Pop-Rock.com



Cecilia Eyes : "Mountain tops are sometimes closer to the moon"
Dans la cour des grands

samedi 12 janvier 2008, par Geoffroy Bodart

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Dinosaur Jr. : "Beyond"
Lisa Gerrard & Patrick Cassidy : "Immortal memory"
Gary Go : "Gary Go"
Idlewild : "Make another world"
Meat Loaf : "Couldn’t have I said it better ?"
Yo La Tengo : "I am not afraid of you and I will beat your ass"
Yeah Yeah Yeahs : "Show your bones"
Tori Amos : "American doll posse"
dEUS : "Vantage point"
Tom Waits : "Real Gone"


En 2005, leur premier album (ou plutôt E.P., si l’on en juge par sa petite demi-heure) autoproduit, Echoes from the attic, nous avait fait une forte impression. Maîtrisant parfaitement les canons du genre, trouvant l’équilibre idéal entre développement d’ambiances et accroche mélodique, impressionnant par une technique ciselée et délicate, les post-rockeurs de Morlanwelz avaient d’emblée abattu une série d’atouts leur permettant de s’engager vers un véritable premier album.

C’est chose faite avec ce Mountain tops are sometimes closer to the moon, pour lequel les quatre jeunes gens ont pu bénéficier du soutien et de l’expertise de Joël Grignard (Monsoon) et Pierre Vervloesem (dEUS, Attica, Monsoon), respectivement à l’enregistrement et au mixage. Mais avant de parler plus avant du contenu, abordons un instant le contenant. Si l’illustration de Echoes from the attic est parvenue à s’incruster dans les mémoires, de par son aspect envoûtant, celle de Mountain tops are sometimes closer to the moon, confirmant le goût du groupe pour le noir et blanc, se distingue également par son sens du mystère et du lyrisme. Quant au livret, il s’avère à la fois ludique et intéressant. Ludique, car, présenté sous forme de jeu de piste, il invite à découvrir la musique sous tous ses angles. Intéressant, car il permet une approche plus intime et plus intense de la musique de ce jeune combo. Ce qui nous amène au contenu.

Le sens de la grandeur et de l’onirisme se ressent dès les premières secondes qui propulseront les amateurs de post-rock en terrain connu. Exclusivement instrumental, contrairement à leur premier essai qui avait tenté en une occasion, et de manière peu convaincante il faut le reconnaître, d’ouvrir sa musique à une vocaliste, le nouveau-né de Cecilia Eyes développe et étire des morceaux que le groupe qualifie volontiers de cinématographiques. D’emblée, on note une progression énorme depuis 2005. Le groupe apparaît sûr de lui, les guitares sont précises et limpides, la basse ronde et chaleureuse, et le batteur, qui nous avait déjà épaté par le passé, confirme tout son talent et toute la nuance qu’il peut apporter à son jeu. Respectant le principe des montagnes russes, le groupe nous ballade entre mélopées contemplatives et déluge d’électricité. L’harmonie entre les quatre musiciens semble atteinte, ce qui nous vaut de véritables monuments et d’intenses plongées en apnée (on reste en pamoison devant Too late for a porn movie).

Si le groupe a pris de la bouteille au cours de ces deux années, ses membres ont aussi vécu des événements personnels dont l’impact se ressent sur la musique. En consacrant une chanson à la jeune épouse de l’un (song for Alda), ou à la grand-mère décédée de l’autre (Farewell she whispered), les musiciens mettent clairement de leur personne dans leur jeu et leur manière de composer. Loin de s’en cacher, ils partagent cela avec l’auditeur et l’invitent à pénétrer leur univers. Pour mieux ressentir, pour mieux vivre cette musique qui se veut avant tout intime et personnelle.

C’est certainement cette implication du groupe dans sa musique qui sauve l’album du jeu des comparaisons. Car comme ce fut le cas pour leur premier disque, celui-ci évoque très fortement des formations phares du post-rock comme Mogwai, mais plus encore les Texans de Explosions in The Sky, de par ce son de guitare si caractéristique. Cecilia Eyes n’ambitionne toutefois pas d’exploser les conventions, de pousser le post-rock dans ses derniers retranchements ou d’en reculer les limites. Il se contente d’offrir un beau voyage en forme de rêve éveillé au-travers de paysages familiers desquels on ne se lasse pas.



Répondre à cet article

Geoffroy Bodart





Il y a 14 contribution(s) au forum.

