Pop-Rock.com



30 Seconds To Mars : "A beautiful lie"
Requiem for a Fight Clubber

mercredi 23 novembre 2005, par Geoffroy Bodart

DANS LA MEME RUBRIQUE :
A Perfect Circle : "Thirteenth step"
The Strokes : "Is this it ?"
Beastie Boys : "To the 5 Boroughs"
Brian Wilson : "Smile"
The Wombats : "A guide to love, lost & desperation"
Nashville Pussy : "Say something nasty"
Starsailor : "On the outside"
The Shins : "Wincing the night away"
And One : "Aggressor"
Michel Drucker Experience : "Seul en vie"


30 Seconds To Mars, c’est avant tout le groupe formé par l’acteur Jared Leto dont les cinéphiles auront déjà pu apprécier le talent notamment dans Requiem for a Dream, Fight Club, Panic Room ou Alexandre. Pouah ! Un hobby de sale môme friqué ! s’empresseront de hurler certains. Que nenni ! L’implication de l’acteur dans ce projet est totale. Pour preuve une tournée non-stop de 300 concerts étalés sur 18 mois, et son rôle prédominant dans le groupe en tant que vocaliste, guitariste, compositeur et parolier. Mais est-il vraiment possible de cumuler ainsi les talents comme un politicien cumule les mandats ? Apparemment, oui.

Le premier album de la formation, une espèce de psycho-space-prog, a été encensé un peu partout lors de sa sortie. Face à ce succès surprise, la réaction de Jared Leto a été de celles qui forcent le respect : prendre du recul et passer à autre chose pour l’épreuve casse-gueule du deuxième album. Loin des considérations métaphysiques du premier disque, celui-ci est recentré sur des considérations plus personnelles et intimes. Et le genre pratiqué est également fortement différent, puisqu’on a ici l’impression d’entendre Robert Smith s’initier au néo-metal progressif. Vous êtes autorisé à relire la dernière phrase pour essayer de comprendre ce qu’elle signifie.

La première chanson, Attack, qui est également le premier single, m’a accroché instantanément, même si elle m’a fait un peu peur. On aurait dit du bon Linkin Park, du Linkin Park pour adultes, exempt de toute pseudo-furia adolescente (et aussi exempt de rappeur). Jared Leto décrit les errements de sa génération, et non de celle plus jeune de 10-15 ans. Ca donne forcément un peu plus d’impact à ses compositions. Cette impression sera confirmée par des titres comme The kill ou From yesterday. Entrée en matière convaincante, donc, mais il faut tout de même attendre le deuxième titre, A Beautiful Lie, pour être totalement rassuré sur l’entreprise de Jared Leto. La progression et la rythmique de ce titre prennent aux tripes. Apparemment, on aurait affaire à un artiste indépendant.

Un peu plus loin, sur Was it a Dream ?, une vague impression provoquée lors des titres précédents par le son de la basse et certaines intonations vocales se mue en certitude : Jared Leto a beaucoup écouté The Cure quand il était petit ! Cette chanson a l’air tout droit sortie de 17 Seconds ou Faith. Rebelote avec The story qui emprunte aussi à U2 (le bon U2, le vieux, celui des années 80). On a même droit, avec The Fantasy, à un titre qui mériterait bien sa place sur un vieux vinyle de Police. Et pour brouiller encore un peu plus les cartes, quelques sonorités post-rock traînent ici et là.

Ca fait beaucoup d’influences, tout ça. Et parfois tellement visibles qu’on peut légitimement se demander si l’album a encore une âme, ou n’est qu’un condensé de tout ce à quoi le petit Jared a été biberonné. Mais comme déjà dit plus haut, il semblerait bien qu’on ait affaire à un artiste intègre et indépendant (à comprendre : un type qui n’a pas de problèmes financiers et n’ambitionne pas de concurrencer Mick Jagger ou Bono en terme de popularité et chiffre de vente). 30 Seconds To Mars parvient dès lors à brasser ces influences sans y être asservis, et parvient à dégager sa propre ambiance, à la fois énergique et contemplative, en partie au travers de textes reflétant les interrogations d’un homme arrivé à un croisement de sa vie, et qui hésite au bord du changement. Presque conceptuel dans le fond, l’album parvient à maintenir le juste milieu entre textes personnels et généralités basiques faciles à s’approprier.

On n’est toutefois pas en présence de la merveille ultime, de la quintessence du neo-metal. L’interprétation, sans être quelconque, reste basique. La production, bien qu’efficace (l’objectif avoué était de restituer une sorte de « premier jet » et de ne pas s’embarrasser de fioritures), est sans grands éclats. L’album n’est par ailleurs composé que de 10 chansons ne dépassant jamais les 4 minutes 30 (ce qui fait malheureusement un peu court au final). Mais si ce disque parvient à conserver sa place dans la platine, c’est par l’énergie directe qu’il communique, et par la sensation agréable de voir un genre a priori destiné aux pauv’s malheureux prépubères rebelles et incompris investi par un groupe plus mature, plus posé, plus réfléchi, et qui sait s’inspirer des plus grands sans devoir les copier honteusement.

