Pop-Rock.com



Catherine Feeny : "Catherine Feeny"
Une chanson, c’est bien. Un album, c’est mieux.

mercredi 27 juillet 2005, par Geoffroy Bodart

DANS LA MEME RUBRIQUE :
The Blue Nile : "High"
Sting : "If on a winter’s night..."
The White Stripes : "Icky Thump"
Télépopmusik : "Angel Milk"
Soldout : "Stop Talking"
The Aliens : "Luna"
The Subs : "Subculture"
Johnny Cash : "American IV : The man comes around"
The Verve : "Forth"
Chickenfoot : "Chickenfoot"


Plus que charmé par le single Maggie entendu à la radio il y a quelques mois, j’étais impatient comme un gosse à la veillée de Noël lorsque j’ai inséré le premier album éponyme de cette jeune chanteuse américaine dans mon lecteur. Ma déception n’en a été que plus grande.

Maggie, c’est une chanson magnifique, une tragique histoire d’amour et une ode à la liberté. C’est une chanson fort simple, mais juste, portée par une voix d’une chaleur et d’une profondeur qui ne manquent pas de frapper les esprits. Une telle tristesse et une telle mélancolie suintent de cette voix à un point tel que ça en devient communicatif.

Le problème, vous l’aurez deviné, c’est que le reste de l’album n’arrive pas à la cheville de ce bijou. On a beau essayer de prendre un peu de recul pour écouter les autres chansons, rien à faire, la comparaison avec Maggie revient toujours : quoique charmant, c’est moins bien. La voix est moins évocatrice, les mélodies sont moins prenantes, les ambiances sont moins pesantes et moins bien rendues. A l’exception notable de Cry for me, aucune chanson ne se détache et l’album s’écoule trop lentement, suscitant fort peu d’intérêt.

Il faut dire aussi que le style dans lequel évolue Catherine Feeny, paradoxalement, est aussi casse-gueule qu’il n’a fait ses preuves : un folk minimaliste, la plupart des chansons ne comprenant que guitare et chant. Pour pouvoir tenir l’auditeur en haleine pendant quarante minutes, il faut avoir des choses à dire, et savoir les dire. Aussi, dans le même style et pour rester dans les productions récentes, on préférera le premier album de Kelly De Martino (voir ici, qui contient également son single imparable Bumblebees) mais parvient tout de même à maintenir un niveau élevé. En plus jazzy, citons le dernier Tanita Tikaram, lequel est exempt de chanson inoubliable, mais propose une belle unité sans jamais lasser.

Catherine Feeny semble avoir le talent nécessaire pour composer et écrire, et, on peut le répéter, elle a une voix exceptionnelle. Peut-être que le recul et l’expérience lui feront prendre conscience, au pire, de la nécessité d’étoffer quelque peu ses compositions les plus faibles, ou au mieux, de l’importance de savoir jeter les titres de remplissage pour retourner à sa guitare et arracher des titres à la hauteur de ses meilleures compositions.

Bref, voilà ce qui arrive lorsqu’on en attend trop d’un disque.



Répondre à cet article

Geoffroy Bodart





Il y a 3 contribution(s) au forum.

Catherine Feeny : "Catherine Feeny"
(1/3) 4 novembre 2016
Catherine Feeny : "Catherine Feeny"
(2/3) 24 février 2006, par gelalou
> Catherine Feeny : "Catherine Feeny"
(3/3) 27 juillet 2005, par Laurent




Catherine Feeny : "Catherine Feeny"

4 novembre 2016 [retour au début des forums]

I actually like his kind of music. Hope, he will make more songs in the future. - Morgan Exteriors

[Répondre à ce message]

Catherine Feeny : "Catherine Feeny"

24 février 2006, par gelalou [retour au début des forums]

Et bien , je suis désolé de ne pas etre d’accord, , mais je suis tombé sous le charme de Catherine Feeny et de la mélancolie de ses musiques.

C’est au hasard de sa tournée en Belgique, à Brugges, que je l’ai entendue en concert et j’écoute son album en boucle depuis.
Et les trés bon titres font passer les moins bons.
Ré-ecouter "please don’t leave me in winter", "Mister blue", "unsteady ground" ....et "maggie" bien sur.

En tous cas, 1h 1/2 de concert m’ont enchanté et il faut surveiller ses prochains passages et ne pas les manquer

[Répondre à ce message]

> Catherine Feeny : "Catherine Feeny"

27 juillet 2005, par Laurent [retour au début des forums]

Il y en a beaucoup des disques de la sorte malheureusement...

Des groupes qui rentreront dans l’histoire d’un single, mais pas plus.

Exemple, avez-vous écouté l’album des Caesars, dont le titre plutôt réussi passe à longueur de pub et de journée sur tous les médias ? Non ? Tant mieux pour vous.

Des groupes comme - waouh, d’où est-ce qu’il sort celui-là ? ;-) - comme Ace of base, Beats international - j’en passe et des meilleurs (...), il y en a toute une tripotée.

Non, j’ai mieux : FR David et son "Words", ou "Sunglasses" de Corey Hart, ou...

héhé

[Répondre à ce message]