Pop-Rock.com



Client : "City"
Le clientélisme ne paie pas toujours

samedi 19 mars 2005, par Jérôme Delvaux

DANS LA MEME RUBRIQUE :
The Arcade Fire : "Funeral"
Cassius : "15 again"
Bloodhound Gang : "Hefty fine"
Cecilia Eyes : "Mountain tops are sometimes closer to the moon"
The Magnetic Fields : "Distorsion"
Daan : "Victory"
Linkin Park : "Minutes to midnight"
The Datsuns : "Smoke & Mirrors"
Cato Salsa Experience : "A good tip for a good time"
Hopper : "Deergirl"


Pour le deuxième album de ses petites protégées de Client, on peut dire qu’Andrew Fletcher, membre de Depeche Mode, a fait jouer son réseau de relations. Martin Gore en personne vient chanter sur un titre, tout comme les Libertines Pete Doherty et Carl Barat, tandis que c’est Joe Wilson des Sneaker Pimps qui se charge de la production. Comme guest-stars, avouez qu’on a vu pire ! Le résultat est toutefois loin de tenir ses promesses.

On se souvient de ces deux charmantes petites londoniennes, d’abord seulement connues sous les pseudonymes de Client A et Client B, et managées par Client F, alias Andy Fletcher, claviériste de Depeche Mode. Premier (et toujours unique) groupe signé sur son propre label, Toast Hawaii, le duo séduisait voici deux ans avec un opus tout en finesse, contenant quelques jolies perles pour dancefloors, à l’image du hit alternatif Rock’n’roll machine, mais aussi pas mal de remplissage. Les demoiselles ne pouvaient effectivement guère compter sur leur manager, connu comme étant tout à la fois piètre compositeur, piètre producteur et dénué de tout talent musical particulier.

A l’écoute de City, sorti en janvier 2005, on se dit que même comme manager, Fletch est sur la mauvaise pente. L’album est tout simplement mauvais. Les invités prestigieux n’apportent absolument rien, si ce n’est des acheteurs potentiels pour remplir les caisses de Toast Hawaii. Sur Overdrive, Martin Gore se contente de quelques backings vocals sans aucune originalité et laisse à Client A, alias l’ex-Dubstar Sarah Blackwood, le soin de chanter les couplets et les refrains. Elle s’acquitte malheureusement de la tâche sans âme.

Le faux libertin Carl Barat peine ensuite à imiter Philip Oakey de Human League sur Pornography (sans aucun lien avec la chanson de Cure du même nom), un titre desservi par des arrangements d’une naïveté navrante rappelant plus volontiers les plus mauvaises faces B d’Erasure que les groupes légendaires dont Client prétend s’inspirer. Car oui, figurez-vous qu’on tente de nous vendre cet album comme plus sombre que le précédent, et puisant ses influences du côté de Joy Division... Mais c’est bien sûr. A l’heure où Interpol et tant d’autres font recette dans ce registre, citer le groupe fondateur de la cold-wave est évidemment très vendeur. Quel stratège ce Fletch ! Dans le même esprit, on a droit à un autocollant sur la pochette précisant « The Kraftwerk you can look at ». Et puis quoi encore ? Même si Karl Bartos, membre déchu du mythique combo electro allemand, ne manque pas de compliments au sujet des deux demoiselles, rien ici ne ressemble à du Autobahn ou du Trans-Europe Express. Même de très loin !

Outre Carl Barat, on a droit aussi à Pete Doherty, son frère ennemi au sein de The Libertines, sur Down to the underground. Pathétique, Doherty déçoit plus encore que sur The libertines, le deuxième et déjà dernier album de son premier groupe. Ses soupirs faussement sexy lassent presque autant que l’insupportable beat auquel on a droit en arrière-fond. Car oui, tout au long de ces treize titres, on a beaucoup de mal à accepter l’idée que c’est Joe Wilson qui est aux manettes. En matière de production, Wilson a beaucoup à apprendre de Chris Corner, son compère au sein des Sneaker Pimps, qui a réussi l’album parfait avec Kiss + Swallow de I Am X.

Voilà. Malgré d’énormes moyens et des collaborateurs mondialement connus, le deuxième album de Client ne ressemble à rien et s’inscrit déjà en ordre utile comme candidat au Flop 5 de fin d’année. Pire, il permet de se poser de sérieux doutes quant à l’avenir du groupe. Consolons-nous en nous disant qu’avec leur physique avantageux, Sarah et Kate ne devraient pas avoir trop de mal à retrouver du boulot dans la mode, ou dans autre chose...



Répondre à cet article

Jérôme Delvaux





Il y a 20 contribution(s) au forum.

> Client : "City"
(1/7) 16 mai 2005, par Christophe S.
> Client : "City"
(2/7) 3 avril 2005, par Nico
> Client : "City"
(3/7) 2 avril 2005
> Client : "City"
(4/7) 20 mars 2005
> Client : "City"
(5/7) 19 mars 2005
> Client : "City"
(6/7) 19 mars 2005
> Client : "City"
(7/7) 19 mars 2005, par Tommy




> Client : "City"

16 mai 2005, par Christophe S. [retour au début des forums]

C’est quand même un peu dur de classer cet album de Client parmi les 5 flops de l’année. J’avais beaucoup apprécié (et j’apprécie toujours) leur premier album et ce nouvel album est dans la continuité du premier, je l’écoute en boucle depuis plusieurs mois (j’adore particulièrement "Radio")... Client est un groupe vraiment prometteur avec ses mélodies imparables. En tout cas, "City" fait partie de mon top 5 des albums de l’hiver/printemps 2005 !

