Pop-Rock.com



Chickenfoot : "Chickenfoot"
Batterie de stars

samedi 5 septembre 2009, par Vincent Ouslati

DANS LA MEME RUBRIQUE :
No-Man : "Together we’re stranger"
Eiffel : "A tout moment"
The Vines : "Vision Valley"
Devendra Banhart : "Ninõ rojo"
Rachid Taha : "Made in Medina"
Kosheen : "Damage"
Enigma : "Voyageur"
Frigo : "Funambul"
Télépopmusik : "Angel Milk"
Superlux : "Winchester Fanfare"


Chickenfoot est donc un super-groupe, une de ces grandes épuisettes avec la toute grosse prise dedans. Avec cette fois-ci en vrac Sammy Hagar (Van Halen, Montrose), Michael Anthony (Van Halen), Joe Satriani (liste très longue) et Chad Smith (Red Hot Chili Peppers). Et nous voilà avec tout ce beau monde réuni sous le signe de... la patte de poulet.

Il ne faut pas longtemps pour saisir de quoi Chickenfoot se nourrit : du hard, du blues, quelques soli du maitre, une prod’ qui déracine du séquoia, un chanteur sexagénaire qui impressionne, une base rythmique sans reproche aucun. Avec tel équipage, l’on pouvait se douter que l’on ne tirerait pas vraiment du côté du prog ou de l’ambient.

C’est bel et bien du bon gros hard rock bluesy dans ses fondements, largement inspiré de Led Zeppelin. L’esprit du dirigeable hante les entrailles du poulet. De par la rythmique ronflante, de par la présence de Satriani dont un des gourous n’est autre que Jimmy Page, de par Sammy Hagar qui nous sussure ses "Baby, baby" de manière aussi provocante que le blondinet du Zep’ en son temps, Chickenfoot n’occulte pas ses références aussi communes soient-elles.

Alors c’est pas novateur, oui. Le style général ne surprendra pas franchement. Ce qui fait toute la différence, c’est le bagage incontestable des acteurs vedettes, l’on n’apprend pas à de telles vaches sacrées à tripoter de la corde ou à marteler du fût. Et c’est bien Hagar qui épate le chaland, sans conteste le plus impressionnant, d’autant plus respectable qu’il fait figure de doyen avec sa fraîche soixantaine. Le jeunot étant Chad Smith (47 ans et plus virulent sur sa batterie qu’à l’accoutumée me semble t-il), Satriani et Anthony assumant une belle cinquantaine.

Sammy donc offre une prestation bêtement admirable, le plus déchaîné des quatre bretteurs. Hurlant à la mort, posant sa voix sur des morceaux de hard antédiluviens à peine remis à jour par une production costaude comme il est pas permis. Tout en n’attendant rien de mauvais de tout cela, force est d’admettre que la sauce a bien prise. Un petit mot sur Michael Anthony avant de passer au surfeur d’argent. Discret comme à son habitude, le jeune "retraité" de Van Halen (remplacé par le fiston d’Eddie au passage...) a toujours à coeur de faire sonner ses quatre cordes de belle manière, appuyant les départs incendiaires du plus chauve des G3.

Que voulez-vous, on ne peut s’offrir Satriani sans accepter de lui laisser la majeure partie de la lumière. Pourtant, il semble plus prompt à se mettre au service du groupe que l’inverse. Démarche similaire à Vinnie Moore au sein d’UFO, et contraire au despotisme crétin de Malmsteen. Bref, avec un Joe Satriani parfaitement intégré et complice, on semble avoir un vrai groupe et non pas un rassemblement de stars milliardaires se frottant la paluche après le gros chèque.

Musique alors, beaucoup de clins d’œils à Led Zeppelin effectivement, carrément très appuyés comme le sympathique Sexy little thing ou Future in the past en conclusion, plus qu’un hommage celui-là. Et lorsque la bande appuie sur le champignon sur Oh yeah et le missile intersidéral qu’est Get it up, on peine à ne pas dodeliner des cervicales, ils remuent les pépères, et Satriani comme prévu est magistral, génial sans en faire des tonnes qui desserviraient fatalement le tout.

Onze titres, rien de médiocre, un disque pas bien original mais de très grande qualité (Bravo Sammy). On serait tenté d’attendre une suite à ce pied de poulet bien alléchant.



Répondre à cet article

Vincent Ouslati





Il y a 6 contribution(s) au forum.

Bachelor Degree Program Online
(1/3) 27 février 2014
Chickenfoot : "Chickenfoot"
(2/3) 5 septembre 2009, par Guibluk
Chickenfoot : "Chickenfoot"
(3/3) 5 septembre 2009, par kozmik




Bachelor Degree Program Online

27 février 2014 [retour au début des forums]

Wonderful blog, I found valuable blog from this site and your blog writing is amazing, your blog have valuable information what I looking. Thanks for sharing………. Bachelor Degree Program Online

[Répondre à ce message]

Chickenfoot : "Chickenfoot"

5 septembre 2009, par Guibluk [retour au début des forums]

Vus au Graspop cette année, c’était effectivement très bon. On sent qu’ils s’amusent et que c’est le genre de mecs prêts à jouer des heures dès qu’on leur met un instrument dans les mains. J’avais peur que Satriani tire la couverture à lui (après avoir vu à l’oeuvre ce branleur de Malmsteen, j’ai tendance à me méfier des guitar heroes) mais, comme le dit si bien la critique, il est vraiment au service du groupe. Bref, une très très bonne surprise que ce groupe (en particulier Hagar, que je ne connaissais absolument pas).

[Répondre à ce message]

Chickenfoot : "Chickenfoot"

5 septembre 2009, par kozmik [retour au début des forums]

Un bon disque effectivement. Pas original pour un sou mais groovy, chaud et qui donne la banane. Si Sammy Hagar passe ce genre de musique dans son night-club au mexique ça donne envie d’y aller faire un tour. Dans un monde idéal "Sexy little thing" serait un hit sur Classic 21 mais ils préfèrent se palucher sur une enième réédition du back catalogue des Beatles.

[Répondre à ce message]