Pop-Rock.com



Coldplay : "Viva la Vida (Or death and all his friends)"
Où il est beaucoup question de Brian Eno

vendredi 29 août 2008, par Geoffroy Bodart

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Celluloide : "Words once said"
Def Leppard : "Songs from the sparkle lounge"
Idem : "The sixth aspiration museum overview"
The Experimental Tropic Blues Band : "Dynamite Boogie"
Ben Harper and the Blind Boys of Alabama : "There will be a light"
Eagles Of Death Metal : "Peace love death metal"
Néry Belgistan : "Yanzi"
Monta : "The brilliant masses"
The Cult : "Born into this"
The Fratellis : "Costello music"


Je n’ai jamais aimé Coldplay. Je l’ai dit et répété : malgré l’une ou l’autre mélodie occasionnellement remarquable, j’ai toujours estimé surfaite et exagérée la réputation de ce groupe de piano-pop et de son chanteur-miauleur végétarien. Mais par contre, je dois dire que j’apprécie beaucoup Coldplay produit par Brian Eno.

On a fait grand cas de la volonté de Coldplay produit par Brian Eno de changer de registre, de casser son image de groupe pop formaté, de s’aventurer dans les contrées les plus reculées de la musique, là où les chansons peuvent durer plus de quatre minutes et où l’on n’est pas forcément obligé de respecter le même schéma couplet-refrain durant le même morceau. A l’entendu du résultat, dire de cet album qu’il est audacieux ou expérimental relèverait au mieux d’une inculture notoire, au pire de la tromperie la plus sauvage, car Viva la vida reste un produit cent pourcent pop et accessible. C’est là loin d’être un jugement de valeur et aucune connotation péjorative n’est à déceler au détour de ces quelques mots. Il s’agit simplement de casser l’idée qu’on a essayé de nous vendre selon laquelle Coldplay produit par Brian Eno aurait effectué une profonde remise en question. Les racines pop(-rock) restent définitivement le substrat de la musique du groupe et il convient davantage de parler de quelques subtiles mutations que d’une bouleversante révolution.

Et ces variations qui viennent colorer la musique de Coldplay produit par Brian Eno et, disons-le, lui apporter une certaine fraicheur, on les doit à un homme et un seul : Brian Eno, qui a produit cet album de Coldplay produit par Brian Eno. Mais attention ! Celui dont on parle, ce n’est pas l’ancien musicien de Roxy Music, ni l’artiste solo versé dans la musique ambiante, mais bien le producteur de U2 dans les années 80. Le résultat saute aux oreilles, et les deux seules différences qui subsistent entre Coldplay produit par Brian Eno et le U2 des années 80, c’est que les Anglais ont oublié de sortir un équivalent à War avant de faire appel au célèbre producteur, et que Viva la vida, malgré d’indéniables qualités, n’est pas l’inusable, l’immense The Joshua tree.

Trêve de sarcasmes. On aurait aimé ne pas l’aimer, ce disque. Mais au final, il fait mieux que tenir la rampe. L’ouverture instrumentale Life in technicolor est très sympa et entraînante et est enchaînée avec Cemeteries of London qui lance définitivement l’album et constitue une de ses pépites aux lignes de chant irrésistibles (c’est aussi une des chansons où les influences de la bande à Bono est la plus criante). La première partie de 42 est centrée sur une belle prestation vocale de Chris Martin, qui ne verse pas dans la mièvrerie et parvient à toucher une grâce plus proche d’un Maximilian Hecker que de ses « exploits » passés. Le premier single, Violet Hill reste la chanson la plus rock du lot et un des highlights de l’album, tandis que le second ambassadeur radiophonique de l’album, Viva la vida, s’impose comme le truc le plus moche et le plus casse-bonbon proposé sur cette galette (ces cordes...). A noter que trois chansons passent la barre des six minutes. Non, ce ne sont pas des longues chansons, car chacune d’entre-elles est constituée de deux morceaux indépendants réunis sur une seule plage. Mais l’intention y est.

Faut-il au final considérer ce disque comme l’un des goûts honteux de l’année ? Certainement pas. S’il ne révolutionne rien et que Coldplay produit par Brian Eno reste un groupe qui ne mérite intrinsèquement pas de figurer au panthéon de la pop et du rock, ce nouvel album n’en demeure pas moins une collection de chouettes chansons où le groupe parvient à combiner une certaine maturité d’écriture tout en laissant souffler sur ses acquis un certain vent de fraîcheur. C’est plus que ce dont est capable une majorité écrasante de sous-fifres du rock. C’est beaucoup plus que ce qu’on attendait de la bande à Chris Martin.



Répondre à cet article

Geoffroy Bodart





Il y a 10 contribution(s) au forum.

