Pop-Rock.com



Curve : "Gift"
Féérie pour une autre fois

lundi 13 février 2006, par Albin Wagener

DANS LA MEME RUBRIQUE :
The Wave Pictures : "Instant coffee baby"
Alanis Morissette : "So called chaos"
Scissor Sisters : "Scissor Sisters"
Stephen Duffy & The Lilac Time : "Keep going"
The Rasmus : "Hide from the sun"
Air : "Love 2"
Arctic Monkeys : "Humbug"
Pendulum : "In Silico"
Gary Numan : "Jagged"
Liv Kristine : "Enter my religion"


Alors c’est donc ça. Depuis leurs débuts jusqu’à la fin du duo en janvier 2005, Curve aura été inlassablement et continuellement sous-estimé, trop underground pour les médias, trop électro ou pas assez rock pour les critiques. Véritables laissés-pour-compte du milieu musical, mis à part pour Alan Wilder, qui a travaillé avec la chanteuse Toni Halliday (qui est en outre la compagne d’Alan Moulder), et Gary Numan qui, sur son album Hybrid, leur avait commandité quelques remixes bien musclés.

Peut-être que dans les années 2010, le monde musical se réveillera en découvrant Curve comme s’ils étaient les nouveaux Joy Division ou les nouveaux Pixies d’une décennie qui paraît déjà bien loin dans nos esprits. En attendant cette hypothétique réhabilitation, qui serait pourtant méritée, Curve laisse à la disposition des curieux un attelage d’albums tous plus intrigants les uns que les autres, Dean Garcia s’occupant méthodiquement des programmations électroniques et de la basse, ainsi que de la guitare, et Toni Halliday écrivant des paroles touchantes, acides et plus pertinentes que les meilleures chansons de Tori Amos, et assurant également un rôle non négligeable de guitariste bruitiste.

Ce Gift de 2001 est le dernier album du groupe qui aura eu la chance de pouvoir bénéficier d’une promotion digne de ce nom, puisqu’il avait été distribué par Universal. Fort d’un excellent single, Perish, qui avait eu son petit succès en Australie (alors que le groupe est Britannique, mais passons), le duo a livré dix titres d’excellente facture. En plus de cela, les invités sont prestigieux : Rob Holliday et Monti de Sulpher (le tandem avait produit Pure de Gary Numan), le légendaire Flood, mais également la patte inquiétante d’Alan Wilder sur le sombre et atmosphérique Polaroid. Une histoire de famille, pour ainsi dire, puisque tous ces musiciens partagent de prêt ou de loin un lien de parenté ou une amitié à toute épreuve. En plus de cela, sur Perish et surtout l’énergique Want more need less, c’est le mythique Kevin Shields de My Bloody Valentine qui vient ajouter quelques guitares noisy bien senties.

Ces présentations faites, il faut aussi préciser quelques points sur cet album : le début et la fin sont particulièrement révélateurs de toute la diversité de Curve, puisque l’album commence avec un Hell above water qui verse dans un métal d’une rage rarement atteinte, alors que le dantesque Bleeding heart, véritable numéro de charmeur de serpent musical, naît dans de froides ténèbres orientales avant d’exploser dans une avalanche de guitares racées. Sur quelques morceaux, les ambiances électroniques mystérieuses dans lesquelles navigue la voix de la magnifique Toni Halliday nous plongent dans cet univers particulier si cher à Curve : Hung up se développe comme une bande originale de film paranormal, alors que l’hivernal My tiled white floor se détend comme autant de volutes sonores dangereusement attirantes, à l’instar du charme ravageur de la chanteuse. Parallèlement à ces véritables joyaux d’électro-rock, le duo se targue de verser dans des beats nettement plus acides et agressifs, comme sur le colérique Fly with the high ou le lent et douloureux Chainmail, qui s’amplifie au fur et à mesure de guitares dérangées et de sonoritées décalées.

Curve a été indubitablement évincé des feux de la rampe par la machine à fric de Butch Vig et Shirley Manson, j’ai nommé Garbage, qui admit au début devoir énormément à Curve, mais petit à petit renia cette influence pourtant indéniable. Seulement, Curve était trop sombre et pas assez formaté pour pouvoir devenir radiophonique, mis à part quelques anciens singles comme Pink girl with the blues - encore que. Avec ce véritable trésor caché, Toni et Dean prouvent pourtant avec brio que la place qui leur était dûe leur a été lâchement usurpée. De fait, Curve a au fil du temps acquis le statut de formation obscure mais culte, qui ferait le lien entre My Bloody Valentine pour les nappes de guitares foutraques, Garbage pour le format électro-rock, Gary Numan pour les mélodies noires et Recoil pour les ambiances pesantes et ésotériques. Et c’est par un Gift éclatant, suivi un an plus tard par le clandestin The new adventures of Curve, que se clôt donc la carrière d’un duo hors du commun, et susceptible de passer pour un des groupes les plus influents du rock moderne. Il faudra simplement être patient et attendre dix petites années pour que leur talent avant-gardiste soit peut-être enfin reconnu à sa juste valeur. Peut-être se reformeront-ils alors ?



Répondre à cet article

Albin Wagener





Il y a 16 contribution(s) au forum.

