Pop-Rock.com



Bloodhound Gang : "Hefty fine"
The least they could do

mercredi 26 octobre 2005, par Marc Lenglet

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Brian Wilson : "Smile"
The Music : "Strength in numbers"
Box Codax : "Only an orchard away"
The Cure : "4:13 Dream"
Belle and Sebastian : "The life pursuit"
Van Der Graaf Generator : "Present"
Superlux : "Winchester Fanfare"
Cowboy Junkies : "At the end of paths taken"
Low : "Drums and guns"
Sting : "Sacred love"


S’il y avait un album que j’attendais avec une impatience non dissimulée cette année, c’est bien celui du Bloodhound Gang. Exemple rare d’un groupe qui ne s’est jamais senti la moindre fibre revendicatrice, et dont le trip infantile et moqueur était tellement surréaliste qu’on ne pouvait que tout leur pardonner, le Bloodhound Gang vient malheureusement ici de nous démontrer qu’il y a un âge pour tout.

Autant annoncer la couleur sans ambages, Hefty fine est une belle déception. Un machin hip-hop/punk/pop/electro/bruits bizarres sans inspiration, sans génie, sans délires régressifs, dont la jaquette reste encore ce qu’on y trouve de plus marrant. Une absence d’humour surprenante de la part de ces grands adolescents qui en avaient toujours fait leur fonds de commerce. J’en suis même venu à me demander si j’étais dans l’état d’esprit adéquat lors des premières écoutes. Mais les tentatives suivantes ne se sont pas révélées plus probantes. OK, il n’est jamais simple de saisir toutes les formulations argotiques et les références culturelles parfois obscures du Bloodhound Gang. Pourtant, on riait grassement jadis, le livret à la main, en écoutant des professions de foi aussi débiles que The bad touch, Mope ou I wish I was queer so I could get chicks. Ici, on ne rigole plus du tout, et c’est bien là le plus dramatique. Il n’a jamais été question de prendre le Bloodhound Gang au sérieux, mais bien de les considérer comme ce qu’ils étaient : un groupe d’ados attardés, sans respect ni pudeur pour quoi que ce soit, dont la connerie alarmante et la vulgarité absurde les rendaient curieusement sympathiques. Apprécier Jackass était certes un plus, mais ne pas se prendre au sérieux constituait la seule réelle compétence de base requise pour apprécier leurs offenses perpétuelles au bon goût.

Les neuf misérables titres proposés sont tous, sans exceptions, faiblards et ennuyeux. Ralph Wiggum est une sorte de compilation des apparitions de l’idiot du village des Simpsons. C’est bien, mais... euh ... et après ? Quid de l’objectif d’un titre aussi sérieux que Something diabolical ? Tentative hasardeuse de s’essayer au morceau sans humour scato ? Ce n’est pas très probant. Clin d’œil moqueur au mouvement gothique et assimilés ? Peut-être, mais on a du mal à déceler l’ironie ou la chute finale qui enfoncerait le clou. Et on pourrait se poser le même type de question pour chaque titre. A la limite, le single Foxtrot Uniform Charlie Kilo parvient à s’en tirer plus ou moins correctement, sans qu’on y décèle quoi que ce soit qui le différencie de la production pop/punk standard. Comme à l’accoutumée, les composantes des morceaux se partage équitablement entre riffs punk primaires et abominables beats d’euro-pop à trois francs six sous. C’est fade et médiocre, sans même être bêtement jouissif comme jadis. Même les refrains, d’ordinaire si efficaces, sont quelconques. Et au niveau du contenu, il n’y a plus rien qui parvienne seulement à arracher un sourire fatigué.

D’accord, le célebrissime Hooray for boobies n’était pas non plus d’un niveau très relevé, mais tout cela sonnait plus frais, plus délirant, moins clown triste en attente de prépension. Même les intermèdes sont plats au possible. S’enregistrer en train de faire caca, Eminem sait le faire aussi. On ne cesse d’ailleurs de songer que durant leur longue absence, Eminem a occupé, entre autres, le créneau de l’humour trash et bas de plafond. Et là, le Bloodhound Gang semble peiner à retrouver ses marques. Tout au long d’Hefty fine, c’est comme si Jimmy Pop Ali et sa bande de rednecks tentaient pathétiquement de répéter un vieux numéro daté qui avait fonctionné dans le temps, avec le vague espoir que le public fasse preuve de mansuétude. Privé de son côté décalé et ordurier qui faisait mouche, le Bloodhound Gang est un groupe dramatiquement creux et Hefty nine ressemble à 40 minutes d’un spectacle de Roland Magdane. C’est « censé » être drôle.



