Pop-Rock.com



Curt Smith : "Halfway pleased"
A moitié satisfaisant

mercredi 18 juillet 2007, par Clarisse de Saint-Ange

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Marilyn Manson : "Eat me, drink me"
Good Charlotte : "Good morning revival"
Nid & Sancy : "Talk to the Machine"
Cecilia Eyes : "Echoes from the attic"
Hot Chip : "The warning"
Six Organs Of Admittance : "Sun awakens"
Peeping Tom : "Peeping Tom"
Simple Minds : "Black & White 050505"
Dragons : "Here are the roses"
Frigo : "Funambul"


Lorsque Curt Smith choisit de se prendre quelques vacances pour expérimenter en dehors de Tears For Fears, en général, ce n’est pas brillant. Mis à part son groupe Mayfield, son premier album solo, Soul on board, était insupportable de naïveté mielleuse. Que Smith réitère l’aventure en 2007, une année où les Tears For Fears sont plus que jamais une relique de leur propre passé, cela pourrait laisser perplexe.

Et pourtant, le sieur Smith s’en sort plutôt bien. Par "plutôt bien", j’entends que l’album est loin d’être insupportable, à défaut d’être innovant. Curt Smith maîtrise son sujet, comme d’habitude, et tutoie ici la carrière solo d’un Brian Wilson. Avec des arrangements électroniques sincères et bien ficelés, Smith réussit à donner à ses morceaux une couleur particulière, très différente des escapades de Tears For Fears, et aussi très différente de ses précédents essais solo. C’est ainsi que l’auditeur lambda, soucieux de rechercher simplement quelques bons morceaux bien troussés pour faire plaisir à sa copine, saura sans doute utiliser Seven of sundays ou Two dans des moments intimes, histoire de pouvoir charmer la demoiselle et la faire tomber dans ses filets. Mais je m’égare.

Mais bon voilà, Curt Smith a toujours fait figure de gentil garçon. Entendez par là que ce n’est pas le genre de personnage musical qui révolutionne la musique, ni qui vous pondra un album de chansons simples mais réellement poignantes. Non, ici tout est résolument en demi-teinte, ni trop bon, ni trop mauvais, et le titre même de l’album pourrait être de l’autoparodie, tant il convient à l’impression qu’on en garde. Alors que Greatest divide parait étonamment daté et qu’il ne servait à rien de reprendre Who you are (mal, qui plus est), qui était déjà présent sur Everybody loves a happy ending, d’autres morceaux s’en sortent un peu plus honorablement en versant carrément dans des sonorités plus lounge, comme Coming out, on s’ennuie quand même fermement.

Get over it, Curt, tu n’auras jamais le génie volcanique d’un Roland Orzabal, et c’est sans doute là finalement le problème. En nous pondant un album fade et relativement insipide à une époque où le genre musical dans lequel tu tentes de naviguer est déjà saturé de disques extrêmement aboutis, tu t’exposes à une critique facile et à la limite de la méchanceté. En même temps, on se demande si on peut réellement en vouloir à Curt Smith, car il ne cherchait sans doute pas non plus à révolutionner la musique en nous proposant ce Halfway pleased. Et quelque part, c’est tant mieux, car le contraire aurait été relativement irrespectueux.



Répondre à cet article

Clarisse de Saint-Ange





Il y a 16 contribution(s) au forum.

Curt Smith : "Halfway pleased"
(1/3) 23 novembre 2007, par tomcatsoutside
Curt Smith : "Halfway pleased"
(2/3) 18 juillet 2007
Curt Smith : "Halfway pleased"
(3/3) 18 juillet 2007




Curt Smith : "Halfway pleased"

23 novembre 2007, par tomcatsoutside [retour au début des forums]
site de Curt Smith

"il saura sans doute utiliser Seven of sundays ou Two dans des moments intimes, histoire de pouvoir charmer la demoiselle et la faire tomber dans ses filets"

Je suis libre ce soir,vous venez écouter avec moi ?