Coldplay : "Viva la Vida (Or death and all his friends)"
(1/9) 13 août 2009, par jim_talminore
Coldplay : "Viva la Vida (Or death and all his friends)"
(2/9) 21 avril 2009, par ShockerInACabrio
Coldplay : "Viva la Vida (Or death and all his friends)"
(3/9) 15 janvier 2009, par jules
Coldplay : "Viva la Vida (Or death and all his friends)"
(4/9) 10 septembre 2008, par Phil Danstachambre
Coldplay : "Viva la Vida (Or death and all his friends)"
(5/9) 30 août 2008
Coldplay : "Viva la Vida (Or death and all his friends)"
(6/9) 30 août 2008, par Moralisateur-boy
Coldplay : "Viva la Vida (Or death and all his friends)"
(7/9) 29 août 2008
Coldplay : "Viva la Vida (Or death and all his friends)"
(8/9) 29 août 2008, par Raël de la secte des Zoulkeux
Coldplay : "Viva la Vida (Or death and all his friends)"
(9/9) 29 août 2008, par fan de Geoffroy




Coldplay : "Viva la Vida (Or death and all his friends)"

13 août 2009, par jim_talminore [retour au début des forums]

Cette critique me fait bien rire ! Coldplay, un simple groupe de piano-pop ? Ok, alors on va tt reprendre depuis le début :
Je vous lance le défi de me donner une mauvaise chanson de Coldplay sur un de leurs albums.
"Politik" est-elle, selon vous, une simple chanson d’un groupe piano-pop portée par un "chanteur-miauleur"- il faut le voir pour le croire !- ? Ecoutez le final de cette chanson et vous comprendrez que traiter Martin de "chanteur miauleur", est une incohérence absolument dispensable. Personnellement, je trouve que Colplay n’a rien à envier à U2, dont je n’ai jamais compris le tel succès qu’il a engendré (voyez le dernier album...).
un conseil : réecoutez l’intégrale de Coldplay et vous verrez que tout y est : la voix magistrale de Martin, l’instrumentale variée et les changements de rythme et, ce qui distingue Colplay parmi les autres groupes, leur incroyable capacité à créer des mélodies...

[Répondre à ce message]

Coldplay : "Viva la Vida (Or death and all his friends)"

21 avril 2009, par ShockerInACabrio [retour au début des forums]

Vous avez raison.

[Répondre à ce message]

Coldplay : "Viva la Vida (Or death and all his friends)"

15 janvier 2009, par jules [retour au début des forums]

Coldplay, c’est pas mal, c’est mieux que u2 mais je ne comprends pas que l’on passe en boucle sur les ondes l’insuportable viva la vida, parce que, comparé aux pet shop boys, que l’on n’entend jamais en France, ben coldplay c’est vraiment pas terrible !

Vivement la sortie de l’album yes pour montrer ce que c’est qu’un vrai album de pop.

[Répondre à ce message]

Coldplay : "Viva la Vida (Or death and all his friends)"

10 septembre 2008, par Phil Danstachambre [retour au début des forums]

Pauvre Coldplay, il s’en prennent toutjours plein la tête sous pretexte qu’il n’ont pas de "rock n’roll way of life" et des tronches passe-partout. Je déteste ce culte du sex and drugs and rock n’roll. Pour moi le rock c’est avant tout, ben...du Rock. Je préfère cent fois l’attitude de Coldplay (même si ils sont un peu fade je le reconnais), plutôt qu’une Amy Winehouse devenue culte parce qu’elle est pas foutue d’assurer un concert.
Coldplay donc, j’avais adoré X&Y qui est tout simplement génial. Tout y est, mélodies, prod. et rien a jeter.
En revanche leurs 2 premiers albums étaient un peu inégaux, malgré quelques pépites.
Ce qui m’embete avec Coldplay, c’est que les radios (rien que pour m’emmerder surement) nous matraque les singles que je supporte pas ; Yellow, Clocks, Viva la vida, alors qu’ils en ont fait des cents fois meilleurs qu’on entends plus ; Talk, In my place entre autre.
Bref un groupe qu’on aime pour peu qu’on aime vraiment la musique, et pas les plans crapoteux de pros de la défonce.

[Répondre à ce message]

Coldplay : "Viva la Vida (Or death and all his friends)"

30 août 2008 [retour au début des forums]

Merci pour cette critique parcqu’après avoir été matraqué de Viva la vida , chanson la plus assommante du groupe, je m’attendais à un x&y bis.

[Répondre à ce message]

Coldplay : "Viva la Vida (Or death and all his friends)"

30 août 2008, par Moralisateur-boy [retour au début des forums]

Album réussi, point barre !
Par contre, y a un truc qui me fait tjs rire : ceux qui critiquent le (faux ?) côté moralisateur de tel ou tel groupe,
n’êtes-vous pas devenu moralisateur en jugeant ces types de "moralisation" ?
... c’est d’ailleurs souvent les mêmes qui ne jugent valables et dignes que les groupes qui vendent moins de 3000 albums...

[Répondre à ce message]

Coldplay : "Viva la Vida (Or death and all his friends)"

29 août 2008 [retour au début des forums]

La pochette est très belle, c’est déjà ça.

[Répondre à ce message]

Coldplay : "Viva la Vida (Or death and all his friends)"

29 août 2008, par Raël de la secte des Zoulkeux [retour au début des forums]

Brian Eno reste un génie, mais qui ne s’intéresse qu’aux molles pointures mainstream.
C’est pas une qualité du tout, je préfère le travail d’un certain membre de Shellac, bien que c’est dans un genre différent. Tout cela est d’un ennui...

[Répondre à ce message]

Coldplay : "Viva la Vida (Or death and all his friends)"

29 août 2008, par fan de Geoffroy [retour au début des forums]

euh Coldplay, c’est considéré comme le groupe incarnant les relans de la britpop des années 90 ? parce que ci c’est le cas, alors direct au bac à crasses.
Ah mais non, c’est le groupe qui essaye de singer U2, quand on voit ce que c’est devenu U2, je préfère presque le bac à crasses finalement que les pseudos moralisateurs altermondialiste à l’ego surdimensionné ..

[Répondre à ce message]