Répondre à cet article

Marc Lenglet





Il y a 70 contribution(s) au forum.

Bloodhound Gang : "Hefty fine"
(1/6) 23 août 2010, par ghg
Bloodhound Gang : "Hefty fine"
(2/6) 30 octobre 2006, par Oliv
Bloodhound Gang : "Hefty fine"
(3/6) 6 mars 2006, par julia
Bloodhound Gang : "Hefty fine"
(4/6) 4 janvier 2006, par myself
Bloodhound Gang : "Hefty fine"
(5/6) 30 décembre 2005, par Émilie
Bloodhound Gang : "Hefty fine"
(6/6) 16 décembre 2005, par Laurent Charmasson




Bloodhound Gang : "Hefty fine"

23 août 2010, par ghg [retour au début des forums]

aaaaaaaaaa

[Répondre à ce message]

Bloodhound Gang : "Hefty fine"

30 octobre 2006, par Oliv [retour au début des forums]

Pour un fan, tu peux être déçu par cet album, mais tu n’as pas le droit de les démonter ainsi..
Pour moi cet album est un peu moins bon que les autres, certes,, mais c’est qd mm du bloodhound gang, et j’apprécie de ce fait l’album.
je trouve le titre Foxtrot... vraiment bien, ils sont dans leur élément d’attardé et c’est ça qu’on aime chez eux ! ^_^

Bon bah tiens jvais me réécouter l’album tiens :p

+++

[Répondre à ce message]

Bloodhound Gang : "Hefty fine"

6 mars 2006, par julia [retour au début des forums]

Ok japprouve ton article quand tu disais que c’etait moins drole ,stupide etc qu’avant ,mais selon moi, la musique est toujours aussi bonne !!!
juste une ptite question : pourquoi tecris des critiques pour rabaisser les groupes ? non mais si quelquun naime pas cet album il na pas besoin dun mec qui cherche a passer son temps pour le lui dire...

[Répondre à ce message]

Bloodhound Gang : "Hefty fine"

4 janvier 2006, par myself [retour au début des forums]

dsl mais jsuis vraiment po de ton avis j’ai trouvé que lalbum hefty fine était aussi bon que les autres c juste que c’est moins vulgaire mais le beat lui etait aussi bon jpourrais le faire repeter 1000 et une fois sur mon lecteur cd pis jen redemenderai encore !!!

[Répondre à ce message]

Bloodhound Gang : "Hefty fine"

30 décembre 2005, par Émilie [retour au début des forums]
Bloodhound Gang : Hefty Fine

Salut !
Désolé pour vous mais je déteste cet article !!!!
Tout le monde a droit à leur opignon et vous ne faîtes valoir que la vôtre.
Moi personnellement j’adore Bloodhoung Gang.
Peut-être que les paroles sont moins drôles mais avouez que la musique n’est pas si moche
En tout cas
Moi je conseille Hefty Fine car la musique est bonne et rythmé (sauf something are diabolical ? et le bruit de la personne en train de faire caca)
mais chacun a droit a son avis et il faut l’écouter pour l’apprécier !!!

Émilie

[Répondre à ce message]

Bloodhound Gang : "Hefty fine"

16 décembre 2005, par Laurent Charmasson [retour au début des forums]

Allez, je vais pas faire dans la diahrée verbale : Hefty nine a certes perdu le côté trash des albums précédents mais si l’on compare à cette vaste farce qu’était "Use your fingers", le dernier album du gang tient bien la route. C’est efficace (Pensylvania), varié et jouissif sur les neuf vrais titres de ce court album. Pas déçu, bien au contraire ; Jimmy Pop va à l’essentiel. Un bon album pour se donner la pêche avant d’aller bosser.

[Répondre à ce message]