[Répondre à ce message]

Curt Smith : "Halfway pleased"

18 juillet 2007 [retour au début des forums]

Je préfère de loin les travaux de son frère Adrian qui a notamment co-composé le merveilleux 22, acacia avenue.

[Répondre à ce message]

Curt Smith : "Halfway pleased"

18 juillet 2007 [retour au début des forums]

Je préfère de loin les travaux de son frère Robert qui à notamment composé le merveilleux "Bloodflowers"

[Répondre à ce message]

    Curt Smith : "Halfway pleased"

    18 juillet 2007, par Julien [retour au début des forums]


    "Les plus courtes sont les meilleures" ça t’es familier comme expression ?

    [Répondre à ce message]

      Curt Smith : "Halfway pleased"

      18 juillet 2007, par the last day of summer [retour au début des forums]


      euh non désolé

      [Répondre à ce message]

      Curt Smith : "Halfway pleased"

      18 juillet 2007 [retour au début des forums]


      Boh allez, un peu de clémence avec Last day of summer. Il n’insulte personne et son running gag est quand même drôle. Sauf pour les fans de Cure je suppose.

      [Répondre à ce message]

        Curt Smith : "Halfway pleased"

        18 juillet 2007 [retour au début des forums]


        Il en reste ?

        [Répondre à ce message]

        Curt Smith : "Halfway pleased"

        18 juillet 2007, par the last day of summer [retour au début des forums]


        ah merci cher inconnu pour ta compréhension. En fait c’est un "running-gag" à moitié, c’est vraiment un album que j’aime beaucoup alors que beaucoup de fans de Cure m’avaient dit qu’il était pas bon, qu’il était juste le faire-valoir d’une fausse trilogie, que la vraie trilogie du groupe était celle des 3 albums de cold-wave sortis au début des années 80. Moi je trouve que c’est légitime la manière dont Robert Smith avait présenté l’album, après tout il est peut-être pas aussi magistral que Disintegration, mais il donne place à un certain lyrisme, contrairement à Pornography qui était très baroque. J’aime pas qu’on mette les vieux artistes à la poubelle, les Bowie Cure ou Morrissey je les trouve 100 fois plus expressifs que les strokes ou arcade fire d’aujourdui, je sais bien que tout ça est subjectif mais avouez qu’en ce moment, on manque cruellement de gens capables d’alier un côté populaire sans être bas de plafond. Nostalgie quand tu nous tiens ...

        [Répondre à ce message]

    Curt Smith : "Halfway pleased"

    19 juillet 2007 [retour au début des forums]


    Eh bien moi çà me fait rire ce genre d’humour !!! Frais, relativisant, et en plus de la foi à en revendre pour ses artistes et disques préférés...

    10/10 avec un bisou de l’institutrice en extra !!

    [Répondre à ce message]

      Curt Smith : "Halfway pleased"

      20 juillet 2007, par the last day of summer [retour au début des forums]


      "Nothing left but faith", alors tant qu’à faire je l’investis dans ce que j’aime

      c’est gentil d’apprécier mon "humour" à sa juste valeur, à savoir très léger hehe, mais ça me gêne envers la rédactrice de cette chronique puisque mon message a généré plus de commentaires que sa chronique (qui est bonne en passant, la chronique pas Clarisse encore que Clarisse est surement jolie à moins que ce soit le nouveau pseudo de Delvaux, ah non c’est vrai c’est Sarah El Jabri)

      P.S : des 10/10 j’en ai quasiment jamais eu (comme vous pouviez le deviner) mais un bisou de la maîtresse, alors là je suis comblé, je peux mourir tranquil désormais ...

      [Répondre à ce message]

        Curt Smith : "Halfway pleased"

        20 juillet 2007 [retour au début des forums]


        Sarah El Jabri serait un pseudonyme de Jérôme Delvaux ? Quel intérêt ? Et quoi, il va voir des concerts presque une fois par semaine à Paris alors ? Je croyais qu’il habitait à Bruxelles...

        [Répondre à ce message]