Pop-Rock.com



Blackmore’s Night : "The secret voyage"
Ca sent trop le savon et pas assez la foufoune

jeudi 9 octobre 2008, par Marc Lenglet

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Tomahawk : "Anonymous"
Coldplay : "X&Y"
Madrugada : "The nightly disease"
Superbus : "Pop’n gum"
Lou Reed : "Hudson River wind meditations"
Amy Winehouse : "Back to black"
Ozark Henry : "The sailor not the sea"
Texas Trauma : "Topgun Patsy"
Gary Go : "Gary Go"
Einstürzende Neubauten : "Alles wieder offen"


Blackmore’s Night est un groupe qui tend le bâton pour se faire battre. Entre Candice Night qui va chercher ses robes dans le grenier de son arrière grand-mère, Richie Blackmore qu’on ne parvient plus à imaginer autrement qu’avec son accoutrement d’Eroll Flynn cacochyme, et les autres membres du groupe dont les patronymes semblent avoir été imaginés par le gamin responsable d’Eragon, Blackmore’s Night est sans doute à la musique médiévale ce que Richard Clayderman est à la symphonie classique.

Néanmoins, le groupe assume tout à fait l’aura de dilettantisme qui lui est accolé par n’importe quel amateur pointu de paganfolk qui se respecte. Loin de chercher à coller rigoureusement à la musique du temps jadis, ni à instaurer une atmosphère tournée vers le mystère et la transcendance, Blackmore’s Night se satisfait amplement d’arranger aux tons pop et rock des mélodies du passé, voire d’en composer lui-même « à la mode de ». Et puis, Candice Night a décidément une bien jolie voix, Richie Blackmore est encore capable de décocher un riff qui fait mal entre deux ritournelles à la mandoline, et le dernier opus en date, le très réussi Village lanterne, constituait tout de même un fameux bond en avant dans la qualité de la musique proposée par Blackmore’s Night.

Ce Secret voyage retombe cependant au palier « vite écouté, vite apprécié, vite oublié » qui caractérise les autres albums de Blackmore’s Night. Ce n’est pourtant pas faute de donner dans l’éclectisme : on y trouve tout autant une relecture du Stella splendens, chant liturgique catalan du XIVème siècle qu’une reprise de UB40, une de Rainbow à la mode troubadour - ce serait bête de se priver - et une espèce de chanson à boire qui semble tout droit tirée du folklore ashkénaze (Toast to tommorow). A l’exception de l’ambitieux Looking within the crystal ball, le reste s’écoule dans une certaine indifférence, avec l’un ou l’autre léger haussement de sourcils lorsque retentit une gigue dansante égarée au milieu de ces ballades romantico-kitschs.

Gentillet, onirique et très vaguement médiéval, dans un esprit notoirement plus proche de She-Ra que du Seigneur des anneaux (mais si, souvenez-vous : la cousine de Musclor qui vivait dans une espèce de château de poupées avec ses pétasses de copines amazones), Secret voyage satisfera sans hésiter les fans hardcore des Winx, beaucoup moins les autres et carrément pas du tout les fans de folk médiéval n’ayant pas le détachement requis pour apprécier cette vision Barbie-princesse de l’amour courtois. Comme le disait le wookie qui faisait partie du jury de la Nouvelle Star, « ça sent trop le savon et pas assez la foufoune ».



Répondre à cet article

Marc Lenglet





Il y a 4 contribution(s) au forum.

Blackmore’s Night : "The secret voyage"
(1/4) 1er septembre 2015
Blackmore’s Night : "The secret voyage"
(2/4) 14 août 2010
Blackmore’s Night : "The secret voyage"
(3/4) 23 juillet 2009, par Cédric
Blackmore’s Night : "The secret voyage"
(4/4) 16 octobre 2008, par Vehau




Blackmore’s Night : "The secret voyage"

1er septembre 2015 [retour au début des forums]

A signature mcollection of the group. A fine musical output that can be a hit. - Green Water Technologies

[Répondre à ce message]

Blackmore’s Night : "The secret voyage"

14 août 2010 [retour au début des forums]

Sa pu le jaloux ici ! Pauvre larve de la société tu fais avec ta critique de MARDE !

[Répondre à ce message]

Blackmore’s Night : "The secret voyage"

23 juillet 2009, par Cédric [retour au début des forums]

En réponse à cet article accablant et purement subjectif, je me permets de souligner que le talent de Richie Blackmore et de Candice Night n’est plus à démontrer et que la richesse de leur musique n’est pas une affaire de mode !
Pour la critiquer, je pense qu’il faut savoir l’apprécier et non pas essayer de l’assimiler à ce que l’on regarde à la télévision en griffonnant des notes sans musique dans son canapé.
Il est bien connu que l’habit ne fait pas le moine et je doute que même sans vulgarité, Candice de part sa voie et son charme de ne puisse vous changer, si elle le souhaitait, en patriote Mr Lenglet.

[Répondre à ce message]

Blackmore’s Night : "The secret voyage"

16 octobre 2008, par Vehau [retour au début des forums]

Plutôt d’accord avec la chronique, sauf que pour ma part, tout ce qu’a fait Blackmore avec sa princesse m’a toujours profondément ennuyé.
Il a au moins le mérite d’assumer à fond sa stature de plus grand troubadour du XXIème siècle avec un aplomb et une candeur digne de Lancelot Du Lac.
Mais, niveau musique, j’eus aimé une confrontation plus virile entre le meilleur du Hard Rock briton et la musique médiévale qui, en termes de sonorités fut incroyablement plus riche que ces ballades sirupeuses et... chiantes que semble désormais affectionner notre vieux rockeur en collants et bottines.

Lorsque je vois le dernier très bon album de Deep Purple (après moultes écoutes, il s’avère en effet vraiment excellent, si si !!), je ne peux que constater avec nostalgie que Monseigneur Blackmore a choisi une voie toute autre pour sa fin de carrière.

Si il est heureux ma foi, c’est tout ce que je lui souhaite.

[Répondre à ce message]