Convert.
(1/5) 27 mai 2008, par Jez
Cecilia Eyes : "Mountain tops are sometimes closer to the moon"
(2/5) 14 janvier 2008, par Pym
Cecilia Eyes : "Mountain tops are sometimes closer to the moon"
(3/5) 14 janvier 2008
Cecilia Eyes : "Mountain tops are sometimes closer to the moon"
(4/5) 13 janvier 2008
Cecilia Eyes : "Mountain tops are sometimes closer to the moon"
(5/5) 12 janvier 2008




Convert.

27 mai 2008, par Jez [retour au début des forums]

Ayant lu ca, fallait bien aller le trouver a la Médiatheque.

C’est fabuleux. "Post-rock", oui, comme il faut toujours tout étiqueter de facon sommaire, mais ca ne décrit pas la subtilitée des guitares qui font par temps penser a Cure ou aux Chameleons. Ni l’envergure de la composition qui doit peut-etre plus a certains compositeurs classiques du siecle dernier qu’a du "post-rock" traditionnel (qui me lasse).

C’est pas parfait. Le livret est traduit du Francais, plutot que ré-écrit en Anglais, et les cymbales manquent de richesse. Est-ce que c’est suffisant d’empcher Morlanwez de devenir connu a l’échelle mondiale ? Malheurusement, oui, car ca démontre un manque d’invesissement, et on devra en conclure que le budget n’est pas la pour le promotion nécessaire.

Ce qui est domage, parce que cet œuvre le mérite.

[Répondre à ce message]

Cecilia Eyes : "Mountain tops are sometimes closer to the moon"

14 janvier 2008, par Pym [retour au début des forums]

Salut les gars

Je lis avec intérêt les commentaires qui fleurissent suite à l’article de Geoffroy. Je trouve que l’esprit critique mérite d’être encouragé. C’est quand même une des grandes conquêtes de l’esprit humain, quoi... Bon, ceci dit, je reste sur ma fin quant à l’exercice de cet esprit critique par quelques lecteurs, et contributeurs de ce forum. Je sens la plume d’un petit malin qui nous a déjà fait le coup du plagiat pour "One million whales" après que Cecilia Eyes ait remporté un concours Pure demo. Ce n’est pas parce que la musique de Liszt et celle de Chopin présentent des familiarités harmonique et mélodique qu’on traite l’un d’eux de gros naze sous prétexte qu’il aurait plagié l’autre. Je vais vous le dire comme je le sens. Des critiques destructives et malveillantes m’ont toujours fait soupçonné une certaine pauvreté d’esprit.

Est-ce l’envie ou la jalousie qui vous font baver sur ce groupe ? Moi, je trouve génial que 4 gars qui vibrent au son de ces mélodies que l’on classe dans la musique post-rock, aillent au bout de leur rêve, avec toutes les concessions que cela implique, et suscite cet intérêt qui leur a valu le botanique il y a quelques semaines, et encore en février. Des gars qui sortent deux albums plutôt positivement accueillis par la critique (sauf il faut bien le dire celle de quelques esprits... ). J’aime écouter Explosion in the sky ou Mogwai... et je n’ai pas peur de dire que j’aime aussi écouter Cecilia Eyes et y retrouver, à la fois la veine que j’aime dans les premiers cités, et à la fois les accents d’une identité qui fouille le son et se cherche.

Je n’aime pas la vulgarité, mais je dois bien dire que les commentaires que je viens de lire sur ce forum me désolent, pour ne pas dire les choses plus violemment.

Allez, vive la liberté d’expression.

A oui, j’avais oublié de me présenter. Pierre-Yves, je suis un ami et manager de Cecilia Eyes. Vive l’anonymat.

[Répondre à ce message]

Cecilia Eyes : "Mountain tops are sometimes closer to the moon"

14 janvier 2008 [retour au début des forums]

Le jour où un groupe de Morlanwez (! !!!!) fera quelque chose de vraiment inovant ou surprenant....

[Répondre à ce message]

    Cecilia Eyes : "Mountain tops are sometimes closer to the moon"

    14 janvier 2008 [retour au début des forums]


    "La commune fait partie de la région du Centre, avec 18.500 habitants répartis sur trois sections de commune que sont Morlanwelz-Mariemont, Carnières et Mont-Sainte-Aldegonde."

