Pop-Rock.com



Arkol : "On aurait dit qu’on était bien"
Du Noir Désir pour ados

mardi 31 octobre 2006, par Géry Brusselmans

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Blur : "Think tank"
Bryan Adams : "Room service"
Mercury Rev : "The secret migration"
Nicolai Dunger : "Tranquil Isolation"
Idem : "The sixth aspiration museum overview"
The Dandy Warhols : "Odditorium or Warlords of Mars"
Stellastarr : "Stellastarr*"
Crippled Black Phoenix : "A love of shared disasters"
The Gossip : "Standing in the way of control"
Metric : "Old world underground, where are you now ?"


Après les Kyo, Aqme, Vegastar et autres groupe de djeuns, voilà qu’on nouveau groupe de rock français débarque. Ici, retour aux sources d’un rock inspiré des Noir Désir et autres Téléphone avec à l’appui des textes sur les difficultés quotidienne de la vie urbaine. Le nouveau produit de chez Warner devrait ravir une belle part d’adolescents...

Accoupler Kyo et Noir Désir... Pour obtenir Arkol. Un mélange a priori déconcertant qu’a tenté ce jeune groupe du Mans, qui mêle un rock aux sonorités frenchy avec des textes gentillets et des mélodies faciles. On aurait dit qu’on était bien donne déjà une idée du ton de l’album. En gros, une bande de potes de 25 ans issus de la même ville se retrouvent en banlieue parisienne pour travailler à l’usine Renault. Les cinq jeunes se réunissent alors autour de la musique pour s’évader et exprimer leur vision du monde. RMI, factures, bêtise humaine ou pollution sont quelques thèmes chers à Arkol. Une vision très routinière, plutôt rebelle mais jamais crue, dans lequel certains « djeuns » se reconnaîtront. Pour exemple, le titre 15 m2 ou Julien Deniel, le chanteur, détaille son appartement de pur bonheur : un petit flat étroit au 8ème étage, sans ascenseur, avec vue sur le parking du supermarché. D’autres exemples comme le titre Mon amoureuse et l’histoire d’une relation avec la caissière du coin, ou J’aimerais où le groupe raconte son désir d’être heureux sans y parvenir réellement.

Bref, des petites histoire de tous les jours ; des coups de blues ou de cœur avec des textes assez simples, mais pour finir bien écrits... Ou plutôt bien ciblés. Car l’idéologie d’Arkol, bien que très caricaturale, tient la route. L’interprétation de Julien Deniel n’y est pas pour rien avec sa voix, certes pas transcendante, mais en tout cas reconnaissable. On n’hésiterait pas à le rapprocher d’un mélange entre Renaud et Bertrand Cantat. Musicalement parlant, l’album reste très basique, avec un rock guitare/basse/batterie comme on peut en entendre des milliers avec, petit plus, quelques sonorités de clavier. Du début à la fin, l’album reste dans cette même veine rock, excepté le dixième titre acoustique Mon grand-père.

Efficace, Arkol ? Oui, certains refrains se retiennent. Oui, une certaine originalité se dégage de ce nouveau style de rock français. Un style hybride qui donne au groupe une double identité de gentil rockeur. La recette semble appropriée pour une certaine catégorie de gens : les adolescents. Warner, actuelle maison de disque du groupe, a directement flairé le bon coup commercial en signant Arkol après l’écoute d’une première demo 5 titres réalisée en 2001. Suivra Vue imprenable, premier album réalisé en 2004 avec le single 20 ans, régulièrement diffusé en radio. Mais il semble que le groupe ait été signé un peu trop tôt, car On aurait dit qu’on était bien ressemble plus à une demo de bonne qualité qu’à un vrai album. Il est aujourd’hui de bon ton d’avoir un son peu travaillé ou « fait-maison » pour faire ressortir toute l’énergie et la simplicité, mais l’effet n’est ici pas totalement atteint. Ou est-ce peut-être dû à la jeunesse de la formation ? Malgré ça, un matraquage radio ne devrait pas empêcher Arkol de ravir une belle part des adolescents. Le public adulte passera sans doute son chemin pour ressortir un vieil album de Téléphone ou Noir Désir.



