour info, Burgess avait déjà bossé avec (entre autres) Big Black, dEUS ou encore Tar, pour ne citer qu’eux...

Alors qu’est-ce qu’on en tire ? Un album résolument garage, qui lorgne parfois du côté de Weezer pour ses refrains instantanés et ses mélodies efficaces. Mais ne vous y trompez pas, car la plupart des titres de cet album sont de véritables grenades : The wrong chorus possède cette énergie toute en sueur et en concerts endiablés, et El burino se loge dans une niche metal pour mieux la faire éclater de l’intérieur. Ce qu’on apprécie le plus chez Daria (et on le doit sans doute à la production d’Iain Burgess et de l’Irlandais David Odlum, ancien guitariste de The Frames), c’est ce son acéré, cette basse un rien saturée qui possède une place de choix dans le mix des morceaux, et des guitares à la fois nettes et bruitistes. Hé ouais, on est effectivement en plein dans le rock garage.

On évolue ainsi dans un monde qui se permet tout un tas d’expériences rock : Ecoutez la chanson bien douce, reprise d’un poème de Verlaine, est ainsi mis en musique dans le respect des règles les plus élémentaires du punk-rock, sans tomber dans les travers du rock français plus ou moins engagé - et ça, ça fait un bien fou. Exit les poncifs et les formules toutes faites ; les quatre gars de Daria s’amusent avec professionnalisme. Sans concession et intransigeant dans son usage des guitares, le quatuor nous tartine de décibels dans l’alcoolique Nothing is getting better with more Jack Daniel’s (qui plaira aux amateurs du genre), et nous bombarde de mélodies bien ficelées dans Champagne Champagne.

Agréable surprise : même si Daria est un groupe français, leur anglais tantôt hurlé, tantôt chanté, ne choque pas par son accentuation mal à propos et évite de sombrer dans l’écueil linguistique qui a raison de tant de groupes francophones, aussi bien Belges que Français. Ce premier album est une véritable réussite, à la fois frais et déroutant, qui vous fait plier sour les assauts répétés de guitares martelantes et caractérielles. En espérant pouvoir les croiser plus tard sur la route (il parait d’ailleurs que leurs concerts sont un véritable régal), on leur souhaite en tout cas tout le succès qu’ils méritent pour cet exceptionnel Silencer.



Répondre à cet article

Albin Wagener





Il y a 1 contribution(s) au forum.

Daria : "Silencer"
(1/1) 7 août 2013, par edgar




Daria : "Silencer"

7 août 2013, par edgar [retour au début des forums]

Sur la base des commentaires de cet article, il prouve simplement que les articles et informations de ce site donne au lecteur une des idées utiles. the tile shop in miami florida

[Répondre à ce message]