Pop-Rock.com



Aerosmith : "Honkin’ on bobo"
The thrill is (not) gone

jeudi 6 mai 2004, par Marc Lenglet

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Yeah Yeah Yeahs : "Fever to tell"
Poison : "Poison ’D !"
Killing Joke : "Killing Joke"
Bob Dylan : "Modern times"
Grizzly Bear : "Veckatimest"
Rammstein : "Liebe ist für alle da"
Them Crooked Vultures : "Them Crooked Vultures"
Peter, Björn & John : "Seaside Rock"
The Twilight Sad : "Fourteen autumns and fifteen winters"
Adrienne Pauly : "Adrienne Pauly"


On les croyait englués à jamais dans la musique bon marché, captifs des sirènes "Fais de la balade sirupeuse et du gros rock qui tache, et t’auras plus jamais à t’inquiéter pour payer ta dope". Certes, Aerosmith restait un groupe flamboyant sur scène, et ses albums, pour simplistes qu’ils étaient, demeuraient relativement bien ficelés, mais quand on se souvenait de Toys in the attic, de Rocks ou, à la limite, de Pump, il y avait de quoi râler devant la déconfiture de cette formation depuis un quinzaine d’années…

D’où la décision des ex-Toxic Twins et de leurs compères de revenir à leurs racines, en se fendant d’un tribute-album en hommage à de grands noms du blues comme Bo Diddley, Willie Dixon ou Big Joe Williams. Vous n’êtes pas particulièrement connaisseurs en musique blues ? C’est mon cas et ce n’est pas dramatique : la plupart des titres proposés ici (Road runner, Baby, please don’t go,…) font partie de ces standards blues qu’on a forcément entendus un jour ou l’autre au cours de son existence. Mon opinion sur la nouvelle livraison du groupe de Steven Tyler sera donc celle d’un amateur de rock. Si un amateur de blues souhaite exprimer son point de vue dans le forum, qu’il ne s’en prive pas : ça m’intéresse !

Le blues a une grande qualité pour tout qui en écoute pour la première fois : tous les grands Bluesmen étaient aussi de grands pop-songwriters, dans le sens où leurs morceaux possédaient un effet instantané dont le rock des origines s’est abondamment inspiré. Il faut savoir raison garder, et Honkin’ on bobo ne me paraît tout de même pas faire partie de ces albums si roots qui fleurent bon les champs de coton et les eaux limoneuses du Mississipi. Aerosmith a évité de pratiquer des reprises scolaires de ces grands classiques et y a imprimé sa propre griffe. Et la griffe d’Aerosmith, qu’on le veuille ou non, c’est le rock de Stadiums ! Il va sans dire que les titres de ce nouvel album sont de ceux qui font taper du pied au bout de quelques secondes. Le groupe, sans doute vaguement honteux de ce qu’il a pu devenir, mais conscient qu’on ne revient pas en arrière aussi facilement qu’on le souhaiterait parfois, a tenté d’atteindre un juste milieu entre la quête de ses racines et l’obligation de satisfaire la large frange de son public qui les a toujours connus comme un groupe de rock grand public.

Contrairement à Eric Clapton qui m’a toujours paru incarner un certain formalisme (si l’on excepte sa période Cream), fut-il virtuose, Aerosmith se lâche ici sans hésitation et donne dans un tonitruant « Blues-FM » plutôt réjouissant. Joe Perry peut enfin se déchaîner et partir dans des démonstrations techniques comme on ne l’avait plus laissé en faire depuis bien longtemps, tandis que Steven Tyler, sévissant toujours dans son style feulant habituel, a ressorti son harmonica et le pratique davantage -et nettement mieux- que depuis une quinzaine d’années.

The grind est la seule chanson originale écrite par le gang de Boston pour Honkin’ on bobo. Bien que plus clairement rock-FM, elle reste plus ou moins dans le ton des autres chansons, et son style bluesy assez marqué lui permet de pas dépareiller l’ensemble.

En définitive, que faut-il penser d’un groupe qui opère un virage à 180° et qui joue du blues de manière tonitruante, endiablée et vulgarisatrice ? D’un frontman qui ne change pas fondamentalement sa manière d’opérer et qui confère un cachet assez surprenant à des chansons vieilles d’un demi-siècle ? D’artistes qui semblent chercher désespérément à se racheter une conduite, tout en se produisant avec Britney Spears ou les N’Sync parce qu’il faut bien vivre ? Au moins une chose : que ce nouvel album est, quoi qu’on en pense, plus agréable à écouter que leurs compositions bien conventionnelles de ces dernières années. Reste que, je le repète, mes connaissances en matière de blues ne sont pas suffisamment pointues pour que je puisse m’offusquer, comme je l’ai lu ici et là, du « massacre » orchestré par Aerosmith sur ces grands classiques. Pour l’amateur de rock que je suis par contre, Honkin’ on bobo n’est certes qu’une curiosité, mais une curiosité hautement sympathique, qui massacre peut être bien le blues mais rend hommage au rock bien davantage qu’un Just push play ou un Nine lives. Puisse cet exercice les éloigner pour quelques temps des slows produits à la chaîne dont ils nous gavent depuis bien trop d’années.



Répondre à cet article

Marc Lenglet





Il y a 9 contribution(s) au forum.

