Pop-Rock.com



Blue States : "First steps into..."
Cooperative music presents a Michael Mann movie

vendredi 16 novembre 2007, par Geoffroy Bodart

DANS LA MEME RUBRIQUE :
The Shins : "Chutes to narrow"
Seventeen Evergreen : "Life embarrasses me on planet earth"
The Kooks : "Inside in/Inside out"
Kante : "Die Tiere sind unruhig"
Waltari : "Rare species"
Kasabian : "West Ryder Pauper Lunatic Asylum"
Snow Patrol : "Eyes open"
Chili Kumquat : "Dest1 Hâzar2"
Bic Runga : "Birds"
People In Planes : "As far as the eye can see"


Un univers urbain et nocturne. Des personnages carrés, qui tentent de se définir par leurs actes, mais qui sont en fait guidés par une fatalité qui imprègne chaque image, qui pose sa main glacée dans leur dos et les pousse dans le gouffre. Un lyrisme omniprésent, une poésie qui se pose en contrepoint de la violence intrinsèque des rapports sociétaux. Une dissection implacable de l’âme humaine. Des images à couper le souffle, qui marquent à vie. Bienvenue dans le monde de Michael Mann.

Le réalisateur américain, parmi tous ses talents, a toujours opéré un choix remarquable dans les musiques qui accompagnaient ses films, qu’il s’agisse d’une bande-son originale (comment oublier le thème musical qui accompagne la poursuite finale du Dernier des Mohicans ?) ou de l’incorporation dans son récit de chansons rock ou électro. Parmi celles-ci, on trouvera les œuvres tant d’artistes en vogue (Moby, Audioslave) que plus confidentiels (Lisa Gerrard, Mogwai). Mariant comme peu d’autres l’image et le son, Michael Mann parvient à truffer ses films de séquence qu’on n’oublie pas, et pour lesquelles la musique a joué un rôle prépondérant (l’attaque de la banque dans Heat, la poursuite sur l’autoroute de ce même film, sur fond de reprise de New dawn fades de Joy Division par Moby, la séquence du coyote dans Collateral, l’ouverture de Ali, le climax de Manhunter avec In-a-gadda-da-vida de Iron Butterfly poussé à fond les manettes, les séquences finales de Insider et Miami Vice, etc.

Pourquoi vous parler de tout cela ? Parce que le quatrième album de Blue States ne ressemble à rien d’autre qu’à la B.O. d’un film. D’un film de Michael Mann en particulier. Tout au long de ces treize plages, on va retrouver ces ambiances éthérées qui permettent au réalisateur d’étirer certaines scènes en de longs moments contemplatifs. On va aussi retrouver des morceaux à la rythmique carrée, urbaine, électrisés par l’incursion de la guitare électrique. Drôle d’impression, donc, que celle que confère cet album, et qui a pourtant germé dès la vision de sa pochette bleue (couleur qui inonde les films de l’Américain). Oscillant entre trip-hop, électro, électro-rock, l’album s’écoule parfois sans vraiment s’écouter, toujours agréable et coulant. Le meilleur étant proposé dès le début, avec un First steps... last stand qui collerait merveilleusement dans un film comme Black Rain (impossible de quitter le référent cinématographique avec ce disque).

Le défaut principal de cet album est en fait celui qu’on peut adresser à tout original score. Essentiellement instrumental et ambiant (même si on reste dans le format de chansons courtes), on peine à distinguer les morceaux les uns des autres. La production est également un peu trop sage, trop lisse. On aurait souhaité des morceaux parfois plus secs, plus agressifs, plus emphatiques également. Blue States se maintient en effet dans un carcan peu aventureux, semble ne pas vouloir surprendre ni prendre le risque de malmener l’auditeur. Enfin, malgré la qualité globale de l’ensemble des morceaux, il manque l’un ou l’autre titre fédérateur en milieu et fin de disque pour donner un tour de manivelle qui relance la machine.

A réserver aux aficionados du trip-hop, aux auditeurs en quête d’un petit disque presque lounge et tranquille... et aux réalisateurs qui cherchent une B.O. bien sûr...



Répondre à cet article

Geoffroy Bodart





Il y a 2 contribution(s) au forum.

Blue States : "First steps into..."
(1/2) 7 décembre 2015
Blue States : "First steps into..."
(2/2) 5 septembre 2015




Blue States : "First steps into..."

7 décembre 2015 [retour au début des forums]

The music was used as a opening theme for the Shimon Haber movie. Wikipedia provides additional information about Shimon Haber on several world languages.

[Répondre à ce message]

Blue States : "First steps into..."

5 septembre 2015 [retour au début des forums]

Anyone who can listen to his music will surely say that it’s worth it. - Fred Wehba

[Répondre à ce message]