Curve : "Gift"
(1/4) 15 mars 2006
Curve : "Gift"
(2/4) 16 février 2006
Curve : "Gift"
(3/4) 16 février 2006, par Commissaire Juve
Curve : "Gift"
(4/4) 13 février 2006, par Fantomas




Curve : "Gift"

15 mars 2006 [retour au début des forums]

Curve est un groupe formidable qui a imposé un style qui leur est propre, ce style a en effet inspiré du monde, notamment Garbage mais Curve est un groupe underground,et qui a bien marché. Sur ce, ne vous embrouillez pas trop.
Curve c’est genial pis c’est tout...

Malko, absolute official fan of Curve

[Répondre à ce message]

Curve : "Gift"

16 février 2006 [retour au début des forums]

Bonne critique, je crois que les détracteurs ci-bas ne connaissent même pas Curve....

Le problème de cette chronique (est ce réellement un problème), c’est qu’elle n’attirras pas la foule de lecteurs et d’amateurs qu’aurait largement mériter CURVE...
Ils ont fait du bon Garabage avant Garbage, mais sans soutien marketing, c’est dommage car c’était bien eux les précurseurs du genre !

Tu vois Albin et Jérôme, je suis de bonne humeur aujourd hui, je signe mon post....

[Répondre à ce message]

Curve : "Gift"

16 février 2006, par Commissaire Juve [retour au début des forums]

Fantomas à raison, Albin ne sait pas écrire, Albin ne sait pas ecouter, et, le pire de tout, il cuisine mal.
Aux prochaines élections presidentielles il y a des tetes qui vont tomber de haut. La critique est aisée, mais la critique est difficile...Enfin ça depend des fois.
D’ailleurs comme le dit un proverbe chinois : "Quand on a rien à dire, on cite souvent un proverbe chinois"

A bon entendeurs/ecriveurs/cuisineurs Salut

[Répondre à ce message]

    Curve : "Gift"

    17 février 2006, par Albin Wagener [retour au début des forums]


    Attends, connard, j’en ai une autre : Albin ne sait pas être poli.

    Il en est désolé.

    [Répondre à ce message]

      Curve : "Gift"

      18 février 2006, par Commissaire Juve [retour au début des forums]


      J’en prends bonne note.

      Et c’est d’autant plus regrettable que mon message débile et volontairement outré, etait destiné à mettre en évidence la betise des reproches de fantomas, et surement pas l’hypothetique incompetence du chroniqueur que vous etes et que j’apprecie.

      A force de vous faire tirer dessus, votre légendaire discernement s’étiole un brin, Cher Albin.

      [Répondre à ce message]

Curve : "Gift"

13 février 2006, par Fantomas [retour au début des forums]

Et c’est là qu’on voit que la plume n’est pas non plus l’atout d’Albin Wagener.
Tu devrais un peu plus lire, ca donnerait une dimension compréhensible à ton texte et une limpidité certaine...

[Répondre à ce message]

    Curve : "Gift"

    14 février 2006, par Albin Wagener [retour au début des forums]


    *gneuhhhhhhhhht*

    hors sujet. désolé, vous avez perdu.

    [Répondre à ce message]

    Curve : "Gift"

    21 février 2006, par Nimh [retour au début des forums]


    Je ne comprends pas en quoi une cirtique musicale devrait flirter avec les sommets de la littérature et de la syltistique, il me semble que le but d’une chronique est de parler d’un artiste, n’est ce pas ce qu’Albin fait ?

    Je suis navrée Fantomas mais votre intervention en plus d’être inutile me parait vide de sens pour la simple raison que je viens d’énoncer, de plus si vous ne comprenez pas ce qu’écrit albin je pense sincérementque vous derviez vous inscrire à des cours de français pour adulte, car si le style n’est pas celui de Proust il n’en est pas moins clair, à moins que je ne sois dotée d’une intelligence supérieure qui me permettrait de comprendre l’écriture incompréhensible d’Albin.

    Et une dernière chose je trouve que ce qui fait l’originalité et la particularité de Curve est bien mis en exergue, et en cela je pense qu’il s’agit d’une bonne chronique.

    [Répondre à ce message]

      Curve : "Gift"

      11 avril 2008, par nerdunderground [retour au début des forums]


      Tres bonne critique. Ce groupe est en effet genial mais son talent n’est pas reconnue a sa juste valeur. Reste qu’il est possible d’entendre leurs son dans pas mal de film connu ou peu connue seulement voila, personne ne cherche a savoir quel est la chanson et la plupart du temps leurs chanson ne figure pas sur la bande original promotionnel ce qui est dommage (je pense même que c’est une volonté de leurs part de ne pas y figuerer, si c’est le cas jleurs tire mon chapeau lol). J’avoue que ce groupe et assez underground et c’est d’ailleurs pour ça que je les aiment. Le son et l’esthetique de leurs album l’est et pui ce n’est pas pour rien si toni halliday est la femmme d’alan moulder (ba oui nine inch nails et a perfect circle ce n’est pas rien lol). je ne sait pas comment resume la cariere de ce groupe tellement elle est dense et tres varié au niveau des influences pour chaques album reste que pour moi des chanson comme hell above water ou answer ou encore want more nedd less de l’abum gift ’excellent album dans la ligné de kidneythieves) sont tres representatif de leur style. Sur ce jetez vous sur leurs albums même si c’est assez dur de les trouver mais demerdez vous quand même !!c’est pas les medias qui vous en parleront ou en feront la promotion ça chpeut vous l’assurer.

      [Répondre à ce message]