Pop-Rock.com



Art Brut : "It’s a bit complicated"
La critique est aisée mais...

dimanche 22 juillet 2007, par Marc Lenglet

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Zita Swoon : "A song about a girls"
Les Rita Mitsouko : "Variéty"
Moriarty : "Gee whiz but this is a lonesome town"
Nickelback : "The long road"
Empire Of The Sun : "Walking on a dream"
Van Der Graaf Generator : "Present"
Simple Minds : "Our secrets are the same"
Chickenfoot : "Chickenfoot"
Pendulum : "In Silico"
The Rolling Stones : "A bigger bang"


En 2005, Art Brut avait secoué le petit monde du rock indépendant avec son garage-rock rêche et décalé (le patronyme du groupe reprend le concept imaginé par le peintre français Jean Dubuffet pour décrire l’art élaboré par des individus dépourvus du moindre background artistique). Le charismatique leader Eddie Argos y détaillait, avec un accent cockney à couper au couteau, diverses anecdotes de son parcours et de celui de son groupe sur un mode humoristique plutôt rafraîchissant.

Acclamé avant même d’avoir réalisé son premier album comme le meilleur groupe non-signé de Grande-Bretagne, Art Brut imagina en outre le sympathique concept de franchises, autorisant n’importe quel autre groupe à reprendre leurs titres ou à en composer de nouveaux qui soient inspirés de leur univers (phénomène qui leur a échappé depuis bien longtemps, avec l’inscription d’une foule de groupillons amateurs mais aussi de formations plus confirmées comme We Are Scientists, aka AB47).

Art Brut dispose aujourd’hui de tout autres moyens de production qu’à l’époque de ses premières démos ou même de Bang bang rock and roll et, à l’instar des Arctic Monkeys, le côté Do it yourself s’est quelque peu évaporé. De quoi les vouer aux gémonies aux yeux de tout amateur pointilleux indigné de la disparition de l’énergie brute des débuts derrière la netteté d’une production en studio. N’étant ni amateur pointilleux ni même franchement passionné par le rock briton à la base, le progrès ne me dérange pas particulièrement d’autant plus qu’Art Brut n’en est pas devenu un groupe propret pour autant. On signalera également l’arrivée d’un nouveau guitariste, Jasper Future, qui s’avoue lui-même aussi inapte à jouer le moindre truc complexe qu’Eddie Argos de chanter correctement.

Art Brut se met moins en scène que par le passé. Les historiettes sucrées-salées imaginées par Argos sont toujours aussi amusantes mais tournent moins autour de sa personne que de la musique, tout bêtement. Parfois très directes (le bien nommé Direct hit, Nag nag nag nag), parfois plus douces (People in love), les onze titres de ce court album possèdent en tout cas une personnalité bien affirmée et se montrent plutôt attachants, tout spécialement les excellentes Blame it on the trains, Jealous guy et Pump up the volume. Les occasions de sourire ne manquent pas : St.Pauli et son refrain en allemand massacré « Punk rock ist nicht tott »... à la suite de quoi Argos s’excuse d’avoir appris l’allemand sur une pochette de 45-tours ; le dilemme entre embrasser sa copine et chipoter au volume de la radio sur Pump up the volume et la paranoïa vis à vis des ex-boyfriends sur Jealous guy pour n’en citer que quelques-unes... Même si l’effet de surprise généré par le premier disque a disparu et qu’Art Brut se contente finalement de réutiliser les mêmes ficelles (humour pince-sans-rire, mélodies vicieuses et chant scandé), ce second album réussit son examen de passage sans trop se fouler. It’s a bit complicated ne génère pas le même enthousiasme ni la même curiosité que son prédécesseur mais n’en reste pas moins une réalisation bien torchée et suffisamment atypique pour qu’on passe un bon moment à écouter le verbiage d’Argos et le bordel sonore orchestré par ses comparses.



Répondre à cet article

Marc Lenglet





Il y a 9 contribution(s) au forum.

Art Brut : "It’s a bit complicated"
(1/4) 6 août 2007, par nericj
Art Brut : "It’s a bit complicated"
(2/4) 23 juillet 2007, par fabrice
Art Brut : "It’s a bit complicated"
(3/4) 23 juillet 2007
Art Brut : "It’s a bit complicated"
(4/4) 22 juillet 2007, par the last day of summer




Art Brut : "It’s a bit complicated"

6 août 2007, par nericj [retour au début des forums]

Avant de m’investir dans ce nouvel album, je retourne au premier (bang bang rock and roll), et comme ya pas de chronique sur le site concernant ce disque, je me permet une incursion en conseillant à tous les fous qui aiment les pixies et autres folies sans attaches de commencer par là !!
C’est frais, ça pète de partout, pas de chant mais des paroles scandées sur des guitares sauvages et des choeurs nunuches très sympathiques.

La suite au second album ?? ??

[Répondre à ce message]

Art Brut : "It’s a bit complicated"

23 juillet 2007, par fabrice [retour au début des forums]

Eddie Argos est également membre d’Art Goblins(préexistant à Art Brut), aux côtés de Jasper Future (Art Brut).
Il vient de former un nouveau projet qui comptera comme autres membres Luke Haines(The Auteurs, Baader Meinhof, Black Box Recorder) , Mr Solo (David Devant & His Spirit Wife) et Frank Sidebottom (personnage à tête en carton inventé par un comédien anglais).
Le groupe a déjà un nom:The English Travelling Wilburys

[Répondre à ce message]

Art Brut : "It’s a bit complicated"

23 juillet 2007 [retour au début des forums]

Très bonne chronique. Peux-tu me rappeler ton adresse email ? Merci.

[Répondre à ce message]

Art Brut : "It’s a bit complicated"

22 juillet 2007, par the last day of summer [retour au début des forums]

La pochette ça me rappelle les cours de géométrie à l’école, ça vient de me faire comme à l’autre avec sa madeleine. Sinon votre chronique m’a ennuyé, en fait j’ai rien compri. Je viens de réaliser que c’est la première fois depuis longtemps où je n’ai même pas fait une seule fois référence à l’album "Bloodflowers" de The Cure.

[Répondre à ce message]