Pop-Rock.com



Chris Cornell : "Scream"
Cornell fait le trottoir

dimanche 3 mai 2009, par Vincent Ouslati

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Kelly de Martino : "Honest"
Klimt 1918 : "Just in case we’ll never meet again"
Lou Reed : "Hudson River wind meditations"
Crowded House : "Time on earth"
The Electric Soft Parade : "The American adventures"
Editors : "In this light and on this evening"
Florian Horwath : "We are all gold"
A-Ha : "Analogue"
Kelly De Martino : "Radar"
Late of the Pier : "Fantasy Black Channel"


Démissionnaire d’Audioslave après un Revelations correct mais pas franchement époustouflant, l’un des derniers chanteurs issus du mouvement grunge qui n’ait pas encore tiré sa révérence s’est cette fois acoquiné avec Timbaland pour relancer sa carrière en solitaire, vu que personne ne le supporte et que Morello était désormais occupé à remonter Rage Against The Machine. Mais autant Timbaland qui s’occupe de Justin Timberlake, Nelly Furtado voire même Duran Duran, ça marche bien, autant il est permis de se demander si l’adipeux producteur ne s’est pas foutu de la gueule de Chris sur ce coup-là.

J’imagine le débonnaire Timbaland pouffer sous la table de mixage en voyant notre pauvre Chris minauder devant son micro. Il avait dans son agenda du jour inscrit "me taper un chanteur de grunge". Il a cherché dans l’annuaire, n’a pas trouvé Kurt Cobain, pas non plus de Layne Staley, Eddie Vedder lui a bien répondu mais la réponse fut on ne peut plus claire, il restait Cornell au chômedu. Et pour que le gag soit encore plus énorme, Il décidèrent de l’appeler Scream le bazar, avec un cliché du héros du jour jouant à Paul Simonon dans les airs. Certain que les adeptes du bonhomme vont suivre, et tant pis si ils ramèneront la grosse ordure musicale dans les bacs d’occasion le jour même. Timbaland aura fait des thunes à défaut d’offrir de la bonne came.

Scream, non seulement porte mal son nom, mais c’est surtout la pire putasserie qu’il m’ait été donné d’entendre récemment. Infâme gloubiboulga de R&B et de bidouilles horribles sur lequel on a collé un Chris Cornell complètement paumé, ce parangon du mix qui a foiré est à jeter illico dans la poubelle. Timbaland a voulu faire sonner Cornell comme Timberlake, et il avait tellement les pétoches que ça foire qu’il a décidé d’en faire des tonnes, de gonfler le pauvre animal avec tout ce qu’il avait de sons pourris dans les fonds de vide-poches de sa Maybach. Surprenant lorsque je reviens par exemple à son travail d’avec Duran Duran, à des années-lumière niveau qualité de la merde qu’est Scream.

Il faut croire que Rhodes et LeBon ont su imposer leurs vues sur leur travail, alors que Cornell s’est sagement fait entuber, se contentant de chanter (fort bien d’ailleurs...) sur des titres formatés jusqu’à la nausée, puant l’arrivisme et la refourgue. Pire reconversion pour notre caractériel vieux grungie n’était pas possible. Ce disque procure une douleur intolérable, on m’empalerait vivant sur un pied de micro que je ne souffrirais pas autant (c’est une image, rangez vos pieds de micro...). Après quelques écoutes, je cherche encore à savoir quel était le but secret de Scream, car hormis hurler sur les toits que Cornell sait toucher à tout, ça donne en premier une triste illustration de ce qu’une relation non protégée entre deux espèces distinctes peut donner comme monstruosité. Pourtant, Aerosmith s’était bien sorti de la farine grâce à Run DMC, c’était certes une autre époque mais ça ne rendait honteux ni l’un ni l’autre.

Dans le cas de Cornell, le pauvre type a fait carton plein. Il passe pour un blaireau auprès des personnes qui l’appréciaient, et d’un très gros blaireau auprès de ceux qu’ils pensent toucher avec sa mixture dégueulasse remplie de R&B, de pop, de soul, de techno et de rock aussi, un peu.