    Tu parles d’un haut lieu du rock. :)

    [Répondre à ce message]

Cecilia Eyes : "Mountain tops are sometimes closer to the moon"

13 janvier 2008 [retour au début des forums]

Il faut écouter "helicon 1" de Mogwai et "One million whales" de Cecilia eyes pour se rendre compte du plagiat que représente ce groupe.

C’est pas avec de pareilles décalcomanies que le post rock belge va se faire du gallon.

Réflexion similaire pour godspeed et sweek.

[Répondre à ce message]

    Cecilia Eyes : "Mountain tops are sometimes closer to the moon"

    13 janvier 2008, par bruno [retour au début des forums]


    ...et c’est surement pas avec des commentaires pareils qu’on va encourager des gens avec un minimum de talent à se lancer. C’est leur premier album, merde ! On peut attendre de voir comment ils vont évoluer.

    [Répondre à ce message]

    Cecilia Eyes : "Mountain tops are sometimes closer to the moon"

    14 janvier 2008, par bintin [retour au début des forums]


    Si tous les groupes qui font un morceau en ré majeur, lent et dont l’intensité augmente progressivement font un plagiat de helicon 1, je ne crois pas cecilia soit seul dans ce cas... Essaie de l’écouter avec une oreille neuve et non influencée et ptet que tu auras la chance d’entendre le chant des baleines :) . Perso je n’avais jamais entendu Helicon 1 avant One million whales et ça ne m’a pas tilté faisant le chemin inverse que toi.

    Et en admettant que ce morceau t’insupporte autant de par les similitudes avec helicon 1, écoute "too late for a porn movie" et essaie de trouver l’oeuvre qui a été plagiée pour écrire ce morceau... Si tu trouves, tu auras ptet le droit de penser au "plagiat que représente ce groupe"...
    Bonne écoute !!!

    [Répondre à ce message]

      Cecilia Eyes : "Mountain tops are sometimes closer to the moon"

      14 janvier 2008 [retour au début des forums]


      Il y a quand même de la mauvaise fois à ne pas vouloir admettre que le son général des guitares est le même.

      [Répondre à ce message]

    Cecilia Eyes : "Mountain tops are sometimes closer to the moon"

    14 janvier 2008 [retour au début des forums]


    Tant mieux si vous avez autant d’indulgence. Moi je trouve que faire des morceaux post rock qui ressemblent autant à ses références c’est n’importe quoi.

    Le coup du "c’est un premier album, ils vont évoluer" c’est rabaché à propos de plein de groupe et c’est rare que l’évolution pointe le bout de son nez. C’est très optimiste en gros.
    Et puis c’est p ê des commentaires plus violent qui font bouger les choses et pas des louanges injustifiées.

    Pour moi, qqun qui veut découvrir le post rock doit aller chez godspeed, explosions ou mogwai (etc...) et savoir que cecilia eyes en est une copie sans grand génie. C’est une vérité donc elle est bonne à dire.

    [Répondre à ce message]

      Cecilia Eyes : "Mountain tops are sometimes closer to the moon"

      14 janvier 2008 [retour au début des forums]


      C’est surtout qu’en live ça bouge pas d’un poil...on s’ennuie...

      [Répondre à ce message]

      Cecilia Eyes : "Mountain tops are sometimes closer to the moon"

      15 janvier 2008, par bruno [retour au début des forums]


      "Et puis c’est p ê des commentaires plus violent qui font bouger les choses (...) "

      Alors celle là elle est vraiment tordante ! Des commentaires sur le net qui font bouger les choses. Et puis quelles choses d’abord ?!

      Et tant qu’à parler d’explosions in.. leur dernier est vraiment une daube infâme ! Voilà, en espérant que cette dernière phrase fasse bouger les choses..

      [Répondre à ce message]

    Cecilia Eyes : "Mountain tops are sometimes closer to the moon"

    16 janvier 2008, par El Basto [retour au début des forums]


    Y a rien à voir entre godspeed et sweek. Comparaison hâtive et fausse.

    [Répondre à ce message]

Cecilia Eyes : "Mountain tops are sometimes closer to the moon"

12 janvier 2008 [retour au début des forums]

Malgré tout le bien que j’ai entendu de ce groupe, j’avoue avoir toujours été trop paresseux pour les écouter (manque de temps et autres prétextes bidons). Merci pour l’article qui me donne envie d’aller un peu plus loin.

[Répondre à ce message]