Répondre à cet article

Géry Brusselmans





Il y a 6 contribution(s) au forum.

Arkol : "On aurait dit qu’on était bien"
(1/3) 19 novembre 2006
Arkol : "On aurait dit qu’on était bien"
(2/3) 4 novembre 2006, par Loulette
Arkol : "On aurait dit qu’on était bien"
(3/3) 1er novembre 2006, par Yû




Arkol : "On aurait dit qu’on était bien"

19 novembre 2006 [retour au début des forums]

noir désir ?? je vois pas le rapport avec Arkol !!
on va pas passer notre vie entière à tout comprarer a noir désir ou a téléphone !
c’est bien la france ca... avec des raisonnements comme ca Oasis en aurait pris plein la g.....
après que ca vienne de chez warner ou d’un label moi je m’en fou !!
c’est bien ou c’est pas bien...
et dans le cas qui nous interresse c’est pas mal
en tout cas à découvrir

[Répondre à ce message]

    Arkol : "On aurait dit qu’on était bien"

    19 novembre 2006, par Claire Chanel [retour au début des forums]
    http://clairechanel.blogspot.com


    "c’est bien la france ca..."

    Sauf que tu es sur un site belge, mon lapin.

    [Répondre à ce message]

    Arkol : "On aurait dit qu’on était bien"

    28 novembre 2006, par Murdoc [retour au début des forums]


    Attendez peut-être au moins d’avoir vu l’une ou l’autre prestation scénique... Personnellement, je les ai vu au cours d’un concert dans une petite salle a Waterloo il y a quinze jours et je trouve qu’ils arrivaient bien a mettre l’ambiance. On a fait la fête avec eux après (le groupe d’un ami jouait juste avant) et bien qu’un peu franchouillards, ils sont loin d’avoir une mentalité de parvenus comme les membres des groupes comme Kyo ou Vegastar... Enfin a bon entendeur,... Je vois conseille quand même d’aller jeter un oeil sur ce CD car tout ce qui est facilement accessible n’est pas spécialement a jeter !

    Chrisss

    [Répondre à ce message]

      Arkol : "On aurait dit qu’on était bien"

      29 novembre 2006, par gerybruss [retour au début des forums]


      Le cd en soi n’est pas si mal ; c’est juste que la production n’est pas géniale (en gros, ca ressemble à une belle demo) et que le groupe devrait plus plaire à un public d’ados qu’à un large public.
      Comparer Arkol à Noir Désir ? Il y a surement d’autres petits groupes qui se rapprochent plus d’Arkol que Noir Désir, mais Noir Désir reste une référence pour beaucoup de gens ; et il n’y a malheureusement pas beaucoup de nouvelles références dans le rock français.

      [Répondre à ce message]

Arkol : "On aurait dit qu’on était bien"

4 novembre 2006, par Loulette [retour au début des forums]

http://coquelicot51100.blogspot.com
Ce truc la au dessu c’est mon blog à moi qui parle de...non enfait qui parle pas,il est consacré exclusivment à la photographie,voila si sa vous botte de vnir le voir y sra content,merci

[Répondre à ce message]

Arkol : "On aurait dit qu’on était bien"

1er novembre 2006, par  [retour au début des forums]

"Comme d’habitude, la programmation est impeccable et, sans que je ne m’en rende compte, j’ai plongé dans ce qui allait être le thème principal de ma soirée : mon âge d’or ne sera pas celui des générations futures. Mon âge d’or appartient à mon passé, il n’est pas mon présent car c’est mon présent qui fait que mon passé est mon âge d’or, en conséquence de quoi mon présent sera l’âge d’or des générations suivante. J’ai mal pour eux, et j’ai honte, car je suis finalement complice : qu’est-ce qui m’empêche de lancer des avions sur les immeubles de Gallimard, TF1, et Universal ? Hormis ma lassitude. Une soirée ne suffira pas pour que je me dise qu’après tout, ces petits cons n’ont qu’à embrasser mon âge d’or. De toute façon, il est virtuellement à tout le monde."

[Répondre à ce message]