D’autres grands acteurs se sont déjà tournés avec succès vers la chanson. La preuve.



Répondre à cet article

Geoffroy Bodart





Il y a 10 contribution(s) au forum.

Case Analysis
(1/9) 20 avril 2016, par Jacob Martin
30 Seconds To Mars : "A beautiful lie"
(2/9) 2 mars 2015, par chris
30 Seconds To Mars : "A beautiful lie"
(3/9) 2 mars 2015, par mike
30 Seconds To Mars : "A beautiful lie"
(4/9) 2 mars 2015, par jhon
30 Seconds To Mars : "A beautiful lie"
(5/9) 24 juin 2014, par adeline
30 Seconds To Mars : "A beautiful lie"
(6/9) 22 avril 2009, par SaturdayNightOnFire
30 Seconds To Mars : "A beautiful lie"
(7/9) 24 août 2006, par  ECHELON 
30 Seconds To Mars : "A beautiful lie"
(8/9) 18 janvier 2006, par flavie
30 Seconds To Mars : "A beautiful lie"
(9/9) 23 novembre 2005




Case Analysis

20 avril 2016, par Jacob Martin [retour au début des forums]

I unquestionably getting a charge out of each and every piece of it. It is an awesome site and pleasant offer. I need to bless your heart.
Case Analysis

[Répondre à ce message]

30 Seconds To Mars : "A beautiful lie"

2 mars 2015, par chris [retour au début des forums]

Your substance is legitimate and educational as I would like to think. You have truly done a ton of examination.
grass mats easy to used buy them from grassmatsuk.com

[Répondre à ce message]

30 Seconds To Mars : "A beautiful lie"

2 mars 2015, par mike [retour au début des forums]

I have perused your article ; it is extremely instructive and accommodating for me. I appreciate the profitable data.
imperial yellow bricks makes walls strong buy them from londonyellowbricks.co.uk

[Répondre à ce message]

30 Seconds To Mars : "A beautiful lie"

2 mars 2015, par jhon [retour au début des forums]

You did work extremely well. I am extremely glad to discover this site. Keep on sharinging such sorts of post here.
rubber matting used for van matting buy them from rubberflooringsuk.co.uk

[Répondre à ce message]

30 Seconds To Mars : "A beautiful lie"

24 juin 2014, par adeline [retour au début des forums]

Salut, On en veut plus traité de cette manière. Dans tous les cas, je rendrai à nouveau visite dès que je le pourrai. Vous avez la possibilité de venir visiter ma page Internet si le coeur vous en dit. Continuez ! arrete de chercher fitnesstools, materiel de musculation disponible sur tool fitness,boutique fitness, programme velo elliptique, bienfaits du rameur, tapis roulant , chaussures fitness, appareil fitness, velo stepper prix, gants, cardio sur tool fitness.

[Répondre à ce message]

30 Seconds To Mars : "A beautiful lie"

22 avril 2009, par SaturdayNightOnFire [retour au début des forums]

Oui ; J’ai bcp aimé.

[Répondre à ce message]

30 Seconds To Mars : "A beautiful lie"

24 août 2006, par  ECHELON  [retour au début des forums]

Salut, petit message pour les échelons, futures échelons et fans de 30 seconds to mars, le site officiel français du groupe ainsi que son forum ont été réouvert après une fermeture d’un an, (les deux sont en cours de mise à jour)

le site http://www.thirtysecondstomars.fr.st/
le forum http://30-seconds-to-mars.zikforum.com/

En espèrant vous voir parmis nous.

Bisous

bye

 ECHELON 

[Répondre à ce message]

30 Seconds To Mars : "A beautiful lie"

18 janvier 2006, par flavie [retour au début des forums]

bonjour, je me présente je m’appelle flavie, fan inconsidérée de rock... Dans le cadre d’un TPE, nous avons décidé avec un camarade, de nous aventurer dans le monde du rock... Notre problématique est la suivante "le rock est-il marqué par son temps ?"... Sujet selon moi très intérèssant, cependant compliqué !

si il était possible que vous nous donniez de plus amples informations, ou même que vous nous donniez quelques pistes afin que notre TPE soit mieu construit... nous vous en remercirions.

ps : visite mon blog, consacré au TPE : lerock92.skyblog.com

[Répondre à ce message]

30 Seconds To Mars : "A beautiful lie"

23 novembre 2005 [retour au début des forums]

Je suis vraiment d’accord avec cette critique :clapclap :.
Je me souviens même avoir ressenti une certaine honte à l’écoute de la premiere piste : comment pouvais-je apprecié les virulents I’ll attaaack qui peuvent paraitre au premier abord dignes d’un Hoobastank &co ? Simplement parce que la, 30 seconds to mars touche juste, directement, simplement.

Enfin bon, le contrat du groupe en tant que rock bouillonnant maitrisé est pleinement rempli, et même plus.

[Répondre à ce message]