[Répondre à ce message]

> Client : "City"

3 avril 2005, par Nico [retour au début des forums]

Dommage de voir une critique si dure, CLIENT mérite mieux,
le sens mélodique est évident, la sophistication du son est pointue,
très peu de groupes electro-pop à l’heure actuelle peuvent apporter des morceaux si bien construits. Client réussit sur un album complet là où Ladytron ne parvient à faire que 3 bonnes chansons.
Ecoutez l’album plusieurs fois, vous comprendrez...

[Répondre à ce message]

> Client : "City"

2 avril 2005 [retour au début des forums]

Si l’album était distribué par Anoraksupersport, vous pouvez être sûrs qu’il aurait reçu meilleur accueil ici même

Client a tourné avec IAMX partout en Europe, ça m’étonnerait qu’ils choisissent un mauvais groupe pour partager l’affiche !

[Répondre à ce message]

    > Client : "City"

    2 avril 2005, par Albin Wagener [retour au début des forums]


    aucun rapport avec Anoraksupersport.... tant mieux si Client a tourné avec I AM X, mais ce n’est pas parce que deux groupes tournent ensemble qu’ils partagent la même qualité musicale. Client est assis sur un bon premier album et un buzz à échelle européenne, mais on a tous vécu des premières parties moyennes ou meilleures que le groupe principal, donc la comparaison ne tient pas.

    [Répondre à ce message]

      > Client : "City"

      3 avril 2005 [retour au début des forums]


      où as-tu vu une comparaison ? certains peuvent trouver IAMX pire que Client, mais pour rester en bons termes avec Anorak, on ne va pas trop critiquer IAMX... c’est tout ! (allez voir le Forum d’Anorak, vous verrey bien qui y sévit...)

      Alors qu’il y en a des choses à redire, sur leur album approximatif...
      On n’attend pas de vous la subjectivité de vrais journalistes.

      [Répondre à ce message]

        > Client : "City"

        3 avril 2005, par J. Prévost [retour au début des forums]


        Bizarre, il ne me semble pas que toute la rédaction sévisse sur le forum d’Anorak. Il ne me semble pas non plus que cet article sur Client ait été écrit par toute la rédaction. Il ne me semble pas non plus que toute la rédaction aime I Am X. Ou Jéronimo. Ou Showstar. Ou Soldout. Ou Starving. Faut pas tout mélanger, non plus. Qui plus est, si vous croyez que notre vie dépend de nos relations avec Anorak, ou que la vie de Sergio Taronna dépend de ses relations avec nous, désolé, c’en est loin. Si vous prenez les membres de la rédaction ou Sergio pour des gens prêts à se dire des gentillesses hypocrites histoire de maintenir de bonnes relations professionnelles, eh bien... vous nous connaissez bien mal !

        [Répondre à ce message]

    > Client : "City"

    3 avril 2005, par Jérôme Delvaux [retour au début des forums]


    Anorak Supersport et nous entretenons des rapports cordiaux, c’est un fait, mais nous n’apprécions pas forcément tous les artistes de leur catalogue et ne nous privons pas de le dire. Et je ne vois pas le rapport entre Anorak et Client.

    [Répondre à ce message]

> Client : "City"

20 mars 2005 [retour au début des forums]

londoniennes ??? compositeur ??? Client A ou Client B ???

quand on ne sait pas, on ne dit rien...

et comment placer Joy Division, The Cure ou Interpol dans un article sur trois ???...

[Répondre à ce message]

> Client : "City"

19 mars 2005 [retour au début des forums]

vous en avez pas plein l cul de tt critiquer ... ou meme pire, d essayer de tt demonter ?
Puisque vous etes si intelligent et sue vous détenez ( d apres l impression que vous dégagez) le monopole du bon gout , Mr Delvaux, proposez nous vos morceaux .....J ne peux vraiment pas blairer les gens de votre espece qui se permettent de tt critiquer mais qui ne sont pas capables d aligner 2 accords......

Ou au moins , puisque tt les albums que vous chroniquez sont selon vous mauvais .... pourquoi ne pas nous en proposer des bons ?

[Répondre à ce message]

> Client : "City"

19 mars 2005 [retour au début des forums]

Andy Fletcher, claviériste de Depeche Mode

Sans rire ?

(elle est facile)

Ceci dit niveau influence j’aurais plutôt cité Ladytron que Kraftwerk, mais c’est peut-être moins vendeur ...

[Répondre à ce message]

> Client : "City"

19 mars 2005, par Tommy [retour au début des forums]

Entièrement d’accord avec toi, cet album est une daube des grands jours ! Heureusement qu’il y a la pochette ;o)

[Répondre à ce message]