Pop-Rock.com



Alister : "Aucun mal ne vous sera fait"
Nous n’en doutons pas

mardi 16 septembre 2008, par Yû Voskoboinikov

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Camouflage : "Sensor"
The Music : "Welcome to the north"
Interpol : "Our love to admire"
Nëhãl : "Nëhãl"
Madonna : "Confessions on a dance floor"
A.R. Rahman : "Music from the motion picture Slumdog Millionaire"
Eiffel : "A tout moment"
Neuser : "Alles wird leichter"
The Prodigy : "Invaders must die"
The XX : "XX"


Il fallait oser la pochette : le cheveu gras et long, la barbe foisonnante, le regard terne et vide, une volute de fumée s’échappant en désordre d’une bouche que l’on devine grande. Bref, un pur produit de rébellion formatée pour les ados bourgeois en quête du disque ultime pour justifier devant leur mère qu’ils ne se brosseront plus les dents qu’une seule fois par jour. Ou alors le disque sincère d’un Jarvis Cocker français ?

Je l’admets volontiers, la comparaison est plus que cruelle pour Alister, qui ne fait nullement le poids avec son premier simple, Qu’est-ce qu’on va faire de toi ? La réponse est donnée : rien. Entre une révolte adolescente même pas assumée jusqu’au bout - pourquoi ne dire les choses comme elles sont et parler de « romances merdeuses » ? - et une collection de bluettes dignes de Pierre-Arnaud Jonard - un Paris-Marseille de prétention au bout d’un phallus de trois centimètres -, il n’y a absolument rien à dire de cet album.

Oh, si, éventuellement, l’on pourrait dire qu’Alister est en fait le fils naturel de Jacques Dutronc, déshérité mais pas assez couillu pour crever d’une surdose d’héroïne, alors se lançant dans la musique avec la conviction intime de pouvoir battre son père sur son propre terrain. Et encore, faudrait-il pouvoir dégager un semblant de volonté de ce disque mou, révolte rive gauche caviar qui n’est effectivement pas prête de nous faire mal. En somme, rien qui n’ait pas déjà été fait auparavant.

A ceci près que les mélodies sont là, que les textes montrent que le garçon n’est pas un débutant de l’écriture (il a été scénariste pour la télévision et a écrit quelques paroles pour Adrienne Pauly), et que l’album se révèle à la longue être un poison lent qui s’insinue avec vice dans les oreilles de l’auditeur jusqu’à en devenir irrésistible. Les préjugés tombent alors tous pour laisser place à un disque finalement pas si mal foutu que ça, et le chroniqueur n’a pas d’autre choix que de ravaler toutes ses paroles agressives au profit d’une certaine sympathie pour Alister, dont le disque ne marquera certes pas l’histoire de la pop, mais qui reviendra régulièrement et avec grand plaisir sur la platine.



Répondre à cet article

Yû Voskoboinikov





Il y a 8 contribution(s) au forum.

Alister : "Aucun mal ne vous sera fait"
(1/4) 15 avril 2009, par nymphohalo
Alister : "Aucun mal ne vous sera fait"
(2/4) 17 septembre 2008, par Ma
Alister : "Aucun mal ne vous sera fait"
(3/4) 16 septembre 2008, par naughtyfrog
Alister : "Aucun mal ne vous sera fait"
(4/4) 16 septembre 2008, par Enfin !




Alister : "Aucun mal ne vous sera fait"

15 avril 2009, par nymphohalo [retour au début des forums]

On n’y crois pas...

[Répondre à ce message]

Alister : "Aucun mal ne vous sera fait"

17 septembre 2008, par Ma [retour au début des forums]

Que faire des notes gribouillées lors des premières écoutes, quand on n’aimait pas un album, quand vient l’heure d’écrire une critique et qu’on a changé d’avis ? Eh bien on met les met quand même, faut pas gâcher....

[Répondre à ce message]

    Alister : "Aucun mal ne vous sera fait"

    18 septembre 2008, par HB [retour au début des forums]


    Ca me paraît relever justement du bon procédé ça : jeter les impressions pendant (pendant qu’il est encore temps), construire du français intéressant autour ensuite (du belge même moi j’aime). Après le résultat glop/pas glop ça dépend tout autant de l’artiste que du prescripteur et de la bonne humeur de la clientèle de ce dernier. Rien de grave donc.

    [Répondre à ce message]

Alister : "Aucun mal ne vous sera fait"

16 septembre 2008, par naughtyfrog [retour au début des forums]

tu confirmes, t’es vraiment qu’une merde

[Répondre à ce message]

Alister : "Aucun mal ne vous sera fait"

16 septembre 2008, par Enfin ! [retour au début des forums]

Vous voyez, Yû, vous pouvez le faire.....Chroniquer réellement un album en argumentant est donc à votre portée.
Vous êtes sur la bonne voie.

[Répondre à ce message]