Le plus navrant là-dedans, c’est que le bougre chante encore fabuleusement bien. Sa passion pour les musiques noires n’est pas à mettre en doute, et il parvient à offrir, vocalement parlant, de vrais bons moments. Sur Ground zero par exemple, fort belle démonstration, mais vu que tout est salopé par la soupe de Timbaland, on ne profite en rien de sa prestation.

Suis-je méchant uniquement parce qu’il s’agit de l’ex-chanteur de Soundgarden et Audioslave ? Possible, alors j’ai tenté d’écouter Scream avec l’oreille du mec qui ne connait rien du passif du vocaliste. C’est une dure épreuve, faire abstraction de ça, mais même dans ces conditions, l’album n’a rien à proposer mis à part la nullité absolue qui orne fièrement son fronton.

Concluons vite, que j’enterre la chose, Scream est un hybride foireux, un échec historique. Cornell joue le con opportuniste, et Timbaland est fier d’avoir mis Cornell sur le trottoir et en parlera encore longtemps à ses petits-enfants comme d’un joli conte de fées : "Il était une fois un bon chanteur qui se fit engrosser par un producteur, ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants débiles et moches."



Répondre à cet article

Vincent Ouslati





Il y a 5 contribution(s) au forum.

Chris Cornell : "Scream"
(1/5) 29 octobre 2009, par samolice
Chris Cornell : "Scream"
(2/5) 5 juin 2009, par Omar
Chris Cornell : "Scream"
(3/5) 26 mai 2009, par The Krisslo Project
Chris Cornell : "Scream"
(4/5) 7 mai 2009
Chris Cornell : "Scream"
(5/5) 6 mai 2009, par Krisslo Project




Chris Cornell : "Scream"

29 octobre 2009, par samolice [retour au début des forums]

Quelle déception !!! Seule explication : certainement trop occuper à rentabiliser son restaurant parisien, Chris n’a pas du écouter le mixage de son disque avant de le faire distribuer.
Je me demande également s’il a écouté SOBRE les chansons composées pour ce disque.
Bref, nous avons tous tendance à taper un peu fort parfois sur certains albums, mais là franchement c’est le vide absolu, le trou noir.
Verdict : avertissement de conduite et exclusion de 3 jours.
Et si c’est pour nous proposer ça, un conseil d’un fan ultime : surtout ne pas reformer Soudgarden. Heureusement que d’autres (Faith No more au hasard), malgré la pression de la major, ne sorte pas d’albums s’ils n’ont rien de bon à proposer. De grands concerts, cela suffit à notre bonheur non ?

[Répondre à ce message]

Chris Cornell : "Scream"

5 juin 2009, par Omar [retour au début des forums]

C’est triste ! vraiment ! comment Chris Cornell a pu se faire entuber à ce point ? Car le chroniqueur a raison, Chris s’est bien fait baiser !!! Il n’a jamais écouté les bandes studio ? il n’a pas d’amis sincères et honnêtes pour lui dire qu’il se fourvoie ?? Un tel sommet de mauvais goût pour un chanteur qui incarnait pour moi la classe absolue en matière d’interprétation rock pure et dure, comment est-ce possible ?

[Répondre à ce message]

Chris Cornell : "Scream"

26 mai 2009, par The Krisslo Project [retour au début des forums]

Les chansons de SCREAM sont vraiment séduisantes en live. Hier soir, en première partie de Lenny KRAVITZ à STRASBOURG, c’était vraiment réjouissant ! Mais dès que j’écoute les versions studios, j’ai à nouveau les boules. Du gâchis je vous dis, du gâchis !!!!

[Répondre à ce message]

Chris Cornell : "Scream"

7 mai 2009 [retour au début des forums]

pour qui comprend le néerlandais, une critique positive du même disque :

http://www.demorgen.be/dm/nl/1343/R...

[Répondre à ce message]

Chris Cornell : "Scream"

6 mai 2009, par Krisslo Project [retour au début des forums]

TIMBALAND vient de tuer Chris Cornell. Je n’arrive pas à croire qu’une telle chose puisse arriver. Du coup, je gave mes oreilles d’un "BadmotorfFinger" en boucle, histoire d’évacuer toute la merde que je viens d’entendre.

[Répondre à ce message]