Case Study Assignment Help
(1/6) 3 août 2017, par Case Study Assignment Help
Online AutoCad Help
(2/6) 3 août 2017, par Online AutoCad Help
The Opportunity Paradox Case Solution
(3/6) 8 août 2016, par John Martin
Programming Assignments
(4/6) 3 août 2016, par Kristofer Kihn
Aerosmith : "Honkin’ on bobo"
(5/6) 21 décembre 2008, par Mitch Dabelew
> Aerosmith : "Honkin’ on bobo"
(6/6) 9 mai 2004, par General Septimus




Case Study Assignment Help

3 août 2017, par Case Study Assignment Help [retour au début des forums]

This is really great work. Thank you for sharing such a good and useful information here in the blog for students.
Online AutoCad Help

[Répondre à ce message]

Online AutoCad Help

3 août 2017, par Online AutoCad Help [retour au début des forums]

This is really great work. Thank you for sharing such a good and useful information here in the blog for students.
Online AutoCad Help

[Répondre à ce message]

The Opportunity Paradox Case Solution

8 août 2016, par John Martin [retour au début des forums]

This may be the best web I’ve ever discovered today. Awesome works without a doubt !
The Opportunity Paradox Case Solution

[Répondre à ce message]

Programming Assignments

3 août 2016, par Kristofer Kihn [retour au début des forums]

I am happy to peruse the entire substance of this online journal. That your web site is genuine fascinating and has got circles of fabulous data.
Programming Assignments

[Répondre à ce message]

Aerosmith : "Honkin’ on bobo"

21 décembre 2008, par Mitch Dabelew [retour au début des forums]

Amateur de blues depuis une bonne vingtaine d’années (pour ne pas dire 30...eh oui ?), j’ai eu la chance d’entendre certains titres par les interprêtes "originaux" à Montreux ou à l’American Blues Festival (en Allemagne) entre 1970 et 1980 et je dois reconnaitre que cet album n’a pas la prétention d’imiter les maîtres mais plutôt de leur rendre hommage en faisant ce que Aerosmith sait le mieux faire : du bon vieux Rock-Blues à la papa (une spécialité "blanche" ...si la musique avait une couleur ça se saurait...). Donc, je dirais ils l’ont fait honnêtement, avec les moyens qui sont les leurs. Mais surtout avec cette énergie qu’on ne trouve que chez peu de groupes du genre. Ceux qu’on aime voir sur scène. Et je suis d’accord pour dire qu’il y a là des qualités qu’on ne trouvait plus dans leurs albums précédents...Il faut parfois savoir revenir aux sources pour retrouver une nouvelle jeunesse - Long life, Rock n’ Roll !

[Répondre à ce message]

> Aerosmith : "Honkin’ on bobo"

9 mai 2004, par General Septimus [retour au début des forums]

Un massacre organisé ??
y a pire, et c’est toujours mieux qu’un unplugged !

Je trouve que les versions sont plutôt speedées.
Pour t’en rendre compte,(si tu n’es pas spécialiste...), prends "you gotta move" sur le Sticky Fingers des Stones, et compare les 2 versions.Celle là décoiffe, et, à le mérite de dépoussierer le titre !

Ils ont + de 50 balais,et se souviennent.... de leur jeunesse et de ce qu’ils écoutaient(Le blues américain, racine du RNB et RNR).... Joe Perry est excellent et, pour une fois, Tyler ne se sent pas obligé d’en faire des tonnes.

Led Zep aurait pu en faire autant...mais ils ne l’ont pas totalement fait (sauf riverside blues), Clapton non plus, trop occupé à se regarder le nombril, ou celui de son microcosme des 60’s et 70’s.

[Répondre à ce message]

    > Aerosmith : "Honkin’ on bobo"

    9 juin 2004, par un fan de musique heureux de la creation de classic21 [retour au début des forums]


    je viens de l’acheter et franchement ça fait du bien d’entendre un cd c omme celui-la. une bonne leçon aux petits jeunots qui ne savent pondre que du recuit

    [Répondre à ce message]

      > Aerosmith : "Honkin’ on bobo"

      19 août 2004, par Veronica a de beaux yeux verts [retour au début des forums]


      Oh, il y a des bons trucs sur Nine Lives et Just Push Play... mais ils ne valent pas Pump, qui est tout simplement l’album le plus Fun du monde !

      [Répondre à ce message]

        > Aerosmith : "Honkin’ on bobo"

        30 avril 2012, par eMIWSldNOcLws [retour au début des forums]


        Matt,I’ve often wrestled with what excatly Most Classic means when you ask these questions .. Is it basically which album is my favorite (the one I listen to most) ? If that’s the case why don’t you just ask me what my favorite Aerosmith album is.Is it the one that sold the best and therefore are owned by the most listeners ? Becoming most classic by virtue of statistics and raw numbers. Is it the album that most critics universally praise and is most popular among the bands serious fans ?Is the one that would probably have the highest percentage if the question was asked on the game show Family Feud ? The average Joe may only know the album/song from being on a tv show like Glee or an advertisement.All those questions aside, I will say that I hold the first 4 Aerosmith albums in equal esteem. They are all awesome and they define Aerosmith. Those 4 albums are the ones that allow Aerosmith to be mentioned in the same paragraph as Led Zeppelin or Pink Floyd. Everything after that is just product (although they have had some great songs along the way).So without really knowing excatly what Most Classic means I will just say my favorite, the one I pull of the shelf most often, is Toys In The Attic .BTW, I am kind of surprised that you don’t think more of the first album. It was raw and had a good live in the studio sound to it. Of course, maybe I am biased as it was one of the first real rock albums I ever bought.

        [Répondre à ce message]