Pop-Rock.com



Red Hot Chili Peppers : "Bloodsugarsexmagik"
Du sang, du sucre et du sexe : magique !

dimanche 28 mars 2004, par Laurent Bianchi

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Marc Almond : "Tenement Symphony"
Shane MacGowan & The Popes : "The snake"
Pearl Jam : "Vs."
Soundgarden : "Superunknown"
Colin Vearncombe : "The Accused"
Disposable Heroes Of Hiphoprisy : "Hypocrisy is the greatest luxury"
Suede : "Coming up"
Coldcut : "Let us play !"
Tin Machine : "Tin Machine II"
PJ Harvey : "Rid of me"


Ce disque n’est ni plus ni moins qu’un des indispensables à ranger dans sa discothèque idéale. Varié, dansant, qui a la pêche, très bien produit, aux paroles pas piquées des hannetons, Bloodsugarsexmagik est bien à la hauteur du menu annoncé par son titre...

Lorsque les Red Hot Chili Peppers sortent cet album, ils viennent de larguer une véritable bombe qui deviendra l’emblème de ce que l’on appelle le funk-metal. La basse de Flea y est prodigieuse, notamment sur les interludes de Funky monks ou lancinante dans l’extraordinaire Give it away. La batterie de Chad Smith y est fantastique. La guitare de John Frusciante y est funky à souhait dans les riffs et lyrique dans les soli. Enfin, Anthony Kiedis y fait étalage autant de ses talents d’écriture que de rappeur, sans parler de ses dons de chanteur.

Tout amateur de funk en particulier et de musique noire en général est directement servi comme un roi par les deux premiers titres, The power of equality et If you have to ask, avec ses refrains en falsetto, qui ne font que souligner les dons du quatuor pour mettre en valeur les mélodies chaloupées et les dons du producteur Rick Rubin (producteur entre autres du premier Beastie Boys et patron de label Def Jam) pour la force entourant la douceur. En sous-titré cela signifie qu’il donne au disque ce que le groupe compte comme plus grand atout : le son live.

Des titres mélangeant les deux styles, le metal et le funk, comme le titre éponyme, sont des bijoux à voir en concert tellement l’invitation à se surpasser y est ostentatoire. Cet album est un must ! C’est le chef-d’œuvre qu’ils n’arriveront jamais à surpasser. Il est parfait de A à Z, tout y est : des titres dansants et faisant du pied au funk, des débits de paroles proches du rap et des guitares rock’n rolliennes. Un titre comme Sir psycho sex résume le groupe à la perfection : sens de l’humour et du rythme, goût de la provocation et du théâtre (voire du cabaret), influences pêchées autant dans le rock psychédélique (mentionnons à ce sujet Breaking the girl) que dans la folie déjantée d’un George Clinton.

Le tube Under the bridge, pourtant le seul titre dépourvu de l’amplification, marque de fabrique du groupe, les propulsera, avec le clip diffusé ad nauseum sur MTV dans la cour des grands, chose qui semble souvent contradictoire pour un groupe qui crache sur le système. En même temps, c’est le genre de phénomène qui montre que le talent peut - encore - se passer du marketing entourant trop souvent des produits malheureusement étiquetés culturels.

Le groupe a véritablement trouvé le son qu’il semblait chercher depuis ses débuts. C’est ce qui explique peut-être aussi la déconfiture actuelle à laquelle le groupe semble vouloir, bon gré mal gré, nous habituer. Le problème, c’est que quand on a plus grand-chose à prouver, le soufflé tombe, irrémédiablement. C’est dommage mais il ne faut pas leur en tenir rigueur, car cet album reste et restera toujours un des plus grands disques (au moins de ma discothèque si ce n’est de celle des média en vue...). Le suivant, One hot minute (1995), plus agressif, mais comportant plus de ballades et moins de titres dansants, comporte quelques chansons valant le détour également.

Les ayant vus en première partie de Midnight Oil en 1988 au Zénith, à Paris, j’avais trouvé qu’ils avaient une sacrée pêche mais je n’avais pas plus accroché que ça, ils ne m’avaient pas donné encie de fouiller leur carrière. Ce disque-ci a remis les pendules à l’heure. Je les ai vu ensuite à Werchter en 92 ou 93 (j’ai ma mémoire qui flanche...) : ils avaient bien mûri et la musique qu’ils nous servaient sied à souhait à un festival d’été. Enfin, lors de la tournée One hot minute, à Forest "son ignoble" National, ils assuraient toujours. C’est un groupe qui vaut franchement le coup que l’on se déplace car ils semblent toujours tout donner en live.



Répondre à cet article

Laurent Bianchi





Il y a 14 contribution(s) au forum.

Red Hot Chili Peppers : "Bloodsugarsexmagik"
(1/4) 11 avril 2006, par Dieu vs Jesus
> Red Hot Chili Peppers : "Bloodsugarsexmagik"
(2/4) 4 avril 2005, par Herbicus
> Red Hot Chili Peppers : "Bloodsugarsexmagik"
(3/4) 15 mars 2005, par lkj
> Red Hot Chili Peppers : "Bloodsugarsexmagik"
(4/4) 10 juin 2004, par Rialto




Red Hot Chili Peppers : "Bloodsugarsexmagik"

11 avril 2006, par Dieu vs Jesus  [retour au début des forums]

Voila, maintenant, un peu moin drogué, l’effet passé, eh bien, je vais dire mon avis :

Que celui qui a supprimé mon message assez bizare m’escuse, car la drogue et moi, ca fait 1 ...

voila, j’aimerais dire tout simplement que Rage Against The Macihine et Blood Sugar Sex Magic ont tout les 2 des point commun, en ce sens que ils sont assez funky, et l’un evidement est un peu plus agressif que l’autre (cfr Rage ...)

sinon voila, excusez moi pour ce message qui etait je pense unpeu special que vous asez du effectivement supprimer ,

HAHAHAHAHAHAHAHA

[Répondre à ce message]

    Red Hot Chili Peppers : "Bloodsugarsexmagik"

    13 avril 2006 [retour au début des forums]


    pourquoi ? tu avait fais quel message avant ?

