Pop-Rock.com



Alexis HK : "L’homme du moment"
Ne pas être que l’homme du moment...

mercredi 19 janvier 2005, par Nicolas Thieltgen

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Two-Star Hotel : "Two-Star Hotel"
A-Ha : "Foot of the mountain"
Blumfeld : "Verbotene Früchte"
Blackfield : "Blackfield"
El Cuarteto De Nos : "Raro"
The Prodigy : "Invaders must die"
Beck : "The information"
The Offspring : "Splinter"
Sharko : "Meeuws 2"
Six Organs Of Admittance : "Sun awakens"


Sur son deuxième album, Alexis Djoshkounian croque ses semblables avec une ironie féroce et un sens du détail très cinématographique, mais pêche encore par l’usage de mélodies passe-partout. Il ne lui manque pourtant pas grand chose pour se distinguer et concrétiser les espoirs que l’on peut légitimement placer en lui à l’écoute de L’homme du moment.

Il est des titres d’album qui en disent bien plus qu’ils ne voudraient. On a ainsi souvenir d’un album de U2 dont le titre illustrait, presque involontairement, le désir du groupe de stopper net les expérimentations et de se reposer sur ses acquis, pour le meilleur et pour le pire (All that you can’t leave behind en 2000).

Il en est de même avec le second album d’Alexis HK, chanteur français aux ascendances russes, révélé il y a deux ans déjà avec le décalé Belle Ville. Si le titre de son album s’inspire d’une des réussites de ce nouvel opus, (L’homme du moment, satire douce-amère d’un arriviste prescripteur du bon goût), il en révèle également les limites. En effet, il faut bien le dire, ce n’est qu’à de trop rares occasions qu’Alexis HK arrive à dépasser sa condition de chanteur français de son époque et à vraiment attirer notre attention et susciter un intérêt durable pour sa musique.

La faute à qui, la faute à quoi ? Difficile de le dire après une écoute rapide de l’album, toute une série d’ingrédients intéressants étant présents. On notera ainsi son sens du burlesque et de l’absurde (Chiens de vieille), voire du saugrenu (Le Veuf) utilisé avec une maîtrise impressionnante. On n’oubliera pas non plus des arrangements originaux entre modernité et tradition (voir notamment L’homme du moment et son « riff » d’accordéon), qui le rapprochent du travail d’un Thomas Fersen, par exemple.

D’où vient le problème alors ? On pointera principalement les mélodies qui manquent cruellement de saveur au regard des autres composantes du disque. A l’exception de Coming out, récit distancié mais juste d’une agression homophobe ainsi que du précédemment cité L’homme du moment, difficile d’apprécier les ritournelles d’Alexis HK, tellement celles-ci manquent d’allant et de relief.

Au final, ce qu’on souhaitera, c’est que, pour son prochain album, Alexis s’entoure d’un ou de plusieurs compositeurs qui lui fourniraient des musiques à la hauteur de son talent de parolier et de sa voix désabusée de dandy à la diction décalée, un peu à l’image de ce que Brigitte Fontaine a pu trouver avec son comparse et compagnon Areski Belkacem. Ce qui lui permettrait sans doute de ne pas être uniquement l’homme du moment...



Répondre à cet article

Nicolas Thieltgen





Il y a 4 contribution(s) au forum.

Alexis HK : "L’homme du moment"
(1/1) 24 octobre 2005, par raphael novarina




Alexis HK : "L’homme du moment"

24 octobre 2005, par raphael novarina [retour au début des forums]

Bonjour,

je me permets de vous faire part de ma vision d’alexis HK qui n’est justement autre, selon moi, que le "rempart" à cette génération d’hommes et de femmes du moment.

Alexis hk est avant tout un Véritable musicien, ayant dix années d’experience sur scène ; il serait très dommage qu’il confie l’élaboration de ses mélodies à d’autres puisqu’il nous propose en effet un "tout" cohérant ; la tache d’un "songwritter".
Il y a t il aujourd hui, mis à part de fortes personnalités que l’on peut compter sur les doigts de la main, beaucoup d’interpretes nous plongeant dans des univers moins naifs que tout ce que l’on nous rabache partout ?.

Je me permets également de vous citer : "Difficile de le dire après une écoute rapide de l’album" ; puisqu’il semble évident qu’on ne peut juger un album quel qu’il soit dans la précipitation,en particulier celui-ci ; meme s’il est parfois pertinant
de faire une premiere approche de la couleur d’un nouvel album.
Vous conviendré que KID A, des radiohead ou sigur ros pour lequel vous avez écrit un autre article font partis entre autre de ces albums qui n’ont de saveur qu’après avoir creuser.

En ce qui concerne la chanson "coming out" : "récit distancié mais juste d’une agression homophobe" : Je ne pense pas qu’il faille prendre ce texte sous cet angle, mais plutot comme le dépit ressenti par un homme perdu, peut etre un "homme du moment", rejeté par on ne sait qui, perdu parce qu’il n’est pas ce qu’attendent les gens de lui. Un homme travesti, au sens propre comme au sens figuré ; le dénouement pittoresque n’étant finalement la, que pour révéler l’absurdité du monde de la médiatisation, et de l’intolérence qui en découle, face à la réalité bien moins idyllique.

Ce deuxiéme album reflète une maturité qu’il faut mériter, et cela par la présence de textes d’une finesse en totale cohérence avec la musique.

Malgré mon point de vue différent sur l’évolution d’alexis HK,Votre article m’a touché sur bien des aspects que je n’ai sus percevoir sans vous ; je prends donc la peine de vous répondre.
J’espère que mon avis ne vous laissera pas indifférent, et aussi ne pas avoir été trop virulant dans mes propos ; mon admiration sans bornes pour ce musicien pourrait en être la cause...

Je vous souhaite je l’espère, une petite dernière écoute, avant de refermer la page définitivement sur l’album de cet artiste, qui voulait procurer à travers sa musique et ses textes l’inverse de l’effet qu’il a eu sur vous...

Mes sincères salutations,

Raphael Novarina.

[Répondre à ce message]

    Alexis HK : "L’homme du moment"

    13 mars 2006, par kro [retour au début des forums]
    Photos alexis hk


    Photos de concerts d’Alexis HK : Ici les photos !

    [Répondre à ce message]

    Alexis HK : "L’homme du moment"

    14 avril 2006 [retour au début des forums]


    je dois reconnaître que je suis d’accord avec ce Novarino (dont j’ai d’ailleurs déjà entendu la musique, bizarre mais interessant) et qu’il me parraît moi aussi tout à fait déplacé de se permettre d’emettre une critique sur un album après une écoute rapide, qu’est ce que cela signifit ! Pensons à calquer cette méthode sur un film, un livre (ce qui est trop souvent le cas) ou encore une femme, ou un homme car c’est de cela dont il est question ! Prenez le temps Monsieur, on prend bien le temps de vous lire !
    Cordialement !
    Serge Raguenut

    [Répondre à ce message]

    Alexis HK : "L’homme du moment"

    26 juillet 2007 [retour au début des forums]


    Braveau à Novarina pour cete demonstration trais pertinante et sans ocune fotes d’ortographes...
    Roger du 93

    [Répondre à ce message]