    [Répondre à ce message]

      Red Hot Chili Peppers : "Bloodsugarsexmagik"

      16 avril 2006 [retour au début des forums]


      J’avais été trop provocateur, et fouteur de m*****de, alros tu comprend ca a été effacé ...

      [Répondre à ce message]

        Red Hot Chili Peppers : "Bloodsugarsexmagik"

        16 avril 2006 [retour au début des forums]


        moi, je vais te dire quelque chose, jute mon avis, le site Pop Rock, se consacre au rock. Alors qui dit Rock, dis parfois un peu de provocation ... alors si tous ces artistes sont ... provocateurs, pourquoi pas nous ?

        Parce que j’ai vu une sorte de dialogue, sur la rubrique de Machine Head, il y a une semaine, de 2 personnes qui s’était donné rendez vous pour se battre ... mais c’est parfait, c’est de la provocation, de la violence, c’est pas de la pop mais du rock quoi ...

        allez, on vas un peu foutre la merde,

        et, tu veux que je te casse ta petite gueule de merde toi ?

        [Répondre à ce message]

> Red Hot Chili Peppers : "Bloodsugarsexmagik"

4 avril 2005, par Herbicus [retour au début des forums]

Probablement, un des meilleurs album de tous les temps ...

[Répondre à ce message]

> Red Hot Chili Peppers : "Bloodsugarsexmagik"

15 mars 2005, par lkj [retour au début des forums]

Bof.
Je n’ai jamais accroché vraiment sur "Blood sugar sex magic" un peu trop bodybuildé et formaté MTV à mon goût (fatiguant sur la longueur).
Je lui préfère "One hot minute" de loin le meilleur disque des piments rouges pour moi, moins instinctif et immédiat mais autrement plus intense (même sur les 2 ballades de l’album).

[Répondre à ce message]

    > Red Hot Chili Peppers : "Bloodsugarsexmagik"

    20 octobre 2005 [retour au début des forums]


    Je pense surtout que c’est MTV qui a recyclé son image avec ce genre de musique. Puis à cette époque la mode il n’y avait pas encore la "mode", le "style" MTV. Enfin bref Blood Sugar Sex Magic est un immense album, jouissif, délirant, qui part en sucette à chaque instant tout en livrant de purs morceaux, intenses et magnifiques. Ce mix de funk, de rock et de rap (je ne vois pas trop de métal ici, à part peut-être sur Give It Away et le titre éponyme que je n’aime pas spécialement) est parfait, ça fait mouche à tous les coups. Mention spéciale à la deuxième partie de l’album, funky et groovante à souhait, les Red Hot au sommet avec des titres comme My Lovely Man, Sir Psycho Sexy et surtout Apache Rose Peacock, LE chef-d’oeuvre. Le son est tout aussi excellent, avec un rendu live qui renforce la puissance de la musique, ce qu’elle évoque : une liberté, c’est simple et funky, délirant et dépotant, on se tape un boeuf en s’éclatant. Je ne vois pas en quoi cet album a veilli, c’est un album qui possède un style bien à lui, unique. Personne n’a su les imiter, plutôt imiter cet album car les Red Hot n’ont, à mes yeux, rien fait d’autre d’inoubliable (Mother’s Milk est sympa mais brouillon, One Hot Minute trop hard, pas assez funky, Californication est fun et bigaré, original mais pourtant sur la longueur il manque un truc et By The Way très bof).

    [Répondre à ce message]

> Red Hot Chili Peppers : "Bloodsugarsexmagik"

10 juin 2004, par Rialto [retour au début des forums]

Blood Sugar Sex Magik a très mal vieilli. Il aurait pu paraitre jouissif, innovant ou "dansant" il y a un peu plus de dix ans, mais aujourd’hui la fusion funk-métal-rap ne fait plus aucun effet. De plus, la production de Rick Rubin est tout sauf excellente : les chansons sonnent beaucoup trop creuses. Par contre écoutez le premier album de Rage Against the Machine, il n’a pas pris une ride.

[Répondre à ce message]

    > Red Hot Chili Peppers : "Bloodsugarsexmagik"

    22 juillet 2004, par HAku [retour au début des forums]


    rien a voir toi blood sugar sex magik n’a pris aucune ride il est trés jouissif ou alors c’est que tu n’y connai rien du tt (je peu parraitre agressif mais c’est ce que je pense) et tu me dira alors pourquoi ils ne continu pa a jouer ce style ?
    moi je te dirai tout sipmlement parceke il on evolué !

    [Répondre à ce message]

      > Red Hot Chili Peppers : "Bloodsugarsexmagik"

      14 août 2004 [retour au début des forums]


      T’as raison, je n’y connais rien. Par contre toi, tu possèdes la science infuse, il n’y a qu’à regarder tes explications tout ce qu’il y a de plus logique et compréhensible.

      [Répondre à ce message]